La Voix De Sidi Bel Abbes

Balance commerciale: Déficit de plus de 12 milliards de dollars depuis le début de l’année

Les statistiques liées à la balance commerciale de l’Algérie ne cessent de montrer combien l’économie nationale va mal depuis le début de la baisse des prix du baril de pétrole.

Selon les derniers chiffres du Centre national de  l’informatique et des statistiques des Douanes Algériennes, un déficit de l’ordre de 12,626 milliards de dollars a été enregistré durant les 11 premiers mois de l’année. A la même période de l’année dernière, un excédent de 5,452 milliards de dollars a été enregistré.

Ainsi, de janvier à novembre de l’année en cours, l’Algérie a exporté pour 34,371 milliards de dollars, alors que le chiffre, à la même période en 2014, était de 59,133 milliards, soit un recul de 24,762 milliards de dollars (41,88%). Les importations ont connus la même tendance baissière mais avec une moindre ampleur. Elles se situent à 46,997 milliards de dollars contre 53,681 en 2014, soit une baisse de 12,45%.

Les exportations algériennes n’ont couvert donc que 73% des importations. Pour le seul mois de novembre, le déficit commercial a été de 1,65 milliard de dollars, contre un excédent  de 247 millions de dollars pour le même mois en 2014.

Ce déficit risque de s’aggraver durant les mois à venir si jamais les prix du baril continuent à baisser, ce qui est plus que probable. A moins qu’avec la mise en application de la nouvelle réglementation en matière d’importation, le gouvernement réussisse à réduire drastiquement la facture.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62909

Posté par le Déc 21 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “Balance commerciale: Déficit de plus de 12 milliards de dollars depuis le début de l’année”

  1. Amirouche

    Les temps commencent à être durs, le pays est face à une crise, tout le monde vit à crédit ou presque.
    « Arrive un riche monsieur qui arrête sa belle grosse voiture devant l’hôtel de la ville et entre. Il pose 50000 dinars sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour y passer un séjour.
    Pour cette somme, le propriétaire de l’établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira.
    Dès que le riche monsieur a pris l’escalier, l’hôtelier prend les 50000DA, file chez le boucher voisin et règle la dette qu’il a envers celui-ci.
    Le boucher se rend immédiatement chez l’éleveur de bêtes à qui il doit 50000DA et rembourse sa dette.
    L’éleveur, à son tour, s’empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.
    Le directeur de la coopérative se précipite chez le marchand régler son ardoise.
    Le marchand glisse les 50000 DA à sa femme qui était hébergée avec son enfant chez l’hôtelier suite à un dégât des eaux.
    La femme du marchand, court acquitter sa facture chez l’ hôtelier et pose les 50000 DA sur le comptoir, là où le riche monsieur les avait posés auparavant.
    Finalement le riche monsieur redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, reprend ses 50000 DA et s’en va. »

    Personne n’a rien produit ! personne n’a rien gagné ! mais plus personne n’a de dette !!!

    Voilà pourquoi que tout est à revoir, l’économie, les banques, les projets, même « hnaya el cha3be », je pense que notre pays gâche ses richesses depuis 62 …TOUT A REVOIR…Allah yjibe el kheïre »

    • lecteur

      ce parcours se fait en europe chez les gens qui ont une petite parole
      et les sens du devoir
      chez nous des que le touriste descend les 50.000 da ont disparue l’hôtelier pleur d’avoir été agressé par un voleur..et les 50.000 resteront bien a l’hôtel mais dans la poche du réceptionniste..comme chez nous aussi lorsqu’un, commerçant honnête recrute un vendeur au chaumage celui ci achète un fardeau de coca et vend dans lke magasin du prioritaire..et le propriétaire dit a sa femme les gens ne consomme plus de coca car la coca du magasinier ne se vend plus c’est la coca du vendeur qui se vend..c’est pourquoi nous sommes toujours colonisés..le colonisateur nous trouves taybine alors ils se sert il a le choix chaire a canon heureusement que toutes les villes ne se ressemble hamdoulah..
      comme aujourd’hui au soug des voitures de bel abbes
      nos economopompistes ont plombé le marché des véhicule aucun véhicule ne se vend car le neuf est redevenue inaccessible..personne ne vends car personne ne pourra acheter du neuf..voila la politique el 3amya..
      comme on dit  »le gouvernement ja yas3a waddar tas3a..
      pour stimuler le soug ils doivent abandonner la taxe sur le neuf pour redescendre aux prix de 2011..

  2. OUERRAD

    CHEBBAH , hadi bessah ,,,, tout est à revoir
    pourquoi , simple depuis 62 on navigue à vue et,,, pls grave ,, on vit de mensonges ,,, le pouvoir nous tellement menti !BENBELLA ,,tellement gonfles !BOUMEDIENE ,,, tellement choyes !CHADLI,,,,, tellement massacres ! les suivants ,,,,, alors les reins casses on n attend que la providence ,,, elle s appelle ,, HASSI MESSAOUD .
    Mais , bon dieu jusqu à quand ,,, ou est la tirelire que notre pere GORIOT a engrange depuis son retour ,,, aux commandes ,,, avec toute sa clique .
    FMI ,,, effacements des dettes de l AFRIQUE ,, que reste t il aux CHA3B ,, que les yeux pour pleurer et les mains pour applaudir ..FAKHAMATOUHOU…. RABI ITAWELL FI 3OUMROU

Répondre