La Voix De Sidi Bel Abbes

« Bab El Oued ou l’absence d’une politique de la jeunesse… »,ndlr

« Bouclé hier par les forces de l’ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued « ,                                                                         par Yazid Alilat  . 

 

——Le quartier populaire de Bab El-Oued, dans le centre d’Alger, était quasiment paralysé et bouclé par la police, hier vendredi, au lendemain de violents accrochages entre forces de l’ordre et jeunes. La circulation automobile, d’habitude très dense, avec des bouchons de plusieurs centaines de mètres, était presque inexistante, dans les zones ayant enregistré, la veille, le gros des affrontements. Entre les ‘Trois Horloges’, sur l’avenue Colonel Lotfi et jusqu’à l’ Avenue Mohamed Boubella, il n’y avait guère de circulation automobile, et de très rares passants. Les magasins étaient également fermés, rapportent des témoins au ‘Le Quotidien d’Oran’.

Par contre, « le quartier est complètement bouclé par les forces de l’ordre », ajoutent-ils, avant de préciser qu’il n’y a pratiquement, aucun jeune dehors dans cette partie du quartier. « Pour le moment, tout est fermé, de rares passants, pas de voitures et beaucoup de policiers déployés », indique encore cet ex-habitant de Bab El-Oued, venu rendre visite à sa famille, et qui a trouvé le quartier « sens dessus dessous ».

La veille, de violents incidents avaient été enregistrés, avec des affrontements entre jeunes du quartier et les forces de police. Plusieurs sites d’information ont rapporté, jeudi soir, que l’origine de ces violences est due aux supporters du MCA, qui auraient tenté d’agresser les supporters du CSConstantine, qui a joué à Bologhine, contre l’USM Alger, en représailles de ce qu’il s’était passé lors de la demi-finale, à Constantine contre la JSK. Les affrontements étaient très violents, les jeunes du quartier de Bab El-Oued, avaient lancé contre les policiers anti-émeutes des pierres, alors que les policiers avaient notamment tiré des balles en caoutchouc, selon des images vidéo diffusées par des sites d’information. Des vidéos postées sur plusieurs sites électroniques, dont ‘ALG24′, montrent des violences inouïes, alors que plusieurs artères de Bab El-Oued étaient, pratiquement, aux mains des émeutiers. Les rues étaient jonchées de pierres, de bris de verre et de gravats. Des poubelles à ordures étaient ouvertes et leur contenu jeté sur le sol.

Selon des témoignages, les troubles ont commencé à la fin du match USMA-CS Constantine (2-1), au stade de Bologhine (ex- Saint-Eugène), sur le Front de mer de Bab El-Oued. Des fans du MCA auraient voulu s’en prendre aux supporters du CSC, pour se venger des agressions dont ils auraient été victimes lors de la dernière demi-finale de la Coupe d’Algérie, jouée à Constantine. Les forces de police sont intervenues pour disperser tout le monde, à la sortie du stade. Selon des habitants de Bab El-Oued contactés par ‘Le Quotidien d’Oran’, les violences n’ont aucun rapport, contrairement à ce qu’ont rapporté des sites électroniques, aux « inimitiés » entre supporters du MCA et du CSC. « Les troubles ont commencé vers 22h, bien après la fin du match, entre l’USM Alger et le CSContantine », nous précisent les mêmes sources. Les affrontements ont commencé lorsque des jeunes du quartier avaient pris à partie les forces de l’ordre, qui revenaient du stade de Bologhine. De violents accrochages se sont ensuite déroulés, avec des jets de pierres et de toutes sortes d’objets contre les policiers, qui répliquaient, selon des images vidéo, par des tirs en balles de caoutchouc. Les accrochages se sont notamment concentrés entre ‘Les trois Horloges’, sur l’avenue Colonel Lotfi, l’ex-avenue de la Bouzaréah, et l’ex-place Guillemin, sur l’avenue Mohamed Boubella, avec ses ruelles adjacentes, l’ex-rue Rochambeau et rue Montaigne. Selon un habitant de Bab El Oued, la colère des jeunes du quartier est en fait motivée par la diffusion de la vidéo, devenue virale, montrant des policiers en train de tabasser avec une rare violence, un jeune supporter. La vidéo, montrant un acharnement incompréhensif de plusieurs policiers contre ce jeune supporter, sur les gradins du stade ‘Mohamed Boudiaf’ juste après la fin du match, mardi dernier, entre le MC Alger et l’USM Bel-Abbès, qui a été dégagé par ses amis, avait même provoqué une réaction immédiate de la DGSN, qui a annoncé le lendemain de la rencontre le lancement d’une enquête. La DGSN indique, dans un communiqué, que ses services vont d’abord vérifier l’authenticité de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, qui montre, selon les mêmes services « des comportements inappropriés de la part de certains de ses éléments, accomplissant des missions de maintien de l’ordre dans le stade. » Le bilan des échauffourées à l’issue du match MCA-USMBA est de 18 policiers blessés, dont 4 grièvement, et 22 blessés dans les rangs des supporters. Plusieurs supporters ont été également arrêtés. Ces événements, expliquent-ils ce qu’il s’est passé, jeudi soir au quartier de Bab El Oued, où il y a eu beaucoup de dégâts subis par les équipements publics, des blessés également parmi les policiers et les émeutiers ? Selon des habitants du quartier, le jeune supporter tabassé par des policiers au stade du ‘5 Juillet’ mardi est originaire de Bab El Oued. Il est actuellement hospitalisé au CHU Lamine Debaghine (ex-hôpital Maillot) du même quartier, alors que Bab El Oued était bouclé, hier vendredi, par les forces anti-émeutes. Un calme précaire semblait revenu, après la folle nuit de jeudi. Le centre de Bab El-Oued, entre l’ex avenue de La Bouzaréah, l’actuelle avenue Colonel Lotfi, ‘La Bassetta’, l’ex-rue Cardinal Verdier, les ‘Trois Horloges’, le boulevard Basta Ali, La Consolation, l’Avenue Abderahmane Mira, qui démarre du stade de Bologhine jusqu’au Bastion 23, la Rampe Louni Arezki, en contrebas de La Casbah et juste au-dessus de l’avenue Mohamed Boubella, compte au moins un million d’habitants vivant dans une épouvantable promiscuité. Le calme est revenu, jeudi bien après 23h, avec la dispersion des manifestants par les forces de l’ordre. Hier vendredi, les habitants de Bab El Oued étaient sous le choc, et ne s’expliquaient pas une telle violence. Le quartier, construit et achevé à la fin du 19ème siècle, dont le cadre bâti, sérieusement touché par les dramatiques inondations de novembre 2001, souffre du poids des ans et commence à se délabrer. Hier vendredi, il portait, encore, les stigmates d’une violence inutile, mais inquiétante.

Source écrite/lien:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5269202

——————————————————————————————

Sport / Actualités
Violence dans les stades/Quotidien Liberté :

Émeutes et actes de vandalisme à Bab El-Oued , par  SAMIR LAMARI  

——–Le contentieux entre les supporters du MCA et ceux du CSC et la diffusion sur la Toile de la vidéo du supporter tabassé par la police sont visiblement à l’origine de ces échauffourées avec les forces de l’ordre.
Le contentieux entre les supporters du MCA et ceux du CSC a refait surface jeudi soir aux alentours du stade de Bologhine, à l’occasion de la rencontre avancée de la 15e journée de la Ligue 1 entre l’USMA et le CSC. En effet, au coup de sifflet final, les fans algérois du MCA ont vite voulu en découdre avec ceux du CSC, qui ont pris, il faut le dire, un grand risque en se déplaçant à la capitale, après avoir été pourtant interdits de déplacement, il y a quelques jours pour le match MCA-CSC par la LFP.
S’ensuit du coup une bataille rangée entre les deux camps avant que la police n’intervienne pour escorter la galerie constantinoise. Cependant, les supporters du MCA, qui s’en sont pris également au bus transportant les joueurs du
CSC, ont provoqué des émeutes dans le quartier populaire de Bab El-Oued. Des échauffourées avec la police antiémeute ont continué jusque tard dans la soirée. Suite à des actes de vandalisme, des dégâts considérables ont été enregistrés au niveau des abribus, des véhicules et des commerces. Plus d’une vingtaine de voitures ont été
endommagées.
Le calme n’est revenu que vers trois heures du matin, au grand soulagement des habitants des quartiers de Bab El Oued.
Selon les témoignages recueillis par Liberté, le contentieux entre les supporters du CSC et ceux du MCA n’est visiblement pas la seule raison de ces incidents graves.
La diffusion sur la Toile d’une vidéo montrant un supporter du MCA tabassé par des policiers mardi soir lors du match MCA-USMBA, au stade du 5-Juillet (voir notre édition de jeudi), a fait réagir les fans du MCA, venus nombreux
protester contre ce traitement sauvage que la DGSN a du reste condamné avec la plus grande fermeté, tout en promettant de sévir contre les auteurs.
Les supporters sortis dans la rue ont justement réclamé la libération des 22 supporters arrêtés par la police à l’issue  de la rencontre MCA-USMBA.                           Dans une première réaction à ces violences, la FAF a publié hier un communiqué dans lequel elle rappelle qu’“encore une fois, l’on a, malheureusement, relevé des scènes de violence sur certains stades du pays donnant une pâle image
de notre football. La FAF, tout en condamnant avec fermeté ces incivilités, ne compte pas croiser les bras et assister impuissante et sans réaction à ce spectacle choquant, agaçant et parfois atroce, envoyé des arènes censées être des
lieux de fête, de joie et de fair-play. Tout en appelant la famille du football à unir ses forces pour endiguer cette violence, la Fédération algérienne de football utilisera tous les moyens légaux pour sévir contre toute forme de dépassement et pour prendre des mesures nécessaires, appropriées et s’il le faut draconiennes pour décourager les
ennemis du football et les fauteurs de troubles à accomplir leur sale besogne”. Et d’ajouter : “La Fédération algérienne de football veille au bon déroulement de la discipline sur tout le territoire national. Elle veille à ce que le football
reprenne sa place de moyen de loisir, de distraction et de renforcement de liens entre la jeunesse algérienne. La Fédération algérienne de football rend hommage à certains dirigeants de club qui ont contribué à leur niveau à bannir
la violence et à rendre agréable le fait de se déplacer dans un stade, encourage ce genre d’initiatives et demeure convaincue qu’avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, le phénomène de la violence dans nos stades est
appelé à disparaître.”
Cependant, la FAF évite soigneusement de condamner l’acte barbare des policiers contre le supporter du MCA.

Source écrite/lien :

https://www.liberte-algerie.com/sport/emeutes-et-actes-de-vandalisme-a-bab-el-oued-303792/print/1

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=75008

Posté par le Nov 17 2018. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE, ÉDUCATION, SOCIETE, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “« Bab El Oued ou l’absence d’une politique de la jeunesse… »,ndlr”

  1. Mémoria

    Ce qui devait arriver …arriva ! A trop vouloir parquer et occuper une jeunesse tant analphabète qu’universitaire ,sans espoir d’emplois , dans les …stades pour se défouler avec à la sortie hebdomadaire quelques effets collatéraux et « tolérés »,plusieurs gouvernements ont fait de la…politique de l’autruche qui cherche aujourd’hui à…savoir ! L' »opium du peuple » n’a plus ses effets psycho thérapeutiques et le stade est en passe de devenir plus agitateur et manipulateur que les …marches non autorisées ! La violence dans les stades que veut réduire une FAF dénudée est bien plus un slogan démagogique car elle n’appartient pas aux activités sportives en général . Elle risque de devenir atavique lorsqu’un peuple souffre trop le martyre des frustrations et des déceptions après avoir laissé tomber l’échelle (De secours?) des valeurs qui devait l’agripper au processus de développement national et universel !

  2. Imène

    Bonsoir tlm..
    Voilà Oui , Mémoria tout est dit !
    « le stade est en passe de devenir plus agitateur et manipulateur que les …marches non autorisées « Il n’est pas en passe de devenir , il l’est déjà depuis bien longtemps ! Rares sont les rencontres de foot qui se passent sportivement sans incidents ..
    Les marches non autorisées , contrairement à ce qu’on peut penser , moi je dis heureusement qu’il en est ainsi ! du moins dans la capitale , les marches comme on a constaté, virent immanquablement à l’affrontement avec les forces de l’ordre , parce qu’il y’aura toujours des fouteurs de m…, des pilleurs , des casseurs qui vont s’infiltrer parmi les manifestants , la suite on la connait ..
    La planète foot c’est comme les écuries d’Augias : il faut nettoyer au karcher !
    L’ Algérie n’est pas du reste : le foot c’est l’entreprise de l’argent sale , de la corruption , des affaires , de la violence , du régionalisme etc…où tout se joue sauf le sport ! Une fatwa devrait être émise pour classer ce « sport « illicite , haram ! Oui , oui , vous pouvez rire les footeux , mais vous savez bien que j’ai raison …en attendant , on peut toujours renforcer la sécurité dans nos stades , organiser l’entrée et les sorties , prendre le temps nécessaire pour faire des fouilles générales , mais c’est du blabla qui ne change rien au fond du problème .
    Khayticalement vôtre.

  3. Bendjafar

    Bonjour.
    Le sport est à l’image du reste. Médecine, justice, éducation, …tout va de travers. Rabii y ou stourourgent carticle il ne reste que les prières ou alors les yeux pour pleurer

  4. Bendjafar

    Quelques perles.Excuses, j’ai perdu la main

  5. Imène

    Mon cher Bendjafar M. bonsoir !
    C’est tout à fait ça : Le sport est à l’image du reste . hélas !
    Non , vous ne perdez pas la main , c’est juste que vous devriez écrire plus souvent pour notre plus grand plaisir .
    Il n’ y a rien de plus triste qu’une belle plume qui s’étiole…Ne vous éloignez pas trop !
    Amitiès.

  6. Mme CH

    En principe, il faut arrêter ce football qui est devenu un vrai cauchemar pour le peuple algérien. le football c’est tout sauf un sport, il est devenu synonyme de tous les maux.
    La FAF doit fermer boutique pendant le temps qu’il faut, car elle est devenue un nid de business, magouille, corruption, passe-droits, clanisme, régionalisme…et même de connivence avec des cercles étrangers….!!!!!!
    Donc arrêtons ce massacre et remettez le compteur à zéro…..Laissez les sportifs s’occuper du sport et non pas les hommes d’affaires véreux. !! Vous ne sentez rien..?? C’est vraiment pourri…!

Répondre