La Voix De Sidi Bel Abbes

BOUTAREG BOUCIF :Eh oui trois ans déja,on ne l’a pas oublié, Un modeste hommage sera fait par la VDSBA

Souvent je dis que l’exercice  d’ évocation est périlleux mais comme on est tenu de le faire; nous mentionnons cette légitime crainte de mal présenter pourtant c’est juste une pensée a un enfant de notre ville. Boutareg Boucif a tiré il ya trois ans de cela par un triste lundi; sa révérence à la suite d’une longue maladie.Un de nos confréres et qui est également un de ses meilleurs amis avait dit de lui ce qui suivra a l’instar des de votre serviteur(Mr kadiri dans la VDSBA et le quotidien d’oran »Un élément du décor de la cité de la Mekkera a été immanquablement retiré de la scène pour rendre un spectacle moins attractif au vu du sens de l’humour du regretté ou encore de cet enfant du quartier « Mon Plaisir » très estimé par la population locale. Estimé pour son dévouement, son engagement et sa disponibilité, Boucif était l’ami du commun des Belabbessiens notamment des sportifs. Et cette grande foule, venue de tous les coins du pays qui l’a accompagnée à sa dernière demeure, s’assimile à une forme de témoignage et une marque de sympathie pour la personne. A 59 ans, Boucif cède définitivement la place en laissant de nombreux souvenirs d’une carrière sportive qui de l’avis d’éducateurs avérés, fut en dessous de son talent et de ses capacités techniques et physiques. L’environnement était pour beaucoup dans l’empêchement de sa promotion et de son émergence sans doute. Après ses débuts dans les catégories des jeunes de la formation de l’USMBA, il saisit l’opportunité de son incorporation au service national, pour porter les couleurs de l’équipe oranaise, en l’occurrence l’ASMO. Sous la houlette du regretté Reguig Abdelkader, dit Pons, et aux cotés des Tasfaout, Hmida, Guemri Redouane et un certain Fatah, Boutareg explose pour constituer un élément essentiel de l’échiquier du club de M’dina Jedida avant de retourner au bercail en dépit des sollicitations diverses et nombreuses. Un premier parcours sanctionné par une sélection militaire. A l’USMBA, en compagnie notamment des Amar, Drid, Smaier, Chikhi, Belkedrouci, Bekakcha et autres, il occupa le poste de libero pour se singulariser par une maîtrise et un sang-froid, qui lui permirent de dominer cette ligne grâce à sa technique et ses offensives. Une distinction qui lui a valu une sélection en équipe nationale espoir. Ses qualités sportives n’ont pas été cependant accompagnées par une volonté qui pouvait le propulser à un rang supérieur. Confiné également dans un espace peu encourageant, voire hostile, le joueur s’est contenté d’une pratique pour vivre uniquement sa passion. Au plan social, Boucif vivait pratiquement  d’une seule et unique ressource qui se limitait à une modeste pension de retraite après des années de service au sein de l’ENIE. Boutareg était marié et père de cinq enfants » conclut A B qui est un ami commun:Notre journal a depuis réguliérement fait son devoir de mémoire et tentera de lui rendre de nouveau un modeste hommage prochainement

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=42575

Posté par le Avr 5 2014. inséré dans ACTUALITE, COLLECTIFS, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

46 Commentaires pour “BOUTAREG BOUCIF :Eh oui trois ans déja,on ne l’a pas oublié, Un modeste hommage sera fait par la VDSBA”

  1. VDSBA sports

    Priére lire « par un triste lundi »

  2. hamri

    Dieu est grand , une pensée a ce belabbésien avec qui l’ennui n’existe pas Je ne parlerai pas de ses qualités de footballeur des plus talentueux

  3. ABBES B

    Triste disparition mais on ne peut que se soumettre à la volonté du Tout puissant. IL nous manque vraiment boucif Rabi yarhamou . Les souvenirs surtout d’une jeunesse sont regulierement evoqués pour mediter sur la generosité de ce charmant garçon et brave homme.Bravo pour l’evocation Mr Kadiri et c’est ce qui vous singularise cher frere Mohamed. Je souhaite vivement que je m’accroche à votre elan de memoire; Rabi yahafdhak Mohamed ou yarham ami Ali…

  4. Larbi A s l

    Un joueur hors pair mais surtout l’un des plus sociables de toute une génération de sportifs Rabi yerhmou puisque cette occasion se présente

  5. Bel Abbas Mokeddes

    Une pensée a la mémoire de Boucif

  6. Cheniti Gh.

    Je dédie de nouveau ce poème à mon ami de toujours Boucif !
    Subitement….tu es parti marin
    nous laissant ainsi…,orphelins
    avec nos prières et nos chagrins !
    Tel ce beau coréopsis,
    tu as vécu au chaud ici ,
    en homme jovial et sans souci !
    Avec ta sagesse et ton sourire,
    tu nous as offert,sans prévenir,
    l’amitié à bord de ce beau navire,
    qui restera notre éternel souvenir .

    • yacine

      Je reconnais ce gentleman c’est ghalem cheniti

    • belabbésien

      Ce poéme a été lu cet aprés midi par mister cheniti comme il ne peut y avoir milles pareils autres aprés midis de la sorte je belabsiannise il n’ya que nous qui faisons cela la melma dans le respect mutuel abbssiates et abbassis Je peux dire que les forces du bien ont besoin du savoir faire Felicitations membres de la voix de sba J’attends les phtos et le résumé

    • Bouchentouf

      Salem Ghalem CH
      Notre vie entière, qu’est-elle dans le cours du temps ? À peine le temps d’un soupir et la voilà éteinte à jamais. Hier ton ami est mort, il est parti pour un long voyage qu’on lui souhaite merveilleux et beau comme ton joli poème. Ton ami te manque cela se sent. Il manque aussi à sa famille, à ses amis, à tous ceux qu’il a conquît avec son sourire et sa bonne humeur. Il a surement souri le jour de sa mort puis il est parti avec une étoile sur le front et un ange sur chaque coté. Je pense que c’est une bonne étoile car tout le monde se souvient de lui aujourd’hui qu’il n’est plus là. Il n’y a pas d’issue devant la mort, elle ne peut être que fatale, nous n’y pouvons rien, qu’importe, il faut le savoir puis l’oublier pour accomplir les gestes habituels et continuer de vivre simplement. Mes amitiés

  7. Hakem Abderrahmane

    Allah yerham notre Boucif!

  8. hamza

    Salam ,,,, rahimahou llah oua yarham el jami3 Hamza

  9. Ne Cherifi

    Allah yarhamek khoya Boucif

  10. hamza

    allah yarhmah khouya boucif il a laisse un tres grand vide nul le peut remplacer un gentlemen plein d humour le rire c’est sa specialite il n’a jamais tenu rancune aussi il est a rappelle qu’il etait international (a) avec les belloumi madjer qui preparaient le mondial d’espagne 82 malheureusement il n’etait pas parmi les 22 selectionnes. la derniere photo usmba en bleu boucif est absent

  11. hamza

    lire nul ne peut le remplacer. merci et mention special pour kadiri

  12. mohamed

    Allah arham maouatana wa maouta al mouslimie,Allahouma achfi mardana wa marda al mouslimine amine ya rabou alamine.
    Aidez sa famille et ses enfants qui sont dans le besoin.

  13. fethi

    un sportif populaire toujours gai je me joins a ces pensées

  14. abdelkader

    un grand sportif

  15. Arbi

    usmba et djs devaient un beau geste envers ce grand joueur sympa

  16. Khadir Benkhelouf

    l’homme est parti, laissant derrière lui que de poignant souvenir- Il est parti alors qu’il avait encore à donner, alors que sa présence , aurait à elle seule comblé du vide. Mais que peut on, il ne s’agit que de la volonté du tout puissant. Mais nous ne pouvons omettre, que des personnes comme lui se font rare de nos jours. Cela demanderais du temps pour en parler- Le peux que je le connaisse m’est suffit pour me fixer sur la personne Allah Yarahmah

  17. ADOR-MOULAY

    -Une pensée à notre FRERE BOUCIF et ne pas oublier ses enfants. Un grand bravo à KADIRI MED.Merci mille fois.

  18. fethi

    Ador toujours actif fi rabita vive le sport qui lie les gens Allah yerham boucif et tous les moumnines

  19. Belamri abdelkader

    Entre feu Boucif et moi ,il y avait, bien sur, la proximité parentale mais aussi une complicité de nos frasques footballistiques notamment en sport et travail du temps où il travaillait à l’ONALAIT et moi à la SN SEMPAC et- on ne manquait jamais de répercuter cela lors d’une rencontre familiale avec l’humour et la dérision qu’on lui connait mais toujours dans le but de détendre l’atmosphère et créer de l’ambiance.
    Au niveau de la H’cira chez Djouder ,il ne manquait jamais de venir s’associer à la Jma3a et sa présence était fort appréciée pour déconner sur tout et rien mais apporter sa touche de connaisseur sur un débat souvent houleux au début de chaque saison foot ballistique autour de l’USMBA.Il faut dire qu’il manque’beaucoup à ses amis et surtout à sa famille qui le vénère par dessus tout .ALLAH YAHAM KHOUNA BOUCIF OUA JAMI3 EL MOUMININE

  20. mohamed

    un réel témoignage vécu de footballeur et ex cadre de la ville

  21. farid laribi

    RABI YERHMOU IL AIMAIS SA VILLE

  22. boutareg fatima

    salem ,merci pour cette pensée que vous avez dédié a mon chèr regretté papa allah yerhmeh et cela prouve qu’il n’a pas été oublié par ses amis et les braves gens de sa ville natale merci a tous. une simple pensé a mon papa ça nous touche vraiment beaucoup a nos coeur chaque seconde,chaque minute,chaque heure,chaque jours et chaque coin de sidi bel abbes nous le font rappelé.la seule chose qu’il souhaitait avoir une petite fille ou un petit garçons mais hélas c’est arrivé un peu tard

  23. Houari Choucha

    ALLAHOMA IRHAMHO WA IGHFIR LAHO,
    WA IRZOK AHLAHO ESSABR, encore une personnalité qui a marqué l’histoire du sport belabesien. merci vdsba pour cette pensée.

  24. boutareg sara

    je remercie mr kadiri et tous ce qui ont contribué dans ce journal allah yarhmak papa

  25. HAMID Ourrad

    Boucif était l’enfant chéri de notre ville,tout le monde l’aimait,le respectait,c’était une icône de notre plat pays,on l’aimais bien,il avait un humour asser spécial ,et des anecdotes qui n’en finissaient jamais,…Allah yarhamak y’a Boucif

  26. K/faraoun

    Boutareg était un bon technicien lorsqu’il était à l’usmba mais il a joué aussi avec l’asmo au milieu des grands techniciens formés par la grande école asémite (meilleure école du pays). Non seulement il jouait bien mais il s’amusait beaucoup pendant les matchs et surtout celui de kouba qui faisait aligner les trois frères Ait Chegou.C’était pas le joueur complexé puisqu’il a joué dans tous les terrains vagues de la ville lorsqu’il jouait avec l’usmba et l’humour c’était sa tasse de thé et son plaisir au quotidien.

  27. K/faraoun

    Aux lecteurs
    Est-ce que vous pouvez lister les noms des joueurs des deux équipes qui sont sur les deux photos .

  28. KADA

    Salem,
    On ne peut pas oublier un joueur comme Boutareg ni les joueurs de 1965 à 1985) Kheladi, Abdi , Mahmoud , Ammar , Chibane (Descarte), Henia Lahmar Kerrit ( tunisiens ) Aziri, Kaddour (Hammam bouhadjar), Mehdad , Salhi, Henkouche (ex Galia Mascara), Belkedroussi (ex MCO), Achour , Bouhizeb, Belmokhtar (ex asmo) et la liste est longue ils nous ont fait réver avec du bon football. Avant on faisait courrir le ballon maintenant c’est les joueurs qui courent …ALLAH HERHAM BOUTAREG

  29. bouatra

    allah yerhamah ç’etait un frere de longue date genéreux ,poli,de tout coeur je lui souhaite une tombe de FIRDAWSS.

  30. BARAKA

    je remerci bcp qui a penser a notre chere BOUCIF allah yarhamou c’est un artiste et footballeur en meme temps j’ai toujours aimer BOUCIF parceque il aime le ptit paris .

  31. sohbi22

    Magnifique élan de solidarité Les belabbésiens doivent multiplier les échanges et les rencontres amicales

  32. megherbi

    Tres bel hommage rendu a ce grand monsieur et ami.il restera toujours vivant aupres de nous et nous nous permettrons jamais de l oublier.

  33. Hocine . C

    Boucif Allah yrehmeh , nous a tous marqué par sa joie de vivre , sa personnalité , son attachement. Il restera à jamais grand dans le coeur de tous ceux qui ont eu la chance de le cotoyer . Son match référence , c’était un certain Dimanche 04 Mai 1975 , contre le MCSaida dans une rencontre ou le perdant jouera en division 2 . Ce jour là , l’USMBA s’était imposé de justesse par 1 à 0 ( but de Nouar à la 48eme) . Dés que l’arbitre a sifflé la fin du match les nombreux supporters du stade 03 fréres Amarouche se sont tous rués vers Boucif (meilleur homme sur le terrain ) en le portant en triomphe pour feter avec lui cette mémorable victoire acquise face à un adversaire venu pour les memes objectifs . Cette journée , restera dans les mémoires des sportifs belabbesiens , c’était de grands moments d’émotions . Allah yrehmek Boucif , tu restera toujours dans nos coeurs .

  34. KHIWANI

    khayi tu as oublié que l’avait fait monter sur un cheval ‘(rires) Ce matin tu est parti en ville sur un vélo Qui suis je?

  35. ould brahim

    Allah yrehmek wa y sabar ahlek ya.khouna boucif et je n oublire jamais la saison qaund passe ensembe 1980 1981 en D1

    une saison 1980 1981en D1 avec ce

  36. hamiAPPS

    Merci a l’équipe la voix de sidi bel abbes pour cette pensée et hommage rendu a l’ami de tout les belabesiens Boucif Boutareg..c t un moment plein d’émotion avec une bonne organisation…bonne continuation …la voix de sb

  37. un ami présent

    L’apps devra activer et faire du nouveau si hami

  38. ould brahim

    allah yahmek ya houna boucif et je n oublire jamais la saison 1980 1981 enD1 merci pour la voix de sidi belabbes en tete monsieur kadiri

  39. KERROUCHA

    ah c’est un ancien ailier droit cheveux longs frisés de sfisef qui jouait vite un gars sympa qui est venu la derniére fois a sidi djillai il ne doit plus rater

  40. Hocine . C

    Oui , mon frère Kerroucha . c est l ancien ailier droit Ould Brahim de Sfisef , Un tres grand joueur et un homme tres sympa , comme vous dites .

  41. un ami vdsba

    Depuis la visite chez lahmar a Hocine c est absent c curieux

  42. ould brahim

    Je vous remercie Mr hocine c et Mr kerroucha pour ce commentaire et n oublie pas hocine .c. vous aussi vous ete un meilleur joueur en defense

Répondre