La Voix De Sidi Bel Abbes

Algérie: de moins en moins de mariages….pourquoi ?

une réflexion  des faits de la société algérienne concernant le mariage et ses conséquences pour les jeunes, en dernier je pose une question pour susciter un débat sur la sexualité  dans nos sociétés au regard de la violence qu’elle induit……… On verra bien.

Si en Algérie, les mariages arrangés ont moins cours qu’autre fois, les parents expriment encore leur avis quand le jeune couple se rencontre sans leur entremise et le cas échéant s’opposent à leur union, quand ce n’est pas la situation matérielle ou sociale qui s’en mêle. On se marie de moins en moins et de plus en plus tard à cause du manque de travail et de logement pour l’homme mais aussi de l’instruction des jeunes filles, cherchant meilleures parties en considérant que leur avenir professionnel compte autant sinon plus qu’un mariage. Le jour du mariage pour lequel on risque de s’endetter lourdement, les hommes en général ont en moyenne 33 ans et les femmes 30 ans alors qu’il n’y a pas si longtemps, elles se mariaient à 18 ans et encore moins dans un passé lointain où j’ai vu ma petite sœur de 15 ans encore écolière, s’unir avec un homme beaucoup plus âgé qu’elle. Pour la majorité des jeunes d’aujourd’hui, le poids de la tradition, le regard de la société ou la séparation très marquée entre les adolescents filles et garçons rendent difficiles voire impossible les rencontres hors mariage. Alors pour se donner le frisson romantique, l’internet vient compléter les petites annonces, ou les rencontres arrangés peu affriolantes. Les cybercafés qui ont ouvert dans la moindre petite bourgade ont une clientèle acquises d’internautes qui au moyen du courrier électronique cherchent pour quelques instants l’évasion avec peut-être aussi l’espoir d’une rencontre décisive avec l’autre vivant « ailleurs » où la libido n’est pas un tabou. Mais pour se rencontrer tous se complique, il n’est surtout pas question d’aller à l’Hôtel pour partager une chambre dans l’intimité, c’est très cher et le réceptionniste demande le livret de famille. Alors, on s’isole dans les parcs, dans les rares cinémas, en voiture dans quelque lieu calme comme la forêt ou la campagne, avec le risque pour les couples qui s’affichent de trop de se voir chasser ou d’être arrêter par la police, les traditions ont encore la vie dure…. Et comme le mariage est la seule possibilité d’exprimer son envie de vivre ensemble dans une société où la sexualité est « Haram » en dehors de la légalité, il existe bien des associations caritatives musulmanes conscientes des difficultés des jeunes et des frustrations qu’elles entraînent qui organisent des mariages collectifs, moins coûteux, des sortes de parrainages  ne résolvant en rien malheureusement le problème des agressions sexuelles contre les femmes et les enfants qui empoisonnent notre société et emplissent les faits divers de nos journaux quotidiens, alors pour y remédier faudrait-il réintroduire le « Zaouaj el Moutâa » le mariage temporaire de jouissance comme le préconisent certains savants ou comme l’appliquent encore les chiites ?

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=24808

Posté par le Mar 27 2013. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

42 Commentaires pour “Algérie: de moins en moins de mariages….pourquoi ?”

  1. Arbi

    Vous nous pondez un trés bon sujet car il ya malaise chez nos jeunes.

  2. ghosne

    Salam, les mariages sont devenus de plus en plus difficile pour plusieurs raisons , la société a changé les familles ont évolué mais les Us et coutumes sont tjs là .Les parents ont tjs leur avis à donner car l’alliance de deux familles est précieuse pour le contrat à vie et à long terme du couple.Il existe les vieilles familles connues ,les familles nouvellement riches.
    On dit que le mariage est une loterie!

    • Ghosne

      Salam, je continue (2)

      La femme d’aujourd’hui est devenue exigeante et a un idéal, elle est instruite, intelligente elle se marie pour fonder un foyer pour avoir des enfants elle doit reflechir doublement en tenant compte du Code de la famille.Elle travaille elle s’assume, elle est autonome elle se consacre à son foyer, à son travail, à ses enfants.Elle opte la plupart du temps pour un homme serieux, intelligent, d’un milieu respectable.Pour certaines elles sont exigeante pour le physique!!!!

      L’homme lui est souvent hésitant car il doit réflechir doublement pour lui et pour la femme qui doit vivre avec lui et avoir des contacts avec ses parents proches (la femme intelligente doit savoir menager le choux et la chèvre si elle tient à son mari) , l’essentiel dans un mariage ce n’est pas la FETE, mais la vie à deux se respecter pour le meilleur et pour le Pire et on dit que si 2 personnes s’entendent à merveille c’est qu’il y a un poids d’un côté ou de l’autre.

      • ghosne

        je continue (3)
        Mme Claude, chez nous c’est très difficile de parler de sentiment. Les sentiments sont melangés à la sincerité, à l’habitude et surtout à la fidelité et au respect. à la pudeur.Mr Khiat a bien parlé d’un couple qui avait reçu la visite d’un voleur et la femme a eu peur et s’était blottie dans les bras de son mari qui a remercié le voleur (rires).

  3. belamri abdelkader

    Le mariage?la majorité des jeunes n’y pensent meme pas sauf les nantis dont la durée de vie de leur mariage ne dépasse guère une année.Si pour les premiers et les plus nombreux, le mariage est tributaire de moyens matériels et financiers et d’autres critéres difficiles à réaliser;pour les seconds ,celui-ci représente un caprice de fils de riche ( pas de bourgeois ) qui s’apparente souvent à l’achat d’un vehicule de lux qu’il doit renouveler à chaque salon (mariage ,fiançailles,autres fetes mixtes) dés qu’il tombe sous le charme d’une autre conquete;cette catégorie ne nous concerne pas ;parlons de la majorité qui souffre en silence mais sans solutions à l’horizon:
    1) La famille de la jeune fille est exigente sur la situation sociale du futur mari
    2) Celui-ci doit disposer de son propre logement et parfois de son véhicule
    3)Il doit etre issu d’une famille connue et ayant pignon sur rue
    4) On lui exige les yeux de la tete concernant la dot et la ceremonie de mariage etc..
    En plus,la fille ne se conforme pas aux traditions et se comporte en société de la maniere qui déplait au jeune ,ce qui le laisse trés hésitant et dubitatif.En plus l’expérience des autres jeunes et les echecs constatés ( trop de divorces ) ne les incitent pas à l’aventure.

  4. k/faraoun

    Actuellement le monde est devenu matérialiste et la famille de la mariée comme celle du mari ne cherchent pas une union de bonnes familles mais les deux familles sont à la recherche de leurs intérets réciproques. Juste après l’indépendance la fille qui se marie pas à un certain age on l’appelait « el baira » pour la rendre ridicule et il faut qu’elle accepte de se marier et ne pas rester fille parce qu’elle faisait honte à sa famille.la fille qui se mariait à l’age de 15 ans auparavant se marie actuellement à l’age de 30 ans presque le double de l’age parce qu’elle est devenu trop exigeante et le mari ne peut pas satisfaire ses exigences.Avant le mari s’engageait à la nourir et à la vetir mais maintenant la mariée lui demande l’impossible (l’appartement bien meublé ,le véhicule neuf etc)et fonder un foyer est devenu très difficile de nos jours.Un simple mariage revient actuellement à plus de un million de dinars (l’or , l’argent liquide, tenues vestimentaires , salle des fetes, les repas , le cortège et l’orchestre)
    une nouveauté pour le mariage chez nous c’est que le mariage civil précède le mariage religieux (la mairie d’abord , la fatiha ensuite)
    le mariage est l’union légitime entre un homme et une femme pour fonder une famille en plus le mariage émancipe le couple et le rend responsable Le mariage c’est que du sérieux et pas de TFICH comme le mariage de la moutaa qui n’est ni de nos traditions ni de nos coutumes et personne n’aime marier sa fille ou sa soeur temporairement mais ce type de mariage ressemble beaucoup au concubinage

    • Mimoun

      C’est un sujet très sérieux mais également dont les dimensions restent aléatoires. M. Feraoun pourquoi ne doit on pas envisager le mariage pour tous? Avec la concurrence peut-être les cours vont chuter et cela facilitera la tâche pour les moins nantis. Il faut oser et bousculer les traditions et les us.

  5. badissie

    vous avez raison monsieur faraoun , la femme cherche a habiter seul meme si la demeure de ces beaux parents est très grande , c est malheureux je connais des nouveaux mariée qui loue un F2 alors que la maison de ces parents contient plus de 10 pièces , et ces parents sont seuls est malades, autrefois ont vivait en communauté c est notre tradition ,mais si ont revient sur les principes du mariageen islam tout s’ arrange , et les hadiths du prophète SALA ALLAH ALIYHI WA SALAM . mais la colonisation moderne a travers les médias a changer les mentalités des gens qui sont loin de leurs religion et traditions .

  6. badissie

    lire le mariage est sacrée dans notre religion

  7. LECTEUR

    La mixité dans l’école algérienne a aussi fait reculer le mariage a un âge avancé dont la raison essentielle est d’ordre psychologique et psychique.Avant les garçons étaient intimidés par les filles et vice versa.Pour parler à une fille avant ou simplement l’offre d’un sourire -uniquement-d’une fille était un exploit que seulement quelques fortunés et chanceux réalisaient.Donc la fille était cette ‘chose ‘ sacrée et intouchable et même inabordabe mais Maintenant ils se connaissent mieux et le mur de l’interdit a été defoncé et la fille et le garçon sont devenus presque frères ou soeurs.La banalisation des rapports fille/Garçon a presque enlevé les envies de mariage ou d’union sacrée!

    • Bouchentouf

      Salem Monsieur Lecteur, je pense que le mariage n’est pas une union sacrée, que c’est plutôt un contrat civil ou les deux parties s’unissent pour le meilleur ou pour le pire devant des témoins tout en leur garantissant leurs droits juridiques. Maintenant est-ce que la seule présence d’un imam pour la bénédiction le « sacralise » comme vous le pensiez peut être ? Il n’est pas si certain quand l’on constate de plus en plus de cas (femmes ou hommes divorcés échaudés par le divorce) où il peut être assimilé à un mariage temporaire différent du Mout’âa (jouissance) ne garantissant pas totalement les droits élémentaires des futurs mariés. Il est de plus en plus courant même ici en France, de passer d’abord par l’officialisation Publique détentrice de la légalité, institution profane qui n’a donc rien de sacrée. La fornication et l’adultère sont des problèmes majeurs dans toutes les sociétés du monde, certaines se sont adaptées en étant plus permissives avec des d’adultes consentants, d’autres comme l’Islam propose le châtiment corporel ou la mort par lapidation. Certes, le châtiment a une vertu dissuasive, mais quand le jeune homme et la jeune fille sont trop pauvres pour fonder une famille, la nature finit toujours par l’emporter, et ce désir comme un volcan, ne prévient pas quand il se réveille. Seul Dieu est le plus savant……..Cordialement

  8. a.dennoun

    Annonce:
    Jeune algerien,30 ans,celibataire, chomeur,vivant avec mes parents et 2 freres maries, cherche femme possedant un appartement et boulot pour mariage. Aucune importance d’age,physique,religion.
    Priere de me contacter au …414 925 286 3213. Mentionnez SVP « chomeur cherchant issue »
    A.D

  9. belamri abdelkader

    Pour avoir une idée sur le désarroi des jeunes et des moins jeunes d’ailleurs sur le probleme de logement et ses conséquences sur le mariage,je vous conseille de suivre sur you tube les temoignaces de feu Maidi de sétif allah yarhmah avant qu’il ne sombre dans la démence et mourrir sans réaliser son reve pourtant admis et souligné dans la constitution.Attention,pour les pudiques, ,certaines séquences peuvent choquer.

  10. Attou

    ma foi ceci est des plus intéressants comme théme et je suis bien le débat

  11. k/faraoun

    Généralement ceux sont les femmes qui sont au devant de la scène pour le mariage et qui font la liaison entre les deux familles et c’est elles qui décident du mariage tandis que les hommes se rencontrent pour « parapher » la décision des femmes ou se rencontrer pour la première fois à la cérémonie religieuse(fatiha). Donc le travail de fond se fait par les femmes et non pas par les hommes comme auparavant. Mais ce qui génère le problème entre le couple c’est aussi les femmes et c’est elles qui sont généralement à l’origine du divorce.Donc ceux sont les femmes qui font l’union et la séparation
    ( toukhtoub oua talague) et tant que les femmes continuent à gérer les mariages à leur guise tant que le nombre de divorce augmentera

  12. Souad D cite sabah

    Les temps ont changé et le mariage est cher..moi j ‘ai aimé le commentaire mr Kfaraoun il dit vrai les mamans ne sont plus comme avant quand elles disaient benti sabri non elle dit je connais un avocat.je te laisserai pas une minute ceux sont elles qui remontent et défaitent les jeunes couples.

  13. LECTEUR

    Salam Monsieur Bouchentouf !je voulais simplement parler des retombées de l’éducation collective et ses conséquences sur le mariage.Au risque de me répéter avant, dans les années 60 et 70,les quelques « dégâts » et « accidents  » se terminaient par un mariage entre étudiants et étudiantes.Maintenant ces-dégâts- je pense,commencent à un âge précoce .Cordialement!

  14. Claude.B

    Bonjour ,
    A la lecture des commentaires ,j’ai envie de vous poser une seule question :Et l’amour dans tout cela (je parle bien sur de sentiments ) , a t il une place au milieu de ces considérations essentiellement matérielles ?
    Cordialement .

    • Bouchentouf

      Bonjour Mme Claude B
      L’amour dans tous cela dites-vous ? Il se résume en quelques flèches tirées au hasard par Éros ou Cupidon. Il est à remarquer que la plupart des pensées désabusées ou vengeresses prenant le mariage ou l’amour pour cible sont dues à des auteurs souvent masculins, est-ce à dire que les femmes sont plus indulgentes ou que l’homme est un parfait partenaire ? En attendant la réponse escomptée, voici énumérées quelques unes de ces pensées sur le « t’aime » que j’ai trouvées les plus drôles.
      – L’amour n’est pas aveugle il est atteint de presbytie. La preuve, c’est qu’il ne commence à distinguer les défauts que lorsqu’il s’éloigne.
      – Ce qu’il y a d’ennuyeux dans l’amour, c’est que c’est un crime où l’on ne peut pas se passer d’un complice.
      – L’amour est cette merveilleuse chance qu’un autre vous aime encore, quand vous ne vous pouvez plus vous aimer vous-même.
      – J’épouserais volontiers une petite femme qu’une grande pour cette raison que, de deux maux, il vaut mieux choisir le moindre
      Et pour finir celle de Socrate à méditer avec modération : « Dans tous les cas, mariez vous ; si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux. Si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l’homme » …. Cordialement

    • Danielle B

      bonjour Claude,
      j’ai tout de suite pensé comme toi, et je dois avouer être triste de constater que les jeunes même actuellement et ici en france ne se marient pas avec le sentiment que c’est pour la vie, ils ne sont pas encore mariés qu’ils disent « si ça ne marche pas???? hé bien on divorcera, pour eux c’est aussi simple que ça, je pense aussi que le concubinage y est pour beaucoup, si ça fonctionne tant mieux, sinon hé bien chacun reprend ses billes et cherche un nouveau partenaire, tant qu’il n’y a pas d’enfants on peut je dis bien on peut essayer de se mettre à leur place, mais voilà moi je n »aimerai pas être à leur place, car les sentiments sont bafoués et piétinés et je regrette le temps où on prenait le temps de se connaitre, on se fréquentait, on profitait de la vie (sagement) et lorsque nous étions surs de nous, on envisageait des fiançailles et ensuite le mariage à condition que le mari ait une situation qui lui permette de fonder une famille, j’ai connu tout ça, je ne sortais pas sans une de mes soeurs attachée à mes basques (rires), j’avais des horaires stricts fixés par mes parents et gare si je dépassais, à presque 19 ans j’étais punie de sortie et mon fiancé venait à la maison où nous jouions aux cartes sous haute surveillance, heureux temps, ça fait maintenant 51 ans que je suis mariée et je ne regrette pas du tout l’éducation donnée dans ce sens par mon père et ma mère
      amitiés

      • Samia

        Vos propos les deux sont sincéres et l’amour?

        • Danielle B

          SAMIA
          à qui posez-vous la question????
          en ce qui me concerne, j’ai eu le coup de foudre pour celui qui devait devenir mon mari, j’avais 17 ans, et j’ai fait un véritable mariage d’amour
          nous nous sommes mariés en 62 en Algérie, il n’y avait de mon côté que mon père ainsi que les parents et 2 autres personnes de la famille de mon fiancé, pas de pièce montée, pas de bal, pas d’amis mais j’ai eu quand même ma belle robe blanche, je ne regrette rien et si c’était à refaire je n’hésiterai pas, à part la naissance de mes enfants ça a été le plus beau jour de ma vie
          bonne soirée

    • Mémoria,

      L’Amour n’a jamais cessé d’exister dans toutes les sociétés…C’est vrai que l’amour des vingt ans ne ressemblent pas à celui des trente ans,encore moins à celui des quarante ans.Quant à celui des cinquante ans,il est encore bien plus détonant et revivifiant que les autres en intensité et maturité.
      La problématique c’est de savoir si la majorité des couples se sont réalisés dans leur vie à deux…!

      • Mémoria,

        Corrigez: ne ressemble pas…
        Sorry !

      • Danielle B

        bonsoir mr MEMORIA
        à chaque âge l’amour est différent, dans mon couple rien n’a changé depuis notre rencontre coup de foudre, il y a eu bien sur des hauts et des bas mais je pense que nous avons réussi notre mariage puisque l’amour est toujours là aussi fort qu’au premier jour
        bonne soirée monsieur
        cordialement

  15. k/faraoun

    MME CLAUDE Bonjour
    Comment expliquer des mariages se terminer avec succès entre des hommes et des femmes qui se sont jamais vus et des mariages d’amour non réussis ou les hommes et les femmes se sont séparés par le coté matériel.L’amour c’est pas uniquement pour le bien mais aussi pour le pire .
    De notre temps , le matérialisme l’a emporté beaucoup sur le sentimentalisme et les sourires hypocrites ont remplacé les vrais sentiments du coeur.
    Cordialement

  16. LECTEUR

    Très bonne question de Mme Claude ! néanmoins le thème du mariage est tellement vaste que -je pense- l’on ne peut trouver la meilleure « recette ». Les sentiments sont certes très importants mais la vie à deux n’est pas toujours facile car les liens sacrés du mariage sont ,dès fois, brisés par des facteurs exogènes comme par exemple la pauvreté et ses « dérivées » qui rompent les liens d’amour et où le pain doit être ‘ramené à la maison par n’importe quels moyens.L’on peut me dire que la fidélité est un des socles du mariage mais les conditions matérielles poussent certaines familles à ne jamais se poser des questions concernant la provenance de l’argent, de la nourriture,des vêtements etc….Je suis très triste de parler ainsi mais cela existe et les gens aiment aussi profiter de la détresse d’autrui .Rares sont les mariages-de nos jours- qui durent toute la vie!

  17. LECTEUR

    C’est tout simplement beau et magnifique ce que vient de raconter Mme Danielle B. 51 ans d’amour …cela me rappelle la très belle chanson de Tino Rossi intitulée: »50 ans d’amour » Eh bien bravo Mme vous avez même battu le rossignol de la chanson Française ! A vos autres 50 ans .Respectueusement !

    • Danielle B

      MERCI mr LECTEUR
      je suis touchée de vos gentilles paroles
      encore 50 années???? sincèrement je ne crois pas, mais qui sait, et puis il y a un proverbe qui dit « quand on aime on a toujours 20 ans » il suffit d’y croire
      cordialement et bonne soirée monsieur

  18. Albarracin

    Trois points de vues! Pour dédramatiser …..
    Le cynique: —Je me suis marié une fois, merci j’ai donné et pour éviter la m^me erreure je ne divorce pas !!!
    Le sage —– Pas de femme à la maison, et tant qu’on aura un « ptit » brin de raison on restera vieux garçon, (chanson)

    Le prudent—- Une (femme) aujoudhui vaut mieux que deux demain….

    A vous de jouer  » concours reservé aux plud de 80 ans

  19. LECTEUR

    Messieurs Mémoria et Albarracin sont de redoutables philosophes en amour et de très grands connaisseurs .Bravo messieurs ! et attention au démon de midi ! Amicalement !

  20. badissie

    le mariage n est pas un contrat civil c est une union sacrée dans tout les religions , dans l islam MITHAK GHALID , a l’époque le couple se voyait avant le mariage avec des limites a ne pas franchir dans tout les religions , et c’était ce la le charme , et les mariages durées , j’aime pas entendre parler de zauodj el moutaa ( mariages temporaire ) qui n a rien a voir avec l islam , et vous savez que les chiites c est des khawaridj et des koffars , je félicite madame DANIELLE B pour ces 51 ans de mariage , cela fait plaisir d’entendre des témoignages pareille ,

    • Danielle B

      bonjour mr BADISSIE
      hé oui 51 ans de mariage au mois de juin cette année
      merci pour vos félicitations, j’ai parfois l’impression d’avoir rêvé ce demi-siècle, c’était hier et en même temps ça semble si loin
      bonne journée monsieur
      cordialement

  21. k/faraoun

    je viens d’appendre ce matin par la chaine française la cinq une émission relative aux maternelles ou plus de 400 000 femmes sont battues chaque année dont 122 sont mortes sous les coups et blessures de leurs maris soit une femme tous les trois jours. Ces femmes la ne sont-elles pas mariées avec des sentiments et ceci c’est pour vous dire que le temps fait changer les caractères de certains etres humains

  22. Claude.B

    Bonjour Mr k/faraoun ,
    De tout temps et sous toutes les latitudes les femmes ont été battues ,mais alors qu’avant elles se taisaient par honte et crainte de devoir subir encore plus de sévices ,elles parlent aujourd’hui ,donc on peut établir des statistiques .Mais fort heureusement on ne se contente pas que de donner des chiffres ,on leur vient en aide pour les sortir des griffes de ces monstres ,et dans la mesure ou elles acceptent de porter plainte « ces bons maris ou concubins « sont poursuivis et inculpés pour coups et blessures ayant entraîné la mort quand c’est le cas .
    Dans ces cas là peut on parler de sentiments ? Certainement pas ,tout au moins de sentiments partagés ,les femmes qui restent avec des maris violents disent qu’elles ont toujours l’espoir de les voir changer ,jusqu’au jour ou elles se rendent à l’évidence .Elles parlent et dénoncent leurs bourreaux car ce n’est plus un tabou dans la société de nos jours ,et les rôles sont enfin inversés ,avant on rendait presque la femme coupable des coups qu’elle recevait ,maintenant les hommes sont enfin considérés comme coupables lorsqu’ils s’adonnent à ces traitements sur leurs épouses .
    Je ne pense pas qu’il y ait plus de monstres aujourd’hui ,simplement ils sont dénoncés et punis comme il se doit .
    Cordialement .

  23. Hakim

    Il fût jadis le temps de faire connaissance par l’intermédiaire de la famille de la soeur ou d’autres moyens aujourd’hui on vit dans un monde virtuel et toutes les traditions sont bannies à travers le monde.On vit ,on dort,on mange avec l’internet,le monde est devenue un village y’a qu’à voir vous prenez l’avion depuis chez vous et quelques heures après vous êtes au fin fond du monde et probablement en une journée le soir vous êtes chez vous n’est-ce pas ? la société algérienne à évoluée je ne sais pas si c’est dans le bon sens elle suit le mouvement avec la technologie qui fait le 90% de notre quotidien donc la femme Algérienne est devenues exigeante et quelque part elle n’a pas tort c’est à elle et elle seule que son destin en dépends.Elle n’est pas aussi naïve qu’elle était autrefois par la force des choses elle est instruite et Dieu soi-loué je suis extrêmement heureux pour elle quand aux hommes toujours la même litanie (macho) jusqu’au bout des ongles et parfois illettré sale sans savoir vivre,la plus part avec leur gandoura la barbe qui me fait rappeler la légion étrangère et se dit (musulman pratiquant) pour se démarqué du reste de la société, ce n’est que des signes ostentatoires qui font frémir.La société doit impérativement changer dans tous les sens du terme et regarder l’avenir avec sérénité,habiter seul loin de la famille c’est le seul moyen de fonder des bases solides sans l’intervention des familles concernant du futur couple, et bon vent à toutes et à tous.

  24. k/faraoun

    Notre prophète (SAWAM) a dit dans un hadith « que celui qui est le meilleur de nous est celui qui est le meilleur avec sa femme et celui qui est le plus mauvais est celui qui est mauvais avec sa femme » s’il n’y aurait pas de femmes il n’ y aurait pas d’hommes et inversement et dieu a créé l’homme et la femme pour en faire un monde avec des bons compléments

  25. badissie

    monsieur hakim chaque société dans ce monde a ces traditions dans les habits et autre chose qu’on doit respecter , alors la gandoura fait partie de notre patrimoine , et la barbe de la SUNNA , alors chacun est libre , de s’habiller comme il veut , par exemple un écossais qui porte une jupe c’est sa tradition qu’on doit respecter ,donner vos avis sans offenser les gens ,Amicalement

    • Hakim

      Sala ouaâlikom Badissi,Très aimable à vous pour votre courtoisie,mais comprenez moi un exemple je ne vous voie pas aller travailler en gandoura n’est-ce pas il est clair que la gandoura date depuis des décennies j’allai dire fait partie de notre culture certes mais pour l’amour du ciel quand je vois des adultes porter des gandoura, et par dessus,un veston en cuir la y’a quelque chose qui ne tourne pas rond c’est hybride on s’occidentalise malgré soi.Donc il faut une certaine prestation et digne, aujourd’hui je ne sais pas comment qualifier notre société, y’a de tout chose que je ne suis pas habitué à voir.Personnellement mes aïeux,ainsi que mes parents nous ont inculqués nos traditions et que malgré mes quarante ans d’absence de ma ville natale j’ai toujours gardé une certaine retenue à l’égare de mes aïeux ainsi que mes parents aujourd’hui tout fout le camps y’a rien de vrai chez nous.Quand porte une barbe je vous l’accorde c’est (sunna) mais il ne faut pas non plus exagéré ce qui importe c’est sa foi et non des signes qui font frémir de nos jours,de mon enfance j’ai vu des personnes très respectueuses et qui ne portaient pas des barbes de la sortes,alors soyons cohérents avec soi-même et avec la société dont on fait partie ce n’est pas on portons une barbe qu’on tire en longueur de journée que ça vous fait un bon musulman pieux loin s’en faut,de nos jours on est stigmatisés par le monde occidental comme de la peste,parce qu’on donne une fausse image de notre belle religion.Badissi sans vous offensé aujourd’hui je nous vois comme une calebasse vide de substance,on cri à corps qu’on est musulmans mais hélas trois fois hélas l’essentiel ne suit pas.Toute mon amitié.

  26. badissie

    oui monsieur Hakim les signes c est des libertés individuelles , la foi ne se mesure pas aux habits ou aux physique de la personne , et personne n est sure qu’il est un vraie croyant seul DIEU peut le savoir , mais ce que je veut dire que l’habit ne devient pas une polémique ,comme le cas du hidjab en france ou en tunisie en tant du dictateurs et tyran de bénali , vous savez dans la mosquée il y a des gens qui prie avec pantalon ,avec gandoura , djellaba , pantalon mozabites , et il y a aucun problèmes , chacun respecte l’autre ,mais la religion reste toujours vitale pour notre vie , seulement il faut discuter calmement quand il y a des divergences, et chacun apporte ces preuves en essayant de convaincre l autre .
    dans mon travaille je me déplace beaucoup je passe par DJELFA il y a des djellaba et bernous qui dépasse les 60 000 da ont vous offrir une (rire) ,mes respect et amitiés mon chère HAKIM

Répondre