La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie-France: l’attractivité économique du territoire au centre de la rencontre walis-préfets

L’attractivité et le développement économique du territoire a été au centre de la rencontre walis d’Algérie et leurs homologues préfets français, jeudi à Alger, notamment dans un contexte mondial marqué par l’émergence de nouveaux acteurs économiques et un nouveau mode de consommation.

« Nous avons pris plusieurs décisions et menées plusieurs actions liées à la mise en attractivité des territoires, leur modernisation et la diversification de leur économie, dans le cadre d’une stratégie nationale qui fait face aux nouvelles mutations en la matière », a indiqué le directeur général de l’aménagement et l’attractivité du territoire auprès du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Madjid Saada.

Il s’exprimait lors des travaux d’un panel sur l’attractivité et le développement économique du territoire, organisé à l’occasion de la rencontre walis d’Algérie et leurs homologues préfets français sous la coprésidence du ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb.

Selon M. Saada, cette stratégie s’appuie notamment sur le développement de l’innovation et de la recherche, la généralisation de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et la communication, ainsi que le renforcement des capacités des différents acteurs de ce développement.

Elle repose également sur l’émergence des pôles d’attractivité, la création des zones industrielles et des villes nouvelles, la mise à niveau et la modernisation des grandes villes, ainsi que l’accompagnement des territoires les mieux outillés et les plus attractifs pour les rapprocher des standards internationaux.

Parmi les actions menées dans le cadre de cette stratégie, M. Saada a notamment cité le schéma directeur d’aménagement du corridor de l’autoroute Est-Ouest, les schémas directeurs d’aménagement des aires métropolitaines à Alger, Oran, Constantine et Annaba, les plans d’aménagement du territoires des wilayas, ainsi que les schémas directeurs d’aménagement du littoral.

S’agissant des objectifs de cette stratégie, le responsable a affirmé qu’elle vise l’identification des sites clés et les technologies prioritaires, booster le développement local, l’émergence d’activités à fortes valeur ajoutée tirées par la recherche et l’innovation, ainsi que le renforcement des capacités des espaces à s’inscrire dans la dynamique d’une économie mondiale en mutation.

Présent à la rencontre, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a présenté, à titre d’exemple, le plan stratégique d’aménagement et de modernisation de la wilaya d’Alger, visant selon lui, à rendre la capitale plus moderne, plus attractive et ville intelligente.

Ce plan a été salué par le préfet de la Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille), Pierre Dartou, le qualifiant « d’extrêmement intéressant » pour l’Algérie qui « a des atouts pour faire face aux enjeux de l’amélioration de l’attractivité et le développement économique du territoire ».

« Même si nos deux pays sont différents, je pense qu’on fait des constats très comparables et nous avons des façons très proches d’aborder les problèmes et d’imaginer les solutions », a soutenu M. Dartou, d’où l’importance de cette rencontre qui « va nous permettre de se rapprocher davantage pour échanger nos expériences » a-t-il ajouté.

Tenu en présence de plusieurs walis d’Algérie et leurs homologues préfets français, le panel a été une occasion pour échanger sur les initiatives existantes en matière d’attractivité économique du territoire, découvrir les approches algériennes et francises en la matière, cibler les principaux enjeux, ainsi que la mise en relief des pistes possibles pour améliorer la coopération bilatérale.

A cet effet, M. Saada a précisé à l’APS, en marge de cette rencontre, que cet évènement a permis d’échanger les expériences acquises dans chaque pays, surtout que l’Algérie vise à installer un développement homogène sur tout son territoire, en dépit des caractéristiques spécifiques de chaque région du pays.

A rappeler que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des échanges et de la coopération décentralisée entre les départements de l’Intérieur de l’Algérie et de la France et constitue une opportunité pour enrichir et consolider les échanges d’intérêt commun.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=72633

Posté par le Mar 16 2018. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

1 Commentaire pour “Algérie-France: l’attractivité économique du territoire au centre de la rencontre walis-préfets”

  1. BELAKHDAR GAMAL

    Bonjour Mes Amis Journalistes Bonjour

    COMMENT LE WALI DE BOUMERDES PEUT-IL ENVISAGER UNE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE CETTE WILAYA AVEC DES PARTENAIRES ÉTRANGERS TELS QUE LES PRÉFETS FRANÇAIS ALORS QUE PARADOXALEMENT UN SIMPLE PROBLÈME DE RELOGEMENT DES SINISTRES SISMIQUES DE FIGUIER 2 A BOUMERDES N’A PAS PU LE RÉSOUDRE ?
    L’ARROGANCE ET LE CYNISME DE CE WALI ENVERS LES CITOYENS DE FIGUIER A BOUMERDES PEUVENT -T-ILS LUI PERMETTRE D’AVOIR UNE VISION HUMAINE ET CARTÉSIENNE POUR UN DÉVELOPPEMENT HUMAIN ENVERS CETTE POPULATION DE FIGUIER QU’IL A MÉPRISÉE ET HUMILIÉE PARTICULIÈREMENT LA POPULATION FÉMININE LORS DE L’OPÉRATION DE DE L’ÉRADICATION DES CHALETS DE FIGUIER 2 ET DE FIGUIER Z QUI A COÏNCIDÉ JUSTEMENT AVEC LA JOURNÉE DU 8 MARS 2018 OU LE WALI DE BOUMERDES A PARLE CYNIQUEMENT AVEC ARROGANCE ENVERS LES FEMMES SINISTRÉES SISMIQUES QU’IL N’A PAS RESPECTÉES A L’OCCASION DE CETTE JOURNÉE MONDIALE DE 8 MARS . CE WALI N’A PAS RELOGE TOUS LES OCCUPANTS DES CHALETS DE FIGUIER 2 ET DE FIGUIER Z , IL EN A ABANDONNE UNE CINQUANTAINE DE FAMILLES DANS LEURS CHALETS VÉTUSTES ET PRIVÉES D’EAU ET ELECTRICITÉ DONT LA FAMILLE SAHRAOUI BOUALEM UN MÉTÉOROLOGUE DE PROFESSION .

    CORDIALEMENT
    BELAKHDAR GAMAL

Répondre