La Voix De Sidi Bel Abbes

Alger reproche à Paris de se servir de la crise malienne

La volonté française d’encourager une intervention militaire au Nord Mali irrite Alger. Dans une déclaration à notre confrére TSA, une source diplomatique algérienne dit « comprendre les motivations françaises » dictées par deux facteurs. « D’une part, par le souci de protéger les intérêts économiques et autres de la France dans la région et d’autre part, par des considérations franco‑françaises de politique intérieure dans le sillage du débat hexagonal sur le leadership du nouvel exécutif français sur la scène internationale », a indiqué la même source.

Ce jeudi 11 octobre, le président français Français Hollande a catégoriquement rejeté toutes négociations préalables à une intervention militaire africaine au Nord Mali, une proposition avancée la veille par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki‑moon. « Discuter avec qui ? Avec Aqmi ? Qui peut imaginer qu’il puisse y avoir là des conversations qui puissent être utiles ? » a déclaré M. Hollande à des médias français à la veille de son premier déplacement en Afrique depuis son élection

Alger est également irritée par les accusations portées « par certaines sources françaises bien anonymes » de bienveillance à l’égard des terroristes, selon la même source diplomatique. « La position de l’Algérie n’a rien d’ambigu et nous n’avons jamais exclu le recours à la force contre les groupes terroristes d’Aqmi et de leurs affiliés du Mujao », ajoute la même source qui rappelle que l’Algérie a aussi des intérêts dans la région. « Que les choses soient bien claires, l’Algérie a ses propres intérêts de sécurité et il ne faut pas faire l’erreur de vouloir la préempter comme simple maillon d’un schéma de sécurité collective conclu ailleurs et selon un agenda qui n’est pas forcément le sien », explique notre source.
Outre ses intérêts de sécurité, l’Algérie est soucieuse des conséquences de l’éclatement d’une crise humanitaire à ses frontières sud en cas d’attaque militaire aveugle au Nord Mali. « Nous sommes, plus que d’autres peut‑être, conscients des conséquences lourdes, y compris sur le plan humanitaire, d’une option militaire aléatoire qui ciblerait sans distinction aucune et les populations du nord du mali et les groupes terroristes », prévient la même source diplomatique.
Au président français qui refuse de dialoguer avec les islamistes, même touareg, la source diplomatique algérienne rappelle les préalables d’Alger pour une intervention militaire étrangère au Nord Mali. « Pour nous, il s’agit au préalable, d’intégrer les groupes touareg d’Ag Ghaly et du MNLA dans un dialogue politique pour la recherche d’une solution politique négociée avec les autorités centrales de Bamako sur la base de schémas de power sharing et de gouvernance locale qui excluent toute atteinte à l’unité nationale et à l’intégrité territoriale de ce pays frère », explique  t’on a notre ource.
L’Algérie, qui connaît mieux que la France la région du Sahel, explique ainsi sa stratégie qui consiste à isoler les groupes armés affiliés à Aqmi pour les affaiblir militairement. « L’intégration des groupes touareg et des autres groupes ethniques du nord du Mali qui, faut‑il le souligner, sont constitués de Maliens ayant des revendications légitimes, dans une dynamique politique avec les autorités de Bamako isolera davantage les groupes terroristes d’Aqmi et du Mujao en les vidant de leurs éléments autochtones, permettra de renforcer les capacités nationales du Mali et d’engager les groupes touareg et autres populations du nord du pays aux côtés de l’armée malienne dans la lutte et le traitement sécuritaire des groupes terroristes et leurs affiliés », détaille notre source qui plaide pour un dialogue, sans exclusion, avec toutes les composantes touareg.
« Nous estimons, par ailleurs, que le fait de vouloir disqualifier, à tout prix, les Iforas regroupés autour d’Ag Ghaly au bénéfice d’un seul interlocuteur choisi à dessein, le MNLA, ne peut constituer la base d’un dialogue réellement inclusif et porteur de solution durable pour la sécurité et la stabilité du nord du Mali », met en garde la même source.;selon toujours notre confrére tsa Pour sa part; Alger préconise donc le dialogue avec les groupes armés non affiliés à Aqmi, avant l’intervention militaire. « Le recours à la force contre les groupes terroristes et les narcotrafiquants trouvera également toute son expression dans le recours aux cadres opérationnels réaménagés par les pays du champ ».Nous pensons que nos lecteurs  et lectrices pourront apporter a travers leurs commentaires  des avis sur cette situation bien embarassante dans cette partie nord de l’Afrique en  droit a la paix et au développement.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=15739

Posté par le Oct 12 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, EVENEMENTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

27 Commentaires pour “Alger reproche à Paris de se servir de la crise malienne”

  1. kerroum retraité

    Le président Francais est coincé .Sur tous les fronts il n’avance pas ; il recule dans les sondages..il risque de connaitre le meme itinéraire de son prédécesseur.Ce sera une aventure de trop que nous souhaitons pas.Dommage la solution des armes n’arrange pas forcément les choses ».Voila mon avis , aux autres lecteurs de direce qu’ils pensent.Bonne soirée

  2. giselle de Marseille

    L’Algérie a ses raisons.le président Francais écoute les Américains il nous veulent un bourbier nouveau comme ils l’ont fait en Irak.

    • MOHAMED

      Ce sont nous qui vivons ces bourbiers , les occidentaux en vivent . La vente d’armes russes à la Syrie ne cesse de croître, les forces US recrutent et envoient des mercenaires, alors que les têtes de turc jubilent et donnent des leçons de démocratie: et comme par Hasard on n’entend plus Parler de genocide armenien .
      En ce qui concerne la crise maliene, c’est l’armée et le peuple malien qui doivent en trouver la solution, qu’elle soit politique ou militaire. Les pays voisins et frères au Mali peuvent contribuer à la sortie de crise. Quand aux interventions militaires occidentales, elles ne vont que servir les pays intervenants, économiquement ou politiquement. En plein crise économique et avec des taux de chomage élevés, on attaque et on fait la guerre: yes , they can! Barakoland Est toujours en campagne électorale!

  3. Dag Amestan

    Je connais bien la région du Niger, Nord Mali et sud algérien. Il faut préciser que c’est une tres vaste région désertique mais riche en ressources naturelles. elle recéle de gros potentiels en uranium (sud algérien:Timgaouin -Abankor, nord Mali (Tessalit et région de kidal), Niger:(Arlit et Imouraren). il y a aussi des perspectives pour la découverte de gisements de gaz et de pétrol sur les territoires du nord Mali(Taoudani) et le Niger (Tamesna?).
    La France produit la majorité de son électricité à partir du nucléaire
    elle a besoin de sécuriser ses approvisionnements d’uranium à partir d’Arlit et dans un futur proche d’Imouraren qui est un des plus grand gisement d’uranium du monde. L’entreprise française Total a déja jeté son dévolu sur le pétrole éventuel du Taoudani. La France doit donc défendre ses intérêts. C’est pour cela qu’elle veut aller en guerre sans engager ses troupes sur le terrain. Ce sera les africains qui la réaliseront pour elle. C’est une guerre par procuration: Que vaut un africain à côté d’un bon français pure laine?
    L’Algérie a aussi ses intérêts dans la région: SONATRACH cherche du pétrole dans le Taoudani. Elle a peur d’un flot de réfugiés qui se déversera sur Tin Zaouatine, Timiaouine et Borge Bagi Mokhtar. L’instabilité dans la région joue contre les intérêts de l’Algérie. Elle connait bien la population tribale des touaregs. En cas de guerre , vu l’imensité du territoire, le type de guerre de mouvement à caractére de guerillya, cette derniére peut durer des années et des années. Ce sera un bourbier.

  4. khabbar

    نشرت إذاعة فرنسا الدولية صورة لفرنسيين، قالت إنهما ضمن المجموعات الجهادية المرابطة في مدينة غاو المالية، ويظهر الفرنسيان يحملان سلاح كلاشنيكوف، جالسين في مؤخرة سيارة مكشوفة رباعية الدفع.
    قالت إذاعة فرنسا الدولية إن الرجلين اللذين كانا جالسين أمام عنصر من عناصر التنظيم الجهادي، ارتديا عباءة  »الجهاديين »، بمدينة غاو شمال مالي، في وقت تردد كثيرا أن الرجلين ينتميان إلى المخابرات الفرنسية، بينما أوردت الإذاعة الفرنسية أن  »الرجلين في الحقيقة ينتميان إلى مصالح الاستعلامات الخارجية وأرسلا في مهمة إلى مالي من ثكنة عسكرية تسمى  »مورتييه »، وأشارت إلى أن  » »مهمة الرجلين هي تقديم الدعم للعناصر الجهادية في مالي للوصول إلى تبرير كاف من أجل التدخل العسكري في البلد »، على أن هذه الفرضية  »أكثـر قبولا »، واستبعدت الوسيلة الإعلامية الفرنسية أن يكون الرجلين من جنسية مغاربية أو إفريقية مثلما نقلته تقارير إعلامية، منها جزائرية، من أن صفوف التنظيمات الجهادية تدعمت بفرنسيين من أصول مغاربية وإفريقية، وقالت إن فرضياتها  »لا تنطبق على حالة الفرنسيين اللذين تم تصويرهما  »خفية »، جالسين في سيارة نفعية قرب المنطقة التي اختطف فيها الدبلوماسيون الجزائريون في غاو يوم الخامس من أفريل الماضي. وهما يحملان سلاحا من نوع  »كلاشنيكوف » ويرتديان ملابس عادية.

  5. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    Sur la Une du Quotidien d’Oran d’aujourd’hui et le titre Alger et la roue de la fortune, regardez bien la photo en face. Christine Lagarde, comptant les doigts de sa main droite avec sa main gauche, semble dire à Karim Djoudi:
    – File-moi 5 Milliards !.
    Le ministre, les sourcils hauts et la bouche aussi grande-ouverte que ses yeux:
    – Encore !
    Ou alors:
    – Karim, tu n’es pas venu ce soir !
    – Christine, tu sais que je suis marié!
    Et si mes amis se prêtaient aussi à ce jeu de dialogue avec les commentaires ?

  6. Kerroum retraité

    un article d’actualité brulante je remercie la voix de sba pour ces ouvertures sur les événements qui nous concernent.

  7. Kerroum

    je n’ai pas terminé ;car j’ai donné le premier ;un avis et je suis en attente de réactions des amis lecteurs vu importance de cette situation et pas trés satisfait de la polémique sur candidats des partis.

  8. benamar

    Hollande court a sa perte dans cette aventure dans le sahel

  9. lecteur de la voix

    Christine : Eh Karim file moi du blé
    Karim : pourquoi faire ?
    Christine : Pour acheter un bout d’Egypte
    Karim : et moi alors ?
    Christine : On te refile Lafarge Alg ( ex Orascom).
    Karim : Et quoi encore ?
    Christine : Un riad à Marakech, une hutte en Casamance, ou un pied à terre à Mayotte, ça te dit?
    Karim : y a pas quelque pavillon en France ?
    Christine : Pas possible, les chinois ont tout pris.

    • elhadj abdelhamid

      Christine : 5 Milliards , tebriha mene ând Si Karim, rabi yekhlef inchallah, youyouyouye,
      Karim : El khlifa âla Allah , ou ma l’ FMI la tartag !

  10. gamra de sidi khaled

    La France a pratiquement fait ou opéré a un forcing pour faire la guerre via ONU .Le scénario de l’Irak va se répéter..

Répondre