La Voix De Sidi Bel Abbes

Benghebrit annonce la prise en charge prochaine du contrôle des ouvrages parascolaires par son département

La ministre de l’Education, Nouria Benghebrit a annoncé,  dimanche à Médéa, la prise en charge prochaine du contrôle des ouvrages parascolaires  par son département, en vue de « mettre de l’ordre » dans ce secteur.

« Les évaluations et les rapports établis par des équipes d’experts du  ministère de l’Education nationale ont relevé d’énormes erreurs dans le contenu  de certains ouvrages parascolaires mis sur le marché et sur cette base, nous  estimons qu’il y a nécessité de confier le contrôle du contenu de cet outil  pédagogique au ministère de l’Education », a indiqué Mme Benghebrit, en marge  de l’inauguration de l’école Mouaissia, dans la commune de Guleb-El-Kebir, qui  avait été affectée par le séisme du 29 mai 2016.

La ministre a souligné, qu’un « projet de décret exécutif sera présenté  la semaine prochaine au gouvernement, affirmant que le décret vise, surtout,  à mettre de l’ordre dans ce secteur et à protéger les enfants d’un certain nombre  d’erreurs et de glissements qui nuisent à l’éducation de nos enfants ».

« Nous avons constaté, que le contenu de certains ouvrages constitue  une réelle menace pour les enfants et qu’il est du devoir du ministère de veiller  à la sécurité de nos enfants et l’obligation de leur garantir un produit de  qualité ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70427

Posté par le Fév 12 2017. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “Benghebrit annonce la prise en charge prochaine du contrôle des ouvrages parascolaires par son département”

  1. Mouss

    Salem,
    Je vais être hors sujet mais c’est mon seul moyen de faire passer mon message afin de nous joindre à la pétition contre la plantation de palmiers ( MORT Nés, exemple : l’Ave de la Macta ) prévu sur le tracé du TRAMWAY alors que plusieurs autres espèces d’arbres avec ombrages et plus facile a entretenir peuvent être planté afin de joindre l’utile à l’agréable. (Ombrage en été)
    Choukrene wa Salem

  2. elabbassi

    bof pour les livres personne ne les lisent ya que la ministre qui les lient. depuis les années
    80 et la rués vers les livres subventionné des encyclopedie sur la religion, y’a personne qui lient ces livres qui ne renferment presque rien. que du theoriques si tu cherches un livre intéressant sur la menuiserie comment monter une fenetre sur la maçonnerie comment preparer du mortier , rien ya que du theorique..si on cherche vraiment de livre UTILE on doit aller chez les anglos saxons pour traduire toute leurs bibliotheque sinon le systeme français ya presque rien..que du théorique, c’est normal que personne n’entre dans ces librairies meme les bibiotheque de grandes école et universités sont boudés par des titres
    tu lis un livre de 500 page ya rien dedans que la blablas

    si vraiment le ministère voudra élever le niveau il n’a qu’a primo appeler les anglophone ensuite allez vers les pays là ou il ya de forte communauté de bricoleurs comme les etats unis et l’Allemagne c’est là ou vous trouvez de bon livre UTILES…

    Pourquoi l’etat importe des vehicule de tourisme et ne subventionne pas des livres et revus de reference que les algeriens traduisent et publient ici. il fallait faire la meme chose celui qui importent doit faire de la production locale comme les vehicules..le livre est un produit commercial comme tous les autres produit la banane les vehicule les camions les imprimantes les televisions les machines a laver etc

    @mouss
    pour la plantation des arbres laissez les proffessionel faire leurs travail..entre nous chaque fois qu’un bel abbesein touche a quelque chose il fait ue catastrophe allez y voir la qualité du carrelage posé par nos freres les maçons au makame et la pose des turques. le carrelage de nos maçons il fait des vagues sous vos pieds..sur place il n ya ni niveau ni rien demain si la pluie tombera ça sera un lac…a bel abbes vaux mieux se taire et appeler les étrangers ou des societé algerienne de renom..sinon c’est du gaspillage…c’est une habitude les gens cherche l’argent du projet et non reamlisé le projet..pour contruire sa petite villa et pares lui le deluge ..vous n’avez ni maçon ni paysagiste ni agronome ni rien ..a l’image des livres empilé dans les librairies..

    apprenez a ap^prendre des métiers et non apprendre a parler depuis les années 80 on apprie qu’a parler au lieu d’apprendre et d’expérimenter parceque y’a pas un seul homme ou femme politique qui a un métier c’est pourquoi certain républicains français disent
     »la politique a la française est le métier de celui qui ne sait rien faire »

  3. abdelkader

    L’ expression montaignienne de Mme Benghabrit, de choix de tête bien faite que bien pleine, séduit. Pourvu qu’elle ait les outils nécessaires pour mener à bien la réforme de l’éducation. Les vieux réflexes ont la peau dure et le parcoeurisme et le copier coller ont de beaux jours devant eux. Le chantier est paramount, l’apprentissage au plus jeune age devient une nécessité et ainsi repenser à la refonte de tout le socle du système éducatif.

    • Mme CH

      Effectivement, la ministresse qui semble n’être imprégnée que de la culture de la rive Nord, veut des têtes bien faites….oui, qui pourrait être contre…??? Personne, maintenant, il faut d’abord, qu’on se mette d’accord sur la notion « bien faite »…, car on risque de former des petits pingouins bien faits et avec une tête bien pleine de Virus importés des Pays des Trois Nord….!!! Est-ce qu’au ministère, ils ont étudié les œuvres d’Ibn Khaldoun, par exemple (dont la Moqqaddima: 3 traductions au Japon et ailleurs….)….!!!

      Quant au socle du système éducatif, il doit être encore plus consolidé par les constantes de la nation algérienne amazigho-arabo-musulmane, le reste n’est qu’un plus dont on peut avoir besoin comme l’apprentissage des langues dont le français, ne vous en faites pas…!!

      Le changement n’est pas toujours bon, voyez ce qu’a fait le ministre -(devenu sénateur de la Oumma)- siégeant 20 ans sur son Koursi plaidant pour le changement, il a bousillé plusieurs générations…!! Donc, il faut bien faire en sorte qu’un ministre et ses apôtres (via B.Vallaud) ne détruisent pas la nation algérienne…!!

      « Tous les changements, même les plus souhaités, ont leur mélancolie. Car ce que nous laissons derrière, fait partie de nous-même. » (Anatole.F),

  4. elabbassi

    avant l’independnance lorsque l’lagerie etait du type liberale, l’administration etait reservé unqiquement pour les europeens et a moidre mesure aux chretiens et non juif..
    il yavait l’école de famille ou de tribus..dans la tribus dans le clan chretien comme dans le clan muslman chacun fait sa propre formation tout dépend de la spécialité de chaque groupe chaque quartier ..tu ne vas pas a constantine et tlemcen donner des cours d’agronomie..tu ne vas a blida et mohamadia et tizi ouzou donner une formation en cerealicuture blé et orge chez eux c’était l’arboriculture
    après l’independance le vide administratif laissé par le depart des européens, a laissé un vide d’ou la multiplication de la formation littéraire même pas administrative..avec un doctorat de droit ou de lettre tu peux occuper n’importe quel poste.. meme l’ingenieur souhaite un poste administratif..tu trouve un ingénieur en agronomie ou en génie civile dans un poste dans le secteur de la santé
    khalouta
    ensuite avec la crise de 84 et la pénurie et l’agitation sociale c’était le déclenchement de la politique de caser et non recruter . »ya waddi ghir cazih ya waddi ghir cazihah  »case le  »  »cazes le, caze la ,caze le caze la’
    tu trouves dans un même bureau tous les genres de diplômé du monde des littéraire des scientifique des médecins des infirmiers des pilotes des pêcheurs des océanographes
    donc la période de crise est derrière nous, on a subit une guerre froide pire que celle qui se déroule maintenant dite printemps arabe..le printemps arabe etait passé bien acvant sur l’algerie c’etait les Hivers algerien..et tout ce tintamarre pour un lopin de terre steriole abandonné par les colons..tu as tout les terres du monde mais ya plus d’eau du ciel a quoi cela aurait servi aux anciens de vouloir mettre la main sur le foncier algérien, presque tout le monde avait disparu..ils n’ont rien prie avec eux ils ont laissé un pays en désordre que Mme la ministre Benghebrite essaye par tant que mal de corriger une des décennie de destruction de complot et surtout de profitage ..ils ont signée le secteur publique par le double effet
     »incompétence ça se comprend conjugué au vol et détournement qui ne se comprennent pas » bien que l’Algérie possédait il faut reconnaitre des hommes et femmes droit et sincères qui ont laissé leurs place  »nkiya propre »

    mais pour bien faire il n’est nullement trop tards..c’est a dire au moins savoir définir

    c’est quoi l’Éducation
    c’est quoi l’instruction
    c’est quoi la formation

    lorsque le ministère sait distinguer entre les 3 concepts ce jour il pourra faire enfin une politique claire..maintenant ils naviguent dans le brouillards..tantôt a droite tantôt a gauche tantôt en avant tantôt en arrière et la plus part du temps de naviguer en rotation fermé éternel..parce que le colon te laisses le vignoble ou l’usine mais il te dira jamais comment et surtout pourquoi il l’avait crée ..on peut faire du copie mais ion n’arrive pas a le faire collé..un pays ce n’est pas un espace de memoir sur un disque dure sur lequel tu copies tu coupes d’un espace vers un autre espace..tu ne peux pas collé une usine de mécanique n’importe ou..

  5. Imène

    Azzul tlm !
    … » mettre de l’ordre dans le secteur  » ! enfin une bonne nouvelle..quoique :‎
    A l’état où sont et où vont les choses dans l’éducation , il ne s’agirait plus de mettre de l’ordre dans le secteur mais ‎d’une refonte intégrale du système scolaire tous paliers confondus ! Il parait évident aujourd’hui qu’en plus des ‎problèmes « classiques « inhérents à l’école DZ à savoir la surcharge des classes , des programmes , des rythmes ‎scolaires , ( qui favorisent l’échec ) le climat d’instabilité avec ces grèves cycliques et interminables qui minent le moral des élèves , enseignants ‎et parents..etc , etc , etc ..à tout cela s’ajoute la résurgence de la violence comme moyen d’expression , l’usage de psychotropes , des armes blanches chez les jeunes sont d’une banalité confondante !!!!! ( il y’a eu des meurtres suite à des rixes ‎‎)‎
    Et comme si cela ne suffisait pas ! Des manipulateurs sans scrupules s’en sont pris à l’affect et à la vulnérabilité des ‎enfants leur faisant croire – moyennant applications stupides sur leur smartphones –que la classe , ou l’école serait ‎hantée de djinns !!! résultat : hystérie et syncope collectives dans certains établissements scolaires ..incroyable ‎pourtant vrai ! La technologie sans conscience n’est que ruine de l’âme , la sentence de Rabelais ( en parlant de la ‎science utilisée a mauvais escient ) prend tout son sens..le but à l’évidence , est d’enfoncer davantage l’école – et ‎la jeunesse – dans les méandres de l’obscurantisme et l’ignorance ..‎A tous ces Manipulateurs et comploteurs véreux , A tous ces politicards opportunistes , sans vergogne qui jouent de l’avenir des enfants , A tous les moukharribines , moufssidines , dealers , et ‎criminels de tous bords : ASSEZ ! tous vos sinistres desseins sont dévoilés , levez vos sales pattes, ne touchez pas ‎aux enfants ! Barakat ! Mme la ministre les dangers qui menacent l’école et la jeunesse sont terrifiants, avec la ‎propagation de sectes et idéologies dévastatrices , parents , familles …ALGERIENS faut se réveiller !‎!!

  6. Mme CH

    « Un débat sur les méfaits de la mixité à l’école suscite la polémique » (TSA, jeudi 9 mars 2017, H.Guenanfa).

    L’affiche d’une conférence sur la violence en milieu scolaire, organisée à la Bibliothèque nationale d’Algérie, suscite de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Le message contenu dans l’affiche ne souffre d’aucune ambiguïté : « La mixité sexuelle à l’école est la cause numéro un de la violence scolaire ». « Comment peut-on autoriser cela à la Bibliothèque nationale ? C’est un scandale… avancez vers l’arrière et expliquez-moi », lâche Atika B. sur sa page Facebook.
    La conférence a bien eu lieu à la Bibliothèque nationale d’Alger hier mercredi. Elle a été animée par le Dr S.Boulbina. Médecin spécialiste en sexologie…

    Interrogé par TSA, le médecin assure avoir voulu lancer « une alerte ». « L’objectif est d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la violence à l’école », ajoute-t-il. Sur la question de la mixité, S.Boulbina dit avoir fait seulement un constat. S.Boulbina parle même d’un « déséquilibre au détriment des garçons ». Pour lui, l’échec des garçons à l’école est également dû à la mixité sexuelle.

    Notre interlocuteur, qui se présente comme « anti-conservateur », affirme avoir envoyé une lettre à la ministre de l’Éducation nationale pour lui demander « d’ouvrir une enquête sur la mixité à l’école ». « Moi je fais un diagnostic. Je ne préconise rien. Je ne fais qu’alerter », insiste le médecin qui estime que c’est le ministère qui doit prendre des mesures.

    Sa conférence a-t-elle suscité des réactions ? « Depuis ce matin, je reçois autant d’appels positifs que négatifs », explique le médecin. Contacté, le directeur de la Bibliothèque nationale d’Algérie précise que l’établissement a seulement abrité la conférence. « Nous avons donné la salle. On ne peut pas se mêler du contenu des conférences. Je ne pense pas qu’il y ait un problème », a dit Y. A. Gana.

    Alors, pourquoi, cette conférence a créé une polémique…au lieu d’analyser (scientifiquement) les données que ce spécialiste, qui ne s’appelle pas Bernard ou Richard, nous présente…???! Voyons d’abord s’il a raison ou tort, au lieu de hurler comme des loups affamés….!!! Même la ministresse qui prétend vouloir effectuer des réformes, doit lancer une étude pour connaître les méfaits et les bienfaits de cette mixité sexuelle, et si les méfaits sont plus grands alors il faut trouver des solutions, comme ils l’on déjà fait aux Pays des Trois Nord qui ne sont pas musulmans en plus…au lieu de foncer tête baissée dans le mur comme le bêlier blanc…!!!! Ydirou l’essence M3a Zalamit, ensuite, ils viennent pleurnicher et dénoncer Za3ma la violence et la délinquance dans les établissements scolaires…..!!!Yakhi Hala Yakhi…!!! 9ach Bekhta Wa Fnajel Meriam…!!!

    Le constat de la violence n’a pas créé une polémique mais quand un spécialiste a eu le courage de parler de l’une des causes du mal, cela a fait boommmm…!!! Puffffff….toujours les mêmes….normal vallaud ne sera pas contente…!!!!

  7. ELabbassi

    bof quoi vous analysiez et vous dites le clan satanique mondial saute dessus surtout lorsqu’il s’agit de petit enfant sans défense ou immigré clandestin..c’est rapaces des prédateurs qui remarque les faibles isolés sans défense.
    bref certain disent en général lorsqu’il ya un exces d’energie il faut le canaliser et l’orienter dans la construction. vous avez un moteur de 1000 cheveaux il tourne il deborde de puissance il veux faire quelques chose alors vaux mieux lui créer un plateau pour redevenir un semi remorque et laissez le deborder de joie dans les autoroutes.
    les medecins et les phamarcaines travaillent pour l’industrie phamamaceutique donc leurs solutions est dite médicamenteuse là ou il ya un problème le médecin et le pharmacien proposent une pillule chimique ça fait tourner les affaires des producteurs de médicament qui la stabilité et le bien etre ne leurs arrange pas. il faut la maladie pour vendre les médicaments..c’est un problème que peut rencontrer un producteur de médicament et au départ il fallait bien faire ces calcules avant de s’engager dans l’industrie des médicaments. faut pas  »justifier » tout..et redevenir un criminel de guerre..

    parait il le phénomène de la violence ne touche que les CEM et n’a rien avoir avec la mixité. c’est eut etre une manière des jeunes de s’affirmer au niveau physique ils font des entrainements c’est tout. il n’ya rien de violence il ya un jeux de musculation c’est tout. Dnas ce cas on se demande non pas sur la présence de la mixité mais l’abandon des profs de sports dans les cycles de formation du primaire jusqu’à supérieur. avant juste pares l’indépendance les gens qui ont occupé les villes surtout vers l’ouest algerien Temouchent Oran Bel abbes Mostaganeme Chlef etc et les villages coloniaux etaient des gens issus des région misérable il n’avaient rien. c’etait des pauvres issus des regions pauvres ou les français n’étaient pas installé a cause des mauvaises terres ou des montagnes. les gens vivaient pauvrement avec du tchimbou il n’ yavait rien d’autres a manger les terres étaient calcaire semi aride ou rocheuses, en plus l’ouest avait subit une immigration marocaine eux aussi fuillant la misère du sud de marrakeche et les montagnes de l’atlas. beaucoup de marocain après l’indépendance se sont refugiés en algerie
    donc les villes occupés par l’exode rurale en plus de l’immigration clandestine marocoaine nigerienne malienne a compliqué la situation des villes abandonnées par les euriopeens . des gens pauvres qu’on ne peut pas leurs obligés de faire du sporty ou acheter du materiel de psort. les souliers a l’epoque de 62 étaient trop chere c’est l’équivalent d’acheter une moto aujourd’hui..

    donc avant l’indépendance les algériens en majorité bien nourrie contrairement a ce que la gauche socialiste algero française tente de véhicule sur la misère total des algériens..y’avaient en fait que peu d’algérien qui étaient misérable face a la totalité des européens vivant en Europe la misère était notoire en Europe pas en dans le pourtour méditerranéens qui vivaient pas trop riche mais globalement bien a cause du soleil et du climat..
    ce qui fait que apres l’indépendance la pression venue surtout de l’ouest et du sud ou les gens n’avaient pas l’habitude de faire du sport parce que ils ne mangeait pas bien parce que dans le sud il fait trop chauds parce que les gens qui occupaient lez villes etaient soit d’origine du sud habitué culturellement a la 3abaya et pieds nue sur le sable n’avait pas une culture du sport..apres avoir etait introduit au nords et dans les villes les gens avaient du mal a y vivre surtout la première generation.
    ces gens là ont fait pression sur le gouvernement pour arreter le sport dans les ecoles lycées et université parceque le sport coute a la famille trop chere il faut bei nourrir et habillé ces enfants..
    si vous prenez l’exemple du lycée leperine ou aujordhui azza les gens qui sont venue a bel abbes après l’indépendance étaient surtout originaire du sud de saida jusqu’à bechar. y’avait aussi des quartiers de marocains comme Toba Gambetta parce que les marocaines travaillaient comme femme de ménage chez les européens des chemins de fer..et les hommes marocains étaient des saisonniers dans les fermes de colons.
    les algériens n’étaient pas habitué dans la culture maraichère les marocains étaient connue pour maNger beaucoup de légumes donc ils avaient ce penchant pour la culture maraichères. les algériens parce qu’ils avaient des plaines il étaient plutôt dans les céréale et les grandes culture au Maroc y’a pas de plaines y’a que des montagnes

    Donc au niveau du lycée azza qui etait en fait un lycée CEM colleges le sport etait obligatoire. les gens venue de l’exterieur surtout du sud et du maroc n’avait pas assez d’argent pour acheter du materiel de sport alors on voulait faire pression sur l’academie pour suspendre le sport. l’académie occupé par les anciens de l’école française ont rejeté leurs demande alors chaque famille courait chez les médecins pour obtenir un certificat médical de dispense au sport pour leurs enfants fille comme garçons. les gens qui ne pouvait pas l’obtenir on fait pression pour construire un mur autour du terrain de sport du lycée afin que les filles en tenue de sport ne soient pas vue de l’extérieur seul le terrain du lycée el haoues n’avait pas subit cette mise en quarantaine et les lycéens continuent de faire du basket dans ce lycée..

    voila donc c’est une histoire de misère couverte par la religion. les parents ne disaient pas qu’ils n’avaient pas d’argent pour acheter le materiel de sport ni bien faire nourrire leurs enfants  »ils disent que le sport est hrame » ils lui donnent un cadre religieux..
    le minsitere de l’epoque de 70 tombaient dans le jeux et ne savaient pas ce hrame..
    sinon s’il auraient compris qe c’est une affaire de mal bouffe et de misérè ils auraient fournit les repas et les affaires de sport.

    voila maintenant on es en 2017 et l’histoire des années des années de braise reste collé sur les algériens . il ya la richesse mais ne la voient pas ..tout est disponible et a bas prix tout le monde peut faire du sport

    donc RETOUR DU SPORT au niveau du college avec des displine comme la gymanstique et la lutte greco romaine sur tapis et laisser les jeunes filles hurlaient en s’ararchant les cheveux
    attalguini laches moi je te laches..
    la misere quant tu nous tiens
    meme les immigrés la subissent en europe..ils ne sont pas misérable mais ils ont herité le discours de la miser du toujours  »makan’ches »  »y’a pas »
    alors que tout est disponible..

    question sur la mixité rien n’est prouvé les européens n’arrivent pas a trancher jusqu’a maintenant car ya des avantages et des inconvénient..

    si on se réfères sur la biologie et la croissance la fille se développe très vite que le garçon donc mettre une fille de 8 avec un garçon de 8 sur le plan de la chronologie ils sont égaux mais sur le plan croissance biologique ils sont inégaux. la fille aura ces menstruation 14 le garçon a 17 donc un décalage de 3 années..
    maintenant es ce qu’il y a une incidence sur les performances ça il faut le vérifier
    mais si le ministère n’a pas encore établie des normes et la normalité das l’a formation comment va t’il faire pour évaluer son propre système de formation??IL FAUT UNE MESURE PAS VRAI,,
    et attention au satanisme lol
    joumou3a moubaraka et laisser vos enfants faire de la lutte greco romaine la corde le saut en hauteur le saut en longuers l’atheletisme sauf le baloune rouklez bien la ballon roulez pour redevenir riche comme l’immigré sidi zidane dans un cadre de formation pas du jeux du 3laoui et la matraques

Répondre