La Voix De Sidi Bel Abbes

« Bouchkara … revient ce soir ! » : Ethnopsychanalyse et histoire de l’inconscient collectif des peuples…

Bouchkara reste dans l’inconscient collectif de plusieurs générations ayant vécu la guerre d’Algérie comme ce délateur vêtu par l’armée coloniale d’un sac de jute percé au niveau des yeux pour « désigner » ceux qui militaient au FLN. On fit longtemps  peur aux enfants  ….en appelant Bouchkara pour avoir la …paix à la maison

Nous n’insisterons pas assez sur le rôle déterminant que joua « Merdja » de la tribu des Hamiyanes dans la consolidation  de la tête de pont espagnole à Oran  en jetant l’anathème sur les Douaïrs et Smalas pendant que d’autres tribus se « consumaient » dans la résistance à l’armée française…

Dès les premiers accrochages en 1954, l’ethnologue français Jean Servier était sur le terrain de certaines tribus isolées et « primitives » du côté d’Orléansville (Chlef aujourd’hui) .L’armée coloniale/service psychologique y leva les premières harkas avec l’emblème algérien( ?) pour  combattre le FLN dans la région sous le commandement de Belhadj Djillali alias Kobus

Du côté de l’Aurès-Nemenchas, les services français réussirent à s’allier une tribu Chaouïa contre une autre tribu rivale et voisine qui était FLN…

Le général Bellounis du MNA au début puis allié de  la France  contre l’ALN  écuma le Hodna par ses exactions contre d’autres tribus locales car il était originaire de Kabylie…N’insistons pas trop sur le cas de la défection des katibates de Hambli  de la wilaya 2, récupéré par la paix des braves et des frictions tribales et régionalistes où la France coloniale a excellé dans  les études et recherche ! Ne rappelons pas trop l’opération « bleuïte »  où cette même France sema l’espionnite qui coûta la vie à des centaines de cadres et djounouds de l’ALN/FLN car exécutés pour « trahison » par leurs frères hallucinés par des chefs charismatiques !    La France se fera manipulée et  piégée  en  wilaya 3 par le FLN  dans l’opération « Oiseau Bleu » qu’elle avait elle-même programmée pour infiltrer l’ALN et perdra stocks d’armes et maîtrise du terrain…

L’histoire se répéterait-elle par la politique car la politique temporelle d’aujourd’hui, évenementielle, factuelle, circonstancielle, instantanée et subjective par ses traumatismes quotidiens, deviendra les décennies à venir l’Histoire ? Et l’Histoires’étudie, s’analyse, s’enseigne et se vulgarise pour être consommée par l’opinion locale. La presse nationale, publique et privée, est interpelée pour focaliser l’attention et le seuil de vigilance d’une population/opinion publique déculturée,   démobilisée et dépolitisée parce que mal informée sur les indicateurs d’une « régression immonde » des affres du régionalisme lui-même alimenté par le tribalisme et le clanisme qui sont en train de remettre en péril  une autre fois encore l’unité  et l’intégrité des peuple et territoire algériens .

             Le  livre de Saïd Saâdi sur le colonel Amirouche jettera-t-il encore une fois l’anathème sur d’autres icônes de la Révolution ?

            «  « Kobus, Bellounis, l’opération « Oiseau Bleu »,…Bouchkara ont-ils fait leur réincarnation ??? » »

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=24900

Posté par le Mar 29 2013. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

31 Commentaires pour “« Bouchkara … revient ce soir ! » : Ethnopsychanalyse et histoire de l’inconscient collectif des peuples…”

  1. Karim10

    Bonsoir mon ami Mourad Salim HOUSSINE.
    C’est bien la première fois que j’ouvre le bal des commentaires et j’en suis vraiment ravi.
    Dans ce cas il y’a plusieurs approches pour aborder ce « BOUCHKARA » (Maléfique dans les « tous » les cas).J’en Choisis deux :
    1-La première qui consiste à le voir comme un personnage légendaire et maléfique relevant de l’imaginaire Algérien. Son AUTRE nom est :BOULOULOU et là je pense que l’Anthropologie et la littérature écrite et la télévision….. ont beaucoup à faire. Ces croque-morts existent dans l’imaginaire de tous les pays du monde. Il n’y a que les noms qui changent. Etymologiquement on sent le mot « loup ».Quel est votre avis Mr Mourad ? Ce personnage crée une peur aux enfants et ainsi les rendraient plus sages parait il. « Tais-toi, Sinon j’appelle bouloulou ! ».Bouloulou est il un mot « Algérien » ! ? Mais Pour dire que cette légende est arabe au Machrek on dit Abou-kiss.(Comme Djeha).
    Décidément le mot « CHKARA » en Algérie à de l’AVENIR !!!!
    2-La deuxième approche qui est Historique. Ce « BOUCHKARA» est une personnalité bien « réelle ».L’Histoire s’écrit avec des documents. Ce personnage méprisable était un minable « Ignominieux ».C’est tout simplement un « Traitre » c’est-à-dire un « Harki ».En effet la S.A.S durant la guerre de libération a recruté dans ses rangs comme unités mobiles mixtes des Harkis. Leurs sales Boulot étaient connus par tous.
    Alors une étude « Ethnopsychanalyse et histoire de l’inconscient collectif des peuples… ». Je reviendrai surement sur ce sujet fort intéressent dans un autre temps libre.
    Ah ! Bravo ! Mourad. Merci.

  2. FRIC

    Le jour avait à peine eu le temps de se lever ,que les hyènes du sale boulot proposaient leurs services aux maquignons des aprentis bouchers ,qui se délectaient à l’ avance ,des sévices , qu’ils allaient pouvoir faire subir à cet autre ,celui d’en face …..L’imagination malèfique ,du tortionnaire ,lui torturait l’esprit . Il imaginait les multiples manières sadiques et violentes qu’il allait expèrimenté , sur celui qui sera désigné par le bouchkara ..Ces Hommes et ses femmes agenouillés les mains sur la tète,avaient le visage livide des pestifères de la damnation de la terre.ils n’avaient meme pas peur ,seulement tétanisés dans une posture morbide comme si leurs destins d’hommes morts vivant étaient à jamais scellé dans la profondeurs de leurs étres…

  3. M S HOUSSINE

    Très flatté que vous ouvriez le bal Si Karim en espérant que ce ne sera pas un bal masqué car il y a risque en la demeure au péril de tomber dans une paranoïa collective puisque l’intrusion de dizaines de bouchkara(s) est à signaler dans la Maison Algérie…Et je salue votre focalisation, dans un autre site ,sur la nomination d’un bouchkara en chef de cette ligue arabe de tous les compromis depuis Choukeïri ,en l’occurrence ce roi fainéant sorti d’un conte des milles et une nuit qui n’arrive même pas à assurer son métabolisme …et qui est paralysé par ce complexe de n’avoir pas d’Histoire pour son émirat jusqu’à chercher à lobotomiser celle des autres peuples de façon rétro-active et diachronique…Une Sorbonne à Qatar,quelle dérision iconique. Même les catacombes sous le Quartier Latin crient justice….alors que des centaines de milliers de réfugiés palestiniens n’ont jamais reçu dîme les décennies passées (si ce n’était la présence de l’UNRWA) de cet émirat fantoche et anachronique…
    Même notre presse est allergique à la présence des « Bouchkaras ».Elle veut les occulter….Pourquoi???
    Mon article a été publié dans la revue des francophonies MondesFrancophones.com ,dans les espaces Maghrebs et Psychés,et la VDSBA que je remercie pour cette liberté d’expression!

    Bonne journée!

  4. camarade

    un régal ces textes de notre camarade

  5. belamri abdelkader

    Chaque période de l’histoire a connu son bouchkara qui accompagnait au gré des vents les opinions et les bouleversements des peuples mais sans jamais dévoiler sa véritable nature en jouant en eau trouble et en surfant sur les rapports de force pour apparaitre du coté du plus fort;c’est la regle de bouchkara,une personne lache,vile et ignominieuse qui finit par etre trahi par la vérité tel un epouventail majestueux un moment,se plie aux dures réalités du temps et aux intempéries pour dépérir et laisser place à la vérité.

  6. Ami lecteur

    l’article en question est d’un bon niveau et il est bien bien instructif. Mr belamri et ce match de sfisef avec la voix cela s’est bien passé/

  7. belamri abdelkader

    Nous attendons le reportage de notre frére Cheniti,converti un moment en journaliste,pour apporter nos commentaires.Les perturbations relevées ces dernieres 24 heures sont responsables de ce retard ,je suppose.

  8. bennabi

    bouchkara cela dépend de quel coté vous etes collabo ou traite un sujet a méditer ceci a bien existé je parle de ce personnage invisible

  9. Albarracin

    Les bouloulous!

    Une modeste proposition d’explication!
    L’évocation du « bouloulou » pour rendre les enfants obéissants se pratiquait également dans les familles PN d’origines espagnoles.
    Ce commentaire sur « Bouchkarra revient ce soir » m’inspire cette proposition d’investigation , sans prétention d’aboutir à une explication autre que spéculative! Voici mes arguments:
    1) Un singe d’afrique porte le nom de NGLL BULU!
    2) Une petite ville des Pyrénées orientales proche de la frontière France Espagne porte le nom « Les BOULOUS »
    Cette région montagneuse connut la présense Arabe comme dans la plus part des régions d’Espagne ! Mais certaines enclaves situées dans les montagnes trés forestières , abritèrent des « irréductibles catalans » qui vécurent isolés , dans des conditions proches de l’état sauvage, comme des BULU!
    Ils descendaient dans les vallées et pratiquaient des RAZZIAS et certainement des rapts d’enfants…
    Peut on conclure de manière prudente que les habitants de cette région, chrétiens et ou musulmans désignèrent ces irréductibles de BULU? Ce qui donna le nom « Les Boulous » à l’un des villages de la vallée?
    Les arabes regagnant l’Afrique du Nord conservèrent -ils cette expression pour se fair obéir de leurs enfants?
    Nous savons qu’une abondante littérature met en scène « le singe ravisseur d’enfants » !!!
    Je reste évidemment sans réponse ferme, Mon propos n’est qu’une piste de réflexion:
    Cordialement!

    • Claude .B

      Bonjour Mr Albarracin ,
      Puis je me permettre une correction ,la petite ville que vous mentionnez s’appelle : Le Boulou .
      Cordialement .

    • Karim10

      Bonsoir Mr Albarracin
      Très intéressent. Vraiment ! Mais être enclin à dire que « c’est une modeste proposition d’explication! ».ça me parait une modération excessive.
      Au contraire votre explication est ce qu’il y’a de plus logique. C’est une explication étymologique que l’on peut retenir comme convenable je dirai même satisfaisante. C’est aussi un spécialiste en philologie qu’il nous faudrait, c’est vrai. Mais quand même votre explication tient debout. Parceque l’étymologie d’un mot devrait comporter au moins trois arguments.(1- source actuelle avec date).(2- langue source).(3-précisions historiques ….une anecdotes par exemple).
      A dire vrai vous êtes un « expert » ! Bon M.CLAUDE à ajouter une pincée de sel il faudrait donc aussi lui dire « merci »c’est déjà fait ! (sourires).
      Alors il faudrait renouveler les remerciements pour passer à l’explication suivante ! (sourires).
      A mon avis, votre explication est acceptable. Pour ma part, « bouloulou » est un mot pied noir. Il est composé en deux (LOU-LOU) qui vient peut être aussi de la connotation de LOUP (qui fait peur) Et « Bou » une désignation typiquement arabe qui fait partie de l’histoire patronymique algérienne avant et après1882. (Comme vous pouvez le constater vos arguments sont bcp plus consistants que les miens ! Finalement et pour conclure on sent bien une question « d’acculturation ».
      Merci.

      • Albarracin

        A Karim 10

        Merci pour votre complément de suggestions, dont il faut convenir que nous aurons peu de chances de trouver une réponse sans faille aux mystères des « bouloulous  » Et c’est tant mieux , la chasse pour traquer la vérité reste ouverte!
        Un ajout, Ma mère m’a en son temps menacé de me trouver confronter à ce Bouloulou! Je n’ai pas d’autres souvenirs que d’avoir tenté de cerner à quoi pouvait ressembler cette menace…Mon imagination me donnait comme réponse , celle d’un être humain marginal, kidnappeur d’enfants… pour en faire quoi ??? C’est ce souvenir qui a inspiré mon propos et a, intuitivement orienté ma recherche et imprégné mon idée! Les sources d’informations quand elles sont rares, nous autorisent bien des fantaisies !
        N’est ce pas le charme d’une recherche sans enjeux!
        Salutations

  10. safi

    chkara est un traite que l’on fait cacher le visage

  11. Karim10

    Bonjour.
    Un vrai Folder X-files Aux frontières du réel avec 203 épisodes ce « Bouloulou » fils (bou) de CHKARA et peut être bien (Bach devenu bou).
    Il nous faudrait « peut être » des enquêtes d’agents spéciaux puisque on a affaire à des cas« d’affaires du passé» non résolues impliquant des phénomènes paranormaux, n’est ce pas Mr Albaracin ? Cette série comme cet article oppose en permanence le normal et le paranormal, le possible et l’impossible, le réel et le surnaturel, grâce au scepticisme et à l’irrationalisme de deux agents FBI les évènements rapportés à chaque épisode étaient toujours annoncés par un autre épisode ! Ah cet inconscient « COLLECTIF » qui nous tient par les yeux !
    Je veux dire ici que Notre Ami Mourad Salim HOUSSINE a le mérite de coffrer un travail d’investigation digne d’un chercheur très sérieux et constamment à l’affut. Quel serai donc les prochains épisodes ? Le Bachagha Boualem ! (composé de bash, « tête » et agha, « chef ») ! Bouchkara en retraite !
    Pour dire aussi que nos commentaires se sont orientés vers le BOULOULOU et délaisser l’AUTEUR de ce remarquable travail qui est notre ami MSH.
    Un article publié dans une revue internationale « Revue Mondes Francophones ».Très connues dans le milieu universitaires fr.(Avec une marque ISO pour celui qui est en opposition avec le plagiat -le n° de marque déposée de la revue est ISSN 2325-1506.Ce n’est pas toujours qu’on est en face à de telles études avec des centaines de milliers de lecteurs jours ! J’ai lus l’article (quel plaisir !) et j’ai bcp apprécié. Je me demande aussi ou sont donc passées les plumes de la vsba pour commenter un travail de « haut niveau » d’un intellectuel (Pourtant Oueld dar dit Mémoria) qui fait le bonheur du site préférer de tous les Bel-abbésiens ??? Faut-il visionner le film « le retour du fils prodigue! » (Un film de Yousef Chahine) pour enfin réagir ? Heureusement que ce n’est pas le départ ! Loin de donner une autre facette d’un face à face DiDI- Editions = DIDI BARACHO l’ivrogne, malgré lui mais je ne fais que poser des questions !
    Mr Mourad Salim HOUSSINE. Permettez-moi de vous dire que les internautes comme vous sont rares. Vous êtes déjà condamné à 10 ans de « Bravos Forcés » mais là je vous dis Bravo pour votre civisme à tenir une torche dont la mission devra éclairer les lecteurs VDSBA sur l’utilité de la culture dans une cité connue pour demeurer un Petit-Paris. Amicalement.

    • ghosne

      Si karim 10,Le Bachagha Boualem composé de Bach « tête » et Agha  » Chef. Du temps des Turcs le préfixe Bach était un signe honorifique qui veut dire « Maître » beaucoup de noms de famille au Maghreb portent le préfixe Bach, BEN, et BOU .

    • merabi

      Mr karim 10 il faut admettre que le bal des lecteurs que vous avez ouvert a du entrainer de nombreux posts et ils sont nombreux ces lecteurs fidéles qui tiennent au débat fructueux malgré que les jeunes générations ignorent ce personnage de bouchkara pourquoi alors affirmez vous que les internautes sont rares AMICALEMENT

  12. FRIC

    juste à Mr Abarracin
    cher ami ,vous dites ,les arabes regagnant l’afrique du nord ,mais monsieur ,les arabes y’en a partout ….je parie que votre épicier du coin est un arabe …les arabes se sont arreter à Poitier ,que nenni ;Monsieur ,vous allez au pole sud ,ou au pole nord ,vous etes sur de rencontrer un arabe ….tiens par exemple à Marseille ,eh bien ,monsieur,de mes propres yeux ,je les ai vus ,oui ,monsieur ,des arabes ,comme vous et moi …y’en a partout des arabes ….tiens le PSG de Sarko ,c’est un arabe …tous le monde est arabe ,monsieur ,meme ,si certain ,n’ose pas le dire ….Mais y’en a plein de gens qui aimeraient devenir arabe ….je vous le dis ;cher monsieur ;des arabes ‘y ‘en a partout …tiens pas plus tards que ce matin ,au pied de mon immeuble ,j’ai vu un groupe d’arabes …Que faire ,que faire ,meme moi je suis un arabe ;et quel arabe …arabe par ci ,arabe par la ,le monde entier tourne avec les arabes …tous le monde en parle des arabes ….meme les extra terrestres ….eh bien je n’ai qu’a dire ,vive les arabes ……rires

    • Albarracin

      Mr FRIC
      A l’Aide, je ne saisis pas votre intervention, elle doit têtre adréssée en réponse à un autre intervention à moins qu’une maladie neuro….ne soit en train de me faire écrire des choses et que je les oublie sitôt le clic ….
      Mais bon vous avez raison des arabes sont partout, ils ne sont pas de partout et principalement en Arabie…
      Cordialement !

      • keroucha

        le sujet proposé est destiné a des lecteurs d un certain age et malgré cela il a vu des lecteurs nous éclairer.Moi je savais que bouchkara fut comme les célebres délateurs durant les guerres qui avaient peur des réprésailles.alors il se cachaient le visage on connait un certain ROULMA a belabbes

  13. merabi

    Mr karim 10 il faut admettre que le bal des lecteurs que vous avez ouvert a du entrainer de nombreux posts et ils sont nombreux ces lecteurs fidéles qui tiennent au débat fructueux malgré que les jeunes générations ignorent ce personnage de bouchkara pourquoi alors affirmez vous que les internautes sont rares AMICALEMENT

  14. elhadj abdelhamid

    Bonsoir
    Je crois qu’une recherche sur l’origine des expressions  » populaires  » du Belabbésis et de l’Oranie en général passe nécessairement par la langue de Cervantès sans oublier que l »espagnol d’ici a une forte prononciation andalouse et avait intégré des mots du valencien.
    Le gros de la troupe des  » pauvres  » conquistadors de l’Oranie avait fui l’Andalousie aride et inculte et …la Costa Blanca, délimitée au Nord par Valence ( et par Murcia au Sud ) et dont la plus grande partie est la province d’Alicante.
    Mais ce valencien a conquis même les Arabes et voilà pourquoi enfant, je jouais aux pignols et j’ai chassé la carganéra.
    Une expression valencienne pure est encore criée de nos jours par les vieux de chez nous énervés par leurs mômes:  » Che  » ( prononcée tché ). Exemple: tché ghadi âlia qui signifie, en gros, foutez-moi la paix et qui n’a rien à avoir avec  » allez coucher  » suggéré par un ami.
    Aujourd’hui encore, les habitants de Valence ( et les footballeurs du Valence FC) sont appelés los ches et nous pouvons être fiers du nôtre, l’international Sofiane Feghouli.
    Curieusement, cette expression valencienne exclusive se retrouve seulement en…Argentine. Voilà pourquoi, d’après une source de notre recherche, Ernesto Guevara, est, pour ses compagnons les barbudos cubains de la Sierra, Che, simplement parce qu’il est Argentin.
    En Argentine, il existe une ville, Oran, fondée en 1794 par Ramon Garcia de Leon y Pizarro, né à Oran en Algérie lorsque son père était soldat de l’armée espagnole.
    L’Oranie a été espagnole avant d’être française mais même pendant la  » présence française « , les Espagnols étaient si nombreux ( malgré une première vague de  » rapatriés « , 8000 pendant la révolte de Cheikh Bouamama ) que le Consul d’Espagne s’était proclamé gouverneur de l’Oranie, ce qui avait irrité le préfet d’Oran qui a appelé à …l’expulsion de tous les Espagnols!
    Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Franco, ami d’Hitler, avait négocié, avec les Alliés, sa… neutralité dans le conflit contre la restitution, à l’Espagne, de…l’Oranie.

  15. Péas

    On peut aussi parler d’un autre genre de Bou-chkara! la légende disait que c’était un personnage qui faisait le porte-à-porte,mendiant et acceptant tout ce qu’on lui offrait et qu’il mettait dans un chkara(sac en toile de jute ) et si l’aumône lui était refusé, il kidnapper les enfants en les cachant dans sa chkara.Les Bouchkaras actuels utilisent la Chkara pour corrompre toute la société,ne payent pas les impôts et préfèrent donner l’argent pour éviter le fisc. ils sont plus cruels et plus cupides que les personnages tirées de la légende.Pour vous dire que notre siècle dépasse -en filouterie,tromperie etc….- tous les siècles passés.Même les héros de la mythologie grecque apparaissent comme des néophytes comparés aux Bou– CHKARAS des temps modernes. Le pauvre Ulysse,pourtant roi d’ithaque a été lui aussi un bouch-kara à sa manière quand, vingt ans après d’absence et d’aventures ,il retourne à son royaume,déguisé en mendiant, il tue les prétendants de sa femme Pénélope et la retrouve elle et son fils,Télémaque.Suivant cette même logique même Oedipe était devenu Bou-Chkara en se crevant les yeux et en errant en MENDIANT avec sa fille Antigone ,qui seule lui resta fidèle dans sa…Chkara ! Merci monsieur Mémoria d’avoir proposé ce sujet qui nous permettra , probablement, d’exorciser les démons de la chkara pour que notre pays retrouve les vrais sacs en toile de jute bien remplis de blé- le vrai ; pas… »l’oseille »

  16. Péas

    On peut aussi parler d’un autre genre de Bou-chkara ! la légende disait que c’était un personnage qui faisait le porte-à-porte,mendiant et acceptant tout ce qu’on lui offrait et qu’il mettait dans une chkara(sac en toile de jute ) et si l’aumône lui était refusée, il kidnappait les enfants en les cachant dans sa chkara.Les Bouchkaras actuels utilisent la Chkara pour corrompre toute la société,ne payent pas les impôts et préfèrent donner l’argent pour éviter le fisc. ils sont plus cruels et plus cupides que les personnages tirées de la légende.Pour vous dire que notre siècle dépasse -en filouterie,tromperie etc….- tous les siècles passés.Même les héros de la mythologie grecque apparaissent comme des néophytes comparés aux Bou– CHKARAS des temps modernes. Le pauvre Ulysse,pourtant roi d’ithaque a été lui aussi un bouch-kara à sa manière quand, vingt ans après d’absence et d’aventures ,il retourne à son royaume,déguisé en mendiant, il tue les prétendants de sa femme Pénélope et la retrouve elle et son fils,Télémaque et les met dans sa chkara.Suivant cette logique ( insensé ?) même Oedipe était devenu Bou-Chkara en se crevant les yeux et en errant en MENDIANT avec sa fille Antigone ,qui seule lui resta fidèle dans sa…Chkara ! Merci monsieur Mémoria d’avoir proposé ce sujet qui nous permettra , probablement, d’exorciser les démons de la chkara pour que notre pays retrouve les vrais sacs en toile de jute bien remplis de blé- le vrai ; pas… »l’oseille »

  17. Bouchentouf

    Salem L’histoire d’une population déculturée, démobilisée et dépolitisée parce que mal informée dites-vous Si Houssine ? Ne sont-ce pas là les ingrédients qui avaient crées tant de « Bouch’kara » de « Harki » et autres « M’rendi » pendant la guerre de libération ? Un peuple qui ne sait pas et un peuple ignorant qui peut faire prévaloir son innocence par conséquent…. L’information et la formation des jeunes enfants prennent souvent le biais d’anecdote où l’on organise la relation des faits autour de scènes ou d’images frappantes. J’avoue que dans mon enfance, je n’ai jamais été menacé par le « Bouch’kara » en question, les villageois étant si pauvre à l’époque. Cependant si vous me parliez de « Ghoule » ou de « Ben NessNess » j’adhère à la petite histoire de ces personnages mythiques tirés probablement de contes lointains dont nos parents se servaient pour nous effrayer et avoir la paix en restant cloitré à la maison. Si nous étions habitués au « Ghoule » le loup-garou de nos livres d’écoliers, on redoutait plus que tout « Ben NessNess » l’ogre terrifiant qui enlevait les enfants turbulents pour chercher un trésor caché dont tout le monde rêvait. Sauf ressemblance à des personnages connus qui « terrorisent » le monde entier maintenant, il avait une barbe fournie, une djellaba rayée et un coutelas tranchant……..Amitiés

    • ghosne

      Bien de souvenirs de notre belle enfance Bouchekara qui voulait dire l’homme au sac en toile de jute sur son épaule errant pour ramasser tout ce qu’il pouvait trouver et ramasser(luzerne etcc)et les enfants qui n’étaient pas sages ou qui ne voulaient pas dormir, Boumentel qui voulait dire l’homme en haillons avec des bouts de peaux de bêtes comme semelles soutenenues par des ficelles attachées au niveau des mollets (comme les sparthiates) c’étaient des gens dans une misère noire atroce.Il y avait avant l’indépendance un homme pas très vieux très blanc de peau (kabyle) qui venait mendier il était vêtu d’une djellaba en tissu rapiécée des carrés de tissus multicolores (un patchwork) il prenait ce qu’on lui donnait certains disaient c’est un Bni nessness , le soir venu on allait au lit, on coupait la respiration, on suait de peur!!!!!! .Il y avait Tchata et el khana (femme au nez coupé) el msendra (la femme aux dents longues et pointues) tout cela nous faisait horriblement peur

  18. Karim10

    Bonsoir,
    Ainsi chacun met son grain de sel au débat. Et en fin de compte on sent cette analogie historique entre le Bouloulou et le Bouchkara puisque lié à jamais par la peur ! A Guantánamo, qui est une prison Américaine. BIZAREMMENT les hommes cagoulé se sont les prisonniers ! Oui ! Les Américains disent que ce n’est pas une cagoule mais une « enveloppe » (Bouenveloppe ! ) qui leur couvre les yeux, pour les désorientés et n’avoir plus aucun repères (pour provoquer une régression). La « chkara » A Guantánamo cache les yeux contrairement à la chkara de la SAS qui cache le visage ! Pourtant « HASSAN TERO » qui vient du mot « térro-riste » a lui aussi était terrorisé par BOUCHKARA mais Ami Hassane malin comme un Algérien a réussi à désorienté les tortionnaires en « avouant » une fausse vérité c’est-à-dire que les armes étaient cachées chez BOUALEM pas le BACHAGHA mais « BOUALEM TITICH » !A dire vrai c’est le film qui m‘a le plus impressionné ! L’acteur a réussi a « intellectualiser » la peur dans ce film pour raisonner sur l’exigence de l’HISTOIRE sur les événements au lieu de réagir par des émotions aux sentiments que ces événements engendrent. Les Américains aussi ont réussi à « combiner » les attentats du 11 septembre à New York CONTRE les musulmans.
    La peur joue un « rôle » dans la vie politique d’un pays. En Algérie c’est un sujet encore NOUVEAU pourtant on a une grande histoire. Une analyse historique de l’idée de peur (Freud,Hobbes …. en passant par Montesquieu et Tocqueville est tjr intéressante à lire). Il faut se poser la question Mr Morad Salim: l’inconscient collectif des peuples comme vous dites a t’il de quoi nous faire peur ? On peut en effet définir l’inconscient négativement, comme le non-conscient. Mais on peut aussi définir l’inconscient positivement.
    Mais quel est donc l’origine du mot « Chkara » qui est féminin. Pourtant Bou est un Homme ! Un mot « espagnole » parait il ? Pas loin donc de chakara (chanteur marocain) ou Chakira (chanteur colombienne je crois) ou encore les « 7 énergies chakras » en INDE ! Qui sont à l’intérieur du corps humain ! ) il faut chercher du coté du moyen âge en Europe puisque la chkara c’était une sorte de « vêtement de moine » ! Alors ! Le Bouchkara son origine n’est donc pas si loin ! (Peut on dire qu’il n’exister pas dans l’antiquité et la préhistoire ? )
    Des Historiens espagnoles on fait des découvertes extraordinaires dans ce sens en expliquant le lien avec « l’INQUISITION » cette institution judiciaire ecclésiastique (il y’a trois types), créée au Moyen Âge par les catholiques en Espagne en1478 contre les non catho (Musulmans,protestants,sectes…) ou l’usage de la torture (majoritairement reconnue durant les siècles précédents) quasi systématiquement comme procédure inquisitoriale.
    Mémoria je te souhaite bonne chance pour ton troisième livre. Bonne fin de soirée je vais regarder le match ! Réal contre la Tour turc (Galata SRI).
    Merci à toutes et à tous.

    • sekkal

      Franchement avec cette multitude de commentaires et d’opinions sur cet article je ne suis pas encore fixé sur ce drole de personnage croyez moi.pourtant karim 10 est historien connu.

      • Karim10

        C’est fini Mr Sekkal, Bouchkara ne reviendra pas ce soir. Le sujet est mit au le placard (Archives) comme tu peux le constater !
        Mais peut être bien qu’il reviendra un jour ! Qui sait ?
        Bonne nuit.

  19. Rachid

    Bouchkara ou bouloulou revient sous une autre forme aujourd’huic’est toujours le maléfique le négatif c’est le res ponsable de tous nos malheurs ce sont shab chkara les corrompus les opportunistes les terroriste que nous avons connus dans les années noires ce sont les res ponsables qui nous gouvernent qui gèrent notre pays qui dilapident notre pétrole qui…

Répondre