La Voix De Sidi Bel Abbes

c’est le tour de Karim Boussalem d’être viré du JT par téléphone

Décidément on aura tout vu en termes de gestion opaque dans notre pays . les pratiques  toujours décriées mais reconduites a tous les niveaux Un premier ministre qui apprend sa nomination à la télévision (Ahmed Ouyahia), un autre qui apprend son limogeage au journal télévisé de 20 heures (Yazid Zerhouni), des ministres qui apprennent leur éviction en face de leur écran… la plupart de ces nouvelles étaient lues par Karim Boussalem, le célèbre journaliste présentateur du journal télévisé de 20 heures de l’entreprise nationale de télévision (ENTV).

Voilà qu’à son tour, le même Karim Boussalem se fait jeter comme un malpropre après 12 années de service, « viré du 20H par téléphone » , dira le concerné, sans avoir droit à une entrevue avec ses responsables ni recevoir une quelconque explication.

Cette attitude, somme toute méprisante, relève d’une pratique devenue systématique une fois qu’il y a un changement de responsable. Dans certains cas, on demande aux agents d’accueil de faire le sale boulot, c’est-à-dire interdire au concerné de pénétrer dans les locaux de l’entreprise sans fournir la moindre explication.

Dixit le code du travail, dixit les bonnes convenances, bienvenue au mépris et à la hogra. Voilà comment l’administration Algérienne se comporte avec ses fonctionnaires.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=13985

Posté par le Juin 12 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

16 Commentaires pour “c’est le tour de Karim Boussalem d’être viré du JT par téléphone”

  1. harmel sba

    le comportement de notre administration trés ingrate vis avis de ses subalternes est connu et le peuple est habitué a ces pratiques rien ne semble le froisser c’est monnaie courante

  2. benhaddou boubakar

    on comprend comment peut on embaucher et comment peut on liquider,c’est devenu le plus normalement du monde, reste a savoir si chacun de nous preserve un peu de sa personalitè et de son integretè!

  3. kader h

    C’est ça l’Algérie ! N’importe qui peut devenir n’importe quoi à n’importe quel moment !

  4. basic

    Et après on se demande pourquoi nos talents et nos compétences quittent leur Algerie souvietico-mafioso?

  5. saim

    mais dites nous qu’est il devenu

  6. harrache

    cette nouvelle est comme les autres on s »étonne oui et puis la vie continue ainsi va la gestion

  7. HINTRIX SBA

    C’est ça la télévision Algérienne , on n’a jamais respecté les téléspectateurs , c’est du n’importe quoi , et pourtant ce Monsieur était omniprésent , tout le monde est unanime pour dire que c’est un vrai professionnel ,

  8. zahia/montreal

    , rien ne se perd,rien se crée, tout se transforme…même les grands de ce monde , bons ou mauvais.ont subi….PPA/Tf 1

  9. MIMOUN

    Pourquoi voulez-vous que karim boussalem restera plus de 12 ans dans le meme poste et pour acquérir ce poste il faut des interventions à grande échelle. il faut des changements mais partout.L’immobilisme dans notre pays a pris de l’ampleur.

  10. smain

    Le povre était docile gentil

  11. zahia/montreal

    qui se rappelle de hachmi souami….comment a t il été écarté dans les années 70 ?

  12. tawfikhayii

    Vous voulez savoir pourquoi hachemi souami a été éjecté, pour la simple raison qu’il faisait le journal télévisé de 23 heures en français et qu’il parlait des activités du FLN, une fois fini avec les nouvelles du FLN et ses activités, il s’est oublié et il a dit textuellement : Passons maintenant aux choses sérieuses, et il a commencé à parler des informations internationales, le lendemain, on ne l,a plus revu à la RTA. Il avait en quelque sorte raison car depuis 62, le FLN c’est du khorti, mais à cette époque là, c’était un crime de lèse- majesté de parler du FELENEU (Mon dieu ce que j’ai pu hair,hait,et hairait ce vampire de parti, vous ne pouvez pas imaginer). Voilà madame
    zahia l’histoire du pauvre Hachemi Souami.

  13. Ennemi intime

    Je recoupe ce qu’avance notre « collègue » Tawfikhayii sur ce lapsus « Passons aux choses sérieuses » et son éjection de l’ancien immeuble de l’ORTF où chantèrent et se firent enregistrer tant de chanteurs et acteurs de théâtre en pleine guerre d’Algérie ;ils réapparurent après l’Indépendance et devinrent les troubadours de l’après 19 juin 1965 .La liste existe et les archives filmées dans le même immeuble se détériorent….C’est vrai que ce n’était pas tous des héros et artiste engagé comme le martyr Ali Maâchi exposé sur la place « rouge » de Tiaret !
    « Louw tashalouni 3en El djazaïr ! »

  14. MOHAMED

    On a chassé bien avant lui son prédécesseur et il était content de le remplacer maintenant c’est à son tour d’ etre chassé et celui qui est à sa place est bien comptant aussi .A chacun son tour.

  15. MIMOUN

    Lorsqu’on a pas besoin de son chien et on veut le jeter on dit qu’il est enragé.IL faut toujours trouver le meilleur prétexte pour liquider quelqu’un dont on a pas besoin Ce n’est pas le premier et ce sera pas le dernier .

  16. sabri

    il dise que hasmi souami est maintenant ambassadeur

Répondre