La Voix De Sidi Bel Abbes

« Akhir Halka », à travers un joli texte d’un Lecteur de la VDSBA

Un commentaire digne d’intérêt ,a attiré notre attention,ce matin en ouvrant notre journal il s’agit du spectacle donné hier  par notre ami et artiste Abbes Lacarne à travers la qualité du spectacle , et sa fidèle description narrée par notre ami Miloua , qui n’est pas passée inaperçue ,et c’est pour cela que nous reproduisons texto ,la narration de ce précieux vécu que tout un chacun des Belabesiens ,qu’il a vécu à un moment de sa vie dans cette mythique « Tahataha » ,qui a vue couler notre insouciance  jeunesse ,à travers  ces troubadours de la vie et de la scène.Nous laissons à nos lecteurs  tout le plaisir de se retremper dans cette sympathique ,et précieuse atmosphère qui n’existe malheureusement plus de nos jours.Merci monsieur  Miloua d’avoir fait vibrer à travers votre commentaire cette fibre nostalgique d’une lointaine époque ,et domage pour nous d’avoir raté ce spectacle ,que nous compensons à travers la lecture suivante:                                                                                                              AKHIR HALKA DE RETOUR cette journée de l’eau a eu comme lieu de  décors la maison de la culture mais je ne vais pas relater cette manifestation mais plutôt accorder mon intérêt au spectacle qui a eu lieu l’après midi AKHIR HALKA de Lacarne belabbes.
Avant de vous tremper dans l’ambiance de ce montage artistique il faut pour vivre cette œuvre être conditionné c’est a dire avoir vécu son enfance aux années ou notre seul distraction et le seul décor était la grande place de GRABA dite TAHTAHA    c’était notre café théâtre dans le vrai sens du terme. les cafés riverains de cette place dès les premières heures de la journée diffusaient a partir de leur pick up leur meilleurs 78 tours par des chansons des chioukhs el madani , abdelmoula aux airs acompagnés par la melodie des flutes et aux rythme des gallals e tbendairs.Le cafe bosphore nous transportait sur les bords du ni lavec farid el atrache et samia gamel tout en sirotant notre the a la menthe servi avec des beignets croustillants sur unplat en alluminium.Dans ce brouhaha et cette cacophonie de vieux disques enrailles ,entraient en scène sur la place dite TAHTAHA les grands artistes et diseurs de contes que sont les goualas .Ils n’ont pas appris leur art sur les planches ni suivis des cours de theatre mais ont acquis ce don de peres en fils aux cours des longues veillees eta travers leurs periples de hameaux en hameaux ,de villages en villages et de villes en villes recoltant les poemes ,les adages, les contes et les expressions populaires avec une diction et un jeu d’expression corporel dont ils avaient le secret. C’est cette époque,qu’a voulu nous faire revivre de ses cendres notre phœnix de la scene Lacarne Belabbes ,On s’incline devant son initiative lui qui interprétait pendant son jeune age avec la troupe du « miroir du peuple »les grands classiques tels que Coriolan et Shakespeare.Passer du théâtre conventionnel au théâtre d’expression libre dont chaque représentation ne ressemblait pas a la suivante de par l’innovation dans le texte et dans les tableaux il faut oser le faire.Le public invité et choisi était tenu en haleine pendant 2 heures on vivait toute la panoplie du goual, adages,contes,chants bedouis, a l’occasion de nos traditions ,mariages oua3dates, des flashs de nos moeurs et coutumes oh! combien accompagnes par l’assistance pour reprendre en refrain nos chants d’enfance.AKHIR HALKA est un message envoyé pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel vehiculé par ces voyageurs de la culture il nous faut prendre soin que cette HALKA ne soit pas AKHIRA ne serait ce qu’en memoire de nos grands chioukhs et par respect de cet atelier théâtral composé des interprété Lacarne abbes , Sedjari abbes, Bensaid mehadji le danseur Miloud et les jeunes virtuoses de la gasba ,du guelal et du bendair .Bravo les gars vous savez tracé la voie la relève sera assurée je ne terminerai pas sans dédier cet écrit a nos frères artistes qui nous ont quitté Saim el hadj et lakhdar ,hamidouche,zergui,djillali,mkalech,allah yar hamhoum

miloua

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=1565

Posté par le Mar 23 2011. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre