La Voix De Sidi Bel Abbes

Cancéreux, récit d’une mort lente

images

enfant-cancereuxSelon des informations qui nous ont été livrées, hier, par des responsables versés dans le domaine de la lutte contre le cancer, 20% des malades de la région est du pays décèdent chaque année avant d’arriver au rendez-vous fixé pour le traitement en radiothérapie.

Pendant ce temps, il n’y a, à l’heure actuelle, qu’un seul accélérateur qui fonctionne au niveau du centre anticancéreux (CAC) du Centre hospitalo-universitaire (Chu) de Constantine. «Mais ce que peu de monde sait, ont indiqué hier des malades qui suivent des séances de radiothérapie dans cette unité, est que cet accélérateur ne fonctionne que pour les parties basses du corps du malade. Ce qui fait que la prise en charge des patients est très réduite et leur nombre est très important puisqu’ils viennent de toute la région est». Et nos interlocuteurs ont tenu à signaler que pour la wilaya de Annaba, par exemple, le centre prévu n’est toujours pas opérationnel. Pour Sétif, ont-ils poursuivi, on vient à peine de réaliser la maison d’accueil pour les cancéreux, mais la radiothérapie n’est pas encore fonctionnelle. Enfin, en ce qui concerne Batna, on vient d’installer la radiothérapie mais elle n’est pas encore entrée en fonction. Ce qui fait que le problème de la détresse rencontrée par les cancéreux reste encore posé à la conscience de tous, et plus spécialement aux autorités de tutelle. Revenant au cas de Constantine, ils s’étonneront que les deux accélérateurs de basse énergie, achetés à grands frais aux Etats-Unis d’Amérique et réceptionnés en 2012, restent encore dans les caisses d’emballage. «Pourquoi ? demandent-ils, quand seront-ils mis en service ? Leur installation tarde singulièrement à se faire. C’est une situation absurde à laquelle on n’a pas de réponse logique. Et elle n’est pas la seule hélas ! Mais ses conséquences sont suffisamment douloureuses pour qu’elle interpelle tout un chacun». Et ce qui est encore plus inquiétant, nous dira aussi un médecin activant au Chu, en requérant l’anonymat, est que dans la nouvelle annexe du CAC, les travaux restent encore à terminer. «On a appris dernièrement, a-t-il affirmé, que la première entreprise chargée de la réalisation s’est retirée et une autre l’a remplacée. Mais cela piétine et les travaux de finition sont actuellement à l’arrêt. Entre-temps, la situation des malades ne cesse d’empirer. La majorité d’entre eux issus de la région est se dirige vers le centre de Ouargla et certains vers celui de Blida. Malheureusement, dans ces centres, les malades sont bousculés et constatent avec effroi que leurs rendez-vous s’allongent jusqu’en 2015, si ce n’est pas pour l’année suivante 2016. Mais peu d’entre eux arrivent jusque-là et il y a beaucoup qui décèdent faute de soins». En réponse à notre question lui demandant s’il a des chiffres à donner, il répondra simplement qu’il y a eu énormément de décès. Les malades vivent une situation vraiment dramatique. Et il ose enfin avancer un chiffre, en affirmant qu’on parle de 20% de décès, sans toutefois donner le nombre global des malades au niveau de la région est. Mais on sait pertinemment qu’au mois de juin 2013, à l’occasion de l’installation du premier accélérateur, les responsables du CHU ont avancé le chiffre de 15.000 malades. La situation est pénible et il n’y a aucune issue pour eux à l’heure actuelle. Des sources proches du dossier nous ont expliqué hier que «le principal obstacle à l’installation des deux accélérateurs de basse tension a été finalement levé le 23 mars dernier et ce, après beaucoup d’efforts déployés par l’ancienne direction pour dépasser de nombreux problèmes d’ordre bureaucratique. Le reste, c’est un travail simple de réhabilitation des murs des anciens bunkers qui ont abrité les anciens accélérateurs fonctionnant au cobalt lesquels ont été rapatriés au Canada par la société qui les a installés. Et ainsi, selon ces sources, l’installation de la climatisation et des deux machines pourra être faite aisément». Sur ce sujet, nous avons tenté vainement hier de joindre le nouveau directeur du Chu, M. Brachia, malheureusement sans y parvenir.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=45432

Posté par le Avr 30 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

20 Commentaires pour “Cancéreux, récit d’une mort lente”

  1. Jamel

    GRAVE ce qui se dit

  2. Amirouche

    Bonjour
    JE LANCE UN APPEL SOLENNEL A L’ETAT ALGERIEN ET AUX RICHES DE CE PAYS D’AIDER CES PAUVRES MALADES ET DE DONNER DE CE QUE DIEU VOUS A DONNE . HRAM 3ALIKOUM
    VOUS ETES RESPONSABLE DE CES 20% DE DECES DEVANT DIEU CAR VOUS NE LEUR AVEZ PAS PROCURE AIDE ET ASSISTANCE.
    QUE DIEU SOIT TEMOIN DE CE QUE JE DIS

  3. ANA MEF HEMTCH

    @mirouche
    Bonsoir , c est u_n sujet tres interessant , mais aujoiurdh ui l occasion m est donne de dire des choses sur le secteur de la sante . De mon propre vecu je peux temoigner que l etat fait tout ce qui est en son pouvoir pour promouvoir ce secteur .Ce secteur a en son sein des MEDECINS, DOCTEURS, SPECIALISTES de tres haut niveau et leurs devouements n ont pas d egal dans les autres secteurs . Ils n ont pas la possibilite de tricher ,ayant entre les mains les vies d etres HUMAINS.
    Le probleme se situe au niveau des gestionnaires à commencer par les ministres ,designes sans aucunes connaissances du secteur , qu ils gerent comme des epiceries .
    Quant aux medecins ,infirmiers ,para medicaux je peux vous assurer et preuves à l appui qu ils font tout ce qui est peuvent pour sauver des vies .
    Mon fils aine RABI YARHMOU decede le 18 juin 2010 a contracte une L A M 3
    Une leucemie au degres 3 il etait condamne des le depart , il a trainait cela pendant 6 annees entre CHUOran et CHU SBA .Je ne pourrais jamais remercier tous ceux qui ont entoure mon fils pendant cette periode .
    Je risque d oublier des NOMS c est pour cela que je dois generaliser .
    KHOUYA AMIROUCHE si la France accepte d utiliser nos medecins formes chez nous ce n est pas par charite ou meconnaissance ou manque dans le secteur c est le NIVEAU KHAYI .Un medecin DAME s est meme entremisser entre moi et mon EX pour nous reconcilier disant que mon fils a eu cette maudite maladie apres un choc du notre separation .Pendant 6 ans que j ai frequente les couloirs de nos hopita

    • Amirouche

      @ANA MEF HEMTCH

      Votre histoire m’a vraiment touchée que je ne vais même pas commenter votre annotation .Cher ami on ne peut rien faire devant la mort ,Ce qui devait arriver était inéluctable à ton fils. Ce n’est pas de votre faute ni de ta femme, il ne faut pas culpabiliser et se répéter des « si » interminables,dans le ventre de sa mère l’ange qui lui est envoyé, qui insuffle l’âme, et il est ordonné à toute personne d’accomplir quatre commandements dont celui du terme de son existence. .
      Le prophète (bénédiction et salut sur lui) dis : LES MORTS EN BAS AGE SERONT LES GUIDES DU PARADIS. L’UN D’ENTRE EUX ACCUEILLERA SON PERE- ou ses parents –ET LUI SAISIRA LA MAIN COMME JE ME SAISIS DE TON VETEMENT ET NE LACHERA JUSQU’A CE QU’ALLAH LES INSTALLE TOUS LES DEUX DANS LE PARADIS ».
      Ma grand mère avait un cancer , j’ai dû lui envoyer son traitement et calmants jusqu’à sa mort ,mon ami .elle a souffert des années et des années, ses enfants priaient Dieu par sa miséricorde qu’il arrête ses souffrances .Je sais que le personnel hospitalier fait son travail mais WACHE YDIRE AL MAÏETE FI YAD GHASSALOU
      Ami……..rouche

    • Amirouche

      @ANA MEF HEMTCH

      Mon 1er post n’est pas passé !!
      Mon ami
      Tellement très touché par votre histoire que je ne peux commenter votre annotation.
      Abou Hassan raconte: « J’ai dit à Abou Hourayra : j’ai perdu deux fils … As-tu quelque chose à me rapporter du Messager d’Allah pour me consoler ? ».
      – Oui, les morts en bas âge seront les guides du paradis. L’un d’entre eux accueillera son père – ou ses parents – et lui saisira la main comme je me saisis de ton vêtement et ne le lâchera jusqu’à ce qu’Allah les installe tous les deux dans le paradis ».
      Ce qui me fait mal , c’est ce pays riche qui n’a pas de laboratoires et usines pharmaceutiques pour ses malades ,j’ai dû envoyer traitements ,antalgiques et anti douleur pour ma grand mère jusqu’à sa mort ALLAH YARHAM MAWTANA.. Mais nous sommes « fort » FEL CHTIH WAL RDIH

  4. OUERRAD

    @mirouche
    c est moi ANA MEF HMETCH j ai oublie de retirer mon second pseudo
    Pendant 6 ans quand j ai frequente les couloirs de nos hopitaux , je peux temoigne de l integrite du monde de la sante de de leur abnegation . Je n ai jamais eu affa

  5. fethi

    monsieur Ouerrad ne pensez vous que c’est malheureux de lire ces tristes nouvelles de ces 20 pour cents qui meurent Je suis touché par ce mot de AMIROUCHE

  6. OUERRAD

    la connection me joue des tours mais tant je continues :
    je n ai jamais eu affaire aux Prives mais j ai des ECHOS de gens digne de fois je peux dire que le secteur etatique est de loin tres HUMAIN .J ai moi meme ete opere à 4 reprises dans le secteur etatique sans PISTON ni rien et je peux dire que j ai toujours ete satisfait , malgres le manque de moyens les gens de ce secteur font des MIRACLES .Quant ces maladies elles meme je peux temoigner que l elan de solidarite des familles de malades hospitalises est tres FORTE .
    ALLAHOU AKBAR….

  7. OUERRAD

    MON POST PRECEDENT A DISPARU
    ON NE PEUT SUIVRE LE SECOND
    LE PREMIER ETAIT SIGNE ///ANA MEF HMETCH
    MERCI DE LE REPRENDRE POUR LES LECTEURS COMPRENNET

  8. OUERRAD

    @FETHI MOI JE DIRAIS PLUS C EST INHUMAIN surtout pour nous MUSULMANS
    @ABBES JE DIRAIS QUE C EST L ARGENT ET LA BETISE HUMAINE ..

  9. fethi

    Je vous remercie khayi

  10. novice

    Il faudra trouver des solutions globales à ce fléau ,on estime la prévalence à 40 000 cas de cancer par an,si l’ONS ne descend pas sur le terrain ou au moins délegue une société d’études médicales ,qui doit avoir des chargés d’études au niveau de chaque wilaya,il est impératif que le ministere de la santé ,mais pas avec ce ministre ,il n’a ni les compétences nécessaires,ni une approche nationale,d’ailleurs Pr KHIATI vient de le souligner ! je continue,un ministère capable de dresser des projets en urgence pour au moins soulager les personnes avec métastases,former des généralistes en oncologie dans les polycliniques,organiser des journées de sensibilisations des paramédicaux,au lieu de congrés de pacotille qu’a organiser ce ministre à Oran aux frais du ministère,pour lutter contre l’utilisation frauduleuse des psychotropes !
    Au lieu de former des DRH de la wilaya d’Oran,on aurait aimer former des infirmiers spécialisés en oncologie,des psychologues de terrain !
    Comment ça se fait que le seul CAC inachevé jusqu’à ce jour parmi les 6 programmés est celui de SBA,j’ai vu des femmes prendre le car pour aller faire leur chimiothérapie à Oran!!!

  11. OUERRAD

    @novice
    c est malheureux mais c est comme cela que ça se passe ,des colloques sans queue ni tete juste pour boire et manger au frais de la princesse . Ce ministre vous dites il n est pas le seul , tout ceux qui sont passe par là n ont rien apporte au secteur . Meme le professeur Guidoum en son temps ne faisait que du cinema là où il passait on entendait RAK MOUAKET et apres plus rien .
    Mais je le dis et je le repete cette corporation si je puis l appeler ainsi renferme en son sein des COMPETENCES INTROUVABLES NULLE PART AILLEURS .
    Il suffit de lui donner les moyens , et la laisser faire ,regardez les miracles que font nos medecins decores par les grandes puissances à l imaga du PRF ZERHOUNI aux USA et les cas ne manquent de par leur decouvertes ,,,, à MEDITER ???

  12. novice

    Je vous remercie Ouerrad d’avoir preter attention à mon commentaire,c’est un sujet qui me tient à coeur,je n’ai pas voulu m’étaler sur le parcours des ministres qui se sont succéder dans le secteur,le passé reste du passé,j’ai quitté la profession médicale ,il y’a de cela des années,j’avais perdu un frere qui souffrait d’un cancer et je garde toujours son scanner qui a été mal interprété par un confrere radiologue,maintenant ni l’association Amel Filhayet,ni les bonnes intentions locales ne peuvent améliorer les choses,si ce ministre ne prend une décision radicale comme celle prise dernierement à Annaba pour achever et mettre sur route le CAC,c’est inadmissible qu’un EPH construit pour etre un hopital de gériartrie se transforme en EH par la volonté du successeur,quel gachis !

  13. OUERRAD

    @MIROUCHE
    JOUMOU3A MAGBOULA à tous
    Je n ai pas cesser tes posts c est reconfortant
    je n ai jamais doute de la grandeur d ALLAH
    MON EXPERIENCE DANS LA VIE ET SURTOUT LA MALADIE DE MON FILS m ont appris qu il ne faut jamais regretter ,donc pas de SI
    N empeche j ai traverse des moments tres difficiles , mais el IMENE et de savoir que ce que je subissais etait d ALLAH je faisais avec .
    Mais ce que j AVALE JAMAIS c est la traitrise des teres humains RABI YAHDI MA KHALAGA , surtout quand c est GRATUIT .
    ENCORE une fois MERCI KHOUYA… ET BONNE JOUMOU3A à plus ,,,

  14. OUERRAD

    lire etres humains

  15. OUERRAD

    @novice
    RABI YARHAM MAOUTANA
    Pour ne citer que ce secteur tout reste à refaire , mais ce qui me fait chaud au coeur et je l ai dit dans un post precedent ,c est d avoir cotoyer durant la maladie de mon fils des gens EXTRA dans ce secteur et dans les hopitaux ou j ai du passe pour cette MIHNA;
    Le plus grave dans le cas des CANCEREUX c est cette de la pharmacie , heureusement la solidarite agissante des ALGERIENS a fait qu à chaque fois qu il fallait le concours des gens d ALGER que je remercie vivement n hesitaient pas à nous envoyer ces precieux produits par TAXI …. TENEZ VOUS BIEN JE DIS BIEN PAR TAXI .
    Et si ce n etait cette solidarite AGISSANTES ?? Nos malades auraient souffert plus joumou3a magboula RABI MAA3NA

  16. OULD BRAHIM

    Allah yahdikoum ya elhoukame choufou fihada elmarda chouia

  17. Abbes

    OULD BRAHIM vos mots sont gentils khayi

Répondre