La Voix De Sidi Bel Abbes

Arrestation d’un meurtrier qui découpait ses victimes et les brûlait

index

ALGER – Deux crimes atroces commis à Alger par une même personne entre 2008 et mars 2014 ont été résolus au début du mois d’avril par les services de la police judiciaire de la wilaya d’Alger, apprend-on dimanche auprès de la cellule de communication de cette instance sécuritaire. Les services d’investigation de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d’Alger ont solutionné au début du mois  »deux homicides volontaires », précise son chargé de communication à l’APS. Ces deux crimes, l’un en 2008, et resté jusque là non résolu, et l’autre le 28 mars dernier, ont été commis par une même personne qui, non seulement connaîssait ses victimes,  »mais a découpé en morceaux l’une d’elles » explique-t-on. Cette affaire a commencé à la suite d’une déclaration de disparition par les parents de la seconde victime, en date du 28 mars dernier, qui a déclenché des opérations de recherches et des investigations des services concernés. Les investigations des services de la police judiciaire de la wilaya d’Alger ont dirigé l’enquête sur le cercle restreint de la personne disparue.  »Nos services ont très vite dirigé l’enquête sur un des amis de la personne disparue. C’est lui qui avait vue cette personne disparue pour la dernière fois. Il a été immédiatement confondu pour ce crime », ajoute-t-on de même source. L’assassin et la victime  »étaient des amis de longue date. Ils avaient passé la soirée ensemble, et après une dispute, la victime a été tué sur le coup », précise-t-on de même source. Le mode opératoire est macabre: l’assassin a tué sa victime,  »il l’a découpé en morceaux, qu’il a mis dans des sachets hermétiques. Ensuite, il a brûlé les morceaux de son corps dans des fûts en métal et les a jetés dans une décharge à l’est d’Alger, à Rouiba », souligne la même source. En fait, les investigations ont permis de comprendre que l’assassin avait froidement tué ses victimes. Les mêmes recherches ont par ailleurs permis de résoudre un autre crime, commis dans les mêmes circonstances en 2008 à Hussein Dey, perpétré par le même meurtrier, et selon le même  »modus operandi ». Il a été confondu et placé sous mandat de dépôt.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=44606

Posté par le Avr 21 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

11 Commentaires pour “Arrestation d’un meurtrier qui découpait ses victimes et les brûlait”

  1. Claude.B

    Bonjour ,
    Les annales judiciaires regorgent de crimes horribles de ce genre ,heureusement les monstres qui les commettent finissent par être arrêtés .Malheureusement ils le sont souvent après avoir commis de trop nombreux meurtres .
    Cette affaire me rappelle parmi tous les tueurs en série , 2 des plus célèbres en France . L’un ,Landru ,qui fut guillotiné en 1922 ,l’autre en 1946 pour avoir assassiné et brûlé des femmes ,dont on a eu du mal à déterminer le nombre exact ,toutes ou presque connues de leurs bourreaux .
    L’horreur n’a pas de frontières ,elle est partout .
    Cordialement .

  2. OUERRAD

    @VDSBA
    KHALOUNA les faits divers c est pour le papier journal , de grace plus de recits macabres ,,L HISTOIRE ?L HISTOIRE DE LA VILLE ? UN CHOUIA DE BOULITIK ?

  3. gamra de sidi khaled

    khouya il faut de tout pour faire un monde Et c’est vrai chouiya mena chouiya melhih mais parfois il ya des affaires marquantes moi cela ne m’attrait pas

  4. OUERRAD

    j ai dit un chouia de boulitik ;;;mais dans la politique il y a toujours de l economie et l avenir du BLED ?? N EST CE PAS
    LECTEUR ???DE ???LA VDSBA ????

  5. Imène

    Des monstres qui ne méritent pas d’être sur terre . A quand un référendum national sur la peine de mort ??? même si ça n’éradique pas totalement la vermine, l’impact dissuasif est prouvé .

  6. Houari

    Soeur Imene Bonjour ,
    Le but de la peine de mort n’est pas de réduire les crimes , puisqu’elle intervient quand le crime est déjà commis. Le but est de punir le criminel.
    courtoisement.

  7. Imène

    Bonjour Houari ,
    Certes oui..mais il y’a l’effet dissuasif aussi..la recrudescence des actes criminels est plus qu’alarmante chez nous, malgré ça , bon nombre de nos citoyens, et associations s’opposent farouchement à l’application de la peine capitale, d’où la nécessité d’instaurer un référendum pour trancher la question.
    cordialement akhi.

  8. Imène

    Bonjour la VDSBA
    je n’arrive à retrouver le texte de Dr Douar sur  » le pain béni fait par sa mamie  »
    je souhaitais réagir, mais je n’ai pu emettre mon post à temps, comment faire pour le retrouver svp ?

  9. Omar

    Le monstre est en nous et navigue en longueur de journée à travers les ruelles de la ville,ça me fait rappeler le fameux docteur Anglais (Jekill and hide) la journée il soigne et la nuit tue tous azimuth.Parmi nos concitoyens ils existent des psychopathes et rodent à la moindre opportunité ils attaquent, et ce genre divers existent partout dans le monde.

Répondre