La Voix De Sidi Bel Abbes

Arrêté français portant régime indemnitaire des troupes françaises en opération extérieure: l’Algérie non concernée (ambassade)

L’Algérie « n’est pas concernée » par l’arrêté interministériel publié au Journal officiel de la République française et portant régime indemnitaire des troupes françaises en opération extérieure (Opex) et elle y a figuré « par erreur », a indiqué jeudi l’ambassade de France en Algérie.

« Pour couper court aux interprétations sur l’arrêté du 25 septembre 2015 N° DEFH 142 604 8A publié le 1er octobre 2015 au Journal officiel, l’ambassade de France tient à confirmer que l’Algérie a figuré par erreur dans cet arrêté et qu’elle n’est pas concernée par ses dispositions », précise l’ambassade dans un communiqué.

« C’est la raison pour laquelle cet arrêté a été retiré par les ministres signataires », ajoute la même source .

Source

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62625

Posté par le Oct 8 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “Arrêté français portant régime indemnitaire des troupes françaises en opération extérieure: l’Algérie non concernée (ambassade)”

  1. ABRAHAM

    24 millions de pièces d’or, dette contractée auprès de l’Algérie par la France avant la colonisation, annonce un historien.
    La dette contractée auprès de l’Algérie par la France se chiffre à 24 millions de pièces d’or de l’époque, a révélé samedi à Médéa Dr Mohamed Amine Belghit, chef de département des sciences et de la civilisation islamique à l’université d’Alger.
    Intervenant lors d’une conférence sur le thème « les crimes coloniaux en Algérie » qu’il a animée à l’occasion de la journée du chahid, l’historien a indiqué que cette dette n’a pas été restituée à ce jour, affirmant que celle-ci représente une « partie infime des avoirs, sous forme d’argent ou de biens précieux, détournés par l’armée d’occupation, au cours des premiers mois de l’invasion ».
    Il a estimé que le montant de ce préjudice financier est « plus important », eu égard, selon lui, au volume réel des biens et objets précieux transférés illégalement vers le continent européen, au lendemain de l’occupation.

    L’universitaire a, à ce propos, cité le transfert « à bord de cinq navires français, de quantités importantes de pièces d’or, de bijoux, d’objets précieux et quelque trente mille fusils d’une valeur inestimable, sur ordre des officiels français de l’époque, dont une partie a été reversée au Royaume Uni pour son soutien à cette campagne coloniale ».
    Il a indiqué qu’une première tentative a été menée, en 1955, à l’occasion du sommet des pays non alignés, à Bandung (Indonésie), en vue de la restitution de ces biens, mais la requête est restée « lettre morte en raison du contexte géopolitique de l’époque ».

    Des exemples de crimes abjectes commis par l’armée coloniale au lendemain de l’invasion de l’Algérie ont été évoqués par le professeur Belghit, lors de cette rencontre, citant l’enfumade, en 1834, de près de 900 habitants du village d’El-Frachiche, dans la localité de Ténes, qui s’étaient réfugiés dans une grotte pour fuir la barbarie coloniale.

    D’autres atrocités, perpétrées par des officiers de l’armée coloniale, parmi lesquels les colonels Cavignac, Saint-Arnaud, de Rovigo ont été également rapportées par cet historien, telle que la tuerie de l’oasis des Zibanes, en 1849, ou des centaines d’habitants furent exécutés de sang froid, ou encore.

  2. OUERRAD

    Trois ministre de la republique FAFA laissent passer une aussi grosse BOURDE.
    Et c est un subalterne , en la personne de monsieur l ambassade qui rectifie .
    Ma parole , le mponde à l envers .
    Quand est ce que les gouvernants ont dit la verite à leur souffre douleurs :les zghabas?
    Et dire que le wali SERIDI , pinaillait avec pour une virgule mal placee par la secretaie !
    ARRETEZ ! de nous mentir FAFA est toujours là .

  3. OUERRAD

    ATTENT ?ATTENTE ? QUE PASSA MORO ????

  4. OUERRAD

    Trois ministres de fafa et pas des MOINDRES …..

  5. BADISSI

    une erreur !!!! c est une provocation de la part des français ou plutôt du CRIF ; sachant que la pauvre france est occupée par les sionistes , on devrait convoquer l ambassadeur

  6. mohamedDD

    En quoi, ça nous concerne au juste, je dirais tant pis pour ses troupes. Si on devait parler de notre honneur acquis oui acquis durant la guerre contre le colonialisme – de 1830 – 1962.-, il a été consommé à petit feu après le sacrifice des valeurs et des hommes et femmes. Si on doit restituer légitimement cet honneur NIF, demandé réparation à la france des MDS £ et la confiscation définitive de toutes les terres et biens acquis durant la colonialisation (je rêves peut être?? quand on aurait de vrais hommes décideurs pour le bien ………… du pays au dépens de leurs propres biens!!!!!!!) INCH’ALLAH MOUMKINE

    • Mme CH

      Ya Jma3et El Khir, cet arrêté ministériel ne concerne pas les troupes coloniales qui ont agressé notre pays et y ont semé la terreur, la désolation et le crime, mais il s’agit des troupes françaises actuelles (néo-coloniales pour les intimes) qui sèment toujours la Roubla, la terreur et le crime en Afrique et notamment au Sahel (Mali, Niger, Mauritanie, Sénégal, Centrafrique, Côte d’ivoire, Tchad, Libye, Nigéria, Caméroun, Congo,Burkina fasso où il y a eu dernièrement un coup d’état, vous avez deviné pourquoi..???? Autrement dit c’est la Françafrique…..)….!!!! Alors dans le premier arrêté, il est noté que les « les militaires participant à des opérations extérieures sur les territoires………..(…..) ……de la République algérienne démocratique et populaire……..bénéficient « des dispositions de l’article L. 4123-4 du code de la défense français publié au Journal officiel français le 1er octobre, prévoit une série de réparations et d’indemnisations en cas de blessures de guerre pour « les militaires participant à des opérations extérieures ».. » ….??? Alors la question qui s’impose, est ce qu’il y a des militaires français qui opèrent sur notre sol…???

      Selon l’ambassade de France à Alger,  » l’arrêté en question contient une erreur et que « l’Algérie n’aurait pas du figurer sur cette liste ». En effet, le ministère de la Défense a carrément annulé l’arrêté en question et publié une «communication spécifique sur ce sujet»….!!! Mais je pense que l’anguille est toujours sous la roche, et cette divulgation a sûrement mis les responsables des deux pays très mal à l’aise…….!!!

      Mon frère OUERRAD, FAFA est toujours là…??? Ella Madzidnich….!!!

  7. Hassan

    L’Algérie figure bel et bien sur ce décret et pour cause:
    1. L’Algérie a permis aux avions français de voler dans son espace aérien.
    2. Elle a ravitaillé ces avions de combat français.
    3.Les hélicoptères français opèrent à la limite de la frontiére algérienne (Mali et Niger) .
    Dans cette situation la France a pris des mesures pour qu’en cas d’accident (avions, hélicoptère ou commandos) sur le sol algérien ,ses soldats soient protégés.
    Pour ceux qui connaissent les frontières entre le Mali – l’Algérie et Niger -Algérie savent que la première a Tin zaouatine est représentée par un maigre oued sec et que les portes des maisons algériennes se trouvent à 10-20m du Mali. Pour la deuxième il y a juste un trait droit sur le papier rien sur le terrain. A In azzaoua la caserne des GGf s’approvisionne en eau d’un puits à quelques mètres du Niger.
    Les Drones français et américains survolent notre territoire au sud.
     »Dormez oh habitants de Bagdad Le Khalif Haroun El Rachid veille ».

  8. Mme CH

    Salam mon frère Hassan….!!! Eh bien, disons que c’est la faute de la fatalité du terrain et du compromis de l’eau minérale d’Evian puisque l’Oued dont vous parlez est à sec….!!!

    Nous aussi nous avons un Haroun, mais qui ne porte pas le prénom d’El Rachid…!!!

    Khayticalement…Akhou…!

Répondre