La Voix De Sidi Bel Abbes

Au Théâtre Régional de SBA: La Journée du 11/04/2011 a vu la représentation des pièces Hob-Fi-Khodaa et le Mur

« Hob Fel Khodaa » mis en scène par Kada Chellali

Le 11/04/2011 à 17h fut présenté la pièce HOB Fil KHODAA  interprétté par la Coopérative Artistique pour le Théatre et Chant d’Oran de Gherbi Meflah et mise en scène de Kada Chellali

Il s’agit d’une pièce qui démontre les difficultées que rencontre le couple Amar et Halima qui ne peuvent supporter les difficultées dans lesquelles les let leurs fils.

Une pièce qui se termine heureusement avec un mariage.

Cette pièce popumaire qui fut jouée en carricaturant la société Algérienne fut employé  dans  un jeux groteste dont les paroles n’en sont pas échappée et totalement dépourvue de message

A l’exeption de certain tableau plaisant, le style dramaturgique simple, laisse apparaitre une situation de quiproco

Cette pièce était plaisante, elle n’était pas un facteur porteur de message, mais une porteuse d’émotion.

« Le Mur » DE Khodi-Dou-Fékara

A 20h,L’Association ElDerb-Assil en collaboration avec la Troupe Masrah Laghouat sur un Texte de Khodr-Dou-Fékara et une mise en scène de Harroun KilaliLa présente ma pièce « le Mur »

Cette pièce,qui nous fut présentée en plusieurs tableaux et une chorégraphie merveilleusement joués a été travaillée avec des matériaux énérgétique pour nous transporter dans un clin d’œil de la cruauté vers les barrières du monde dominé par un mur de plusieurs silences  faisant Face  à l’inacceptable.  Mais si une  lutte contre l’adversité semble engagée et nécéssaire pour  faire ressortir le meilleurs de nous… elle peut aussi réveiller le pire. Nous ressentons  alors que Khodi-Dou-Fékara nous offre un spectacle dans lequel, il nous  tricote une intrigue habile où la petite histoire confronte la grande. Mais ici, la tragédie est présentée hors champ, l’auteur préférant se concentrer sur un groupe unis à la vie à la mort.

Cette création artistique  qui n’a pour seul décor que ce « mur » qui sépare, unit, informe ou  humilie les peuples, a permi au metteur en scène  a embarquer le public au cœur de l’actualité dans un prolologue assez long mais plaisant,et une narration théatrale très interpellante, dans le vécu  ou  vivent  les gens . “Le mur” ne se réduit pas à sa simple expression, c’est-à-dire en tant que pièce de théâtre engagée ,il met en exergue les multiples facettes d’une injustice. Devant des longues planches blanches, les spect acteurs  on  l’occasion de découvrir des acteurs évoquant des sujets d’une brûlante actualité et de montrer du doigt se qui inquiète dans leur quotidien.. Force est de souligner que “Le mur” est du genre de théâtre engagé, mais qui a une connotation populaire.

La facette militante de cette pièce décrypte le quotidien, Mais ce n’est pas la seule particularité de cette pièce. Le décor est très expressif. est transformée en une prison. L’un des acteurs était couvert d’une étoffe et attaché à l’une des planchettes, tel un prisonnier qui tente de s’en libérer.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=2760

Posté par le Avr 12 2011. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre