La Voix De Sidi Bel Abbes

Des caméras de surveillance dans les rames SNTF sous utilisées; Les conducteurs ne font pas dans le gardiennage

Au moment où les caméras de surveillance dans les lieux publics se multiplient, qu’en est-il de celles de la SNTF ? En effet, les nouvelles rames mises en service il y a de cela quelques années, sont toutes dotées de cette technologie.

Les voyageurs, notamment ceux qui empruntent en fin de journée les trains de banlieue, sont quotidiennement confrontés à des aventures au cours desquelles il leur arrive d’assister à des agressions à l’arme blanche, quand ils n’en sont pas eux-mêmes les victimes. Les nouvelles rames automotrices mises à la disposition des usagers au début de l’année 2009 sont dotées de caméras de surveillance qui veillent sur la sécurité des voyageurs, du moins, elles constituent un moyen de dissuasion. Mais le problème qui se pose, c’est que ces caméras ne sont pas actionnées par les conducteurs. Les caméras qui sont visibles à l’intérieur des rames ne sont jamais mises en service par les conducteurs. Une information que nous avons pu vérifier de visu.

Des sommes colossales injectées dans le gigantesque programme d’investissement et de modernisation du rail en Algérie. Une véritable révolution dans le transport ferroviaire algérien opérée ces dernières années, et qui se traduit, aujourd’hui, par un confort agréable, notamment les sièges, climatisation… Un effort de modernisation de ce moyen de transport le plus fréquenté par les citoyens, mais, le seul bémol qui revenait dans toutes les discussions des usagers concernait l’absence de sécurité pendant le voyage. Plusieurs usagers s’interrogent sur la nécessité de placer des caméras de surveillance à l’intérieur des trains, si elles ne fonctionnent pas. Ces derniers qui affirment avoir assisté à plusieurs vols et agressions, mais malheureusement, on ne voit rien venir de la part de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). « Nous sommes habitués à l’insécurité », déclare un voyageur résigné au sort que lui réserve quotidiennement la SNTF.  « C’est l’aventure. J’assiste chaque jour à des agressions. Des énergumènes s’en prennent à des voyageurs sans défense », déplore Mohammed, employé dans une entreprise publique. Mohammed prend chaque jour le dernier train d’Alger vers Reghaia.

« Normalement, avec l’acquisition des nouvelles rames automotrices, l’insécurité doit baisser. Surtout que ces dernières sont dotées de caméras de surveillance, mais malheureusement, ces caméras n’ont jamais été actionnées par les conducteurs, ce qui est grave», commente Mohammed. « Avec le temps, nous avons constaté que l’état des nouvelles rames est quasi identique à celui des trains Diesel. « Elles se dégradent de plus en plus », déplore-t-il. Yasmina, standardiste, qui termine son travail vers 17h30, affirme avoir été plusieurs fois témoin d’agressions, et elle explique, « à la gare pas de problèmes, car il y a un poste de police. Mais à l’intérieur du train, c’est l’aventure. J’ai assisté à des scènes violentes, des jeunes se battent, parfois, à l’arme blanche et personne n’ose s’interposer ».
« L’insécurité fait partie de notre quotidien », insiste la jeune femme qui déplore « l’absence de véritables agents de sécurité dans les trains et elle déplore le fait que les caméras de surveillance ne sont pas opérationnelles ». Cette dernière s’interroge : « Pourquoi les constructeurs suisses ont-ils placé des caméras de surveillance dans ces rames automotrices ? » Devant l’absence de fonctionnement de cet outil technologique, le nombre de voyous et d’agressions augmente de jour en jour, menaçant ainsi la sécurité, voire même la vie des passagers.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36955

Posté par le Jan 29 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

3 Commentaires pour “Des caméras de surveillance dans les rames SNTF sous utilisées; Les conducteurs ne font pas dans le gardiennage”

  1. badsi

    je crois que c’est un probléme de gestion qui est visé Il appartient a la direction de la société de faire fonctionner cette technologie et de concert avec les services de sécurité

  2. benali

    le personnel recruté est indifférent

  3. gamra de sidi khaled

    Grave ce laisser aller qui prend l’allure d’une complicité tacite

Répondre