La Voix De Sidi Bel Abbes

Allons de nouveau dimanche a la rencontre de notre artiste SLIM. a la bibliothéque paroles et écriture.

la présidente de l ‘association paroles et écritures madame Khalida T a tenu a nous informer d’un autre événement culturel qu’abritera l’accueillant espace de nos amies gestionnaires bénévoles de la bibliothèque Paroles et écriture sise avenue Aissat idir qui font part de la présentation du nouvel album « TOUT VA BIAN » de l’artiste SLIM.et ce dimanche 23 a 16heures Soyez nombreux à l’accueillir, nous comptons sur votre présence .conclut…..Mme Taleb.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=29004

Posté par le Juin 14 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “Allons de nouveau dimanche a la rencontre de notre artiste SLIM. a la bibliothéque paroles et écriture.”

  1. safi

    bonne opportunité

  2. berkani SFISEF.

    Slim honore la BD bande dssinée algérienne

  3. HakemA

    Un artiste talentueux il s »exprimait très bien par le biais de sa bande dessinée et il faisait passer beaucoup de messages que tout le monde saisissait à l’époque de la pensée unique!

  4. chaibdraa tani djamel

    Et comment ne pas étre présent INCHALLAH de la venue d’un monument de la culture algerienne, internationale et surtout un fils du bled khayi

  5. BADISSI

    il est spécialiste de la BD l’un de premier ou plutôt le premier a une époque ou la liberté d’expression étais absente .

  6. elhadj abdelhamid

    Bonsoir
    Notre artiste Slim a de qui tenir. Son père, Hadj Mokhtar, un authentique résistant qui avait connu les geôles de la colonisation, était d’une élégance toute  » américaine  » et je n’étais pas peu fier lorsque je le croisais et qu’il me lançait toujours un  » Salut Doc  » digne d’une …BD de Hergé.
    Lorsque Hadj Mokhtar était tombé malade, je lui rendais souvent visite pour une  » consultation  » et il tenait toujours à rappeler à son dernier fils Salim ( Slim, peut-être que notre artiste a adopté le surnom de son petit frère ) …de ne pas oublier de payer le docteur….ce à quoi je répondais invariablement: Si Hadj Mokhtar, moi je suis un médecin  » public  » et je suis bien payé par l’Etat !

  7. tewfik adda boudjelal

    Un artiste hors paire , coté en bourse , respecté par les plus grands car sa subtilité a toujours fait la différence .Mais sa particularité réside dans deux choses .1/ c’est un véritable visionnaire et 2/ il voue un amour sans commune mesure à sa ville Sidi-bel-abbes , la ville lui doit une fière chandelle pour tout .

  8. tewfikhayii

    Salam,
    Slim , c’est Bouzid et Zina, le couple le plus cool de la BD, mais le meilleur c’est EL GATT MDIGOUTI, qui était le symbole de l’état d’âme de l’Algérien des années 1970. Avec Slim, on avait aussi notre boisson  »alcoolisée » labelisée Halal, pour dire qu’un tel était complètement saoûl, Slim disait dans sa BD , qu’il était complètement LEBÉNEUX (référence au Lben- petit lait -)
    Slim c’est aussi la partia Alaoui avec ses DEUV DEUV DEUV TAK TAK TAK DEUV TAK et le cri des samourais AAAAYYYYYIIIIII avant EL GATAÂ du kalouz
    Slim c’est aussi, les maquettes des premiers camemberts fabriqués à sidi Bel Abbès , comme le Tassili, Moksi, et les caprices du tessalah.
    Slim c’est Slim, madame sa maman, allah yahfadha, nous a donné un seul Slim
    i;l est unique et j’ai eu le plaisir de discuter avec lui, feu Mohamed Medjahed,notre ami Afif Nacer, son frère le docteur amine et feu afif Kader décédé aux USA, et aussi des amis PN <à plusieurs reprises quand il avait mis sur pied le défunt sidi Bel abbès khayi, il y a quelques années et à cause de la persécution de certains empêcheurs jaloux et imbéciles, le site a été fermé.
    Dommage.

    • sans reproche

      Salam Si Tewfikhayii,
      Ce que vous venez d’exhumer, là, est tout simplement somptueux, truculent. J’en rajouterais une touche, si vous le permettez, pour rappeler qu’il (Slim) a aussi commis un truc d’anthologie et dans « Révolution Africaine », s’il vous plait, l’organe central du FLN des années avant-88. Cela s’appelait « BAC », « la boite à chique », pour ceux qui n’ont pas décrypté. Et toutes les fins de semaine, il croquait à belles dents les inconséquences du système. Il me souvient quelques uns de ces délices: Il disait, à propos des paquets de lessive à moitié vides (ou à moitié pleins, c’est selon) que commercialisait l’usine de détergents de l’Enad-Chelghoum Laid que cette entreprise devrait songer à exporter une très grande partie de sa production en France. Ainsi, en plus des gains substantiels en monnaie forte que cette opération lui procurerait, elle donnerait à nos concitoyens natifs de Chelghoum Laid et immigrés en France la chance d’humer le bon air du pays sans avoir à faire le déplacement en Algérie. Allusion au vide contenu (!) dans le paquet d’Isis. Publicité gratuite, ici. Depuis, Henkel est passée par là, les privant de cette faveur.
      Aussi, il faisait dire à un bébé que son père promenait dans une poussette : « Papa, quand je serai grand, je serai un ancien moudjahid ! »
      Aussi, un jour un pont s’était rompu du coté d’El Harrach ou de Hussein Dey. Sous le poids des ans et des engins qui l’empruntaient. Slim a prononcé une sanction à l’encontre du pont indélicat : il ne devra être réhabilité que plusieurs années plus tard. Il (Slim) a, de plus, décrété que « dorénavant tous les ponts seront suspendus » pour les empêcher de constituer une force agissante, un front commun pour le faire revenir sur sa décision. Comme font aujourd’hui tous ces syndicats croupions, spécialistes de la surenchère, versés plutôt dans le corporatisme que le syndicalisme.
      Aussi, nous disait-il : « l’Enpec (l’entreprise publique chargée de produire des piles, des accumulateurs), au lieu de fabriquer des batteries, elle nous indique comment les entretenir » au moment où le pays entier était confronté à une pénurie de ces organes et que nombre de véhicules étaient immobilisés ou leurs propriétaires contraints de les faire démarrer en sollicitant les voisins ou toute la fratrie ou les collègues de travail pour les poucettes quotidiennes. Car à la même période, cette entreprise avait acheté une page entière de publicité dans « El moudjahid » et avec force détails et croquis, ils nous enseignaient comment verser l’eau distillée dans la batterie, la laisser reposer quelques heures etc, etc..
      Il y eu d’autres encore.
      Sacré Slim.

  9. Gamra de sidi khaled

    C’est qui se trame contre la voix de belabbes des jaloux qui n’ont pu avoir pignon sur le journal aidé par des momies De quoi se révolter a les voir parler hors sujet ,On est fier de la renommée deSLIMet son séjour chez lui est encore une belle occasion

  10. BENHADDOU B

    Salam si Gamra:voulez vous nous prèciser un peu ? pour notre caricaturiste Slim,il faut prèciser qu’il est pour moi un « penseur » hors pair! il joint le dessin avec le dialogue! c’est bien d’octroyer son album!

  11. nesrine

    slim est un des plus grands artistes de la caricature.

  12. B.Rahmane ( presse)

    A en écouter l’entretien réalisé ce jeudi par la chaine 3, j’ai eu la chance de découvrir en détails le Menaouer Merabtène sous le pseudo de Slim en référence à un acteur d’un film western à l’époque .Un Slim qui reste coller aux basques de l’enfant de Sidi Ali Benyoub (ex Chanzy) qui a vu naitre une étoile qui a végété par la suite au firmament de la notoriété .A 5ans tout petit il a rallié avec ses parents la Graba de Sidi Belabbes ,un fief des marginalisés qui a fait trembler les colons français. A peine 19 ans , Slim s’expatriera à Alger la capitale pour s’imprégner d’un nouveau mode de vie et rejoindre la troupe des cinéastes Merzak Allouache , Lamine Merbah ,Maz … feu Madoui père de la B.D en Algérie et ex directeur de la mythique SNED .Cependant ,comme disait Menaouer de son vrai nom aimé par sa mére l’intellectuelle ,le travail du groupe aux exigences strictes du cinéma le génait énormément . C’est le début d’un destin d’une nouvelle ère vers un monde de la B.D son petit monde qu’il a d’ailleurs soigné au cours des stages de perfectionnemnt en europe notamment en pologne où il a pris sérieusement les rudiments de la spécialité .Slim qui travaillait pour plusieurs organes de presse pourait se fixer en france suite aux nombreuses sollicitations cependant en algerie qu’il a préféré poursuivre son aventure celle de Zina , Bouzid , …voila un itinéraire avoué sur les ondes de la radio nationale sans omettre également ses moments de nostalgies envers Sidi Ali Benyoub , Sidi Belabbes , la Graba, Son école victor HUgo actuellement Benbadis, les amis et les proches ….BREF un agenda à ciel ouvert . Bienvenue notre Salim ;Nous serons présents pout t’accueillir à bras ouverts

  13. Lecteur

    victot hugo c’est abou kacem chabi et ibnou badis c’est claude bernard juste pour ne pas confondre mon salut a vous cher monsieur

  14. miloua

    n’ayant pas eu l’honneur de le rencontrer neanmoins je vivais l’education des enfants de cette respectable famille par l’intermediare de la soeur de SI SLIM enseignante en langue française à l’etablissement que je dirigeais.
    a travers cette grande dame qui faisait honneur à sa famille cette ambassadrice etait forgée dans l’etain des MERABTENE. Tous mes respects

  15. BENHADDOU B

    èvoquer SLIM c’est voir son petit frere Salim ancien college avec moi au Cem Belkhodja dont je garde de lui de très bons souvenirs,surtout les matchs de Foot! un type digne d’un bon copain de vie!

  16. Belamri abdelkader

    Voilà un nostalgique utile qui agit avec ses moyens à réveiller les consciences et introduire la dimension humaine au vécu des algeriens par de simples dessins rappelant le quotidien douleureux de l’algerien dans la bonne humeur et la dérision instructive.Il n’est pas facile de meler le texte et le dessin qui, pour les critiques, peuvent faire une lecture distincte si le mélange n’est pas subtile et savamment harmonisé,ce que Slim sait faire.Bienvenu à Mr Slim dans son fief de toujours : S B A.

  17. Taleb K

    Précision :le passage de slim a la bibliothèque paroles et écriture est prévu pour le DIMANCHE 23 JUIN à 16h .nous comptons sur votre présence , soyez nombreux

  18. kaabi nory

    Ceci madame est mentionné par le journal

  19. BENHADDOU B

    mais ils ecrivent bien

Répondre