La Voix De Sidi Bel Abbes

Boukhanifis : Un surveillant général agréssé par des parents d’éléves et s’accagent son bureau.

Hier, vers les coups de 16h45, à quelques minutes de la sonnerie de 17h au collége Kobban Slimane de la localité de Boukhanifis, un père accompagné d’un des ses fils non scolarisé dans cet établissement sont entrés dans l’enceinte de l’établissement qui pour les besoins de la paranthèse et fréquenté naturellement par des enfants de cette paisible banlieue Bélabbesienne et par des enfants de la RASD (enfants sahraouis). Le motif qui a entrainé cette agression est d’abord la confiscation d’un téléphone portable de son enfant, éléve de première année moyenne qui fut surpris par son professeur le dimanche après-midi. Cette derniere, le confisca comme le veut la réglementation et c’est la goute d’eau qui fait déborder le vase, indique le directeur intérimaire et volontaire de cet établissement, car à l’origine, celui-ci est un surveillant général auquel on a confié la tâche de gerer cet établissement. L’enfant rechignia et du réagir très négativement vis-à-vis de son professeur, l’administration a décidé de le présenter devant le conseil de discipline suite à son mauvais comportement. Hélas, les parents, le père et son fils, qui l’accompagnaient s’en prirent  au surveillant général monsieur Bengréaa dont le père est connu du monde footbalistique comme fan (dénommé Lagrika), était agréssé et ceci fut suivi ce jour par un arret de cours en signe de solidarité par tout le collectif enseignant qui n’admetta pas cette nouvelle violence dans une enceinte du savoir. Une plainte a été déposé à la gendarmerie, indique la même source. Pour sa part, l’académie n’a pas levé le petit doigt, signalent avec dépit d’autres sources. Néanmoins, le syndicat SNTE notamment la coordination des surveillant généraux à sa tête monsieur Mestari Noureddine a condamné cet acte.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=11384

Posté par le Fév 23 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

24 Commentaires pour “Boukhanifis : Un surveillant général agréssé par des parents d’éléves et s’accagent son bureau.”

  1. boubakar benhaddou

    la violence dans les etablissements scolaires prend de l’ampleur ces dernieres annees,on est tous contre cette violence des 2 cotes,ce que je voudrais le signaler c’est que les parents signent lareglementation interieure de l’etablissement et la negligent le long de l’annee scolaire,une grande partie des tuteurs ne verifient pas les cartables de leurs enfants! et parmi les reglements l’interdiction du portable dans l’etablissement. c’est un cas a signaler fortement car il y’a d’autres qui vont trouver d’autres arguments pour leurs enfants et j’aimerais bien qu’on les cite directement. on condamne cet acte .

  2. Abbassi22

    Salam
    C’est a la justice de faire son travail et d;etre impartiale .Tout acte de violence delibere ou indelibere doit etre severement sanctionne pour faire apprendre aux zeles que se faire justice n’est pas permis par la loi. Ou allons nous comme ca?

  3. messafer ft sba

    c’est le résultat de benbouzid qui fait la politique de nombreux parents sont a l’écoute de leurs enfants ils gaffent et changent de version poussés par leur femmes

  4. Emy22

    C’est pas la première fois qu’on entend ce genre d’histoire malheureusement …!!! Quand les parents sont m’al éduqués c’est sur qu’ils vont raté l’éducation de leurs enfants ce qui induit qu’ils seront comme des monstres là ou ils partent et les enseignants seront parmis les victimes…!!! Ou va-t-on comme ça!!! La question reste posée…!

  5. enseignant

    ou sont les responsables des syndicats wala yarfou ghir vote merci pour syndicat s n t e

  6. chabdraa tani djamel

    l’académie devrait réagir ansi que le syndicat des enseignants je souhaite au surveillant agréssé de prompts retablissents surtout que c’est le fils d’un grand ami ainsi que suporter de l’usmba(sans faute a tout les ensignants)

  7. zaim

    Ce sont les qui adultes qui ont tord.Pourquoi confit-on un établissement d’une telle ampleur à un surveillant général? L’académie est dirigée par une mafia;la corruption,le laisser-aller,le piston sont monnaie courante dans cette noble institution et ceci ne fait que s’empirer.Allez Messieurs dégagez.

  8. madame mostefaoui sab

    je remercie mr mestari noredine pour son soutien a son collegue et les autres conseillers d éducation censeurs directeurs proviseurs

  9. yahia

    C’est le laisser-aller qui prime,ceux qui rentrent et sortent librement dans les établissements scolaires doivent impérativement présenter une pièce d’identité avant de pénétrer dans l’enceinte de l’établissement et en sortant ils récupèrent leur pièce.Imaginez quelqu’un qui rentre et qui commet un acte plus condamnable à l’agression.Où est passé le service de sécurité ou le planton?

  10. zaim

    khéddam ,abdelazziz,mrah,vous avez trop durer ,foutez le camp

  11. un srgt

    dommage pour ntr categorie voila une occasion pour nous reunir autour d’un burau

  12. Mme CH

    Et dire que nous n’avons pas besoin de leçons de morale???? c’est le résultat d’une gestion catastrophique sur tous les plans de ce pouvoir qui veut qu’on vote encore pour les mêmes personnes. Ce sont les conséquences de notre éloignement des concepts de notre religion, je ne le répèterai jamais assez.
    La vie en société est souvent source de conflits en raison des intérêts divergents, des besoins et des valeurs qui ne sont pas toujours les mêmes. L’école en général, est une institution de la société, elle reproduit souvent ses conflits de valeurs et ses problèmes. Ces conflits qui éclatent entre les élèves, enseignants; administration et parents d’élèves, ils sont souvent résolus par la violence avec diverses manifestations:
    Violence verbale ou psychologique; Harcèlement et discrimination; Vols; Châtiments corporels; les armes blanches etc…..
    les causes de cette violence sont multiples par exemple, on peut citer la reproduction des comportements appris dans la famille, dans la société. Les médias sont devenues des sources de violence surtout pour les jeunes. Le surpeuplement des écoles, la surcharge des programmes sont autant de motifs d’énervement des enseignants qui ont toujours les nerfs tendus et n’hésitent pas à utiliser la règle ou le bâton.La démission des parents dans l’éducation des enfants aggravée par le chômage, la pauvreté et l’ignorance. le laxisme de certains enseignants et de l’administration favorise auusi la violence. l’absence du dialogue et de la communication entre les membres de la famille scolaire est toujours source de violence. Le manque de concertation et de dialogue amènent les enseignants ou les élèves à trouver d’autres voies pour se faire entendre. L’école est aussi une zone de non droit où chaque acteur a sa propre logique et ça est dû à la non-intégration des principes de droit dans les pratiques éducatives.
    le phénomène de la violence en milieu scolaire est un problème collectif, nous devons tous y participer pour prévenir et lutter contre ce fléau. mais est ce qu’on pourrait faire quelque chose dans un système totalement défaillant?
    La répression ne suffira pas à elle seule, pour régler les problèmes; il faut plus. Ce ne sont pas ces gouvernants qui sont la source des problèmes qui vont pouvoir les résoudre????????

  13. Nasri

    je suis vraimement sidéré de ce qui s’est passé dans ce CEM.
    Le problème de la violence en milieu scolaire est devenu recurrent, démission totale des parents , d’après les echos les causes qui ont conduit à l’agression, l’élève avait laissé sonner son mobile en plein cour , ce qui a contraint son professeur à le renvoyer de la classe jusqu’à l’arrivée de son tuteur .
    Une fois il s’est présenté à l’établissement s’en est pris à l’éducateur en le rouant de coups.
    C’est grave pour la corporation, la loi dans des ces pareils cas doit être appliquée dans son intégralité , quelque soit le rang de ce parent d’élève.
    avec application du réglement intérieur de l’établissement pour l’élève récalcitrant.
    .

  14. enseignant

    m zaim les deux commentaires vous etiez stricte est sincere l absence total de la direction de l education a l eur tete khedam et si mrah est tout les responsables des syndicats ll reste les bras croiser domage on les derange ma fihache promontion ou affaire degager sans exception laissey nous seule

  15. M.S

    on n’entend que de cela ,ces dernières années.En ce qui concerne la violence dans les établissements scolaires, quand le fait est d’une certaine gravité, le seul remède ,c’est le renvoi pur et simple de l’élève .Or ceci ne peut etre réaliser du fait que l’élève est protégé par une loi subtile qui protège l’élève ,cette loi stipule que le renvoi ne s’effectue qu’à partir de 16 ans…Une loi qui protège les cancres et les agresseurs.
    voilà la situation de l’école algérienne, et on ose parler de réussite.
    Les parents doivent se secouer un peu;par les lois de Ben bouzid interdiction de faire sortir l’élève ,de le frapper ,laisser le jouer au truand pour oublier les études et empecher les autres d’en profiter

  16. Mekki b VDSBA

    je vous annonce que le pere de cet éleve a été présenté cet aprés midi devant la justice ceci est confirmé par notre journal.on en repalera avec d »autres infos.Merci

  17. Nasri

    la justice doit faire son boulot ni plus ni moins, ce père a fauté il doit payer, et servira d’exemple pour les autres récalcitrants, cette affaire a pris de l’ampleur même en dehors de la wilaya de sidi bel abbes.Il
    implore dieu pour que son fils ne soit pas renvoyer.

  18. Biladouna

    Viens donc cher Boubakeur lire au dessus de mon épaule
    C’est pour toi ces vers, ces petits riens
    Qui me poussent à me rappeler que la vie s’écoule
    En de trop brèves saisons ponctuées
    Par le départ et le retour des hirondelles
    Qui nous reviennent à tire-d’aîles d’un exil lointain
    Mais sont impuissantes à nous signifier leur adieu
    Il y a bien longtemps que nos logis ne donnent plus
    Sur les campagnes et que nous laissons les ans s’épuiser
    A donner plus d’épines que de roses et de matins moroses
    Mais dans le chemin odorant qui mène au cimetière
    Ma mère, ton nom est plus gravé dans mon coeur
    Qu’il ne l’est sur ta tombe..Au loin un oisillon appelle sa mère!

    • Boubakar Benhaddou

      jete salue mon frere « biladouna »,ton absence c’est fait sentir et vous voila avec un petit poeme qui m’a comble de joie;allah yarham ta mere,et je n’oublie jamais dans mes prieres comme je te l’ai dit.bonne journee mon cher

  19. salah

    Les problèmes ne cessent de s’accentuer à cause d’une gestion catastrophique.Les responsables de l’académie et à leur tete le directeur, ne s’intéressent au fonctionnement de cette noble institution que lorsqu’il y a profit.D’ailleurs les résultats des examens étaient tous truqués sauf pour l’année 2011 parce que les copies des examens étaient corrigés dans une autre wilaya.Le directeur de l’éducation passait dans les centres de correction et invitait les correcteurs à etre clément car comme il disait ,ce sont leurs enfants.Il gagnait chaque année un voyage en Turquie.

  20. stayka hadri

    moi je dirais qu’il faut suggérer des solution ou proposition pour améliorer le quotidien des citoyens donc je suggére a l’ensemble des dispositifs mi par l’état d’orienter nos jeune porteur de projets de créer des entreprises de ramassage de déché ménager étant donner que le transport est saturer,cela va faire de notre ville une

  21. stayka hadri

    r,cela va faire de notre ville une propre et des jeunes qui travaille pour que les deux seront motiver une tres minime taxe sera ajouter ds les différents impôts que le citoyen honore

Répondre