La Voix De Sidi Bel Abbes

Belabbesian Band in Bomo Beach…. by Mémoria.

Le phénomène des bandes de quartier n’est pas spécifique à la société algérienne et devrait être traité dans le cadre académique d’une lecture psychosociale en recherche-action.L’UDL devrait s’y atteler sur une échelle macroscopique même si les recherches  en criminologie ne sont pas monopolisées par les Annales de Vaucresson mais aussi par les chercheurs de l’Université d’Oran où je salue le Pr Soulimane Bachir en lui souhaitant santé et prospérité….

La bande reste le refuge pas seulement des marginalisés par cette société d’adultes qui n’a pas su léguer des modèles d’identification patrimoniaux aux jeunes,mais elle permet à ces derniers de retrouver dans leur… miroir des leaders et chefs qui reflètent toutes leurs frustrations et espoirs.Ce sentiment d’exclusion de la jeunesse est un invariant dans toutes les sociétés humaines.Le traitement se fait selon les institutions et spécialistes pour comprendre et canaliser le phénomène.Construire des centaines de maisons de jeunes et centres de loisirs scientifiques statiques , sous équipés et sous encadrés  pour des besoins spécifiques qui se massifient ces dernières années n’est que politique de l’autruche…Quand les lois de finances distribuent des budgets annuels à des Ministères comme celui des Anciens Moudjahidines ou celui de la Communication avec pourtant une presse privée…supérieurs à celui de la Jeunesse et des sports,il y a lieu de tirer la sonnette d’alarme et de se poser la question si la société « politique » relève plus de la gériatrie en ignorant plus de la moitié de la population !!!
 Ces photos prises à Bomo Plage montre cet espace squatté par des bandes de jeunes férus de motos et automobiles se rencontrant presque tous les vendredi après la prière pour « vibrer », spectateurs et acteurs, jusqu’à la tombée de la nuit…Les belabbésiens sont de la partie avec leur bande….et reconnus par la population de la Corniche.Il y a eu plusieurs accidents mortels car manoeuvres très dangereuses,sans casque souvent!.Rallye,exhibitions sous l’égide d’aucune ligue de sports mécaniques,absence des DJS,patrouilles du Darak El Watani dissuadant les kamikazes par la mise en fourrière,rien n’arrête cette manifestation hebdomadaire frisant le  mimétisme des films de James Dean et Easy Rider de Denis Hooper … !
  Nos jeunes ont besoin d’espace,de liberté pour se réaliser.Encadrons-les,récupérons les,investissons nos budgets en eux;nous en avons les moyens!

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=34922

Posté par le Nov 16 2013. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “Belabbesian Band in Bomo Beach…. by Mémoria.”

  1. ya mma!

    l’événement si bien encadré (ligue, formation, rencontres sponsor….) pourrait générer des rentrées d’argent importantes.
    SBA pourrait grace à son relief et sa position géographique mais aussi à sa tradition ( khouya feddal, touhami et les jeunes Bouasria )ont toujours exprimé leur passion pour ce « sport».
    Les lieux, je pense notamment à l’ancienne piste de aéro-club ( latte) ou à la route menant vers tlemcen via sidi lahcen .
    Au fait il parait qu’un algérien ,vivant aux E.U a invité quelques motards ( des amis ) et de l’aveux même de l’un d’entre eux il aurait apprécié le ahagar et la vaste té de l’espace.
    Nous dénigrons quelquefois ce que font nos voisins mais il faut reconnaître qu’ils font beaucoup avec moins alors que nous …………………………

  2. mimouni

    Ce qui est bien décrit conclut a dire que c’est encore des zones de non droit je parle de ces lieux d’exhibition de ce monde qui défie l’ordre public et la il ya urgence et des solutions sont en gestation

  3. fethi

    su jet bien préoccupant

  4. Djamel

    0 distractions pour nos jeunes.
    0 distractions pour nos enfants.
    on les anesthésie avec de l’argent , sinon rien . Bonjour la delinquence.

  5. Mister Mémoria ,merci pour ce sujet parfaitement approprié à cette marginalisation des jeunes par un système sénile comme ses acteurs qui ne veulent jamais passer le flambeau (ou ELkorsi ) à leurs progénitures pourtant ils psalmodient que ces jeunes sont les graines qui germeront l’avenir mais comment sera le bourgeon de l’avenir si la graine n’est pas tenue par une main savante et n’est pas semée dans un milieu favorable .
    Merci aussi pour les photos.

  6. s y oran

    DOCT ce théme est puisé de la réalité le combat est nécéssaire pour délivrer cette jeunesse

Répondre