La Voix De Sidi Bel Abbes
Categorie des archives pour: SBA QUAND TU NOUS TIENS

« Consensus tacite? »,analyse du Dr El Hadj Abdelhamid

  ——Un ministre, même fugace, qui  retourne  wali, c’est  techniquement  une rétrogradation peu glorieuse pour un commis de l’Etat ; à moins qu’il ne soit ici pour une mission spéciale supra-wilayale. La cuvée des nouveaux  walis tirée en cet automne 2018 est celle chargée de préparer…la Présidentielle 2019 qui fait nourrir autant d’espoirs que d’illusions… […]

USM Bel-Abbès: Mustapha Arbaoui nouveau directeur général , par Kadiri Mohamed 

USM Bel-Abbès: Mustapha Arbaoui nouveau directeur général , Par  Kadiri Mohamed    27 juin 2018,         —————- Parallèlement à la reprise des entraînements qui a débuté mardi à Sidi Bel-Abbès, il faut mettre l’accent sur le volet « assainissement de l’administration» brandi il y a plus d’un mois au cours d’une cérémonie regroupant […]

SIDI BRAHIM : Quand la Mekerra était une Rivière

Hier: Avant 30 ans ou plus l’eau de la mekerra était limpide et claire ,propre à la comsommation bestiale et même humaine dans quelques endroits précis de la rivière,on y trouve la présence de certains poissons comme les barbeaux et anguilles se reproduisant dans un milieu favorble, également des tortues amphibiens et des canards sauvages […]

Nostalgie : A Sidi Bel Abbes, une rue nommée « Trig Rekaba » où tous étaient au service de l’équidé.

Si aujourd’hui le cheval procure à son maitre tout le plaisir dans l’équitation, les courses hippiques ou la fantasia.  Autrefois, il  nous allouait toute sa puissance en tractant toutes sortes de véhicules hippomobiles utilisés jadis soit pour le transport des personnes : calèche, break, diligence, omnibus, tramway…dans le transport des charges lourdes : tombereau, chariot… dans l’agriculture : […]

A Sidi Bel Abbés : Cayassone, Une rue qui me rappelle… Un Four. Par Dr Douar

Les vacances d’été furent arrivées. Je me suis évadé de mon petit village pour aller en ville passer quelques temps chez ma Grand-Mère maternelle qui habitait dans un beau quartier à Sidi Bel Abbes qu’on appelle La cité de police. Durant tout mon séjour, je l’aidais à faire ses courses entre autre à récupérer, peu […]

Samir Oumata, ou un retour aux sources chez-lui à Sidi bel abbés !

Samir digne fils de Mr Abdelkader Oumata dont le journal « la voix de Sba » vient de lui consacrer un papier pour le deuxième anniversaire de sa disparition. Samir, le fils au CV, éloquent est très connu dans le sauvetage de grandes entreprises en faillite,à l’image « d’ETER Algérie «, une usine de porcelaine […]

L’auto-stop: De Sidi Bel Abbes vers Sidi Brahim, quand l’ami Dougdoug venait à notre secours. Par Dr Douar.

La facilité dans l’aisance de la vie moderne a exclu de nos habitudes une pratique qui était jadis très courante, c’est l’auto-stop. La vie d’autrefois était insuffisante en moyens de transport qu’il soit particulier ou publique. Pour se déplacer, à défaut du moyen comme le car, le taxi ou le train, il suffisait de prendre […]

Publication : Hani Abdelkader rend hommage à deux intellectuels

Dans «Abdelkader Azza et Paul Bellat, deux intellectuels de Sidi Bel Abbès», ouvrage paru récemment aux éditions Timgad Diffusion, l’historien et enseignant Hani Abdelkader retrace le parcours de ces deux personnages emblématiques de la cité de la Mekerra. Ex-cadre des Archives nationales, Hani raconte, à travers des récits enchevêtrés, l’histoire passionnante de deux intellectuels de […]

Spécial « an 3 VDSBA ». Autres temps ,autres moyens de transport .Des « calijs » aux cars Djeha ,Mabrouk, Grondonna , Bennabi M, Ets Ruffie …a bus « TATA » « Nakl rifi » et tramway

Suite a la pressante demande de nombreux amis lecteurs rencontrés a Sidi Bel Abbes ,nous avons eu l’idée d’évoquer les anciens moyens de transports collectifs principalement les cars ou les noms de feu BENNABI mehadji revient au même titre celui de Mabrouk qui desservait l’axe Berthelot vers SAIDA.et ce à l’instar des compagnies connues RUFFIE […]

Avec Grand-Mère,cette fois, faisons ensemble une balade en Ville. par H.Douar.

Il n’est pas sexagénaire ou plus et n’ayant pas vécu l’époque coloniale, il est né à la même année du cessez-le feu, donc sa nostalgie lui colle aux années 70, aux débuts de l’Algérie indépendante, de Belabbés sans pieds noirs, la preuve… le dernier instituteur français Mr Cerdan est parti peu de temps avant qu’il […]