La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie: Que signifient les tatouages traditionnels que portent les femmes âgées? Par K. Ourrad

Que signifient les tatouages traditionnels que portent les femmes âgées? nous dit Khaled Ourrad qui pose cette question en termes de questionnement. quant a notre source elle évoque en générale ceci :

1919643_772506479457447_2678827943292921619_n

Un tatouage est un dessin décoratif et/ou symbolique réalisé en injectant de l’encre dans la peau. Auparavant, il était effectué avec de l’encre de Chine ou des encres à base de charbon ou de suif. De nos jours il s’agit plus d’encres contenant des pigments industriels. Il existe différentes couleurs d’encre et même une encre transparente qui ne réagit qu’à la lumière noire : ce type de tatouage est appelé tatouage « UV » ou « Blacklight »1. Le tatouage est considéré comme un type de modification corporelle permanent. La technique du tatouage consiste à injecter l’encre sous la peau à l’aide d’aiguilles ou d’objets pointu.

10519505_772506962790732_3663264586085860490_n

L’encre est déposée sous la peau entre le derme et l’épiderme. La profondeur de la piqûre varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peau et des parties du corps, les zones les plus épaisses se situant dans le dos, les coudes et les genoux. Le tatouage est pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans le monde entier. Il peut être réalisé pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques. Dans plusieurs civilisations, il est même considéré comme un rite de passage à cause de la douleur endurée lors de la réalisation du motif. C’était aussi un mode de marquage utilisé pour l’identification des esclaves, des prisonniers ou des animaux domestique

10710983_772507759457319_5687360399976748118_n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55974

Posté par le Nov 1 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

38 Commentaires pour “Algérie: Que signifient les tatouages traditionnels que portent les femmes âgées? Par K. Ourrad”

  1. Un ami

    Le tatouage disparaît de plus en plus sur les visages.

  2. VDSBA

    Le titre et photos sont de notre ami Khaled Ourad pourras. Le texte est une autre source.

  3. Abbes

    Ce tatouage exista depuis des lustres.

  4. TIFA BOURA

    peut être elles se faisaient belles, ou bien pour el3arache ou kabila dont elle faisaient partie lya3rafe il nous dit SVP

  5. HAKIM TOUBIB

    C’était le maquillage de nos ancêtres et grands parents

  6. DINO DIDINO

    C’est simple a l’époque l Algérie kanat mastaamra par les français y avait des belles filles algériennes .Les français dara fina l aajab ils violent bnatna un massacre surtout shab la montagne donc ils ont décidé de tatouer les belles filles à l époque bach mayadanawch lihoum. Hadi hiya lahkaya

  7. Omar

    j’ai toujours trouvé que le maquillage enlève toutes beautés et dignité de nos aïeux, la preuve quant elles prennent de l’âge elles ressembles à des iguanes je parle de la peau et c’était malheureux.Il n’y a aucun versets ni sourates qui mentionnent que la tatouage fait partie intégrante de nos traditions,ni obligations, tout simplement des coutumes je dirai primaires dans chaque régions,j’avais l’impression que c’était une espèce de marque comme les fermiers au Texas U.S.A. pour ne pas se faire volé leurs bétails,mais Allah soi-loué les jeunes générations n’ont pas cette imbécillité de se tatouer.Aujourd’hui dans le monde entier hommes et femmes sont se tatouent pratiquement tout le corps avec toutes sortes de formes c’est devenue une espèce mode et pratiquement c’es rentrer dans les moeurs mais beaucoup font ça à coups d’envies où suite à une déception d’amour,mais y’a aussi le contraire beaucoup se font enlever leurs tatouages à coups de laser, mais je ne vous dis pas le prix, et c’est ainsi que le monde va,personnellement je trouve que c’est répugnant, et ce n’est que mon avis.

    • Mme CH

      Effectivement, je n’ai qu’un mot à dire c’est dégueulasse Ba3k….!!!!

      ça a commencé par les animaux, puis les prisonniers dans les geôles, et maintenant se sont, pour la plupart, des timbrés qui se font tatouer tout le corps….!!!
      Pour le reste, il y a le 9awm Toubbe3 qui se subdivise en deux: l’espèce imitatrice et l’espèce dupée.

      Mais le plus important est, comme l’a souligné Mr Badissi, le tatouage est interdit par notre religion, sûrement à cause des différents risques sanitaires que le tatouage peut engendrer……!!!

      Allah Yahdina….!!!

  8. BADISSI

    @OMAR
    Salem mon frère je partage votre avis en plus il est interdit dans notre religion je blâme pas nos ancêtres ils savaient pas en plus que l islam a été bafoué a cette époque heureusement qu’il y a eu l association des oulémas qui corriger plusieurs erreurs le tatouage et l écrit de Satan

    • Omar

      Qui rira le premier ,rira le dernier, quant on est jeunes ça parait beau pour les êtres humains en fait ce n’est qu’une mode qui vient des U.S.A. et le reste du monde copie ils partent du principe que tout ce qui vient de chez les Yankees c’est beau, figurez-vous que même les Afro-Américains se tatouent or on ne voit pratiquement rien oualou,nada,niete nothing qui veut dire un complexe du diable pourquoi pas nous ? Mais vers la cinquantaine la peau commence à ressemblé à celle de l’iguane et là on ne rigolera plus ils riront jaune,qu’Allah épargne les égarés les érudits, les clairvoyants je parle de nos concitoyen-n-e-s qui veulent singer à tout hasard ces tarés du 21ème siècle.Il ne faut jamais aller contre le vent sinon vous le payer cache.

  9. Hamid

    À mon avis c’est une forme de maquillage ancien auxquels s’addonnaient ces vieilles dames. Maintenant la forme à changé. C’est l’intérieur du corps qui est tatoué.

  10. Nory

    Je crois que ces tatouages disparaissent petit à petit. Seules de vielles femmes portent cela sur leurs visages. Les stars de musique et certains foot ballets le font dur leur dos bras C’est à leur mode.

  11. lecteur

    @vdsb
    c’est injuste et pas bien de suprimer de la sorte des commentaire qui ne vous plaisent pas car il parle de verité ,et vous laissez ceux qui n’apportent rien d’utile.
    on a le droit de critiquer non ????
    si non c’est fait pourquoi cet espace ?
    je le dis encore une fois: l’article ne me plais pas c’est tout !!!!

    je ne suis pas entrain de culpabiliser la VDSB mais plutôt celui qui est de service aujourd’hui
    On est en démocratie mince !!!!!!

  12. Ali

    Thème social je dirai ceci mais c’est le poids des traditions anciennes.

  13. MADANI

    Les tatouages des anciens ne signifient rien c’était leur mode à eux peu être une appartenance à une tribu ou à une région ? sauf que le tatouage est interdit dans l’islam les anciens sont excusables ils étaient analphabètes ne connaissant rien de leur religion mais aujourd’hui le tatouage est un style de vie qui prend de l’ampleur tous les jeunes sont concernés des deux sexes et tous se tatouent le corps et l’héxibent fièrement aux yeux de tous c’est beau à voir il faut le dire sans hypocrisie surtout quant c’ est en couleur sur le dos les cuisses le cou etc ……au USA il y a une chaine de tv MIAMI INK qui ne montre que les tatouages en direct sans aucune gêne sur les corps chacun ses gouts , ses idoles , ses animaux etc ….. même ZLATAN AIME il est tatoué en langue arabe beau à voir il y a aussi le tatouage MAORI sur tout le corps un rite en nouvelle zelande c’est beau je le redis ce commentaire va sûrement plaire à khaled et lui faire découvrir que son article est de société actuellement partout dans le monde on le voit même chez les jeunes algériens

  14. Mohand

    La beauté arabo- berbère n’atteint sa perfection que si le joues,le Front ou une partie des membres est marqué . Certains signes sont beaucoup plus plus en rapport avec Certaines superstitions .

  15. BADISSI

    le prophète sala ALLAH 3lyhi wa sallem a dit :ALLAH maudit celles qui se tatouent , celles qui tatouent ,celles qui s’épilent le visage ,celles qui liment leur dents pour les séparer afin de paraître belle ,celles qui procèdent dans le but de changer la création d’ALLAH .(Sahih El Boukhari )

  16. Douar

    La question qui devra se poser aussi : Qui pratiquaient ces tatouages sur les visages et les mains de nos grands-mères ?
    Ma mère tatouée, une ligne verticale au front et un petit losange au dos de la main droite, détient la réponse : C’étaient les femmes des « Amr », Une tribu nomade, à caractère magique, semblable aux Tziganes de l’Europe, les hommes exerçaient la profession de maquignons ou rien et leurs femmes, de tatoueuses et/ou de devineresse (Guezanates) en lisant le destin de quelqu’un sur le creux de sa main.
    Les Beni Amrs habitaient des tentes et se déplaçaient dans toute la région de l’Oranie sur des chariots attelés par des chevaux et vivaient en quémandant. Ils venaient chaque année camper sur un terrain vague à la périphérie du village Errih (quartier populaire de Sidi Bel Abbés) là où se trouve actuellement la cité Sorécor. Leurs chariots délimitaient une ronde autour de leurs tentes, deux ou trois tentes. Leurs chevaux malingres enchainés à des oliviers du terrain, leurs chiens effrayants aboyaient sans répit sur les passants. Le soir on voyait de loin une nappe de fumée ascendante témoignant que leur marmite est sur le feu. Le matin les femmes des Amr empruntaient les ruelles des quartiers arabes (fillage Errih, fillage Abbou…) et de porte à porte elles proposaient leurs services de tatouage ou de chiromancie contre quelque kilos de denrée (farine, semoule …), une volaille ou un lapereau.
    Une légende dit que :
    Les Amr auraient été maudits par Sidi Ahmed Ben Youcef, un célèbre saint de Miliana, qui leur aurait dit (ila tat’albou tsibou, ou ila tfal’hou tkhibou c’est-à-dire : si vous mendiez on vous donnera, mais si vous cultivez, vous serez déçus).
    Bonne soirée

    • Imène

      Trés intéressant Mr . Douar .moi , j’aime bien le  » tatouage  » au henné , avec une seringue ..trés esthétique ( pour les fêtes ) quand les motifs ne sont pas trop chargés ..mais les bonnes femmes des béni Amr..a yemma !! j’ai peur …

    • kaid

      À la suite de la question de Ourrad.je pense que Mr douar à formule franchement de bons éléments.

  17. Mohand

    Dieu est beau et aime la beauté .

  18. Amirouche

    Sallam

    Pour une raison ou une autre , il est très difficile d’effacer les tatouages ; en effet la chirurgie permettait de retirer ces tatouages, mais au prix de cicatrices variables et toujours présentes, allant dès fois en profondeur de la peau .Actuellement on peut effacer ces tatouages par laser ,mais cette technique est onéreuse et n’est pas pris en charge par les organismes de sécurité sociale. En moyenne, une séance pour traiter un tatouage plein de 10 cm sur 5 revient à environ 150 € . L ‘EFFACEMENT N’EST NI SANS RISQUE ,NI TOUJOURS RÉUSSI !!
    Certaines personnes ont essayé même de l’enlever avec des produits chimiques mais généralement le résultat était peu efficace !!
    Alors pourquoi payer un tatouage pour se faire mal et encore plus mal et plus de douleur pour s’en débarrasser ?????? ceci dit , je n’aborde pas le coté religieux qui est clair à propos de ce sujet .
    Optez pour les tatouages au henné qui sont éphémères ………
    Douce nuit à tout le monde

  19. Abbassi

    Les discussions enrichissent vois je.

  20. GRACE

    Bonjour,
    Il y a longtemps j’avais lu quelque part que le tatouage en Algérie est un rite antéislamique pratiqué déjà par les tribus berbères pour un tas de raisons: signe de reconnaissance, d’appartenance, conjuration du sort et des mauvais esprits, signification d’un statut: chef, veuve, guerrier…
    L’Islam , à l’époque RELIGION PLUS TOLERANTE qu’aujourd’hui, permettait son intégration sociale partielle. Et ce n’est qu’aujourd’hui, avec la prolifération des imams googuéliens que l’on assiste à son interdiction. Je me permets d’inviter les commentateurs pour commenter et de laisser les personnes compétentes et les exégètes se prononcer sur les questions d’ordre spirituel.
    Bonne journée.

    • Mme CH

      Salam Grace…!!! Ne me dites que vous portez un tatouage quelque part…(rires)…..??? Je sais ce ne sont pas mes oignons…..Merci…!!!!!

      Ce n’est pas l’Islam qui était tolérant à l’époque, mais nos grands parents étaient analphabètes et ne connaissaient de l’Islam que ses 5 piliers et encore (en gros)…!!! Donc, si on sait maintenant que le tatouage a été interdit par notre religion, je ne vois pas en quoi ça vous dérange….!!! Bien au contraire, aujourd’hui, avec le développement de la science, on sait pourquoi il a été interdit…..!!! Tout simplement, pour les risques qu’il génère, en plus de l’image affreuse qu’il donne…!!

      « Durant la séance de tatouage, les aiguilles percent la peau et induisent une brèche dans la barrière cutanée. Cette petite plaie qui cicatrisera en quelques semaines peut être la porte d’entrée à des infections bactériennes, notamment à Staphylocoques. »

      « Le tatouage s’accompagne d’un saignement durant la séance avec un risque potentiel de contamination par certains virus transmissibles par le sang comme l’hépatite B, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et surtout l’hépatite C. Effectivement, des cas d’infections principalement pour l’hépatite C ont été rapportés il y a de nombreuses années après tatouage. »

      Il y a aussi « Les réactions allergiques aux encres de tatouages…Les réactions se caractérisent par un tatouage qui démange, qui gonfle -parfois après exposition solaire- et des lésions plus ou moins importantes et habituellement qui démangent. Le plus souvent une seule couleur est affectée par le phénomène (habituellement le rouge, mais cela est possible pour toutes les autres couleurs). Ces réactions sont imprévisibles et peuvent arriver dans des délais allant de quelques semaines à plus de 40 ans après le tatouage. Il ne sert donc à rien de faire une « zone test » de tatouage sur un coin de peau cachée.  »

      « Certaines maladies dermatologiques chroniques peuvent se localiser préférentiellement sur des zones de traumatismes comme des tatouages. Il s’agit par exemple du psoriasis, du lichen plan, du lupus cutané, de la sarcoïdose ou du vitiligo. On recommande habituellement aux personnes atteintes de ces maladies, d’éviter de se faire tatouer ou, du moins ne pas de se faire tatouer quand la maladie est active (lésions qui augmentent en nombre et/ou en taille). Tatouer « à côté » de la lésion ne permet en rien de prévenir une éventuelle poussée sur tatouage car ce sont des maladies de la peau dans sa globalité, même celle qui apparaît « saine ».

      « Il existe quelques cas de patients ayant développé des cancers de peau sur des tatouages plus ou moins récents. Néanmoins, il est à ce jour difficile de dire s’il existe un lien direct entre les deux ou s’il s’agit d’une association fortuite. Actuellement, il convient de consulter un dermatologue si une lésion apparaît et ne cicatrise pas sur un tatouage… »

      La religion n’interdit jamais bêtement quelque chose, C’est du Créateur et Son Prophète (saws) dont il s’agit et non pas de Minus Créatus qui nous fourguent n’importe quoi….!!!!

      Mr Douar que je salue a aussi bien expliqué les choses…!!!! Même, les tribus berbères n’appliquent plus ce rite comme vous l’appelez….!!!
      Quand le rite va à l’encontre de la religion c’est la deuxième qui prime, sinon, il n’y a aucun mal à préserver nos belles et bonnes traditions….!!! N’est ce pas….????

      Cordialement…!!!

      • BADISSI

        @Mme CH
        Merci Madame pour ces renseignement l Islam est claire et nette pour cette pratique et il y a des Hadiths .

        • lecteur

          Lesquels Monsieur. Donnez nous les titres. SVP

          • Mohand

            « Maudites soient les tatoueuses et celles qui se font tatouer, celles qui épilent les visages des autres et celles qui s’épilent leur propre visage, celles qui liment leurs dents (par coquetterie), changeant ainsi la création d’Allah »

          • BADISSI

            @lecteur
            je l ai mentionnée dans un commentaire précédant et Monsieur Mohand l a indiquer ci dessous si non vous pouvez jeter un coup d’œil sur le net

            • Mohand

              Les tatouages permanents sont de plus en plus populaires. Des complications de cette pratique sont régulièrement rapportées. Leur nature évolue au fil des années. L’introduction d’un pigment exogène dans le derme n’est pas sans risque.

              Chaque siècle a connu son lot de complications spécifiques : infections sévères parfois mortelles et épidémies de syphilis d’inoculation au site de tatouage au début du xxe siècle, réactions d’hypersensibilité aux pigments, principalement sur les tatouages rouges, tumeurs bénignes, dermatoses localisées, hépatites et infections par le VIH à la fin du xxe siècle.

              Les éditorialistes mettent en exergue les complications propres à ce début du xxie siècle : eczémas de contact après tatouage temporaire au henné, association avec un mélanome, douleurs et brûlures sur des tatouages sombres contenant de l’oxyde de fer , risque de dépôt des pigments dermiques d’un tatouage dans l’espace périmédullaire (avec de potentielles complications neurologiques ultérieures) lors d’une anesthésie péridurale à travers un tatouage lombaire .

  21. merabbi

    Pour ceux et celles qui disent que c’est beau ,je dirais que c’est juste parce que nous ne le portons pas nous- même ( sur notre propre corps ) peut -être.
    Si tel est le cas il faudrait aussi le faire pour soi puisque c’est beau et que nous aimons être beau, alors pourquoi s’en priver ?

    Pourquoi ne pas poser la question à nos mères -grands mères ?
    certaines ont même essayé de les effacer avec de l’acide ,notamment sur le visage .
    Par ailleurs ,je voudrais juste faire remarquer que les motifs (dessins ) ressemblent à ceux qu’on retrouve sur certaines poteries ( signe de distinction de certaines tribus ? ) et de surcroît à l’échelle du nord du Maghreb entier et non seulement aux hauts plateaux (voir Tunisie ,Libye et même dans certaines régions berbères de l’Égypte.) .
    Quant aux émissions télévisées : c’est le propre des médias que de vouloir véhiculer des messages mais c’est au consommateur ,selon sa conception de
    « la beauté » de décider s’il veut se faire beau ou rester tel qu’il s’estime( estime de soi ).
    S ‘agissant de l’acte lui-même ,les statistiques de l’OMS mentionnent que près de 1% des poppulations nord américaines s’adonnent à cette pratique et que la majorité concernée se situe chez les adolescents ( affirmation de soi ) et que son interprétation est :
    -Un désir de plaire ,un besoin d’appartenance ( identité de groupe ) et finalement une expression d’un choix individuel ( choix conscient au départ ) mais susceptible d être remis en cause une fois que le moment est considéré comme « révolu ».
    De petites enquêtes tendent à démontrer que un % assez important de jeunes ado ayant reçu un tatou veulent l’effacer et revenir à la « normale ».
    L’addiction ( l’accoutumance ) ou le refus de se« dé tatouer et de continuer jusqu’à épuisement des parties du corps est un phénomène en vogue aux EU.
    La voie de la sagesse et de l’authenticité et de la simplicité quelque soient le courant de pensée et de religion ) est la meilleure .
    Au fait BILL GATES ,ET…….. ont-ils un tatou ou ne savent-ils pas ce que cela représente tellement que c’est beau ?

    • Mme CH

      Salam Mr merabbi…!!! Je profite juste pour vous dire que je suis contente de vous relire après une longue pause….!!! Votre contribution a été toujours pour moi un plus…!!!

      Quant au tatouage, vous avez tout dit ou presque….!!! A méditer

      Mes respects….!

  22. merabbi

    Merci madame C.H
    Merci de tout ce que vous apportez ,Vos interventions n’ont d’égale que votre perspicacité,vos qualités d’analyse et surtout votre engagement moral,spirituel toujours en vous référant à vos origines .
    Quand on sait d’ou l’on vient ‘on sait ou ( l’ ) on va.
    Inchaallah vous continuerez à nous éclairer d’avantage chère soeur ,

Répondre