La Voix De Sidi Bel Abbes

Bencheikh Zouaoui témoigne : La tournée nocturne

La semaine passée, nous avons mentionné qu’hebdomadairement, nos lecteurs allaient trouver un témoignage d’un acteur sur la vie locale. Pour le début, ou le lancement de la rubrique, c’est avec notre grand ami Bencheikh Zouaoui, qui fût président du CCP (Conseil communal provisoire) de la ville de Sidi Bel Abbes dans les années 90,  période très tumultueuse , ou le pays avait besoin de commis de l’état téméraires, pour sauvegarder le service public, en attendant le renouvèlement des APC (Assemblées Populaires Communales), que ceci fût opéré par un premier témoignage. Notons que ce choix est fortuit, et que très peu de commis de l’état, ou élus n’ont pu laisser au niveau des institutions étatiques des archives, et cela est un maillon très regrettable. Passons pour laisser notre source évoquer son cinquième témoignage.

Je prends une voiture pas trop voyante. Par celle du maire que tout le monde connaît. Un calepin et un stylo. Des fois, je me fais accompagner.

Le centre-ville ? J’y habite. Je ne le connais que de trop. C’est là où tous les officiels viennent. Donc pas de problèmes et pas de tournée ici.

Je choisis au hasard un quartier populeux. Je parcours ses rues. Je m’arrête. Je note les nids-de-poule, les ordures ménagères non enlevées le matin, les ampoules qui ne s’allument pas, les égouts éventrés qui exhument leurs eaux noirâtres et nauséabondes….

Le matin, je donne la liste de mon triste constat au secrétaire général. Celui-ci m’indique, pour certains cas, qu’ils lui ont déjà été signalés par les autres membres du CCP.

Le soir, je refais le même parcours. C’est bon, les services techniques de la mairie sont passés.

Un autre quartier. Ici, toutes les rues ne sont pas éclairées. Panne du réseau de l’APC puisque les habitants ont la lumière chez eux. Je me rends à la permanence. Je signale. L’équipe de l’éclairage sort aussitôt.

Le lendemain soir, un autre quartier. C’est kif-kif.

Une semaine de rondes nocturnes encore. Tristes constats. Je continue mes sorties encore quelques soirs.

Et puis, miracle, car les miracles existent.

Au gré de mes visites, je ne trouve plus rien à signaler. Mais que se passe-t-il? Quelques rondes encore, et c’est le même constat.

Magnifiques agents de l’APC. Je pense qu’ils ont du nif.

Rester les bras croisés jusqu’au moment ou leur Maire leur signale là où ça ne va pas, alors que c’est leur travail? Jamais. Ils n’ont pas admis ma démarche, ni celles d’ailleurs de mes amis du CCP qui eux, sont plus présents sur le terrain que moi.

Ces agents ont donc décidé d’effectuer les tournées eux-mêmes et d’exécuter leur travail sans qu’on le leur commande.

A ce moment là, j’avais alors réellement compris ce que voulait dire l’adage « l’exemple est la meilleure forme d’autorité ».

Un soir, je décide de me rendre dans un quartier où tous les officiels et « notables » n’y vont pas. On l’appelle, par pudeur administrative, le « quartier réservé ».

Au fait, nous sommes forts en linguistique française. Les qualificatifs, c’est notre rayon. Les éditeurs de dictionnaires français devraient venir s’inspirer chez nous.

Une visite dans ce quartier, cela fait mauvais genre.

Mais au diable les qu’en dira t’on ! Je prends le risque et je m’y rends quand même. Ce quartier  fait partie de la ville. Et se situe même au centre de l’agglomération, car si on devait tracer un cercle autour de la ville, la pointe du compas y serait plantée.

Mon Dieu, quel constat.

Chaussées, ou ce qu’il en reste, totalement défoncées, éclairage public défectueux, voire inexistant, rues et trottoirs boueux…

A mesure que j’avance, et dans l’obscurité que les phares du véhicule percent à peine, je devine dans un coin une tonne d’immondices, je vois là bas des gros rats qui s’amusent en toute quiétude, puis, sur ma droite une personne affalée sur un carton boueux. Partout des ordures. Partout de la boue. Je baisse la vitre pour mieux voir. La voiture est aussitôt inondée par des éclats de voix stridentes mêlées à des bruyants sons de musique qui débordent les murs bas de ces « houaches » délabrés….

Déchéance d’un quartier et déchéance humaine.

Alors que les pneus pataugent dans la gadoue et parfois s’enfoncent jusqu’aux moyeux dans les gros nids-de-poule, je me demandais comment cette partie de la ville pourrait être un jour réhabilitée.

Écœuré, je rentre au paradis c’est-à-dire au centre-ville, là où tout va.

Le lendemain, j’ordonnais l’enlèvement des immondices, la réparation des chaussées et celle de la lumière.

Deux jours après, je reçois le chauffeur du wali. Il me tend une enveloppe ouverte qu’il était chargé de me remettre en mains propres. Il s’agit d’une lettre adressée au wali par des « notables de la ville ». Ces derniers dénoncent les agissements néfastes du maire qui s’est rendu dans un endroit que leur bonne morale réprouve, et fait aggravant, avec le véhicule du service.

Au fait, ces gens là, m’avaient-ils vu dans ce quartier?

Et, si oui, qu’y faisaient-ils ?

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=5447

Posté par le Juin 19 2011. inséré dans ACTUALITE, MAIRIE, DES ACTEURS TEMOIGNENT. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

10 Commentaires pour “Bencheikh Zouaoui témoigne : La tournée nocturne”

  1. beghdadi n

    zouaoui etait a la hauteur de sa mission je temoigne

  2. tj le tewfik z

    digne .d’un grand monsieur cette serie revelatricer d(une periode ou li fallait etre homme avec h majusc

  3. tout le monde à Bel-abbes connait le gentil gars qui est bencheikh zouaoui,du fait qu’il était fonctionnaire aux impots,tous comme zaidi-bendouina- ect..et personne ne peut reproché quoi que ce soit à bencheikh,du fait que jusqu’aprésent les P/APC qui ont succédés à ce poste quant il sont appelé par le cheh de daira il mettent la main dérriére le dos et prononce la fameuse phrase de politesse « Naam cheikh ».Donc on attends qu’un jour nous aurons un vrai maire comme vient de nous le décrire Mr bencheikh

  4. Youssef

    Le maire[1] représente l’autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d’une ville ou d’un village.Or qu’en est-il chez nous à sba ,notre maire est invisible et son son vice président Mr MILOUA hadri que cette lourde tache lui incombe ,on le voit partout dans le SBA ,manifestations sportves ,et meme dans les enterrements ,Châpeau bas hadri le mérite te revient.

    Voici ce qu’à fait un autre maire ,c’est abuser de son pouvoir
    à Bou Smail : Le maire délivre de faux documents, des chômeurs bloquent les rues de la ville

  5. maitre d'ecole coranique

    hadi echi bessah on est derange par une presence active hadri m .un maire du systeme bien rode aux coups bas et aux echappatoires entretenues se tapant 3 voitures et des autorites passives devant uneassemblee formelle la dernierede l ‘histoire eclabouussee par ses propres sages et dociles conseillers municipaux l

    • au maitre d'ecole coranique

      si tu est un maitre d’ecole coranique alors demissionne des maintenant car tu est indigne d’enseigner LE CORAN et ses valeurs la personne que tu attaques injustement est un ould bled eit il ne possede meme pas une bicyclette si tu parles de 3 voitures adresse toi à ses ennemis de l’apc qui en possede 3 et qui te poussent à l’attaquer parce qu’il gene maintenant si tu veux que l’apc comme l’administration pour les prochaines elections soit interdite au n°22 (sidibelabbes) il faut le dire khater ettouma delkou lal barani oua tahargou ouled bled iji nhar ouine ma talgache hata ouahad 3rf li gablek ou tabka tendeme

  6. fakou

    yey ..toi aussi mr benchikh tu est passer par là une roue de secours ou un bouche trou .les ccp de tlemcen de constantine de batna et les kabyles sont maintenant des chefs de daira ou des DW et toi que c etait il passer il faut mentionner dans ton CV né à nedroma ou msirda et attend la suite tu verras le bon résultat

  7. Mefiteh abdelhafid

    Bonsoir j Espere que vous été en tres bonne sante Je Suis un de vos élèves d Ain temouchent chef de bureau des roles c pas le meme subject Mais je vous demande un petit renseignement en m impots indirecte un entrepôt de stokage des vins dont en a constate in manquant a temouchent et le siege sociale a Alger ONV l imposition en matiere D circulation . TVA .TAP. IBS oû uniquement D Circulation ? Respond dans l email oû 0560291563. 0666020286 merci

  8. eddine

    Décidément chez nous, on a l’impression que la réussite d’un maire dépend essentiellement de l’état de propreté de la ville. Dans les pays avancés,beaucoup de maires sont devenus chacun président de son pays wal hdite kiasse

Répondre