La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie : Vend bébé 45 millions de centimes

Le commerce de bébé se développe dangereusement en Algérie.

La clinique de gynécologie obstétrique “Ben Boulaid” à Blida est encore sous le choc. Mardi dernier, les services de sécurité de cette clinique ont empêché une opération de “vente” d’un nouveau genre. La vente d’un nouveau-né.

Derrière cette opérante marchande deux employées de la clinique et la mère du bébé, une femme célibataire. Cette vente devait leur rapporter pas moins de 45 millions de centimes, indique le quotidien arabophone El Khabar, dans son édition de samedi.

Ces deux employées de la clinique étaient dans le collimateur des agents de sécurité depuis plusieurs semaines. Ces derniers, qui ont découvert l’existence de ce marché au noir, enquêtaient effectivement sur la clinique “Ben Boulaid”. Les deux femmes ont été placées en examen par le procureur de la République près du tribunal de Blida et devront prochainement comparaître devant le juge.

Des prix d’achat en hausse

Depuis le début de l’année, c’est une quinzaine de bébés, qui ont vu le jour dans cette clinique, qui ont été “vendus”, selon El Khabar. Le plus souvent, ce sont des mères célibataires qui se séparent de leur progéniture contre rétribution.

Le phénomène n’est pas nouveau. Il est apparu en 2007 lorsqu’un bébé a été porté disparu par les services sociaux d’un établissement hospitalier, rappelle le quotidien arabophone. Une enquête avait aussitôt été déclenchée à l’époque et plusieurs responsables avaient été sanctionnés. Une sanction qui n’aura donc pas servi d’exemple puisque le phénomène perdure depuis. Les prix des nouveaux-nés ont même connu une hausse…

Elyas Nour

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=47507

Posté par le Mai 24 2014. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Algérie : Vend bébé 45 millions de centimes”

  1. Omar

    Sans foi ni loi des criminels de la sortes y’a de qualificatifs pour ce genre d’énergumènes la potence au su et au vu de la population certainement que ça décourage de futur criminels, Pauvre Algérie et dire qu’on est musulmans,mais tout compte fait y’a que la langue qui dit qu’on est musulmans mais qu’on oublie tous les préceptes et les dogmes que le Saint-Coran nous enseigne.

    • OUERRAD

      ce phenomene n est pas propre à cette clinique , cela se pasee partout à travers le pays ,au su et au vu de tous .Et si je vous dis qu à un certain moment on parlait meme de la complicite de l etat pour en faire des machines de guerre???

  2. gherbi sba

    ceci est alarmant

  3. tewfikhayii

    Salam,
    Les prémices de l’heure fatidique (ICHARÈTE ESSA3)
    ALLAH IJIBE EL KHEIR.
    Salam.

  4. Fouzia T

    je suis muette haram

Répondre