La Voix De Sidi Bel Abbes

CAP TESSALA ou CAP KENNEDY… ? par notre ami Mémoria.

Deux photographies prises à deux périodes différentes et par deux personnes impliquées, chacune selon son style et ses convictions, dans le dialogue intercommunautaire entre les deux rives révèlent  un pan de l’histoire scientifique et mythique des Monts du Tessala à la limite de l’interprétation  des archétypes communautaristes de l’inconscient des peuplades et vécus individuels qui égayèrent les plaines de Sidi-Bel-Abbès surplombées par la présence imposante de cette chaine …

Une photographie prise par notre camarade  Albarracin au pied du Tessala d’une plante, le chardon bleu, espèce rare et théoriquement protégée  et …..un zoom fixé par Mémoria ce vendredi matin, à partir du cimetière, sur ce même mont du Tessala presque invisible sous la brume d’un été qui n’en finit pas, et où le Canon Ixus 500, pourtant appareil professionnel, semblerait révéler le départ d’un lanceur de fusée ou  missile de croisière… !

Alors à quelle science se fier pour ne pas trop croire à ce que voient nos yeux et à ce qu’interprète notre mémoire/intelligence ?

Ou alors devrait-on ameuter notre communauté scientifique et universitaire pour expliquer ce qui est pourtant visible tous les jours par les profanes que nous sommes ?

Et puis je rappellerais cette phrase de notre historien Mr Karim Ouldennebia (karim10) sur …la nostalgie historique et le populisme énergétique entre les deux rives….

Où  « placer » ainsi le destin de nos enfants dans cette dialectique de la confrontation et comment leur expliquer l’aveuglement   de nos gouvernants de part et d’autre ?

chardon bleu sur le MT Tessala prise par Albarracin

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=33498

Posté par le Oct 3 2013. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

12 Commentaires pour “CAP TESSALA ou CAP KENNEDY… ? par notre ami Mémoria.”

  1. zaati

    je ne vous froisse pas monsieur Memoria mais expliquez !

    • Djamel

      c simple, Albarracin voit de prés une espèce rare à protéger, Memoria n’ a rien vu , la montagne était invisible .
      A partir d’un cimetière on essaie de voire un paradis.
      Enfin,je placerai le destin de mes enfants entre les mains de dieu , et je leur dirai travaillez et étudiez, meme au pays d’albarracin ou en chine.

    • Mémoria

      Vous ne me froissez aucunement Si Zaati ! Patientons et vous verrez que les différentes grilles de lectures feront des Monts du TESSALA (Sans h) …..le centre du Monde…le temps d’une rubrique ! Même mon camarade Argos n’y verra pas que du rêve!

  2. hamid

    Théme trés recherché le pont qui relie les amis existe et ces rapprochements sont encore utiles tel un ciment qui s’arme de jour en jour

  3. Argos

    Qui d’entre nous n’a pas regardé le ciel, contemplé les lointaines étoiles et rêver de voler ? Ce vieux rêve d’Icare est devenu une réalité, puisque nous volons à bord d’avions sophistiqués, nous construisons même des fusées qui nous emportent sur la Lune et bientôt sur Mars. Nous nous prenons pour des seigneurs capables de conquérir le monde. Que nenni ! Nous Algériens ce n’est pas demain la veille que Cap Tessalah deviendra Cap Kennedy, certes s’il est permis de rêver comme le fait Si Mémoria, nous ne connaissons même pas notre pays pour apprécier ce rêve et si le magnifique chardon bleu d’Albarracin est en voie de disparition que dire de nos racines enfouies dans ce cimetière invisible où poussent des milliers de fleurs sauvages ?

    • Mémoria

      Vous m’aidez camarade Argos a vulgariser cette problematique existencielle qu »est la misère culturelle qui a fait sombrer notre société dans un sous développement endemique frisant la pathologie sociale proche de la rupture du lien social .Le politique n’est que le ver sur le gâteau et ne saurait remplacer le déficit éducatif et le démantèlement des valeurs de Novembre! Sinon comment expliquez vous qu’un PN éloigné natif des rives de la Mekerra , rescapé d’un infarctus , intellectuel engagé comme notre camarade Albarracin, s’echine a sensibiliser et a proteger les richesses de sa /notre terre d’Algerie en insistant zvec des photos remises par la Redaction /Administration que nous remercions!C

  4. La brume ne veut pas se dissiper et meme en zoomant les photographies seront floues,et c’est ainsi que la vision entre les 2 RIVES demeurera brumeuse, s’approcher un peu on pourra avoir une vision claire et des photos nettes malgré cette brume qui ne quittera jamais le SOMMET, été ou hiver. Mais attention ,tout les chardons ont des épines ,peuvent les éjecter sur toutes les pistes y compris du Tessala et les plantes des pieds (des non autochtones) ne pourront s’apposer sur ces épines (très piquantes) par crainte que ces pieds deviendront ROUGES par saignement . J’extravague pour un moment …en disant que cette plante Rare est venue,peut.etre,de l’au-dela et si les occupants du cimetière( les morts) puissent nous parler de ce chardon bleu (puisque les scientifiques sont vivants) et aussi nous révèlent comment ils ont pu modifier leur cours des choses pour que nous, nous puissions gouverner le notre et savoir où et comment placer le destin de nos enfants.

  5. belabbésien

    Douar c’est une vision respectable

  6. Mémoria

    Longue vie à notre camarade Albarracin après une nuit passée aux

    urgences ce mardi et un retour aujourd’hui mercredi à son domicile !

  7. REDACTION

    Salem Mémoria;nous vous remercions pour cette info et tenons donc a voir notre ami commun Albarracin dans un meilleur état physique et moral Bonne soirée khayis

Répondre