La Voix De Sidi Bel Abbes

Algériens du Canada : Place à l’excellence

image_2487778_465x348

La fondation Club avenir a honoré hier six membres de la communauté algérienne au Canada pour l’excellence de leur parcours lors d’une soirée de gala suivie d’un concert Gnawi de Hasna El Becharia.Pour son douzième gala d’excellence, la fondation Club avenir n’a pas failli à sa réputation de « détecteur » de success-story dans la communauté algérienne au Canada. L’organisme qui s’est donné comme mission, il y a 11 ans, de promouvoir l’intégration au Canada à travers la mise en avant de l’excellence, a remis hier ses trophées pour six lauréats d’origine algérienne. La palme d’or est revenue à Malik Boukhira, co-fondateur de Spearhead Games, une compagnie de conception de jeux vidéo pour Playstation, entre autres. Dans la catégorie contribution communautaire, le jury a retenu Mohammed Ammour dans la liste soumise par le comité de sélection. Ancien joueur de foot-ball en Algérie et en France et entraineur de plusieurs équipes au Canada depuis 15 ans. Le prix de la réussite professionnelle a été remporté ex-æquo par deux membres de la communauté algérienne. Meriem Benmelouka est directrice générale du Campus des Technologies de la Santé (CTS) de Montréal, qui accompagne les entreprises du secteur des technologies médicales. Hafid Naoun est fondateur d’un organisme qui offre des services de mise à jour des connaissances et d’aide à l’emploi pour les ingénieurs et techniciens immigrants (APCDAO). Le prix jeune potentiel a été attribué à la journaliste Karima Brikh, la présentatrice du téléjournal du week-end de la chaîne de télévision TVA. La star montante du journalisme télévisuel au Québec est de mère Québécoise et de père Algérien originaire de Bejaia qui a émigré dans les années 1970. Enfin, la mezzo-soprano Fairouz Oudjida a remporté le prix de l’entreprenariat féminin. Elle s’est distinguée en chantant l’opéra classique (français, italien, russe) et « algérien » (arabe, kabyle et gnawa). Le gala s’est poursuivi dans une ambiance Gnawi avec Hasna El Becharia qui signe son deuxième concert à Montréal en un peu plus d’une année. La soirée s’est déroulée en présence de l’ambassadeur et du consul d’Algérie ainsi que de plusieurs personnalités politiques canadiennes et québécoises dont la ministre provinciale de l’Immigration, de la diversité et de l’Inclusion. Cette dernière n’a pas manqué de souligner la qualité des immigrants algériens qui s’installent au Québec. « Le ‪‎Québec‬ sélectionne la crème de la crème en Algérie », a dit Kathleen Weil.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56041

Posté par le Nov 3 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

12 Commentaires pour “Algériens du Canada : Place à l’excellence”

  1. jamel

    Le Canada profite de nos errements.L’Algérie n’a pas su garder son élite..

  2. VDSBA

    Nos amis Belabbesiens établis au Canada préparent activement une rencontre des Bel. Abbesiens appelee Le Samedi Bel. Abbesien. Activité connue initiée par notre journal.

  3. djazairo 10/100

    Ces lauréats sont CANADIENS arretez de dire qu’ils sont d’origine algerienne ces prix qu’ils les ont reçu c’est pour le bénéfique du CANADA si un jour CANADIEN

  4. gherbi sba

    je crois que vous la pour critiquer tout est noir.

  5. djazairo 10/100

    suite:si un jour un de leurs enfants sera genéral au sein de l’armée canadienne il n’aura aucune pitié de bombarder un pays arabo – musulman ou pourquoi pas l’algérie, les harkis on ne les aime pas parceque ils ont opté pour la FRANCE ,alors ces CANADIENS et non ALGERIENS sont KIF KIF

  6. tewfikhayii

    Salam,
    Il y des personnes qui ouvrent « leur bouche » que pour dire des inepties abyssales, et se font des defenseurs inflexibles pour les fossoyeurs de la republique.Sachez Monsieur « l’intello du euh pardon du dimanche, euh pardon du Vendredi », que ces personnes que vous traitez a tort de tous les noms,sont pour la plupart aussi nationalistes que vous sinon plus.Essayez de comprendre les motivations qui les ont pousse a aller voir ailleurs, au lieu de les denigrer et je pense que vous aussi si vous aviez eu la possibilite et le cran, vous auriez fait la meme chose,alors Monsieur, un peu de retenue et soyez fiers de vos compatriotes, qui ont reussi dans un apys ou le mot comptence n<est pas un vain mot,car en tenant des propos pareils, votre pseudo ne vous sied meme pas car vous etes en dessous des 10/100 que vous vous octroyez.
    Salam.

  7. quelqu'un

    mr élevez vous de toutes ces contingences du mal qui n’ont que des gâchettes pour tire sur ce qui est meilleur.

  8. Sayede A.

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je voulais juste ajouter une précision. Mme Meriem Benmelouka a étudié et habité un temps à Sidi Bel Abbès, son papa était le propriétaire de l’Hotel Khaina (Le métropole actuellement), son frère Karim était une star du Basketball belabbèsien, il a joué à l’IRMBA. Félicitation à Meriem et aux cinq autres algériens.

  9. Kaid

    merci monsieur Sayed A pour ces compléments.Un abbassi fe dem

  10. Mohand

    pas pleurer prix Goncourt, Kamel Daoud est à son premier roman, et il écrira d’autres, et il l’aura un jour.

  11. Ouerk Rachid

    Bonjour à tous nos compatriotes établi au Canada .Effectivement l ‘ Algérie a perdu un potentiel énorme de matière grise ! En plus , il y a ce déchirement de familles qui voient leurs progénitures les quitter sans un retour en arrière !
    Les raisons ? Depuis que notre pays a eu son indépendance en 1962 , tous les dirigeants qui se sont succédé , n’ont jamais pensé à crée un cadre adéquat pour retenir les Algériens dans leur propre pays pour le travailler et l ‘ aimer .Maintenant on gaspille beaucoup pour rattraper le temps perdu , mais je pense que c ‘est trop tard ,du fait qu’ une génération de cinquante ans moulée dans un canevas , médiocre ,reste difficile à refaire .Rachid.Ouerk Auteur chez edilivre.com

  12. lecteur assidu

    @Rachid..je trouve que c’est la vérité. Votre deuxième roman est il commercialise?

Répondre