La Voix De Sidi Bel Abbes

Benkhalfa : l’Algérie n’a pas besoin de l’endettement extérieur

« Nous mobilisons les ressources de la Nation avec toutes les garanties juridiques et techniques, nous ne les mobilisons pas pour les stocker mais pour les utiliser dans la croissance économique ».

L’Algérie n’éprouve pas le besoin de recourir à l’endettement extérieur pour couvrir ses engagements budgétaires mais elle compte plus que jamais sur les ressources provenant de l’intégration de l’économie informelle dans la sphère formelle, a affirmé dimanche à Alger le ministre des Finances Abderrahmane Benkhalfa.

« L’Algérie n’a pas besoin de l’endettement extérieur, elle a besoin de l’argent des Algériens, de ses ressources internes qu’elle veut intégrer dans le circuit bancaire et ce n’est pas une opération conjoncturelle mais une démarche qui s’inscrit dans la durée », a-t-il déclaré à l’APS en marge d’une journée d’information sur les mesures de la loi de finances complémentaire (LFC) pour 2015.

« Nous mobilisons les ressources de la Nation avec toutes les garanties juridiques et techniques, nous ne les mobilisons pas pour les stocker mais pour les utiliser dans la croissance économique », a-t-il soutenu. Ces ressources « nous mettent à l’abri d’autres décisions non souhaitées », a-t-il ajouté.

Et quand l’assiette fiscale augmente du fait de la bancarisation de l’argent de l’informel, soutient-il encore, l’Etat pourra alors faire baisser les impôts au profit de l’investissement. Avec une fiscalité pétrolière encore très soutenable et une fiscalité ordinaire qui devrait atteindre 2.700 milliards de Da en 2016, selon lui, l’Algérie « n’est pas en position de mal aisance financière, et ne compte pas sur la taxe de 7% pour avoir des ressources mais veut juste impliquer le milieu des affaires dans le développement ».

La direction générale des impôts (DGI) du ministère des Finances a lancé à la mi août un dispositif de « conformité fiscale volontaire » autorisant les fonds informels à intégrer le circuit bancaire en contrepartie du paiement d’une taxe forfaitaire libératoire de 7% à l’administration fiscale.

 » Problème de confiance « 

Pour mieux expliquer ce dispositif, une semaine de portes ouvertes sur les banques sera organisée « avant la fin de l’année », ce qui permettra de « renforcer la relation banques-citoyens, a avancé M. Benkhalfa qui reconnaît à cet égard l’existence d’un « problème de confiance (banques-citoyens, NDLR) qu’il faut rétablir ».

Il a appelé les Pd-g des banques à engager « des équipes volantes » qui vont sur le terrain pour essayer de convaincre les personnes activant dans l’informel à se régulariser vis-à-vis de l’administration fiscale. Il faut ensuite « stimuler les agents bancaires : un chargé de la clientèle qui arrive à ramener quatre ou cinq clients de l’informel mérite d’être récompensé », a recommandé M. Benkhalfa.

Selon la banque d’Algérie, l’argent liquide circulant dans l’informel tourne autour de 1.000/1.300 milliards de DA. « Nous espérons mobiliser cette sommes d’ici à la fin 2016 » date limite pour la conformité fiscale volontaire, a-t-il lâché. Néanmoins, si « l’ensemble des agences bancaires ne se mobilisent pas (pour la réussite de ce dispositif) nous serons vulnérables en 2016 », a-t-il averti.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62459

Posté par le Sep 7 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Benkhalfa : l’Algérie n’a pas besoin de l’endettement extérieur”

  1. ABBES2

    Le grand problème est que personne ne fait confiance à personne.

  2. OUERRAD

    LIMAN taqra zabourek ya si benkhalfa , ALLAH ijib MEN LI AMNEK

  3. Imène

    SALAM ALL !
     » L’Algérie n’a pas besoin de l’endettement extérieur , mais elle a besoin de l’argent des Algériens  » ..trés bien ! vous avez tout dit Mr. le ministre ! Commencez par restituer les avoirs des politiques et hommes d’affaires subtilisés et détournés à des fins privées et douteuses , et ce depuis des lustres ..réviser le dossier des placements dz à l’étranger ( bien immobiliers , comptes secrets..) diminuer la paye des ministres , walis , députés , juste pour l’exemple ! imposer des taxes sur les grosses fortunes ( ils ne mourront pas de faim ) , bancariser l’argent de l’informel et du marché parallèle..rien qu’avec ça , l’Algérie serait à l’abri de la crise et du marasme qui s’annonce..en attendant des mesures plus efficaces pour revitaliser les secteurs de l’agriculture , le tourisme , et d’autres sources créatrices de richesses .

    • Mme CH

      J’ai bien aimé ce  » SALAM ALL » chère cygnus…!!!! Tout à fait d’accord avec toi, je crois que tu as au moins donné une solution provisoire mais efficace pour faire face à la crise,-( je te nommerais ministresse, mais pas de darija stp…)- ; J’ajouterais aussi l’argent qui dort dans les paradis fiscaux et les milliards de dollars placés en bons de trésor américains, japonais, britanniques et européens censés rapportés des intérêts.., en attendant que les prix du pétrole remontent……car même ceux qui ont provoqué cette crise, tu les connais hein, la pieuvre du mal et ses tentacules, eh bien, ils commencent à sentir le brûlé dans leurs demeures…!!!!

      Khayticalement…!!!

      • Imène

        Bonsoir Mme CH !
        Comme dit l’ami et bro 3mirouche , nous les DZ on est trop  » herbine  » même dans notre parler ! ds le jargon des spécialistes cela s’appelle de l’hybridation linguistique , c’est un vaste champ de recherche et avec l’introduction de la darija à l’école , personne ne pourra plus nous rattraper ..
        Non c vrai , ça me paraît logique : il faut faire restituer tout cet argent qui fait partie des ressources de la nation et l’utiliser dans la croissance..ce n’est qu’à ce prix que la confiance va s’instaurer..mais eux non ! ils vont toucher à la poche des pauvres citoyens …et même si le prix du brut augmentait ce n’est pas le petit peuple qui va en profiter ! Merci pour le poste très chère , mais il est déjà pris ..et par qui ?? notre cher squatteur , pardi !! ministre du pognon ( lire son article sur le sujet ) peut être comme conseillère , je vais y réfléchir ..Qui n’a pas rêvé un jour d’être en haut de l’estrade ou caressé le rêve d’être ministre ??? je te souhaite une bonne et douce nuit , Tous !

        • Bashar

          continuez à developper vos langues, au moment ou les judéo-chrétiens font des recherches intensives pour traiter l’Alzheimer , médicaments que vous allez payer au prix fort, alors que les ouvriers de sonatrach brulent sous le soleil pour vendre un bari à 47$. Alors là vous étes herbine.
          N B: le médicament à l’essai coutera 100 fois le baril.
          Essayer de dormir la nuit, pour pouvoir bien réflechir le jour.

        • OUERRAD

          je ne suis ministre , mon prochain poste apres l AID inchallah ghadi it TARTAG .
          BONNES FETES à toutes et t-ous .

  4. Imène

    Bonsoir Mr le modérateur !
    Bonsoir ADMIN !
    Pourquoi mes deux postings n’ont pas été validés ?? prière de m’expliquer . Merci .

  5. ABRAHAM

    il faut avant tout commencer par travailler 40 h par semaine! mais surtout bien travailler.
    les bonnes idées vont ainsi pleuvoir, et ainsi vont naître créativité savoir faire.

Répondre