La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie / France : l’illogisme des visas

«Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. A l’inverse, c’est de l’isolement que meurent les civilisations» Octavio Paz
Un visa c’est parfois la clef d’un rêve ou l’accès vers un cauchemar. Mais c’est surtout un jeu diplomatique obscur dans un enjeu politique versatile.

index

La France consulaire, confondue à une frontière avancée tend à rétrécir la sélection in-vitro par une césarienne documentaire des plus incohérentes dans la production de ses visas. C’est une question de souveraineté sans ambages. Mais, devant aussi tenir compte de ce grand esprit légaliste et républicain de liberté d’asile e paix et de tolérance. « La coopération décentralisée s’appuie sur la notion d’intérêt partagé et permet de favoriser le rapprochement entre les peuples » c’est ce qui est attesté entre autres dans l’un des axes prioritaires d’intervention de la coopération algéro-française (document cadre de partenariat 2013-2017). Entre les deux Etats cette notion de mouvement est un outil manipulatoire. Entre les peuples, un creux discours. Une palissade qu’entretient, pour l’humeur et la bonne cause représentative les intervenants. L’ambassadeur André Parant en voie de « passer le flambeau » à son remplaçant Bernard Emié affirme dans son mot de l’été 2014 (binatna) « Nous pouvons nous féliciter de l’évolution de notre relation vers plus de maturité et de ?uidité. Ceux, si nombreux, qui partagent leur vie entre l’Algérie et la France le méritent. Nos destins sont liés ». Le sont-ils par un simple visa culturel et touristique ou par un pur intérêt commercial ? le seront-ils par une accessibilité ou par des complexités ? Le principe de la liberté de circulation a considérablement évolué. Suite à un développement rapide de la transhumance humaine, ce principe qui se contracte d’année en année s’est fait l’exception prudente par ailleurs, d’avoir à son secours une démarcation avec l’instauration du visa. Les relations algéro-françaises ont commencé en 1830 par une conquête. En 2014 elles se poursuivent par une autre quête. Cette dernière est multiforme. Allant de l’appel du pouvoir aux investisseurs français, boudant le pays qu’ils s’empressaient de conquérir à l’époque et s’abstenaient de le quitter en 1962 à la forte demande de séjour en territoire de l’ex-puissance coloniale. C’est ainsi que l’histoire n’est qu’une somme de dates. Une chronologie, tout le temps empreinte une fois de guerre, les autres fois de guéguerre, de nostalgie et de méprise. L’algérien à l’époque circulait sans papiers. Du moins muni d’une simple carte d’identité nationale. Son identité n’était pas algérienne mais française. Voire il fut un français d’Algérie. C’est un peu ça que tentait de glorifier la loi scandaleuse du 23 février, tant décriée. La colonisation civilisatrice. …Les temps ont changé, le monde aussi. Les pays ont ramassé leurs objets, leurs cailloux et deviennent jaloux de toute pénétration d’un non-national. Des chaînes interminables sont toujours formées le long des haies devant le « représentant » des représentations consulaires françaises. C’est une autre forme de dépendance. Il est vrai qu’en plus du simple désir de partir, il y a également la contrainte de partir. La preuve, que nul n’est indépendant. Les demandeurs à ce voyage sont différents. Leur motif l’est aussi. Du demandeur sérieux, missionnaire, relationnel, visiteur familial, touriste au trabendiste, affairiste, jusqu’au candidat à la harga. Malgré moult accords, le nœud gordien dans ces relations demeure à l’éternité l’appréciation unilatérale de la notion de la libre circulation des personnes. D’où la déclaration d’Alger du 02 mars 2003 signée conjointement par les deux présidents algérien et français affirmant clairement que « la coopération humaine et la circulation des personnes » constitue « un domaine sensible »

image1

Obtenir un visa est pour certain une prouesse, pour d’autre un simple clic. Selon le ouï-dire, la presse et notamment les com des réseaux sociaux derrière presque chaque visa se cache un interlope, une dépense douteuse perçue hors circuit ou un piston. Le demandeur de visa hors classement et qui n’a pas le bon clic ou la bonne « adresse » demeure astreint à un véritable parcours du combattant. Parfois honteux, toujours ardu et souvent décevant. Autant les formalités empruntent des voies difficiles et lentes, autant la procédure d’octroi de ce rêve cauchemardesque reste grandement bureaucratique et soumise de jour en jour à un système procédurier illogique et parfois injuste. Le cas fulminant reste ce logiciel institué chez l’agence chargée de recueillir les demandes de visas au niveau des consulats français tel que différemment rapporté par les désappointés. Ces consulats sont diversement appréciées, c’est selon. Si des sous-entendus, de la frilosité et de l’inconstance gagnent la représentation d’Annaba, déblatérée au gré de la valse itérative de ses consuls généraux ; celle d’Alger plus décontractée est jugée bienséante et permissive. A Oran la complexité se la partage avec les autres. Les com’s des réseaux sociaux diffusent des réclamations, des alertes et du désappointement. La procédure en droit reste à l’identique, sa personnalisation est contestable d’une sous-chancellerie à une autre. Tellement qu’il aspire à vouloir codifier le tout ; le système de traitement est acrimonieux, impersonnel et machinal. C’est un écran qui ne vous parle pas. Insensible. Ce message est assez expressif de cet entêtement « Ceci est un courriel automatique généré par le serveur, merci de ne pas répondre à cette adresse ». Les dysfonctionnements sont nombreux et ce sont ces contradictions informatiques et ces verrous de communication qui majoritairement provoquent les refus. Que dire de l’exigence d’une attestation d’affiliation à la Cnas pour un fonctionnaire qui se définit par essence comme étant un travailleur chez l’Etat et qui a fournit plusieurs documents attestant cette qualité ? L’Etat algérien peut-il donc faire travailler des gens dans le noir ? consigne l’un d’eux. Exiger la présence d’un compte devise pour un jeune lycéen, ayant préalablement justifié sa situation socio-scolaire par un certificat dument traduit, accompagnant de surcroit ses parents n’est-il pas une gageure, sachant que le lycéen est par défaut un oisif, donc pris en charge totale il est naturellement démuni de ressources ? affirme l’autre. Croyez-vous que l’acquittement de 6 400 DA de droits de visas, de 2 750 de frais de dossiers dus à l’agence, de 1 200 à l’UPS et de 3 500 DA pour un verre de coca quand l’option « premium » y est soient directement honorés par le jeune naturellement chômeur ? semblent suggérer des jeunes ou leurs parents désavoués. C »est pour ces motifs parfois jugés pris par excès de pouvoir que l’intérêt des deux pays est dans la révision des procédures à établir. L’accord franco algérien du 27 décembre 1968 relatif à la circulation, à l’emploi et au séjour des ressortissants algériens et de leurs familles gagnerait à être amendé un peu dans son fond mais surtout dans son formalisme. A vrai dire, pour quel motif réel l’algérien sollicite t-il un visa d’entrée et de séjour en France ? L’ambassadeur de France pourrait bien y répondre un jour à l’appui de statistiques documentaires fiables. Le dossier fourni à l’effet d’obtenir un visa est plus charnu et consistant que celui à fournir pour travailler même au sein de nos services de sécurité ou de ceux ayant un caractère de souveraineté nationale! Les indications précises et corroborées par preuves font que la France sans concours de ses services spécialisés dispose d’innombrables renseignements sur tous les prétendants à un séjour en territoire français. Soit une tranche importante de la population nationale. Variée et diversifiée. Du cadre supérieur à l’industriel le plus fortuné, passant par l’étudiant et le chômeur. Tous servent et cochent la centaine de cases que constitue le formulaire de demande de visa. Tout y est décortiqué et détaillé. Le numéro du téléphone fixe du lycée de vos rejetons est demandé ! Il y est exigé une multitude de documents pour chaque voyage : les visites professionnelles, familiales, les soins médicaux, les flâneries, ou l’acquisition du savoir. Autant que certains documents exigés ne reflètent pas la réalité, autant que la vérité est vite déguisée par les raccourcis et les échappatoires. La France de l’écrit orthodoxe se leurre et se trompe! Ca devient une France de paperasse au moment où l’ère est à zéro papier. Les exemples sont légion. L’attestation d’accueil dite certificat d’hébergement est délivrée par la mairie. Celle-ci pour son octroi effectue une enquête pointilleuse sur l’espace, le nombre de pièces, les ressources, la nature juridique voire un examen foncièrement et financièrement approfondi sur l’habitation et son propriétaire. Un couple ayant un enfant, logeant dans un F3 ne peut ainsi accueillir l’un de ses parents. Recours est donc vite fait à la réservation d’hôtel qui ne verra jamais le réservataire. Le « salon/séjour » chez son enfant fera l’affaire de la chaleur familiale retrouvée. Une souveraineté réglementaire certes, mais un illogisme qui pousse au mensonge tout de même. Faudrait-il un jour penser à prendre En considération « la culture » de l’hébergeant ? Un visa ou son refus coûte assez cher. Il constitue par ailleurs une source d’approvisionnement silencieuse. La chancellerie installée en Algérie n’aurait pas besoin d’affectation de crédits de fonctionnement puisque juste les frais de visa lui suffisent largement à en venir à point. Les sommes étayant les demandes sont immédiatement encaissés que le visa se délivre ou non. Sans nulle perception fiscale locale. Ceci peut constituer en vertu d’une logique budgétaire une malhonnêteté diplomatique nonobstant ses justifications réglementaires. Un accaparement de deniers de citoyens, un financement certes légal mais tout de même illégitime. Il serait plus sage et convenable de n’exiger le paiement qu’en cas d’obtention de visa et d’en exempter les chômeurs, les vieux, les malades…. Le mal serait un peu amorti. De la sorte, l’on constate qu’en France, dans ses consulats même un refus est payable ! Car le refus, contrairement à l’accord est vite décidé juste sur contrôle documentaire et à pied levé. Ce contrôle rapide et au résultat négatif n’a pas à être honoré par un montant quelconque, car il se fait par lecture diagonale des pièces jointes. C’est du service public à priori. L’apposition du timbre de visa entraîne, au moins des frais de biométrie, d’imprimerie et de collage. Le trésorier de France, non assujetti aux frais de son visa ; fait vivre toute sa communauté en Algérie par le déboursement des algériens demandeurs de visa. A voir ainsi le nombre de demandes satisfaites ou non, le chiffre d’affaires de l’entreprise consulaire serait faramineux. Un budget d’Etat. Une affaire d’entreprise économique. Alors que dire d’un éventuel rapatriement ? La « valise diplomatique » ? Le contrôle des changes ?

images Loin de vouloir discuter l’aspect souverain de telles procédures, néanmoins la lecture analytique faite à ce sujet démontre la haute précaution qu’affiche l’autorité française ou parfois l’excès de zèle consulaire dans l’application des recommandations du code communautaire. Une page du net assimile la demande de visa à « un véritable interrogatoire pur et simple et qui ressemble un peu à un camp de tri de la seconde guerre mondiale pour faire le voyage vers Dachau ou Auschwitz ». Mais messieurs la France est libre d’accueillir qui elle veut sur son territoire ! Pour cette France le dilemme des visas serait un problème d’installation de population, de hantise d’établissement en France du touriste maghrébin, de fléau social, de sécurité et…d’histoire. Le risque d’immigration clandestine du demandeur soit son maintien sur le territoire après l’expiration de la durée autorisée de présence légale sur le territoire demeure le principal motif de refus. Il n’est basé que sur une hypothèse. Un peut-être-isme. Déjà une avancée est à constater. Le refus est maintenant motivé. Les instructions consulaires communes, réadaptées en décembre 2003, énoncent à cet égard que l’appréciation du risque migratoire relève « de l’entière responsabilité de la représentation diplomatique et consulaire » et précise qu’il convient d’exercer « une vigilance particulière sur les populations à risque : chômeurs, personnes démunies de ressources stables, …. » (Instructions consulaires communes, 19 décembre 2003, point V). Mais là aussi, constat est fait d’une fonction attributive illimitée dans l’appréciation intuitu-personae dévolue à un fonctionnaire consulaire qui serait en mal d’autorité ou un aigri de l’histoire. Tellement prise entre le souci de paraître juste et républicain et la préoccupation sécuritaire et migratoire, la décision d’octroi ou de refus de visa semble bien obéir à d’autres critères indéfinis. L’on refuse le visa à des enfants dont les parents en sont pourvus. L’on divise une famille par un visa intermittent de peur de voir cette famille s’installer en France. L’on en accorde à un trabendiste quand un respectable médecin, petit fonctionnaire, salarié se voit le sien refuser. La procédure en question laisse supposer qu’un octroi de visa équivaut à un risque majeur de migration clandestine. Cocasse est un tel réflexe si l’on pense réduire la menace soulevée de cette façon. L’on ne s’installe pas ailleurs quand la vie contre vents et marrées, vous la sentez belle en votre pays. Le traitement informatique des sollicitations n’aurait pas à découdre l’illogisme formel instauré par la France consulaire. Le visa ainsi devient un dossier qu’il faut construire selon le desideratum consulaire. Il suffit de bien cadrer avec l’exigence documentaire et le voilà ! Parfois la réalité, la sincérité, la vérité ne payent pas au pays de Robespierre. Il existe des situations que l’on ne peut justifier par pièces. Le flair humain, le mélange, la rencontre, la passion, l’histoire, l’ardeur et autres causes ne sont pas des supports documentaires. Ils sont immatériels. Le ouï-dire nous fait aussi entendre les vertus du scanner, de la falsification, de l’usage du faux. Pourvu que le dossier soit charnu et bien étoffé et en faire satisfaction à une machine, un logiciel impersonnel. « La France aime les papiers » s’insurge un internaute.
Le visa pour les algériens aurait à créditer le privilège du partenaire le plus favorisé (ayant été défavorisé 132 ans) à se moudre dans les interstices d’un protocole d’accord consulaire bilatéral accordant la fluidité et les garanties réciproques. Le processus de la refondation de la relation d’ensemble entre l’Algérie et la France tient pour objectif : « l’instauration de rapports privilégiés et un partenariat d’exception » et vise avec engagement des deux parties à « favoriser la circulation des ressortissants algériens » mais voilà qu’une politique versatile vers l’autre vient pour créer au gré des humeurs pétrochimiques ou d’affaires un nouveau concept pour une France qu’il veut antithétique à s’ouvrir davantage. Ceci est un courriel automatique généré par le serveur, merci de ne pas répondre à cette adresse.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=53389

Posté par le Août 14 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

86 Commentaires pour “Algérie / France : l’illogisme des visas”

  1. exodus

    Je plains les pauvres français qui doivent subir les comportements irresponsables des Algériens. Des mesures plus draconiennes doivent être prises par les autorités françaises concernant l’octroi du visa (spécialement aux algériens). D’ailleurs, la seule et unique issue pour régler définitivement le problème de l’immigration en France, passera impérativement par le FRONT NATIONAL

  2. jamel

    Le FN est pire dans la gestion

    • Danielle B

      @JAMEL bonsoir
      qu’est-ce que vous en savez ils n’ont jamais été au pouvoir que je sache
      de toutes manières ils ne peuvent pas être pires que tous ces incapables qui jusque là n’ont pensé qu’à eux , au pouvoir et à l’argent

      • jamel

        Madame c’est une opinion tout court

        • Danielle B

          @ JAMEL
          tout comme moi

          • jamel

            Mme D B Sans jugement de valeurs vous n’êtes ni PS ni RPR,? vous souhaitez voir du nouveau c’est possible,?

            • Danielle B

              @ JAMEL – rebonsoir monsieur
              je suis pour la démocratie LA VRAIE
              celle qui permet à tous les partis qu’ils soient de droite, de gauche du centre ou autres de pouvoir s’exprimer et de montrer de quoi ils sont capables
              s’ils sont bons tant mieux et s’ils ne le sont pas la fois d’après on vote pour d’autres
              ma réponse vous satisfait-elle??????
              bonne soirée

      • BADISSI

        @Danielle B
        Bonsoir madame vous avez raison , même chez nous les islamistes n ont jamais été au pouvoir , et les occidentaux les désignent comme des diables
        cordialement

  3. Mohand

    Du temps de houari boumedienne,il me fallait un visa algérien pour visiter Paris .

    • Mohand

      Demande à la rédaction de faire un historique des visas France-Algérie .

    • Danielle B

      @ MOHAND – bonsoir
      tous comme pour les Pn qui veulent se rendre en Algérie, et croyez-moi les passeports sont épluchés lorsqu’on dépose une demande de visa que je trouve bien cher
      en 2008 et 2009 il était de 200 DA
      et depuis 2012 il est passé à 8500 DA
      payables en euros cash pas de chèque ni carte bancaire

  4. fethi

    @Mohand ce n’est pas achevé votre post !

  5. Mohand

    Et seulement 300 francs.

  6. Mohand

    Les ressortissants français Titulaires d’un passeport diplomatique n’ont pas pas besoin de visa d’entrée en Algérie.

    • Danielle B

      @ MOHAND – bonsoir
      comme d’habitude et comme pour tout le reste, ceux qui ont de l’argent
      se voient tout faciliter sans rien débourser
      comme dit Caliméro « c’est trop injuste » mais c’est comme ça faut faire avec et surtout sans!!!!!!
      bonne soirée

  7. Mohand

    Enfin et pour conclure, seul le zawali meskine, qui doit échanger 1 euro contre 160 DA chez Danone , sera malmené pour avoir son visa.
    Maintenant je vais fumer du thé puis faire une sieste à la cubaine.Le cauchemar continue.

    • un abbassi d'ailleurs

      d’accord avec toi moh , Je lis dans l’article : « Le principe de la liberté de circulation a considérablement évolué… » effectivement , nous étions dans les années 70 enfermés dans notre pays . Les files d’attentes étaient devant la prefecture pour avoir le passeport et le visa de sortie (Jaune) et notre administration était pire que celle du consulat … ne l’oublions pas

  8. Omar

    Tout d’abord la honte est à nos gouvernants sans foi ni loi deuxio au peuple qui n’en finit pas de faire la queux pour avoir ce passe-droit Oh!! combien d’humiliations avec la complicité du personnel Consulaire Je connais quelqu’un qui aime beaucoup les Algérien-ne-s (le FN) ça fait pas longtemps ou Il avait dit je cite (le Pen c’est quand même effarant Ils ont leurs indépendance et ils sont de plus en plus chez nous) et il a bougrement raison nous ne sommes pas dignes de faire la queux nuits et jours devant l’autorité qui fut notre ennemi d’hier n’est-ce pas ? Peu importe les causes de tout un chacun on est la risée le comble c’est que la plus part de nos compatriotes vivent j’allai dire dans des taudis où peu de Français cohabitent,c’est ça l’Indépendance du Pays? C’est le sauve qui peut,l’anarchie totale rien ne fonctionne comme il se doit je n’aurai jamais pensé qu’un jour de jeunes Algériens traversent la mer dans des rafiots au risque de leurs vies, »République Algérienne Démocratique et Populaire »

  9. kaid

    @omar votre raisonnement est objectif

  10. K/faraoun

    Dans cette affaire de visas les plus gros cons ceux sont les algériens qui déboursent chaque jour un montant de 180 millions de centimes uniquement au consulat d’Oran et le rapport des algériens qui entrent en france et les français qui entrent en algérie est de 1 pour 1000 Alors faites l’analyse et vous allez voir que les bougnoules resteront toujours des bougnoules

    • MADANI

      @ K /faraoun c’était les blancs qui était désigné par le mot ********* par les allemands!
      1er definition => : le mot  »********* » vient d’un mot sénégalais de la langue  »le oilof » traditionnelle , »le bougnoul » qui signifie  »noir » et le  »toubab » qui signifie le  »blanc » ,pour les différencié…
      2eme definition => : dans la premiére guerre mondiale ,les soldats francais réclamé de la  »gnoll=de l’alcool » pour attaquer les allemands , et les francais disaient  »raboule la gnoll » ça a donné par la suite  »bougnoul » qui designaient tout les ennemis (l’afrique du nord et ouest ,les territoires d’outre-mer ,etc…) ,et le premier pays au monde ça veut dire la France ,a donné le premier code de l’esclavage…
      Autre définition: Pendant la guerre, les Allemands appellaient les francais de race blanche: « ********* »(cf bougnol)
      et pour çe mot la France n’a jamais résolu le probéme face a la justice..

      • Omar

        Madani, quant la balle sort du canon et atteint sa cible je te laisse deviner les dégâts que ça fait Idem pour ton commentaire (histoire) nous sommes et nous le resterons à jamais « bougnoules » pour les mangeurs de grenouilles le problème c’est qu’ils ont la mémoire très,très courte ils sont atteints d’amnésie ils glorifient les anglo-saxons durant la libération (1944) mais le reste de millier de Nord-Africains ainsi que le reste de l’Afrique sub-saharien qui tombaient comme des mouches pour que vive la France libre aujourd’hui point de reconnaissance ce n’étaient que de la chair à canon, Dieu m’est témoin le mépris que j’ai pour ces mangeurs de grenouilles.

        • Danielle B

          @ OMAR bonjour monsieur

          OUF Je suis rassurée je ne fais pas partie de ceux que vous méprisez
          je n’ai jamais voulu gouter à ce plat de grenouilles les pauvres ‘(rires)
          bonne journée

    • un abbassi d'ailleurs

      @K Faraoun
      je trouve scandaleux que t’utilises le mot « bougnoule », c’est un manque de respect à tous les gens qui se battent contre le racisme en France et dans le monde , mais peut etre l’ignores tu volontairement puisque tu traites aussi tes compatriotes de « gros cons ». Par contre on a bien compris que tu resteras toujours un bougn… c’est toi qui le dis

      • Mohand

        Bien dit abbassi, est ce que t’as vu une fois un PN insulter un autre PN sur ce forum. La discussion est basée sur le respect mutuel, même si on est différent,couleur,race,origine……et c ça le rapprochement et la solution des problèmes .
        Concernant ces visas et je vous cite l’exemple d’un état soit disant frère au votre, la Turquie vous le délivre sans vous voire à 9000 DA ( et à quoi il sert bon sang), et récemment c la Tunisie qui exige un montant de 2100 DA par tête pour entrer ou sortir de son territoire. En ce qui concerne l’Espagne. C la grande catastrophe. Et j’ai appris récemment qu’il faut payer 10000DA aller et 10000DA retour pour entrer ou sortir du/au Maroc!
        Quand une fille de ministre se tape un cabinet et un appart aux champs Elysées , le harrag hope au paradis après avoir frôlé la mort, et généralement c l’enfer qui l’attend.

        • Belaziz Rafik

          @Mohand.
          Je suis écœuré par tes mensonges. Un de mes fils est parti au Maroc. Il n’a payé 10 000,00 D.A ni à l’aller ni au retour. Vous attendez un soulèvement réprobateur?

          • Mohand

            Tu ne m’a pas compris et je ne mentirai jamais . Par voie terrestre, les passeurs exigent 10000 DA pour l’aller et 10000DA pour le retour. Le flux des passagers se fait dans un seul sens, sauf pour les qq artisans ou charpentiers qui viennent travailler clandestinement en Algérie.
            Pour les autres pays c une vérité absolue.

  11. Khiwani

    Ah si el haj enfin on vous relis!

  12. le renard dib

    normalement on doit donner des cours a nos citoyens pendant six mois dans des centres specialises pour pretendre a un visas prenez l exemple de nos freres tunisiens marocains egyptiens et chinois merci

  13. Enfant de la terre

    L’histoire de l’immigration en France

    La classe dominante n’a pas toujours eu la même attitude qu’ aujourd’hui vis-à-vis de l’immigration. Sa politique dans ce domaine a toujours été déterminée par les besoins des patrons et la nécessité de diviser les travailleurs.

    L’immigration s’est massivement développée après la révolution industrielle, le développement du capitalisme nécessitant toujours plus de main-d’oeuvre. De 380 000 en 1851, la population étrangère passe à 1 million en 1881 et 2,7 millions en 1931, soit 6,4% de la population totale. Ce taux est le même qu’en 1990, correspondant à un total de 3,6 millions d’immigrés.

    Pendant les périodes de croissance économique, le recrutement d’une main-d’oeuvre sous-qualifiée et bon marché permettait de plus de diminuer la pression des salaires. Les premiers immigrés proviennent d’abord des pays limitrophes, la Belgique et l’Italie. Pour faciliter l’arriver des immigrés, des conventions d’Etat à Etat sont signées au début du siècle avec ces pays. Elles s’étendront à la Pologne et à la Tchécoslovaquie en 1918, trois mois après le traité de Versailles. Il s’agit alors de combler la saignée de la guerre. Parallèlement, les patrons organisent eux-mêmes le recrutement en fonction de leurs besoins par l’intermédiaire de la Société générale d’immigration. Elle introduit 400 000 étrangers de 1924 à 1930. Dans les mines de Lorraine, 80 % de la main-d’oeuvre est étrangère. Durant cette période, la classe dominante est opposée à tout contrôle des flux migratoires : l’immigrant entre librement dans le pays, seul ou avec sa famille. Aucune autorisation n’est requise. En 1927 la législation facilite l’accès à la nationalité française. Un traité juridique de l’époque sur la situation des étrangers explique que le droit d’exercer une profession quelconque  » appartient aux étrangers en France, comme il appartient aux Français : il ne pourrait sans une odieuse tyrannie, leur être entièrement refusé « . Cela n’empêche cependant pas la classe dominante d’utiliser le racisme afin d’affaiblir la combativité des travailleurs. Les journaux titrent sur les  » ritals  » et les  » polaks « . Les spécialistes de l’immigration de l’époque parlent de degré d’assimilabilité suivant l’origine ethnique.

    boom

    Le boom prolongé de l’après guerre se traduit également par un accès facilité au territoire français. L’ordonnance du 2 novembre 1945 confère à l’Office national d’immigration le monopole de l’introduction de la main-d’oeuvre étrangère. De 1946 à 1977, deux millions et demi d’immigrés seront ainsi régularisés. Mais les besoins de la classe dominante sont tels que le texte qui subordonne le droit de séjour à la production d’un contrat de travail est peu appliqué. Clandestinement ou avec un passeport touristique, le travailleur étranger trouve sans problème un emploi et est rapidement régularisé. La liberté de circuler en métropole est accordé aux Algériens en 1946. Dans les années 1960 des accords de main-d’oeuvre sont signés avec le Maroc et la Tunisie puis la Yougoslavie et la Tunisie. Les rabatteurs des grandes entreprises françaises vont recruter directement dans les villages portugais et marocains.  » L’immigration est un moyen de créer une détente sur le marché du travail et de résister à la pression sociale  » explique en 1963 le premier ministre Pompidou qui ouvre ainsi la voie aux politiques de Pasqua et Debré trente ans plus tard. Pour le ministre des affaires sociales de l’époque, l’immigration clandestine est même un remède au manque de main-d’oeuvre.

    attaques

    Aujourd’hui la classe dominante tient le discours opposé et organise la chasse aux clandestins. Après avoir fait venir les immigrés, elle les accuse de tous les maux. Depuis le début de la crise, elle n’a cessé d’attaquer les droits des immigrés et de rendre leur situation de plus en plus précaire. Comme lors de la crise des années 1930, elle cherche à détourner la colère des travailleurs, à développer le racisme pour mieux faire passer ses attaques.

    Dès 1972 les circulaires Marcellin-Fontanet tentent de donner un coup d’arrêt à la régularisation. En 1974 Giscard annonce la suspension de l’immigration. Le décret du 21 novembre 1975 conditionne déjà l’obtention de la carte de séjour à la situation de l’emploi.

    Avec la loi Bonnet de 1980, la répression se développe : le séjour irrégulier devient un motif d’expulsion. Elle met en place la reconduite à la frontière et la rétention pénitentiaire. L’amélioration de la situation des immigrés (régularisation de 130 000 clandestins, carte unique de 10 ans) consécutive à l’arrivée au pouvoir des socialistes est de courte durée. Les deux dernières disposition de la loi Bonnet sont d’ailleurs conservées. Dès 1983, Georgina Dufoix, ministre socialiste, restreint le regroupement familial.

    La première cohabitation marque le début de la chasse aux clandestins.

    En 1986 la loi Pasqua rétablit les reconduites administratives à la frontière, limite le renouvellement de la carte de dix ans et affrète le premier charter. En 1991 le gouvernement socialiste d’Edith Cresson développe également les mesures répressives : suppression de l’autorisation de travail pour les demandeurs d’asile, instauration d’un visa de transit.

    En 1992 le ministre de l’intérieur Philippe Marchand crée les zones de transit rebaptisées zones d’attentes par son successeur. Elles permettent de retenir pendant 20 jours les étrangers non admis sur le territoire. La loi Pasqua de 1993 limite le droit du sol et entrave l’accès à la nationalité, elle autorise les contrôles au faciès, la rétention administrative, l’expulsion et l’interdiction du territoire aux parents étrangers d’enfants français.

    Depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur en 2002, les différents gouvernements qui se sont succédés au pouvoir ont fait voter quatre lois sur la maîtrise des flux migratoires et le droit d’asile. Presque toutes dans le sens d’un durcissement des conditions d’entrée et de séjour des étrangers.

  14. Amirouche

    Épargnez votre argent et patientez , car 80.000 Terriens , partiront sur la planète Mars en 2030 afin de créer une nouvelle civilisation , les « colons  » pourraient produire de l’oxygène, des engrais et faire pousser des cultures terrestres sous de grandes serres. Après plusieurs recherches ,les experts américains ont pu détecté une voix sur la planète rouge et en l’enregistrant ,ils ont pu entendre ONE TWO THREE VIVA L’ALGERIE !!!!!!!!

  15. Amirouche

    @Faty
    Je me suis déjà préparé , j’ai appris difficilement la langue martienne car il faut rouler la lèvre inférieure sur elle même pour prononcer un mot …….
    Par exemple : Faty en martien , et ben ça reste Faty car les prénoms ne changent pas (mdr)

  16. Chot Lahcène

    ah je rêve d’un algérien citoyen du monde ,touriste ,photo en bandoulière ,le fric plein les poches ,d’un dinars convertible en monnaie internationale ,payant son hotel ,avec sa carte visa internationale …se payant le luxe d’un voyage interplanétaire…..libre de ses mouvements ,investissant dans le monde ..mais avec la barbarasionistocomplexistiqueilluminatoboubououyahicaca c’est pas demain la vieille …

    ALLAH YESTOUR

  17. elhadj abdelhamid

    Bonsoir
    L’histoire des visas m’a rappelé des mésaventures algéroises inoubliables. En souvenir du chanteur Guerrouabi, j’ai titré mon post : Allo, Allo, Madania, pipi svp !

    Je n’aime pas Alger. Du mois, je ne l’aime plus depuis belle lurette. En tout cas, échaudé par des mésaventures douloureuses liées à un besoin humain naturel, je n’aime plus entendre parler de voyage à la capitale.
    La première fois, au début des années 90 je crois, je fus contraint de faire le voyage pour « viser » des documents de l’état civil, destinés à mon jeune frère étudiant à l’étranger. Des documents établis en français. Une disposition légale obligeait ainsi, pour ces documents, un visa du ministère de l’Intérieur et un autre de celui des affaires étrangères. Ce n’était pas une mince affaire ; elle pouvait nécessiter une journée entière surtout pour un provincial maîtrisant peu la géographie algéroise avec les embouteillages légendaires de la capitale.
    Mais voilà, à l’Intérieur, à peine l’entrée du service concerné franchie, un jeune homme, assis derrière un petit bureau, s’est presque rué sur moi :
    Mais par où êtes-vous rentré, me cria t-il sans ménagement.
    – Par la porte, répondis-je et j’ai été orienté vers ce service.
    – Ce n’est pas une journée de réception.
    – Je viens de Loin.
    – Tout le monde dit ça.
    – D’accord, si vous considérez que 1000 km, c’est-à-dire Sidi Bel-Abbès/Alger aller-retour, ce n’est pas très loin, mais pouvez-vous reconnaître, quand même, qu’un compatriote obligé de venir d’Adrar, aller-retour pour le même motif, vient, lui, d’assez loin.
    Mon métier m’ayant appris à adoucir les mœurs et les nerfs, je ne tarde pas à me retrouver assis face au jeune qui consent finalement à « tamponner » mes documents.
    L’Intérieur réglé, en route pour les Affaires Etrangères. Seulement, un appel vésical naturel se fit de plus en plus pressant et je me suis alors trouvé obligé de faire le tour des cafés du quartier pour commander, à chaque fois un « café noir » sans le boire, juste pour avoir accès aux urinoirs mais on me répétait invariablement dans la dizaine d’établissements visités, « Toilettes fermées »
    Heureusement, une mosquée providentielle, découverte sur le chemin, apaisa ma souffrance.
    Au ministère des A. E., j’avais une grande appréhension en pensant que si, à l’Intérieur, cela n’a pas été déjà facile, alors, ici, ça ne va pas être de la tarte, c’est sûr. Mais, consolation bienvenue, il y avait un groupe important de jeunes venus ici pour la même raison que moi, viser des documents mais qui semblaient attendre depuis longtemps déjà tant le groupe manifestait une certaine agitation.
    A travers une fenêtre, j’avais aperçu, dans la cour de l’édifice, un ami de Bouira, un attaché consulaire. Mais je n’ai pas osé l’aborder car il marchait, en compagnie d’autres personnes, aux côtés de Sellal, l’actuel premier ministre.
    Soudain, comme le sauveur, face au groupe de jeunes qui s’impatientaient, apparaît ….Loucif Hamani, oui le grand Hamani, le grand boxeur ( il était devenu attaché consulaire, je crois ? )
    Il est vite entouré par tous les jeunes que je rejoins illico presto. Ayant pris acte de nos doléances, il ramasse nos documents pour revenir un peu plus tard, en faisant un appel comme dans une classe et remet, à chacun de nous, les papiers dûment visés ! Quand je pense au jeunot de l’Intérieur qui m’avait presque mis à la porte.
    Mon deuxième voyage à Alger remonte à 2006. Motif, visa pour un voyage à l’étranger, tant attendu car cela faisait plus de vingt ans que je n’avais pas quitté le territoire national.
    A Hydra aussi, dans tous les cafés de la place que j’avais visités de bon matin, toujours pour soulager ma vessie, en commandant à chaque fois un café noir que je ne buvais jamais tant il était infect, toutes les « toilettes » étaient fermées !
    Lorsque j’ai regagné le consulat étranger, j’ai failli renoncer à mon visa tant il y avait une chaîne, certes disciplinée, mais importante devant la porte. Mais, alors qu’une fine pluie commença à battre le bitume, on fit rapidement rentrer tout le monde et, la porte juste franchie à l’intérieur, une salle d’eau accueillante s’offrait à la vue, indiquée par une pancarte. Ouf!
    Ayant rejoint la grande salle d’attente, mon voisin, un jeune Algérois fier mais grincheux comme une mégère n’arrêtait pas de se plaindre sur les conditions d’obtention du visa qui devenaient, selon lui, un véritable parcours du combattant.
    Irrité par ses atermoiements, je l’ai arrêté net.
    – Ecoute-moi bien, jeune homme, ici, nous sommes en territoire étranger. C’est bien nous-mêmes qui avons décidé, de notre propre gré, de venir ici , demander un visa d’entrée chez « eux », et ils restent libres d’accepter ou de refuser de nous recevoir chez eux ! C’est une question élémentaire de souveraineté.
    Par contre, s’il y a bien des gens qui font souffrir les Algériens chez eux, ce sont bien vous, les Algérois !

    • MADANI

      Si Abdelhamid j’ai eu la même mésaventure à alger EN PIRE et le plus beau à ce jour je n’ai pas reçu mes documents elle n’est pas belle la vie ? chez nous ? et dire qu’en France on ne vous dira jamais TOILETTE FERMEE on vous reçoit avec le sourire et vous avez la possibilité de pousser de simplement toucher un point vert une porte s’ouvre vous entrez elle se referme vous avez un lieu propre , un miroir , de l’eau , du savon , vous êtes confortablement assis , du papier toilette à volonté etc……… ensuite on vous invite à sortir pour laver la cuvette le tout GRATUIT elle n’est pas belle la vie ? faites la comparaison ou trouve-t-on l’humain , la joie , la tranquillité ? ALLAH YAHDINA

      • Omar

        Les Toilettes vous dites ? vous rêvez gars a celui qui a la diarrhée bonjour les dégâts vous avez intérêt à rester chez vous jusqu’à quand ? Dieu seul le sait. J’ai vu des tarés uriner à l’intérieur du cimetière ou faire leur besoin quel respect pour les morts,nous sommes un peuple à part et d’ailleurs ça va de pire en pie courage pour les bonnes âmes.

      • ARBI ET FIER DE L ETRE

        ils sont passes par le meme chemin que nous , et puis qu est ce que 50 ans dans la vie d une nation ?

    • Enfant de la terre

      @el hadj
      Excusez moi mais je suis contre cette idée de CHEZ NOUS et CHEZ EUX, la terre entière n’appartient a personne , elle est a celui qu’il l’a créer, c’est a dire a DIEU le tout puissant , les êtres humains ont le droit de circuler et de vivre là ou ils veulent, par contre il y a des peuples qui habitent dans différent endroits de la terre qui ont d’autres religions des lois, des coutumes et traditions qu »ils faut juste respecter afin d’être accepté parmis eux et y vivre paisiblement.
      DIEU a créer la terre pour tous, mais une minorité hommes l’on divisé en parcelles pour diviser les êtres humains et servir leurs intérêts .

      • HAMID

        Mais ici l’auteur veut donner des explications pour situer les difficultés locales a mon humble avis ;donc obligé d’emprunter ce chemin de la comparaison

  18. abbes

    docteur H
    hadj A ba bravo pour ce temoignage
    a

  19. Chot Lahcène

    @Madani

    D’accord avec vous dans les pays développés …..la comparaison avec la Suède ou les toilettes sont un lieu de vie …..dans l’héxagone certain cafés ont des toilettes tout exigus juste à coté du comptoir ….bon c’est propre ,mais les pays nordiques ou j’ai vécu également ….ils sont loin dans le progrès ….mais comment à t’on pu laisser faire cette hogra …..

    ALLAH EJIB EL KHIR

  20. K/faraoun

    un abassi d’ailleurs
    je préfère répondre à une femme qui a du courage et qui agit avec son nom et prénom que de répondre à un traite qui utilise un pseudo et si tu es un homme met ton nom et prénom et insulte moi si tu as la force de caractère Tu es un faible et tu le resteras pendant toute ta vie

    • MADANI

      K/ feraoun Ne vous énervez pas cousin vous etes sur un forum de discussion les avis divergent elhadj ………………….

    • ARBI ET FIER DE L ETRE

      RAK EN FORME SAHBI ? ghabt ou kiwallit wallit emnervi khallini ghir ana nterva

    • un abbassi d'ailleurs

      @KFaraoun
      excuse moi mec , mais je ne penses pas t’avoir insulté , je pense que tu t’es insulté toi même en traitant TOUS les algériens de gros c…. Peut être ne l’as tu pas fais exprès , mais je vois bien que c’est sortit de tes trippes .
      Je constate d’ailleurs que tu as manqué des respect aux femmes. A croire qu’habituellement tu ne réponds jamais aux femmes ( excusez moi mes sœurs) .
      Je ne te connais pas , je ne veux pas te connaitre et je doute qu’en mettant mes nom et prénom , je puisse te faire changer d’avis ou de comportement .
      Il faut juste que tu comprennes ma vison des choses : je considère que ce forum n’est pas un débat entre personnes mais un débat d’idées . Sauf qu’il arrive que lorsqu’on a les idées courtes , on s’attaque à la personne et ça c’est pas bien ..
      sans rancune l’ami ( dans les idées bien sur)

  21. Chot Lahcène

    Les Adeptes de l’Emir Abd El-Kader

    Je suis Abdelkader,Fils de Mohieddine,Fils de Mustapha,Fils de Mohamed,Fils de Mokhtar,Fils d’Abdelkader,Fils d’Ahmed,Fils de Mohamed,Fils d’Abd Qqoui,Fils de Youssef,Fils d’Ahmed,Fils deChabân,Fils de Mohamed,Fils d’Idriss Ben Idriss,Fils d’Abd Allah,Fis de Hassen,Fils de Hassen,Fils de Fatima,Fille de Mohamed (slsp) le Prophète de Dieu et épouse de l’Imam Ali Ben Abi Taleb,Et le premier d’entre eux qui émigra fut Idriss le grand,Qui devint Sultan du Maghreb et construisit Fez .Sa postérité s’étant augmentée ,Ses descendants se séparèrent et c’est seulement depuis l’époque de mon grand père que notre Famille vint s’établir à Ghris près de Mascara.Mais aïeux sont célèbres dans les livres et dans l’histoire par leur science,Leur Respect de Dieu .
    Notre ancêtre est l’Envoyé d’Allah,La meilleure des créatures
    Grâce à Allah ,notre puissance et notre distinction se sont maintenues par la piété,La science et les bonnes actions qui nous serviront de viatique pour l’autre monde.
    Â celui qui voudrait nous humilier,nous dirons : Le Dieu du genre humain nous suffit et notre ancêtre Mohamed est notre plus beau trésor !
    L’Emir Abd El-Kader
    L’Emir Abd El-Kader descend de la haute lignée Hachémite dont les ramisications remontent jusqu’à le prophète Ismael ,Cette baraka lui fut communiquée par son aïeule Fatima ,surnommée ,Notre Dame-La-Photogène ,fille du prophète Mohamed dont les enfants qui furent les ancêtres de son arrière-grand-père Sidi Qâda Ben Al- Mukhtâr,avaient jadis trouvé en Algérie une terre d’asile et un siège pour la foi ,Certes ,la divine providence semble avoir gratifié le chevalier arabe de nombreux atouts physiques et métaphisique le prédisposant ,avant même sa naissance ,à un sacerdoce universel,Aussi reçut-il en 1832 ,à l’instar du Prophète ,l’acte solennel d’allégeance sous un arbre ,élément cosmique qui symbolise le Lotus des confins ,marquant dans le Coran la limite du monde phénoménal et symbolisant le pacte pré-existentiel de Dieu lorsqu’Il S’adressa à Ses créatures en ces termes : » Ne suis-Je pas votre Seigneur ? Mais oui en témoignons  » ( Les Limbes,verset 172) Comme il portait ,à juste titre ,le prénom du Maître de Bagdad ( Cheikh Al-Akbar Abd El-kader El-Jilani )celui qui fut le fondateur éponyme du premier ordre soufi en islam , Quant à son père Muhyî Al-Dîn ,il renvoyait ,par son qualificatif ,à une filiation intrinsèque à l’héritage Akbarien auquel le grand -père de l’Emir Abd El-Kader avait lui-même accédé lors de son séjour initiatique au Caire ,l’Emir Abd El-Kader représente une authentique incarnation du modèle prophètique ,il est le fruit même de cet arbre beni de cette grande école Mohamadienne ,c’est dans cet incommensurable Trésor que l’Emir Abd El-Kader puisera et trouvera sa parure et la robe dont il revêtira son comportement ,sa fréquentation ,tout au long de sa vie ,de soufi et sa réalisation pleine à travers les expériences spirituelles les plus élevées affermiront en lui les vertus et les qualités Coraniques ,c’est dans les quatre ordres soufis suivants que l’Emir Abd El-Kader s’abreuvera ; la Qâdiriyya,la naqshbandiyya ,la mawlawiyya et enfin la darqâwiya shâdhiliyya .
    Quant au parcours proprement initiatique de l’Emir Abd El-Kader ,il revêt lui aussi un caractère tout à fait exceptionnel ,ses attributs de pureté physique et ses qualités spirituelles hérités de la Sainte Famille du Prophète Mohamed que le salut soit sur lui ,ainsi que sa réputation dans le domaine ésotérique l’ont rendu aux yeux du monde un prototype à imiter et une source d’inspiration .
    Je suis Abdelkader,Fils de Mohieddine,Fils de Mustapha,Fils de Mohamed,Fils de Mokhtar,Fils d’Abdelkader,Fils d’Ahmed,Fils de Mohamed,Fils d’Abd Qqoui,Fils de Youssef,Fils d’Ahmed,Fils deChabân,Fils de Mohamed,Fils d’Idriss Ben Idriss,Fils d’Abd Allah,Fis de Hassen,Fils de Hassen,Fils de Fatima,Fille de Mohamed (slsp) le Prophète de Dieu et épouse de l’Imam Ali Ben Abi Taleb,Et le premier d’entre eux qui émigra fut Idriss le grand,Qui devint Sultan du Maghreb et construisit Fez .Sa postérité s’étant augmentée ,Ses descendants se séparèrent et c’est seulement depuis l’époque de mon grand père que notre Famille vint s’établir à Ghris près de Mascara.Mais aïeux sont célèbres dans les livres et dans l’histoire par leur science,Leur Respect de Dieu .
    Notre ancêtre est l’Envoyé d’Allah,La meilleure des créatures
    Grâce à Allah ,notre puissance et notre distinction se sont maintenues par la piété,La science et les bonnes actions qui nous serviront de viatique pour l’autre monde.
    Â celui qui voudrait nous humilier,nous dirons : Le Dieu du genre humain nous suffit et notre ancêtre Mohamed est notre plus beau trésor !

    L’Emir Abd El-Kader

    L’Emir Abd El-Kader descend de la haute lignée Hachémite dont les ramisications remontent jusqu’à le prophète Ismael ,Cette baraka lui fut communiquée par son aïeule Fatima ,surnommée ,Notre Dame-La-Photogène ,fille du prophète Mohamed dont les enfants qui furent les ancêtres de son arrière-grand-père Sidi Qâda Ben Al- Mukhtâr,avaient jadis trouvé en Algérie une terre d’asile et un siège pour la foi ,Certes ,la divine providence semble avoir gratifié le chevalier arabe de nombreux atouts physiques et métaphisique le prédisposant ,avant même sa naissance ,à un sacerdoce universel,Aussi reçut-il en 1832 ,à l’instar du Prophète ,l’acte solennel d’allégeance sous un arbre ,élément cosmique qui symbolise le Lotus des confins ,marquant dans le Coran la limite du monde phénoménal et symbolisant le pacte pré-existentiel de Dieu lorsqu’Il S’adressa à Ses créatures en ces termes : » Ne suis-Je pas votre Seigneur ? Mais oui en témoignons  » ( Les Limbes,verset 172) Comme il portait ,à juste titre ,le prénom du Maître de Bagdad ( Cheikh Al-Akbar Abd El-kader El-Jilani )celui qui fut le fondateur éponyme du premier ordre soufi en islam , Quant à son père Muhyî Al-Dîn ,il renvoyait ,par son qualificatif ,à une filiation intrinsèque à l’héritage Akbarien auquel le grand -père de l’Emir Abd El-Kader avait lui-même accédé lors de son séjour initiatique au Caire ,l’Emir Abd El-Kader représente une authentique incarnation du modèle prophètique ,il est le fruit même de cet arbre beni de cette grande école Mohamadienne ,c’est dans cet incommensurable Trésor que l’Emir Abd El-Kader puisera et trouvera sa parure et la robe dont il revêtira son comportement ,sa fréquentation ,tout au long de sa vie ,de soufi et sa réalisation pleine à travers les expériences spirituelles les plus élevées affermiront en lui les vertus et les qualités Coraniques ,c’est dans les quatre ordres soufis suivants que l’Emir Abd El-Kader s’abreuvera ; la Qâdiriyya,la naqshbandiyya ,la mawlawiyya et enfin la darqâwiya shâdhiliyya .
    Quant au parcours proprement initiatique de l’Emir Abd El-Kader ,il revêt lui aussi un caractère tout à fait exceptionnel ,ses attributs de pureté physique et ses qualités spirituelles hérités de la Sainte Famille du Prophète Mohamed que le salut soit sur lui ,ainsi que sa réputation dans le domaine ésotérique l’ont rendu aux yeux du monde un prototype à imiter et une source d’inspiration .

    ALLAH EST GRAND

  22. belabbes

    A juger certains intervenants dans ce forum, (comme ce k/feraoun et d’autres) on a l’impression d’assister à une séance de classe de maternelle. Si vous vous sentez mal à l’aise, messieurs, naviguez dans des sites pour enfants cela ne peut que vous faire beaucoup de bien et laissez les gens d’un bon niveau intellectuel discuter et s’échanger leurs idées. a bon entendeur!

  23. ARBI ET FIER DE L ETRE

    BON nivo ,,?
    c est toujours POLLUEE la VD SBA
    comme la MEKERRA d ailleurs …..

  24. K/faraoun

    il change de pseudo comme un caméléon qui change de couleur et des fois il utilise meme des pseudos de femmes pour se cacher cette tapette

    • ARBI ET FIER DE L ETRE

      EL HADJ ARRETES EL YOUM JOUMOUA ? GOUL KIMA ANA SAHBIA ALLAHOU WA NI3MA EL WAKIL SUR TOUS SES MECREANTS QUI POLLENT NOTRE FORUM .ILS VEULENT QU ON LE QUITTE HNA IMOUT KACI ..
      JE TE FERAIS SIGNE CE SOIR .TU ME PAIES UN CAFE CHEZ EL M3ASSACRI .

  25. BADISSI

    y a t il que cette france sur la terre ?? éviter ce pays .

    • Danielle B

      @ BADISSI, bonsoir Monsieur
      posez-vous la question à savoir
      POURQUOI EST-CE QU’IL Y A AUTANT D’IMMIGRES EN FRANCE?????
      j’ai déjà un semblant de réponse
      NOUS SOMMES TROP GENEREUX TROP LAXISTES ET TROP LACHES
      bonne soirée
      cordialement

      • BADISSI

        @Danielle B

        pourquoi il y a autant d’immigres ?? il faut préciser les nouveaux ou anciens si on parle des Maghrébins je crois qu’ils sont a la troisième génération ces derniers ils ont la nationalité française , vous les considérez immigres ou français ?? l immigration a t elle apporté que du mal a votre pays ?? personnellement je suis contre l immigration des sans papier car je ne tolère pas ceux ci dans mon pays ,je suis contre ceux qui disent ils immigrent car il sont dans la misère dans leur pays , ce n est pas une excuse ils doivent se débrouillé dans leur pays , chaque pays doit s’occuper de ces citoyens ,
        cordialement
        bonne fin de soirée

        • Danielle B

          @ BADISSI – bonjour monsieur
          je vais essayer de vous répondre telle que je vois l’immigration dont vous parlez, sans arrière-pensée aucune
          pour moi les immigrés sont les personnes qui demandent à s’installer en france, je n’ai rien contre dans la mesure où ils DOIVENT TRAVAILLER – PAYER DES IMPOTS COMME TOUT LE MONDE et surtout surtout RESPECTER le pays qui leur donne asile ce qui n’est pas le cas pour 95% des demandeurs d’asile
          secondo tolerer comme vous dites des sans-papiers qui ne savent que nous pourrir la vie pas seulement parce qu’ils sont pris en charge et que cela coute des milliards d’euros aux contribuables français qui eux commencent à en avoir ras le bol qu’on les presse comme des citrons
          mais en plus, ils volent, nous pourrissent la vie, squattent des appartements vides, appartements qui quand même ont été achetés par leurs propriétaires qui eux ont trimés pour pouvoir l’acheter, or, ces mêmes proprios non seulement ne touchent pas le loyer, mais ils sont obligés de payer, eau, électricité, charges etc… et cerise sur le gateau lorsque ces « locataires » vident les lieux, l’appartement est entièrement à refaire aux frais du propriétaire bien entendu car saccagé,
          vous trouvez normal que des personnes qui se sont battus pendant des années contre la france, qui nous ont mis un coup de pied au derrière, viennent s’installer ici comme si rien ne s’était passé??????????????????????????????
          les immigrés venant d’Algérie ont commencé à arriver ici dés 1964 avec un seul mot à la bouche « NOS DROITS » ce qui me fait penser que cette indépendance n’a servi à rien, qu’à faire couler des larmes et rendre les gens malheureux, voilà ce que j’ai du mal à accepter, votre jeunesse actuelle, je parle de ceux qui ont entre 12 et 30 ans ne nous respectent pas, ne travaillent pas ou mal, ne font rien en classe , sifflent et brulent le drapeau français, profitent de chaque manif quelle quelle soit pour tout saccager sur son passage???? qu’en pensez-vous, devons-nous accepter cela plus longtemps??????
          j’ai discuté il y a quelques années avec quelqu’un de trés important en Algérie et à SBA et vous savez ce qu’il m’a dit
          Madame, si j’habitais la france je voterai FN, vous êtes trop permissifs vous allez vous faire détruire par ces gens-là, prenez un baton et tapez leur dessus pour leur apprendre à vivre ou alors renvoyez-les ici en Algérie et nous on s’occupera de leur inculquer les bonnes manières et l’envie de travailler pour manger, en france vous êtes trop bons et comme on dit, trop bons trop cons c’est bien connu (je vous jure sur la tête de mes enfants que c’est la stricte vérité »
          vous avez aussi raison lorsque vous dites que chaque pays doit s’occuper de ses pauvres, mais voilà c’est plus facile de se débarrasser du problème en ouvrant les frontières ou en les envoyant à l’étranger
          surtout en france , pays de la liberté et des droits de l’homme, laissez moi rire, tout le monde est libre sauf les français eux-mêmes dans leur propre pays, ils ne peuvent même pas se défendre verbalement
          je ne dirai pas qu’il n’y a que du mal dans l’immigration je connais des gens supers qui ne mériteraient pas qu’on les renvoient seulement voilà les bons payent pour les mauvais
          mon fils qui aurait du naitre en Algérie était la 5ème génération , est-ce que vous en avez tenu compte????avant de me dire que j’étais de trop en Algérie????????? NON, alors monsieur pourquoi trouvez-vous anormal que nous pensions comme vous?????????????
          voilà monsieur, je pense avoir répondu à votre question
          bonne journée
          cordialement

          • HBF

            le post de madame DB est emprunt de sagesse

            • Danielle B

              @ HBF – bonsoir
              je ne sais pas si mes écrits sont sages mais ce n’est que le reflet de la réalité hélas
              beaucoup se voilent la face et se cachent derrière un confetti mais malheureusement nous allons droit dans le mur, nous ne pouvons plus malheureusement assumer la misère du monde entier, la france coule à pic, les grandes entreprises ont été délocalisées chaque jour beaucoup de petits artisans mettent la clé sous le paillasson, et nous, hé bien nous au lieu d’offrir à nos petits vieux des retraites décentes , hé bien nous engraissons des personnes qui ne le méritent pas au détriment de ceux qui sont obligés de faire des heures supplémentaires pour s’offrir une vie meilleure
              bonne après-midi

          • BADISSI

            @Danielle B
            Bonjour Madame je suis d’accord avec vous cette fois ci , seulement je tiens a préciser quelques points concernant notre pays je crois pas qu’il veut se débarrasser des ces citoyens , car ici le travail ne manque pas , mais certains ne veulent pas travailler ou ils croient que l Europe c’est l Eldorado , dans le domaine de l Agriculture on manque de main d oeuvre , malgré que l état encourage se secteur , ensuite pour l immigration des Algériens je crois qu’elle a commencer avant 1964 , quand la france avait besoin de main d oeuvre dans les mines , c’est a dire le métiers difficile et dangereux que les français refuser a l époque , reste que je suis contre l immigration des sans papiers vivre cachées c’est la pire des humiliations , d’autres Algériens sont les bienvenue en france comme les cadres les chercheurs ou les investisseurs comme Monsieur RABRAB qui vient d’acheter l usine de Brand et Fagor et a sauvée plusieurs Français du chômage.
            cordialement et bonne fin de journée Madame

          • Mohand

            Et dire que votre gouvernement est prêt à accueillir 1 million de chrétiens d’origine irakienne , et je me demande qui va les prendre en charge!

            • Bygmalion

              Nous allons vous envoyer même les chrétiens dU Mali (3%), du Niger (2%), du Burkina fasso………..car l’uranium sent bon dans ces pays. La dette de votre pays est de 8000 dollars chaque seconde , Cad vous travaillez très hard pour payer le luxe que vivez, sinon vos dirigeants . Le payement est fait à découvert ! Les riches et les richesses d’autrui sont les bienvenus, sinon que fait Laurent à Bagdad , 50 degrés à l’ombre.

            • Danielle B

              @ MOHAND – bonsoir
              oui c’est la question que bon nombre de français se posent
              il n’est pas que question de religion, mais les irakiens ont leurs us et coutumes pas faciles à concilier avec les nôtres et j’ai bien peur qu’il y ait encore de l’orage dans l’air, et des affrontements avec les autres communautés qui s’imaginent être prioritaires

              • Mohand

                Bonsoir madame,
                85% des Francais ne font pas confiance à votre gouvernement , un sondage que je viens d’entendre sur BFM et concerne essentiellement le chômage! Je ne vois pas du tout l’utilité de l’euro.

                • Danielle B

                  @ MOHAND rebonsoir
                  vous avez raison, en plus je fais partie de ces français qui ne font pas du tout mais alors pas du tout aux guignols qui nous gouvernent actuellement
                  quant à l’euro, là aussi vous avez raison, chaque pays aurait du garder sa monnaie et surtout garder ses frontières et sa souveraineté, l’EURO la pire des fumisteries pour voler le peuple

                  • Danielle B

                    @ MOHAND
                    lire : fais partie de ces français qui ne font pas du tout
                    CONFIANCE
                    je ne me suis pas relue, excusez moi

                  • MADANI

                    Danielle bonjour je crois que sur la question de l’euro vous n’êtes pas à jour l’euro a été une avancé très importante mme pour les européens

                    • Danielle B

                      @ MADANI Bonjour monsieur
                      je crois que seuls ceux qui ont subi l’euro savent de quoi il s’agit vraiment
                      tant et si bien qu’il est question de remettre du moins en france le bon vieux franc, et pas seulement par le FN mais par beaucoup d’autres partis qui ont fini par comprendre que c’était du vol pur et simple pour le peuple
                      bonne journée

  26. Anonyme

    jusqu’aujourd’hui à cette heure-ci et depuis 3 nuits un citoyen avec ses 2 petits à la belle étoile Déloger de ne pas pu continuer de régler le loyer qui est à 16000 dinars par mois avec un salaire de 26000 dinars plus il paye toutes les charges l’électricité l’eau et touts les frais pour la petite de 6 mois tout ça se passe au 21eme siècle et aprés un demie siècle d’indépendance vous vous trouvez normale de parler visa lorsque certains dans un monde ne veulent de nous pourquoi on insiste de les voir on craint de ne pas trouver ou on se soigne il y en a partout d’autres frontieres

    • Anonyme

      le citoyen dont j’ai vous parlé jetait à la rue avec sa famille pour n’a pas pu le loyer cher par rapport qu’est ce qu’il gagne le pauvre s’est immolé il est en comas à l’urgence

  27. Chot Lahcène

    @Danielle B

    posez vous la question à savoir pourquoi est ce qu’il y a autant de terriens sur terre ……j’ai un semblant de réponse la terre appartient à Dieu et ces habitants ont le droit d’aller ou ils veulent …..mais comme je connais vos méthodes de pensée ….vous allez me rétorquez ….et si autant d’immigrés venait en Algérie pour manger le pain des algériens …est ce que vous serez d’accord ….la réponse est en début de commentaires ….mais bon nous sommes pas prêt d’élever de le niveau du d&bat de ping pong entre le daniellisme et le badissisme …

    SEUL ALLAH EST BEAU

    • Danielle B

      @ CHOT
      mais pourquoi est-ce que vous nous lisez à Mr Badissi et moi puisque nos propos ne sont pas à la hauteur de votre majesté??????????????
      là je vous répond car vous me mettez en cause, mais je dois avouer ne plus vous lire , dés que je vois votre nom et celui d’une autre personne
      JE ZAPPE

      • Omar

        Madame Danielle B. une parenthèse,durant la guerre civile en Algérie les années 90 Il y avait un fameux (Journaliste) dont je me souviens plus du nom mais je ne veux pas l’écorcher non plus Il avait dit une phrase dont c’est devenue un culte je cite tu parles on te tue tu ne parleras on te tuera alors parle et laissent les te tuer.Aujourd’hui il y’a une stèle devant l’entrée de la rédaction à Alger si je n’me trompe ce que je veux dire par là vous êtes sur la Toile dont vous avez le droit de vous exprimer,votre liberté d’expression finit là ou commence celle des autres,toute on amitié.

        • gherbi sba

          c’est un écrivain et journaliste Tahar djaout

        • Danielle B

          @ OMAR
          Bonsoir
          je n’ai pas trés bien saisi la fin de votre post,
          ma liberté d’expression finit là où commence celle des autres????
          je ne dénie à personne le droit de s’exprimer, ce que j’écris sur ce forum ce sont mes impressions persos et certains faits que j’ai constaté tout au long de ma vie, ce que je n’admet pas c’est le refus de la VERITE ce que je constate souvent malheureusement
          bonne soirée

  28. Chot Lahcène

    et si on doit suivre la pensée dominante néo coloniale …le peuple est pris en tenaille entre un pouvoir qui stresse les personnes avec son système de prison ouverte digne du stalinisme ,un dinars non convertible ,obligeant les gens à rester sur place ,à tourner en rond ,à obliger un jeune épris de liberté assoiffés de connaitre le monde de voyager ….et quand meskine il traverse la mer au risque de sa vie …il trouve de l’autre coté d’autres neocoloniastes complcies des premiers avec le venin de peste injurieuse sur leurs baves mal famés et leurs gueules puantes de haines sataniques ….La révolution mondiale est en marche tot ou tard le diable sera enchaîné et jeté en enfer .et ses sbires en asile .infernale ……

    ALLAH EST PUISSANT

  29. Chot Lahcène

    eh bien ce que je vous disais ……grosso modo ce que Mme Danielle va répondre à Badiisi …..rien de nouveau sous le soleil ….ce que j’écris avant sont commentaires …..

    @Danielle B
    posez vous la question à savoir pourquoi est ce qu’il y a autant de terriens sur terre ……j’ai un semblant de réponse la terre appartient à Dieu et ces habitants ont le droit d’aller ou ils veulent …..mais comme je connais vos méthodes de pensée ….vous allez me rétorquez ….et si autant d’immigrés venait en Algérie pour manger le pain des algériens …est ce que vous serez d’accord ….la réponse est en début de commentaires ….mais bon nous sommes pas prêt d’élever de le niveau du d&bat de ping pong entre le daniellisme et le badissisme …
    SEUL ALLAH EST BEAU

    et l’autre va lui répondre …..ne vous inquiété pas ces pov malheureux on va les mater ….dans des camps de concentration dans le sud …

    ALLAH EJIB ELKHEIR à toute ces pauvres malheureux ….

    Voila braves gens les pensées sataniques ,des chaitanes et chaitanetes que dieu inchallah jettera dans le feu de l’enfer …

    ALLAH EST GRAND

  30. Chot Lahcène

    @Danielle B

    on aurait pu penser que vous évoluer ,ou bien élever le débat ,mais toujours la meme rengaine .la meme haine…..retenue …de bas de gamme des piliers de bistro …..mais le temps est arrivé ou les con il faut les combattre sur le terrain des bistros …vous et vos sbires vous commencez à representer un danger polluant pour l’humanité ….on vous promet l’asile ….

    ALLAH EST GRAND

  31. Chot Lahcène

    @Madani

    à croire cette dame,qui je pense ne sort jamais de chez elle …La France est à feu et à sang que des barbares venus de nulle part viole ,,pille ,que les francais son terrorisés etc…etc…..ce qui est scandaleux c’est que cette dame en France et parmi le peuple francais ne se permettrait même pas de dire des aneries pareil ….elle serait vite fait catalogué comme héritique …..mais disons qu’elle a trouvé dans ce site l’expression de sa théorie et qu »elle distille à petit feu devant un auditoire admiratif …..le complexe du colonisé est bien ancré dans les neurones ….

    ALLAH EST JUSTE

    • Danielle B

      à CHOT et aussi à ceux qui croient que je dis des énormités
      donnez moi votre adresse mail et je vous enverrai les photos que je possède ne serait-ce que ce qui s’est passé dans ma ville
      quant au reste de la france vous le savez aussi bien que moi, toutes les télés du monde entier se sont fait l’écho de la violence de ces « jeunes » lors des dernières manifestations et pas seulement lors de défilés dans la rue, dés le moindre incident les quartiers dont certains sont devenus de non droit sont mis à sac
      mais il est vrai que là où doit vivre mr Chot il n’y a pas de débordements n’est-ce pas monsieur?????
      vous êtes malhonnête de vouloir faire croire que la france est un paradis, quant au complexe du colonisé je crois que vous inversez les rôles
      bonne journée monsieur, soignez bien vos neurones ils sont trés trés fatigués ce n’est pas la chaleur, nous n’avons pas eu de canicule cette année

      • Abbes

        @Danielle B Bonjour belabbésienne et vous le serez toujours Vous n’étes pas obligée de remettre des preuves a quiconque BONNE BONNE JOURNEE

  32. Chot Lahcène

    Danielle B

    ce que vous dites tous le monde le sait et le regarde à la télé ….sauf vous prenez les algériens pour des incultes il qu’il ne s’informe pas des actualités….des manifestations ils y en a dans le monde entier …..ce que vous sembler indiquer ,vu la progadante ,et le rabachement des telés sionistes ..et ce que vous oublier de dire et faite s’emblant d(ignorer que les quartiers populaires sont habités par des FRANCAIS ,et le non droit est une vue de l’esprit vu l’organisation de ce pays ….quand aux casseurs il y a eu de puis 50 ans que j’habite dans ce pays dans toutes les manifestations ..donc vous dites débordements ce ne sont que des débordement par des casseurs en mal de vie ……et que la manifestation est un droit constitutionnel ..68 était un symbole ….sur la cote d’Azur les gens sont sur les plages ,ils profitent de leurs vacances ,les mouettes chantent et la brise est légère ….donc la propagagande démagogique à d’autres ….quand à l’asile restez y au chaud ….

    ALLAH EST GRAND

Répondre