La Voix De Sidi Bel Abbes

Au Maroc : Blague raciste mise à part .Des blagues qui blessent,et qui font mal

Les blagues racistes anti-amazighes blessent profondément la dignité des Marocains. Au Maroc, le racisme est de mise surtout dans la contrée des barbus de corps et voilées d’esprit. La forme courante de ce racisme enraciné dans une masse d’illettrés est la blague raciste. Rire du juif marocain, est pour eux chose banale voire, un devoir sacré de militant panislamiste. Mépriser le pauvre noir immigré africain non musulman ne dérange ni leur cœur, ni même leur foie et surtout pas leur foi. Dénigrer les amazighs et en particulier les chleuhs du Souss fait partie de leur culture de masse.
C’est là, leurs loisirs en famille, entre amis, aux cafés, dans la mosquée au pays et à l’étranger. Ainsi un énergumène récidiviste en matière de haine envers les amazighs, n’a pas hésité, sourire aux lèvres de dénigrer devant ses maîtres aux pétrodollars, une partie des marocains les Soussis. Il se lâche, dévoile en narcissique joyeux son racisme anti amazigh devant un public conquis, content. Les chaines de TV arabistes et islamistes divulguent à travers le monde sa vidéo de blague raciste.
Bien sûr, sa tribu politique n’a rien vu ou entendu, tout est pour le mieux dans leur Royaume. L’individu peut revenir, les poches pleines de pétrodollars arabes sans inquiétudes et en héros !! Il peut réitérer ses invectives et actions contre les amazighs (Tiznit, Midelt) sans crainte aucune. Aucun reproche, aucune sanction de la part des manitous de sa gent, aucune poursuite par l’Etat.
Sous d’autres cieux aux pays de la vraie démocratie
et de justice la blague raciste est sanctionnée. Porter atteinte à la dignité de l’autre à cause de son appartenance ethnique est prohibé partout.
Exemple1 : Tout récemment, dans un pays démocratique du Nord, une ministre noire a fait l’objet d’une affiche issue de la publicité raciste coloniale «y a pas bon banania» mise sur internet par une élue d’un grand parti politique. Le jour même cette élue est exclue de son parti de droite par le chef et ce malgré son âge. Quelques jours après, l’Etat et non la ministre victime, décide d’entreprendre des poursuites judiciaires à l’encontre de l’élue.
Cette dernière se reconnaît coupable, publiquement et promet de s’excuser auprès de la ministre noire. Elle ajoute avec chagrin «je suis entrée en politique par la grande porte et j’en sort par la petite».
Exemple 2 : Une directrice d’une grande entreprise aux Etats-Unis écrit sur son site « je pars en mission en Afrique, j’espère que je ne vais pas attraper le Sida. Je plaisante je suis blanche ! » A sa descente d’avion en Afrique du Sud elle se voit bombardée de messages de désapprobations et de rage de partout au monde. Elle s’excuse auprès des millions d’Africains ulcérés et se dit « honteuse et profondément désolée ». Son employeur fait de même et sous entend qu’elle sera licenciée.
Cet « élu » d’un parti islamiste marocain a insulté en public et de surcroît à l’étranger, lui aussi des millions de ses concitoyens soussis. Aura-t-il le courage de s’excuser devant le peuple marocain dont il a méprisé, dénigré une partie et ce, pour une poignée de pétrodollars et pour faire plaisir à des gens hautains, qui considèrent le Maroc comme leur gynécée ? Son sous chef politique, un amazigh exclu récemment du pouvoir par calculs sataniques dit on, aura-t-il le courage moral de sanctionner cet individu et l’exclure du Parti car il a insulté l’essentiel de son électorat ?
C’est la moindre des choses qu’attendent les Soussi abasourdis par l’insulte et la blague racistes qui fait le tour du monde.

tmp_6188683-9246910-1518173047

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36210

Posté par le Jan 3 2014. inséré dans ACTUALITE, MAGHREB. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Au Maroc : Blague raciste mise à part .Des blagues qui blessent,et qui font mal”

  1. BADISSI

    hier seulement un commentateur a commentées en insultant les nedromis et son commentaires est resté il doit être censurée

  2. Kfaraoun

    les blagues racistes font toujours rire les uns pour blesser les autres.Ce genre de moquerie ne doit pas etre justifié par l’usage de la liberté et il faut éviter de ridiculiser un etre humain par de la plaisanterie mal déplacée. Le délit des blagues racistes se caractérise généralement par de la méchanceté.

  3. abbes

    le racisme un mal pour la société en général

  4. Danielle B

    Les blagues de mauvais gout on toujours existé, contre les PN, les Juifs, les Corses, les Belges, les Suisses, les Arabes etc…..
    tant que ça reste du domaine « blague gentillette » évidemment
    après il y a la méchanceté, le racisme, l’intolérance etc… et ça, ça fait beaucoup de mal et blessent inutilement celui qui se sent concerné
    à nous d’éviter de parler devant nos enfants de choses qui risquent de facher

  5. Unzerstörbar

    J’avoue que je désapprouve foncièrement toute blague ou pas raciste et à caractère discriminatoire, mais là, je ne comprends pas exactement ce que veut dire l’auteur. Comment pourrions nous juger de la gravité d’une blague si nous ne l’avions pas reçue ? L’auteur parle d’une blague raciste mais on ne sait pas de quoi elle a l’air, ni vraiment qui l’a proférée et où ! Non ?
    Et puis cette manie pourrie qu’ont les Algériens en rapportant des faits… à l’impersonnel…
    Alors, c’est des « quelqu’un a dit », « quelqu’un à fait », « certaines personnes disent » mais on ne cite jamais la ou les personnes, c’est toujours un illustre inconnu.
    Maintenant si vous voulez que l’on adhère à votre jugement faudrait donner le nom et la condition de la personne qui a médit, sinon… eh bien ça n’est que votre parole et il nous est strictement interdit, en tant que musulmans, de porter un jugement sur quelqu’un sans avoir entendu la contrepartie.

Répondre