La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie-France : Après la voiture Renault les rames Alstom.

La grande vedette de cette mission française de haut niveau est incontestablement l’inauguration à Annaba, de l’usine Cital pour l’assemblage et la maintenance de tramways. C’est le fruit d’un «partenariat intelligent et réussi», notera le ministre français des Affaires étrangères qui ne manquera pas de relever l’apport technologique du géant français Alstom.
Le partenariat Algéro-français s’est enrichi hier de quatre nouveaux accords économiques. Cela traduit un raffermissement du partenariat entre les deux pays qui a vécu hier un épisode très fructueux et positivement apprécié par les principaux acteurs du Comité mixte économique algéro-français (Comefa), que sont Ramtane Lamamra et Laurent Fabius. La Comefa qui a tenu une session hier à Alger, a donc été un grand succès.
L’on retiendra de cette réunion un premier accord qui prévoit la création d’une entreprise mixte de gaz industriel. Le deuxième accord vient appuyer l’ETUSA, l’ETO et autres sociétés de transport public urbain, puisqu’il est question de la création d’une entreprise d’engineering des transports urbains en Algérie. Les deux derniers accords concernent une prise d’action dans la capitale d’une entreprise française versée dans l’irrigation par une société algérienne, ainsi que la création d’une école supérieure de management en Algérie. On retiendra également en marge de la session de la Comefa, la signature de deux accords relatifs aux statuts du Centre culturel Algérien et de l’école internationale algérienne à Paris.
La grande vedette de cette mission française de haut niveau est incontestablement l’inauguration à Annaba, de l’usine Cital pour l’assemblage et la maintenance de tramways. C’est le fruit d’un «partenariat intelligent et réussi», notera le ministre français des Affaires étrangères qui ne manquera pas de relever l’apport technologique du géant français Alstom. Et d’affirmer: «Il y a 6 mois, nous étions à Oran (pour l’inauguration de l’usine Renault) et nous voilà aujourd’hui à Annaba pour cette belle réalisation». Les deux projets sont, faut-il le souligner, structurants et constituent les premiers bourgeons de l’industrie mécanique algérienne. Et pour cause, comme l’a souligné le ministre de l’Industrie et des Mines, l’usine Cital collabore avec 60 sous-traitants. Laquelle Cital «s’est engagée à atteindre, à terme, quelque 200 sous-traitants, ce qui est de nature à encourager un taux important d’intégration», a relevé M. Bouchouareb.
L’autre ministre présent à l’inauguration et qui n’a pas caché sa satisfaction de voir l’Algérie et la France aller aussi loin de la coopération, est Ramtane Lamamra. Le ministre des Affaires étrangères a indiqué que ce bel exemple de partenariat «traduit la volonté des présidents Bouteflika et Hollande de développer un partenariat dont ils ont mis en place les mécanismes». Ceci «concrétise la volonté d’aller de l’avant pour une économie développée» en Algérie, a encore indiqué le ministre des Affaires étrangères.
En fait, tout semble avancer à un rythme contrôlé mais assez soutenu qui fait dire aux observateurs que l’Algérie et la France ne sont pas loin du point de non-retour en ce qui concerne leur rapprochement.
Il reste sans doute plusieurs questions pendantes, comme la circulation des personnes et les questions de mémoires, mais tout compte fait, la présidence de François Hollande réussit très bien aux relations Algéro-Françaises. La Comefa traduit l’amitié qui semble naître entre les deux gouvernements en attendant de voir les deux sociétés communiquer convenablement.

fabius Abdessalam Bouchareb  , Laurent Fabius et en arrière plan , André Parrant , l‘ex Ambassadeur de France en Algérie .

SAM_0365André Parrant , en visite privée à Sidi bel abbés l’an dernier .

1920107_10200647334625446_1515104167_n-001

André Parrant à l’écoute, sous le kiosque de musique 

de notre chère place du premier Novembre ex Place Carnot .

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60324

Posté par le Mai 13 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

13 Commentaires pour “Algérie-France : Après la voiture Renault les rames Alstom.”

  1. habibi

    Magnifique Tewfik.Très politisé et relationnel.Gräce à lui on aura inchallah un institut français à Bel-Abbès. Magnifique Adda Boudjellal. Merci Tewfik pour ton attachement à SBA.Allah Ibarek Ya Khouya. Allah Yerham Echouhaddas.

  2. A.E.K nasri

    Sur la première photo il n’y a pas Ramtane Lamamra mais Bouchouareb. De plus en quoi un institut français serait utile à Sidi Bel Abbes?

  3. A.E.K nasri

    Il n’y a pas Ramtane Lamamra sur la photo mais celle de Bouchouareb.
    Si Habibi, selon vous à quel institut pensez-vous et que peut-il apporter à Sidi Bel Abbes?

    • un abbassi d'ailleurs

      ya si AEK nasri… un institut Français à SBA apporterait l’équivalent de ce qu’apporte l’institut du monde arabe à la ville de Paris , mais à la dimension de SBA

      • OUERRAD EN SQUATTEUR

        et qu est ce qu a apporte l institut du monde arabe a paris et aux arabes ..?

        • un abbassi d'ailleurs

          @ouerrad en squat
          l’institut du monde arabe apporte LA CULTURE et l’histoire du monde arabe , de l’orient et de l’islam ( au européens et aux arabes qui ignorent leur propre histoire) .
          Un institut français à SBA nous apporterait toute une richesse culturelle et historique que beaucoup croient connaitre mais qu’en fait ils ignorent .

          • A.E.K nasri

            Un institut français ne peut rien apporter à SBA ni même à l’Algérie. Sur presque 300 000 Belabbésiens, il y en a combien qui lisent, écrivent et parlent un français moyen? Le cas de l’arabe n’est guère reluisant lui non plus. Quant à l’Institut du Monde Arabe ce n’est ni plus ni moins qu’un filtre qui, sous une apparence culturelle, fait oeuvre politique. Dur, dur sera le chemin à parcourir pour espérer accéder aux connaissances qui pourraient améliorer l’état de la planète.

  4. chaibdraa tani djamel

    Erreur sur la 1ére photo,c’est Mr BOUCHOUAREB et non Ramtane LAMAMRA avec Laurent FABIUS .Merci à notre ami ADDA BOUDJELLAL Tewfik de ce qu’il fait comme effort pour la culture à SIDI BEL ABBES. Question d’économie et échanges commerciaux ,y’a pas meilleure que la FRANCE qui est un pays voisin (meditérranéen) ,d’une culture tout à fait proche de la notre ( langue,émigration etc…)

  5. chaibdraa tani djamel

    Un grand honneur à notre ville SIDI BELABBES, la nouvelle ministre des poste et télécomunations ,agée de 36 ans est native de SIDI BEL ABBES ,fille d’un grand cadre superieur militaire et fille du quartier LE RONSARD ,il s’agit de FERAOUN IMENE, bonne chance YA BENT BLADNA

  6. oulhissane

    si on me prêtait la « symbol » de RENAULT, j’en ferais la symbolique du Grand Maghreb, puis j’irais chez ALSTOM prendre 3 rames pour en faire le train de la croissance. Les beaux sentiments feront les belles prairies verdoyantes…

    • OUERRAD EN SQUATTEUR

      Si on me pretait ….. ? votre cri veut tout dire ; le retraite honn ete ne peut s offrir une SYMBOL , aussi symbolique soit elle JOUMOU3AH MOUBARAH OUSTADH .

  7. ourrad n

    erreur si djamel la nouvelle ministre n’a jamais habité le ronsart et son père n’est pas militaire elle a vécu depuis sa naissance à hassi dahou (ex boutin) jusqu’à son départ en france dans un logement de fonction ou ses parents enseignaient elle s’est instalé ensuite à sba avec sa famille je les connais bien puisque ses parents étaient mes voisins et qu’elle meme était mon élève salam

  8. chaibdraa tani djamel

    Pardon cher ami OURRAD N, c’est une information que j’ai d’un FERAOUN de sidi belabbes

Répondre