La Voix De Sidi Bel Abbes

Ce que la baisse du dinar va coûter aux compagnies d’assurance

Après l’opérateur public Algérie Télécom, qui souffre de la chute de dinar, c’est au tour des assureurs algériens de manifester leur inquiétude. Contacté par TSA, le PDG de la compagnie privée Alliance Assurances et vice-président de l’Union des assureurs et réassureurs (UAR), Hassen Khelifati, affirme également que son secteur est frappé de plein fouet par la dépréciation de la monnaie nationale.

Hausse des remboursements

Une analyse interne au secteur indique que les remboursements pour les dommages et collision dans le domaine de l’assurance automobile – qui représente 52% du marché – sont en hausse de 30 à 40%, indique Khelifati. La cause ? Les assureurs dédommagent sur la base des factures présentées par le client. Or, les concessionnaires automobiles ont répercuté la baisse du dinar en augmentant leurs prix, notamment pour les pièces de rechange.

Ainsi, les compagnies d’assurances accusent le coup. Les remboursements des sinistres automobiles matériels devraient passer de 45 milliards de dinars en 2014 à près de 60 milliards en 2015, affirme le PDG d’Alliance Assurances. « En moyenne, les prix des pièces de rechange ont augmenté de 30% », explique M. Khelifati.

Dans le même temps, Hassen Khelifati indique que la révision de l’article 87 bis du Code du travail va également pénaliser le secteur des assurances. En effet, les remboursements pour la branche des dommages corporels devront se faire sur la base d’un salaire minimum (SNMG) revalorisé.

Impossible révision des prix

Doit-on alors s’attendre à une révision à la hausse des primes d’assurances ? « Impossible », rétorque Khelifati. « Il n’y a pas d’élasticité du prix », poursuit-il. Le prix de l’assurance « responsabilité civile » est réglementé, rappelle le PDG, ce qui ne donne aucune marge de manœuvre aux assureurs. Par ailleurs, Khelifati indique qu’il y a une distorsion du marché en raison de la « guerre des prix » entre les compagnies du secteur, ce qui empêche toute augmentation des prix.

Questionné sur la réaction des assureurs, Khelifati indique qu’il règne une certaine inquiétude. Des discussions informelles ont lieu entre les acteurs pour trouver des solutions et « éviter de déséquilibrer le marché ». Il évoque également une possible réunion officielle au niveau de l’UAR pour trouver des réponses à la situation.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62763

Posté par le Nov 11 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “Ce que la baisse du dinar va coûter aux compagnies d’assurance”

  1. zlaoui

    les assurance sont pure que l’intérêt bancaire car il puise dans l’épargne publique..
    supposant enlevant les assurance que va se passer
    primo les accidents vont être passer devant les tribunaux qui vont régler les litiges
    et les conducteurs fautifs vont payer chère leurs forfaits…donc ils vont faire très intentions
    et le nombre d’accidents va chuter d’une vitesse vertigineuse..
    actuellement les assurances encourage indirectement les gens a commettre le forfait car c’est eux qui vont rembourser le forfait..
    le deuxième danger des assurances c’est leurs surplus d’assurances annuels qui échappent a tout contrôle  »ou va le surplus d’argents?? ils font comme certaine banque avec l’épargne des gens  »ils se tapent des villas des véhicule et même des usines »

    donc le mieux serait d’annuler tous les types d’assurances et imposé les usagés a payer les routes l’entretiens des routes ..

    tu feras un accident démerdes toi avec la victime devant les tribunaux..t’a pas d’argent pour rembourser (ntah rassék 3la el hayte) cogne ta téte sur le mur car le juge va mettre aux enchère ton automobiles pour rembourser les victimes

  2. OUERRAD

    Voilà , ce qui arrive à un etat qui navigue à vue , sans projet de societe .
    Le moindre bruit de devaluation lui fait vivre des nuits blanches dans tous les secteurs .
    ARRETEZ de pleurnicher et trouvez des solutions sinon vous serez emportes et nous avec , surtout nos enfants dont l AVENIR reste incertain .
    Faut il que la HARGA soit leur seul DESTIN ?

  3. lecteur

    @ouered
    on navigue a vue sans projet c’est vrai..mais dernièrement on navigue selon la rumeur..
    par exemple tout le monde crie  »aaaahh ils sont entrain de morceler les terrains pour construire sur les terrains agricole.. le gouvernent vite fait réaction et commence a lancer a droite et a gauche des notes vers les agences fonciers et vers les notaires  »attention attention il y a morcellement » du coup ils une note deviendra un décret ..alors dans les gouvernements qui se respecte il n ya qu’un décret qui annule un autre ou l’amende ou le corrige..ces décret et sont cités dans la rédaction des transactions commerciales et publiés..sortir des chiya3e est un droit qui a l’avantage de responsabiliser le prioritaire..tant que le bien est dans le chiya3 les assurances ni les banques ne peuvent faire leurs travail d’investissement par manque de responsabilité  »personnelle » chiya3e c’est la propriété collective des  »3rouche » donc il faut définir d’abords
    le caractère d’un 3arche pour imposer l’indivisibilité..c’était un mode pour protéger les terres des 3arche mais ça concerne que les 3arches et qui souhaite rester dans ce mode gestion collective..
    le gouvernement est resté dans les années 1920 il n’a pas bougé d’un iota..alors que le mode de production a totalement changé..et il ya aussi cette p^pression des bédouins hmiyane sur la politique en algerie qui commencent maintenant a faire de la politique en essayant de s’infilter dans le gouvernement et les universités et écoles
    en essayant de transformer toute les terres en terre de pâturage et transformer les écoliers en futur BERGERS en bloquant toute modification dans le plan d’agricultures vers un plan moderne ou l’Élevage est redevenue stationnaire et non nomade comme le passé y’a même des tentatives de fabriquer la fibre musculaire au labo..d’ici quelques année on aura un morceau de côtelette ou cuisse de dindes sortie directement des usines sans besoins d’élever un moutons ni de dindes..
    les modernistes algeriens doivent passer a l’action et essayer d’importer les modes de production en algerie et a bel abbes et ne pas laisser ces bédouins faire le ravage en algerie..ils ont transformés tout le sahel en désert par le surpâturage et vont transformer le peu qui reste d’Algérie la ceinture littorale en terrain de pâturage et enfin en désert et demain on n’a aucun choix que de traverser la mer en nage pour transformer Alicante Lyon et Marseille et Paris en zone de pâturage et demain Cheikh Bernard va devenir ministre de l’agriculture en france..et l’école française sera une bergerie ou apprend au l’Écolier comment paitre sur les alpes…. sans vouloir denigrer les vraie professionnels savants avec une formation solide de l’Élevage qui font un travail remarquable sans toucher a l’environnement general lol

  4. OUERRAD

    Puisque vous cherchez une reponse à votre probleme qui , si j ai bien compris ?
    WAT SAMAH NI , c est un probleme de bout de terrain qui vous est reste en travers de la gorge .Personnellement , je ne pense pas ce que vous pensez des H MIENS , ils ne veulent pas le pouvoir ? Ils l ont dejà , c est leur patrimoine foncier et leurs troupeaux qui les preoccupent .Si , certains des leurs se sont interresses à la politique c est la faute aux tenants du pouvoir qui ont fait de la CHKARAH un outil pour cela .Sinon , ces gens là vivent tres bien leur vie et ne demandent que du paturage pour leurs troupeaux et la PAIX .
    D ailleurs cette derniere leur est acquises , ils sont les seuls à vivre heureux sur notre patrie .Si ce n est , leur preoccupation pour les animaux .
    Ils n ont pas changes comme certain , toujours aceuillants, toujours le sourire aux levres , toujours le mechoui pour l invite meme s il s invite lui meme .
    Pour ce qui du statut des terres , il faut le dire et le redire à ceux qui continuent de louer la POLITIQUE DE BOUM .
    Je ne sais pas si vous le savais , mais je suis un agro et j ai ete charge de mission pour la revolution agraire .Mais crois moi , je n ai jamais ete pour , d ailleurs j ai eu d enormes problemes pour cela jusqu à perdre mon poste et ma carriere .DIEU MERCI , je suis encore vivant ety le temps m a donne raison .Quant à aller de l autre cote de la rive nord de notre belle mediterannee , nous ne sommes ni les HUNS et n obeissant à ATTILAH .
    Quant , à la rumeur c est depuis toujours elle qui est notre feuille route et dans tous les domaines .Il parait que du temps de BOUM il y avait un departement speciale pour ELLE .

  5. zlaoui

    @oured
    ce qui colle a la gorge c’est de voir comment était l’algerie et comment elle est redevenue..
    c’est normal tout le monde aura une boule a la gorge..les alouettes (koub3a) ont disparue.
    lorsque la desértification s’installe la migration est vers le nord toujours le nord est incontournable et demain nous serons a Stokholm avec cheikha ABBA MDR..On ne peut pas faire de l’élevage en algerie en important du Mais des etats unis..Existe IL encore les 3rouche en algerie??c’est vrai le problème du foncier reste poser mais sur la base de quelle genre de production?? le mode de reproduction social sur la polygamie un homme qui se marie avec 10 femmes chacune va lui donner 8 au bout de 20 ils seront 200 personnes le père géniteur constitue la tête du 3arche le trône..l’islame a limité a une femme et toléré pas plus de 4..pour éviter justement la constitution d’un 3arche dominateur..
    y’a plus de polygamie et le mode production a changé le statue des terres aussi..Maintenant c’est la commune qui constitue un nouveau 3ARCHE mais sur d’autre critères celui la gestion et exploitations collectives d’un territoire qui leurs appartient..
    lorsque la définition du travail se base sur la monogamie islamique tout le système productif va changer…sur la base de la monogamie le système des 3rouches est obsolète et ne répond plus au système productif polygamies..ce qui va permettre de mieux placer le système financier et assurance si elle est  »utiles » dans le 3rouche communale..

  6. mohamedDD

    Il y a amplification de tous les cas petits et grands!!!!!!!! Ils trouvent du plaisir à dramatiser toutes choses ou peut être ‘ on récolte ce qu’on sème ‘ Vous trouvez ça c’est normal mais le problème que ça retombe sur le consommateur ….à petites bourses.
    Les médias (confondus) nationaux et internationaux sont sans pitié …….même les gens de ce métier qui se respectent ont en marre comme celui de la BBC : Journaliste de la BBC John Darvall : « Ne croyez rien de ce que vous lisez ou regardez » « j’ai honte d’être un journaliste » et ceci sur un cas familial, c’est à méditer
    Publié le novembre 5, 2015 dans Grande-Bretagne, Internet, Psychologie, Société & Culture, Télévision.

  7. Amirouche

    Un maire lance un appel d’offres pour repeindre la façade de la mairie.
    On lui présente 3 devis : le premier du jeune entrepreneur de Lansej à 3 millions de dinars, un autre d’un étranger à 6 millions de DA et celui d’un « Chkaraman » à 9 millions de DA.
    Devant de telles différences, le maire convoque les trois entrepreneurs séparément, pour qu’ils détaillent leurs estimations !

    – Le jeune dit qu’il utilise de la peinture acrylique pour extérieurs en deux couches pour 1 million, pour les échafaudages, les brosses, équipements divers et assurances : 1 million, et le million restant c’est pour la main d’œuvre, donc un total de 3 millions de DA.

    – L’ étranger justifie son devis en disant qu’il est un pro et connaisseur, qu’il utilise des peintures de polyuréthane en trois couches, dont le coût s’élève à 3 millions. Les échafaudages et autres matériels, équipements et assurances coûtent 2 millions, et le million restant c’est la main d’œuvre,donc un total de 6 millions de DA.

    – Le « chkaraman »(dont le devis est trois fois plus onéreux du premier ) est celui qui gagne finalement l’appel d’offres, le Maire estime que son devis est le mieux justifié et se présente comme suit :
    «3 millions pour Monsieur le Maire, 3 millions pour lui et les 3 millions de DA restants à donner au jeune entrepreneur pour qu’il peigne la façade de la mairie en sous traitance. »
    « TOUTE RESSEMBLANCE AVEC LA VIE DE L’ENTREPRISE DE VOTRE COMMUNE EST PURE COÏNCIDENCE ! ! ! »

  8. mohamedDD

    Le maire (la mère est légitime), c’est un élu légitime. Wanted, recherchons légitimité!!!!!!

Répondre