La Voix De Sidi Bel Abbes

BESSMA.NET au FITNES CLUB Vibrant hommage a deux autres fils du bled ; Le talentueux comédien Boudenne Abbes et l ‘écrivain prolifique Nehari Ali

Moins d’un mois de l’ultime sortie du groupe de BESMA.NET à Boukhanéfis et ce a l’initiative de nos fidèles amis Bouchentouf G et Cheniti G; ou un hommage inoubliable qui fut rendu a un grand supporter du club phare de Sidi Bel Abbes l’USMBA en l’occurrence hadj Bengréa mohamed connu par « Lagrika  »  Voila ce quatre janvier 2017 BESSMA.NET renouer ses activités avec de nouvelles retrouvailles qui viennet de
se dérouler de nouveau dans l’agréable cadre a visiter a savoir le Fitness club qui nous a déjà ouvert ses grandes portes en septembre passé avec a sa téter notre frère et grand ami le fils du quartier Barrio Alto; le jovial et hospitalier Nakrellah Tayeb  Une grandes assistance a répondu a l’invitation de la VDSBA Certains retenus s’en excusèrent a l’image de notre ami Ghalouni M et Kazouz Mohamed, d’autres furent injoignables et ne purent se joindre a nousouri.  Pour ce qui est menu de cette nouvelle conviviale rencontre figurait des hommages au talentueux comédien  Boudenne Abbes  lui aussi qui a résidé dans le mythique haut quartier de ville « El Barrio Alto et autres espaces de sa ville de naissance qu’il chérit mais qui l’a dit contraint a changer de cieux pour connaitre la reconnaissance de son talent martelait il « Nul n’est prophète en son pays ne cessait il de le dire avec un ton de dépit Et comme d’habitude l’organisateur de cette rencontre si Kadiri Mohamed a tenu a observer une pensée a quelques BelAbbésiens qui nous ont quitté en pareille période de janvier citant feu Bouterfas Boudjemma ex cadre de l’UNJA. Le syndicaliste Drider Abdellkader ex élu APC de 84 a 89 Feu président USMBA Benhabbour Abdelkader Feu l’architecte Kadiri nouredine n’omettant pas de citer le fils de Boudenne Abbes Feu Slimane dont la triste nouvelle pour la famille Boudenne ainsi que le monde artistique Bélabbésien fut des plus consternés en apprenant le décés de ce fils voire enfant de la ville, décédé en fin décembre 2014 à quatre jours de sa date d’anniversaire Lui qui est le 1er janvier 1966. lui qui en parallèle à son métier, selon une source de notre journal  nourrissait une passion pour la percussion. Cela, lui a valu plus tard de faire partie du groupe Raina-Rai pendant des années. Comme tout jeune de l’époque, il tenta sa chance outre mer et plus précisément en France. Après des années de galère, Slimane réussit à faire de la musique avec des formations diverses tout en perpétuant  jalousement le style Bélabésien dans lequel il a été baigné durant toute sa jeunesse. Après des années, passées dans l’hexagone, Slimane a décidé de rempiler et d’abandonner  Paris pour le petit Paris A l’annonce de son déces par la VDSBA Que de réactions (messages de condoléances) furent enregistrées dont celle du fidèle Amiroucheque nous mentionnerons « Je suis encore sous le choc de cette annonce, Slimane est mort …..Allahou Akbar, « Certes nous appartenons à Allah, et c’est vers Lui que nous retournerons » .

C’est avec une immense tristesse que j’offre mes plus affectueuses condoléances à toute sa famille, son père Abbès , Abdelwahab,Fethi …..Allah ysabare sa maman  »  Une minute de silence fut observée sur les lieux est a mentionner et la parenthèse de ces évocations est incontournable tenait a le préciser  le modérateur de cet nouvelle Bessma Net qui honora en premier Abbes Boudenne  qui a son actif toute une carriere artistique et aussi professionnelle a savoir  son vrai gagne pain au sein de la SNCF Celui ci fit un tour d’horizon de ses débuts dans le théâtre avant l’indépendance et après.
Très ému il ne trouva pas les mots pour exprimer sa joie d’être honoré par ses fréres et amis Un hommage pareil disait il  restera  pour la postérité Lui l’auteur de dizaines de films vidéos et productions artistiques  que tout un chacun se rappellera.

Natif de Sidi Bel-Abbès évoluera très tôt dans le domaine théâtral au cours des années 60. Sans local lui et ses amis qui ne sont pas de ce monde ils furent contraints a utiliser des espaces libres dans bains maures  pour faire des répétitions  ils se produiront modestement pour faire leur noble
passion  s’affirmant  surtout dans les années 80 avec moult pièces théâtrales entre autres «Bébé Géant». et toute une série de spectacles tels « kandsi Bgha Yatrafah» . On le verra souvent passer à l’écran avec toujours son ami de toujours et grand partenaire feu Kandsi Slimane dans un film vidéo, «L’homme à l’ombre», suivi de » l’escroc et l’autres «Icha Trafic», «L’escroc». La télévision nationale avec la célèbre équipe Bila Houdoud avec Hazim Mustapha, et Hamid. avec l’étroite participation de Abbes Boudene connut beaucoup de succés.

Toutefois l’artiste reste très déçu et même rebelle vis a vis de la situation de la culture en général Suivons ce qu’il avait écrit La médiocrité prime dans la réalisation cinématographique dans un
pays; art en piétine les néfastes conséquences lui sont multiples et diverses, il redevient par la force des choses infructueux et rétrograde lorsqu’il est dicté délaissé au pif et l’improvisation sans feuille de route, ni ligne de conduite et surtout quand le travail est fait à l’a va-vite..qu’importe pour messieurs les producteurs de la dernière heure, l’essentiel pour eux c’est de s’emparer du fric au plus vite possible, sans toutefois se soucier ni du texte, ni de la réalisation et ni de la qualité de l’image. Forcément ils nous ont contraint à nous faire baigner dans leurs sales besognes. A mon
sens, le théâtre et le cinéma étaient bien plus meilleurs après l’indépendance, et très avancés. Cela de note si besoin est que si cela continue ainsi, nous allons droit vers l’hécatombe….En conclusion,. je précise que je ne parle nullement des producteurs et réalisateurs amoureux de leurs métiers et que nous respectons et aimons d’ailleurs pour leurs sérieux et solvabilité que nous connaissons, mais j’en parle des nouveaux bez’nassa du cinéma, qui ne sont alléchés que par le gain facile et rapide tout en donnant de misérables cachets aux comédiens et à l’encadrement technique. Enfin, j’ai appris qu’ ils ne daignent même pas régler leurs scénaristes ils les feront courir jusqu’à la saint glin glin ou bien alors jusqu’au jour ou les poules auront des dents…..A bon entendeur salut avait il posté ceci et que nous reproduisons. C’est un artiste talentueux qui s’imposa par sa rigueur et son abnégation malgré ses difficultés de santé. La deuxième personnalité de la ville qui fut honorée dans cette BESSMA NET fut l’écrivain NEHARI Ali, fils aussi d’un cadre ALN versé dans l’écriture de l’histoire son défunt  père Hadj Tayeb qui fut depuis le fusil voir le combat libérateur du joug colonial se reconvertit ou a pris un autre combat celui de laa plume, écrivant plusieurs ouvrages, dont l’un avec le Bel Abbesien spécialiste en la matière Tabet Ainet Redouane, sur la ville de Sidi Bel Abbes et autres œuvres encore méconnus, Ali Nehari a ainsi pris le relais, lui juriste de formation, mais aussi cheville ouvrière de la section locale du 8 mai 1945. L’auteur . La Voix De Sidi Bel Abbes connaissant son sérieux sérieux et son militantisme  a décidé de lui faire lui aussi un modeste hommage Ce dernier iqui  fut élu APW connu par ses postions mais a été trés discret mais prolifique dans le domaine de « écritures d’ouvrages historiques qu’il présenta ce mercredi aux invités de BESSMA NET ou le prof  Madane Benattou était de retour  Les Bendjaafar M l »écrivain Khiat  ;A le jeune docteur Louled A tout prés de son ainé de la cooporation Hadj Douar B. Le président de ligue du cyclisme Fertous A Mr .Ammar le Kaid Djeffal Y  notre ami de Rouen Bouchentouf ghalem et les anciens de l ‘ USMBA a leur téte l’ex ailier droit G Cheniti: Mehdad;D Hadj Khelladi K;Abdi Fodil et Maitre Belhadj M accompagné de son frére hand B alleur Abdelghani Le jeune Bachir Bouidjra ainsi que de nos amis Eddine le fils de Abbes Boudenne sans oublier le président de l’association de la sauvegarde de l’environnement Talha D et l’artiste Lacarne Abbes ravis de se revoir et d »échanger des idées et de consolider leurs liens amicaux  Cette rencontre s’acheva par une belle photo de Famille  qui certainement fera date INCHAllAH Quant ouvrages l’on cite Dictionnaire bibliographique des chouhadas wilaya (5 et 4) La bataille du rail en wilaya cinq et quatre Les actes de bravoure du commandant Mejdoub et le livre sur « caid Belarbi l’homme et le village  » indiquait voire a tenu a nous le présenter éce jour dans cette mémorable BESSMA N.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70194

Posté par le Jan 4 2017. inséré dans ACTUALITE, BESSMA/SBA. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

20 Commentaires pour “BESSMA.NET au FITNES CLUB Vibrant hommage a deux autres fils du bled ; Le talentueux comédien Boudenne Abbes et l ‘écrivain prolifique Nehari Ali”

  1. bachir bouaidjera fayçal noréddine

    السلام عليكم ورحمة الله و بركاته بسمة كعادتها حاضرة بالأستاذ,الرياضي,المتقاعد,الطبيب,الكاتب,الموظف….هذا الحضور تجمعه مهام و المهمة الكبرى هو إدخال البسمة وهي لا تبخل على أحد لأن برنامجها متواصل ما دام أن هناك وجوه صنعت الحدث ولا زالت تصنع الحدث,خرجة 4 جانفي2017 صنعها وجهان متقاربان أحد وهب حياته للفن(المسرح,التلفزيون,الإذاعة,التكوين…) ألّف, كتب, أخرج ولعب… معروف على الساحة المحلية,الوطنية و العالمية كرم من طرف الكبار السيّد بودن عباس المتواضع يقول »كرمت في العديد من المرات لكن عندما أكرم في ولايتي مع من كبرت و مع من عملت له طعم آخر « حفظه الله و شفاه الوجه الثاني نهاري علي ألّف عدة كتب ربي يحفظه و يعينه

  2. Ahmed Khiat

    Agréable rencontre qui nous a permis de connaître de plus près MM Boudenne Abbès et Néhari Ali.

  3. LOULED ABDELKRIM

    Agréable et conviviale rencontre qui nous a réunis hier au Fitness Club chez notre ami Nakrellah qu’on remercie vivement pour son hospitalité et qu’on l’aidera certainement pour son projet culturel InchaAllah.
    Très heureux aussi de renconter nos deux hotes Abbes Boudene et Tayeb Nehari.

  4. SBA

    Bonsoir. Je suis ravi de revoir Bessma honorer deux icônes de la ville. Une remarquable assistance qui a marqué de sa presence cet hommage des plus mérités. Bravo

  5. DOUAR

    Dans une superbe salle du fitness club tenu par le jovial Mr Tayeb -que nous remercions pour l’hospitalité- elle s’est déroulée la première Bessma de cette nouvelle année 2017 pour honorer deux personnalités : 1) Mr Boudene Abbes que je connaissais que de loin et à travers le petit écran comme comédien talentueux mais durant cette rencontre j’ai eu l’occasion de le connaitre de prés et avoir un petit pan de son long parcours dans le théâtre et la mise en scène. Mr Abbés malgré honoré ailleurs plusieurs fois mais ce soir il disait être très ému par ce simple geste fait par des gens de sa ville.
    2)Mr Ali Nehari fils du Moujahed Tayeb Nehari a consacré son temps, en suivant les traces de son père , dans la recherche et l’écriture dans l’histoire de la révolution, notant son ouvrage de recherche rassemblant toutes les biographies des chouhadas de la willaya 5. En conclusion je remercie cette assistance distinguée et souhaitant un prompt rétablissement à Mr Boudene et une bonne continuation à Mr Nehari.

  6. BENHADDOU BOUBAKAR

    salam:une belle rencontre chez des gens qui mèritaient bien d’ètre honnorès,une belle qualitè d’images qui a illuminè les visages des participants,bravo encore une fois

  7. benattou

    Monsieur Boudene Abbes est un grand artiste qui a sa vérité,un observateur,c’est une personne qui touche tout le monde par sa simplicité, on dit souvent il faut être un homme vivant et un artiste posthume car la douleur est le terreau de l’artiste, il n’attend aucune aide de ses pairs. Si Abbes est engagé humainement ,enfin il sait pertinemment comment rester un artiste en grandissant.
    Si Hadj Ali Nehari un grand ami est un grand auteur il faut tout simplement l’interroger sur sa vie et on saura ce qu’il est, c’est un vrai talent, il exprime ce que les autres pensent, un écrivain complet qui écrit des livres et qu’il a envie de lire,il ne choisit pas ses thèmes, ce sont les histoires qui le choisissent .
    Monsieur Kadiri Mohamed si on lui demande combien coûte un ami il ne le sait pas, ceux qu’il a, il les a mérité et ne peut pas les vendre nulle part,ils n’ont pas de prix à l’image de tous les présents ,mais une valeur inestimable. Avec si Mohamed on se remémore certains moments,il construit des ponts à la place des murs, l’action menée par notre frère Mohamed est bonne et le résultat est accueilli avec joie et sérénité. Une vraie amitié n’a pas tout le temps besoin de proximité ou d’une conversation tous les jours , tant que la relation vit dans le cœur , les amis fidèles ne vous quittent jamais.(proverbe)
    Un grand bravo à si Mustapha Djelloul pour les photos.

  8. sidi yacine

    Le mérite de toutes ces BESSMA appartient à notre frère KADiRI MOHAMED,avec tous nos remerciements c’est un monsieur modéré qui s’occupe des intérêts de sa ville SIDI BEL ABBES, il veut donner à cette grande citée une belle image de générosité, pour lui je crois ,que ses devoirs lui procurent du bonheur,il a ce sacrifice de soi .
    “L’égoïsme des autres ne nous fait pas plus de mal que l’esprit de sacrifice de ceux qui nous aiment.” Jean Grenier.
    Les deux grands messieurs BOUDENE ABBES et HADJ NEHARI ALI méritent ce vibrant hommage.
    “Le patriotisme est la source du sacrifice, par cette seule raison qu’il ne compte sur aucune reconnaissance quand il fait son devoir.” LOUIS KOSSUTH.

  9. Amirouche

    Bonsoir BESSMA Family !

    Les pièces théâtrales et les séries T.V sont vues et suivies quotidiennement par un très grand nombre de spectateurs quand les acteurs qui y jouent savent faire leur métier.
    Abbès Boudene en fait partie, c’est un personnage à lui seul, drôle, aimable, attachant, et (l’ayant assez bien connu) il reste simple et pudique malgré son beau parcours artistique.
    J’ai bien aimé être dans cette BESSMA pour savoir si monsieur Abbès BOUDENE s’est marié avec Louisa la fille de Boudawe ou pas encore (rires)…
    Une petite correction, le fils de monsieur BOUDENE Abbès s’appelle Abdelwaheb, c’est celui qui a un bouc et est assis à coté de monsieur Talha.
    La prochaine BESSMA à faire chez Dr Douar avec une gasaa Cherchem.

    Les photos sont très réussies et bravo à toute l’équipe.

    Bien cordialement

  10. Hamza

    Salam, Si Amirouche je pense a toi a chaque fois que je croise un AMRANI je suis a trois . bon rétablissement mon frère a plus

    • Amirouche

      Hamza,

      Salam Khayi,

      Merci beaucoup. Donc tu n’es pas trop loin de moi, je te vois dans mon rétroviseur, tu es au Sud-Est…de l’autre rive. Couvre-toi bien, il fera -2 °C chez vous…Dis-moi! as-tu ramené chwiya Torno de Toba ? 😉
      Fraternellement.

  11. ABBES.2

    Bonjour
    Bravo Bessma .Honorer deux grands citoyens bien connus à sidi bel abbes; est un autre grand défi.Mr abbes le grand comédien modeste qui mérite beaucoup plus, et le grand el hadj Ali nhari que je ne connais pas comme écrivain mais propriétaire de café Tessala.

  12. ABBES.2

    En voyant si el hadj Ali que je salue très fort ; je me rappelle toujours du banquet de mon mariage que j’ai organisé chez lui au café tessala un jour de l’année 1984 le jour ou il m’a offert un fardeau de limonade.

  13. ABBES.2

    Je salue aussi l’ancien ami de la voix notre prof Si Maden que je salue aussi,et je profite de l’occasion pour lui dire tu a bien fait de reprendre la bonne voie de la voix des voix.

  14. benattou

    Si ABBES.2 tu es et tu resteras toujours un homme modeste qui se reconnait au fait qu’il accepte le cercle d’amis dont Allah l’entoure, car ta modestie a été toujours un plus à ta générosité, tu es cet or argenté. Bonne nuit.

    • ABBES.2

      Mon ami Benattou. Tout ces compliments,mais tu exagère.La vérité je suis très content de ton retour à la voix, et j’espère que cette fois tu ne nous quittera jamais.
      Bonne nuit à toi aussi

  15. Il est tjr impressionnant d’assister a une bessma tant elle est rassembleuse.un panel de personnalité a honneur de sa présence.a l’image de certains énergumènes qui ont tendance a semer la zizanie entre les gens.bravo Vsba.Merci kadiri

  16. ABBES.2

    Excusez moi pour ce commentaire découpé mais c’était la seul solution pour le faire poster.J’ai passé toute la journée d’hier à essayer mais rien ne va plus, alors j’ai essayé ce découpage et c’était la seul solution.
    Drôle de connexion!!!

  17. fertous abbes

    Salem Une grande rencontre des plus conviviales et des plus fraternelles L’exemple de cette BESSMA NET est a généraliser Heureux d’y assister de nouveau avec les icones de ma ville Le choix de ces deux personnalités qui furent honorées est judicieux Vu que j’étais présent je livre un peu tardivement mes impressions et je profite pour remercier la VDSBA pour tout ce qu’elle fait A d’autres rendez vous chaleureux inchAllah et merci pour l’acceuil de si Tayeb

Répondre