La Voix De Sidi Bel Abbes

Affaire Merah revient avec des interrogations en France .

Nouveaux rebondissements dans l’affaire Mohamed Merah, le « tueur au scooter » de Toulouse, en France. Selon les médias français, les juges d’instruction en charge de l’enquête ont demandé, ce mercredi 6 juin, la déclassification de toutes les notes des services de renseignements dans cette affaire. Les juges cherchent à faire la lumière sur d’éventuelles failles des services de renseignements français. Ils veulent aussi récupérer l’intégralité des conversations entre Mohamed Merah et les négociateurs de la police avant l’assaut du Raid, l’unité d’élite de la police française. Mohamed Merah a trouvé la mort le 22 avril.Lundi, dans un entretien au journal Le Parisien, le nouveau ministre de l’Intérieur Manuel Valls a indiqué avoir demandé un rapport sur « ce qui a dysfonctionné dans cette affaire ». « Dès lors qu’un homme, peut‑être seul, a pu commettre de tels crimes, nous sommes face à un échec : l’État n’a pas su ou pas pu protéger des Français », a‑t‑il ajouté. « Il s’agit d’en comprendre les raisons, ajoute le ministre. J’ai chargé la Direction générale de la police nationale (DGPN) et la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) de me fournir une étude très complète sur ce qui a dysfonctionné dans cette affaire ». « Il y aura nécessairement une réforme des services de police au sein de la préfecture de Paris », a conclu le ministre.Dans ce contexte, un livre intitulé Affaire Merah, l’enquête paraîtra le 14 juin prochain. Les auteurs, deux journalistes de l’hebdomadaire L’Express, reviennent avec beaucoup de détails sur l’affaire. Ils mettent notamment en cause les services de renseignements français. L’enquête pointe aussi les erreurs dans les assauts successifs de la police et surtout la sortie de Mohamed Merah quelques minutes avant l’assaut. Le tueur au scooter aurait quitté son appartement sous surveillance pendant une heure avant de le regagner une heure plus tard sans qu’il ne soit vu par les policiers.Pour L’Express, qui a publié des extraits du livre, « Mohamed Merah aurait pu, Mohamed Merah aurait dû être arrêté avant les meurtres ». « C’est l’organisation policière qui est en cause dans le suivi raté du cas Merah, tout comme elle l’est pour l’interminable assaut de la rue Sergent‑Vigné », ajoute l’hebdomadaire dans un commentaire accompagnant la publication des extraits du livre.Ces rebondissements vont dans le sens de la stratégie de défense choisie par l’avocate algérienne de la famille Merah. Dès le départ, Me Zahia Mokhtari a en effet fait le choix de placer le débat sur le rôle des services de renseignements français dans cette affaire (lire). Selon l’avocate, Mohamed « Merah a été manipulé et utilisé dans ces opérations par les services français et a ensuite été liquidé pour que la vérité ne voie pas le jour ». Elle a indiqué qu’elle remettrait à la justice française « une première liste de trois noms, ceux d’un responsable des services français et de deux autres personnes de nationalités différentes qui « travaillaient » avec Mohamed Merah, pour qu’elles soient entendues dans cette affaire ». Selon elle, Mohamed Merah avait par ailleurs « demandé à parler avec la presse mais cela lui avait été refusé ». Mais plus de 40 jours après la mort de Mohamed Merah, Me Mokhtari n’a toujours pas porté plainte en France.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=13908

Posté par le Juin 7 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

20 Commentaires pour “Affaire Merah revient avec des interrogations en France .”

  1. GHERBI SBA

    oh c’est un petit coup des socialistes qui veulent meubler leur programme avec les dernieres décisions irréfléchies sur la retraite ils ignorent la crise qui va vite les rattaper…parole de petitALGERIEN

  2. HAKIM

    Les services de renseignements français pourraient le captiver vivant mais ils ont préféré le tuer sur ordre de leur responsable pour éviter de démontrer les complicités et les faiblesses de leurs services Pourquoi son avocate n’a pas porté plainte en france aprés 40 jours de sa mort?

  3. EL GUELLETI

    @ Hakim

    Flagrant délit ….Capturer et pas captiver

  4. HAKIM

    Si el guelliti bonjour
    j’ai dit : »le captiver vivant » c’est le privé de liberté pour le mettre en prison Le dictionnaire parle de l’action de s’emparer de ce qu’on a pris en chasse (prise ou saisie) tout est dans l’ordre et je vais vous poursuivre pour diffamation auprès du journal.

    • Ramses

      Mr HAKIM
      EL GUELLITI a raison et vous perdrez le procès que vous envisagez d’engager.
      Captiver= retenir l’attention-passionner…
      Capturer= appréhender- retenir contre son gré….
      Salutations

      • Ennemi intime

        Coupons la poire « française » en deux:

        Même Si El Guelliti ne formule pas que c’est le Mossad qui a captivé feu Merah en le faisant voyager en Israël,Afghanistan,…Algérie et d’autres pays,sémantiquement Merah a été …captivé par les voyages,la bonne chère et la belle vie grâce à l’argent facile…qu’il croyait être …fondamentaliste ! Là El Guelliti a raison !
        Mr Hakim a aussi vu juste en parlant de capture hypothétique par les services de renseignements français;seulement ces derniers qui pistaient Merah depuis ses frasques d’ado,croyaient avoir affaire à un « sous-marin » du DRS qu’il envisageait de « retourner » un jour pour noyauter les maquis « extrêmistes » en Algérie.
        Les services de renseignements français se sont aperçus un peu trop tard que ce n’était pas le DRS algérien qui patrouillait à Toulouse mais bien les katzas du Mossad qui sous-traitaient Merah.Un coup de Natanyahou contre Sarkozy,à son insu(les deux hommes ne se blairaient pas) et qui a foiré parce que Merah était un amateur(il n’a pas exécuté les paras ) mais assassiné la famille israëlite…
        Merah exécuté par un sniper honorable correspondant,la DCRI est en …train de …CAPTURER le premier tueur à moto des parachutistes français d’origine maghrébine.Tueur à moto très sélectif sur des cibles basanées qui ne feraient pas « couler » l’establishment français très conservateur.Le Mossad ménage la SM française pour qu’elle lui retourne l’ascenseur en pérennisant la…CAPTURE des témoins qui ont disparu…

        Respectueusement !

        • Claude.B

          Bonjour ,
          Bien qu’ayant suivi cette affaire de très près , dès les premières heures ,puisque résidant à Toulouse ,bien qu’étant au fait de tout ce qui a été dit et écrit sur le sujet ,bien qu’ayant entendu la rue ,qui est aussi une source d’information certes non officielle mais cependant à laquelle on peut accorder une certaine crédibilité ;je ne suis pas à ce jour arrivée à avoir vos certitudes sur les tenants et les aboutissants de cette affaire .Mais il est vrai que je ne suis qu’une modeste citoyenne dont les activités ne prédisposent pas à être dans le secrets des dieux .
          Cordialement .

          • Ennemi intime

            Ce n’est pas moi Madame qui ait subi les critiques d’une partie de la classe politique française ces jours-ci sur la gestion de l’affaire Merah ,mais bien Bernard Squarcini le chef du Contre-espionnage français…!
            S’il y a secret des Dieux,il se trouve plutôt dans les derniers quarts d’heure de l’assaut mené contre Merah.Vous savez ,il n’y a pas besoin d’être Toulousaine comme C. Nougaro pour savoir que les grenades jetées dans le réduit de Merah pouvaient être incapacitantes mais aussi euphorisantes jusqu’à faire « délirer » …et l’enregistrer dans…sa démence…

            «  »Tu verras,tu verras ! » »
            Amicalement vôtre!

            • Claude .B

              Et bien Monsieur ,l’avenir nous éclairera ,je l’espère fortement .Ma nature m’incline à attendre les résultats de l’enquête ,et tant que tout n’a pas été mis sur la table ,je réserve mon pronostic ,cependant ,je respecte tout à fait votre analyse .
              « Nous verrons ,nous verrons ! »
              Amicalement .

  5. merabi

    c’est du folklore du PS ils ya d ‘autres chats a fouetter mister hollande.

  6. EL GUELLETI

    Bonjour si Hakim , c’était pour te taquiner .

  7. hami de sba

    priere de se respecter surtout en cette journée pieuse pour bone image journal belabbésien

  8. HAKIM

    si el guelliti
    commente les sujets qui sont intéressants et évite de perdre ton temps (conseil de frère).

  9. brahim.ch

    Zones d’ombre. Une enquête journalistique à paraître révèle un nouveau détail troublant dans l’affaire Merah.
    Près de trois mois après la série de meurtres commis dans la région de Toulouse-Montauban, les interrogations se multiplient. Alors que les juges d’instruction viennent de demander auprès du gouvernement la levée du secret-défense, un livre à paraître le 14 juin révèle de nouveaux éléments à propos de l’enquête relative aux crimes imputés à Mohamed Merah. Deux journalistes de l’Express, Eric Pelletier et Jean-Marie Pontaut, rapportent ce qui constitue, à leurs yeux, un « mystère » qui « demeure entier » : la police judiciaire a découvert le 21 mars un document inattendu dans un local loué par l’homme encerclé alors par le RAID. Extrait de l’ouvrage :
    Que faisait cette petite carte de visite, pliée en deux, sur le sol du box de l’avenue de Grande-Bretagne ? Le parking souterrain où l’assassin cachait son scooter est un endroit où l’on ne s’attend pas à trouver les coordonnées d’un collègue chargé de la protection… du chef de l’Etat. Sur le morceau de bristol figurent pourtant une identité, un numéro direct au palais de l’Elysée, ainsi que la mention d’un service : le GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République).
    Le fonctionnaire, un quinquagénaire considéré comme un excellent pro, travaille depuis près de vingt ans au sein de l’unité : il a notamment protégé Jacques Chirac, et ensuite Nicolas Sarkozy pendant son quinquennat. Ce membre du GSPR pouvait-il être un agent traitant ? Son unité n’a aucune compétence en matière antiterroriste, et ses membres ne sont pas habilités à traiter des sources, ce qui rend l’hypothèse peu crédible.
    Alors pouvait-il être une cible du tueur ou l’une de ses connaissances ?
    L’homme répond sans détour : « Je tombe des nues. Lors de nos missions, nous distribuons nos cartes de visite à de nombreux responsables, des collègues, des gendarmes et des personnalités locales. Peut-être l’une de mes cartes a-t-elle été perdue ? A part cela, je ne vois aucune explication, car je n’ai accompagné le chef de l’Etat ni dans son déplacement à Toulouse, ni dans celui de Montauban. Et je n’ai jamais suivi l’affaire Merah. »
    Contrairement au gilet pare-balles appartenant à la police et découvert sur le corps de Mohamed Merah, une carte de visite produite par un policier d’élite basé à l’Elysée n’est probablement pas l’objet d’une éventuelle transaction sur un marché noir. Curieusement, cette anomalie rappelle la découverte fortuite en 2006, lors du procès de Zacarias Moussaoui- incarcéré pour sa participation à la préparation du 11-Septembre, d’un contact téléphonique du terroriste Franco-Marocain renvoyant directement à Blackwater, groupe paramilitaire américain proche de l’Administration Bush et de la CIA. Une anomalie pour laquelle aucun expert classique n’a trouvé depuis d’explication rationnelle.
    Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, s’est engagé à « comprendre » ce qui a « dysfonctionné » dans le maillage policier autour de Mohamed Merah. La transparence gouvernementale se vérifiera dans l’autorisation, accordée -ou non- aux juges d’instruction par la Commission consultative du secret de la défense nationale, de consulter les renseignements accumulés par la DCRI sur l’auteur présumé de sept crimes. En avril, le député Guy Teissier, ancien membre d’extrême droite et proche du clan Sarkozy, avaitfait savoir, en sa qualité de président de la délégation parlementaire au renseignement, qu’il n’y avait eu, depuis le repérage jusqu’à la surveillance de Mohamed Merah, « aucune faille » dans le fonctionnement des services secrets français. Comprendre « Circulez, y’a rien à voir », en langage familier.
    Quant au dépôt de plainte contre le RAID annoncé fin mars par le père de Mohamed Merah, le mystère, lui aussi, s’épaissit : contactée par Oumma, l’avocate Isabelle Coutant-Peyre, en charge du dossier côté français, nous a indiqué qu’elle attendait toujours la venue de ses confrères algériens, censés disposer de vidéos comportant des éléments contraires à la version officielle. Un imbroglio administratif franco-algérien et relatif aux visas des avocats aurait retardé la procédure judiciaire. Afghanistan, Pakistan, Israël, Algérie, France : nimbée de mystères, l’affaire Merah s’apparente de plus en plus à une affaire d’Etats.

  10. HAKIM

    Bravo pour ta sagesse si Hami de SBA mais prenons l’exemple de cette journée pour les autres journées et l’exemple du mois de ramadan pour les autres mois de l’année et on serait des bons musulmans. Le respect c’est toute une éducation et merci encore de ta gentillesse.

  11. Claude.B

    Attendons les résultats de l’enquête ,c’est plus prudent ,l’expérience nous a montré qu’il fallait se méfier des preuves qui sortent opportunément ,et curieusement , à chaque changement de gouvernement .Les hommes politiques savent être maîtres en la matière ,toute formation politique confondue ,ils manient le projecteur avec une adresse impressionnante pour attirer l’attention des citoyens vers d’autres sujets d’actualité ,gagnant du temps en cela (ou essayant d’en gagner ) , dans la résolution des problèmes de fond qui inquiètent :le chômage ,la fermeture des usines ,etc……La justice va prendre le temps nécessaire à la vérification et au recoupement de toutes les données et preuves tangibles ,et la vérité éclatera quelle quelle soit ,car il devient de + en + difficile d’étouffer les affaires .Nous saurons ,car il est impératif pour le pouvoir politique de donner des gages au peuple qui a besoin de retrouver la confiance perdue ,et il sait qu’il est attendu sur ce dossier comme sur d’autres .

  12. HAKIM

    le projecteur est toujours manipulé par l’opposition dominante et l’enquète n’a pas encore démarré et le résultat c’est pour quand?Quelque soit la réalité issue de preuves meme tangibles l’affaire merad sera éttoufée comme d’autres affaires politiques et ce n’est pas avec ce dossier que le peuple francais va retrouver la confiance perdue et l’affaire merad est une afaire purement politique;

  13. HAKIM

    (suite)Juger merad c’est le laisser vivant et non pas le tuer pour éliminer toutes les preuves;

  14. smain

    bon sujet qui remet en cause des choses dans le pays des droits de l’home Hollande a du temps a perdre avec de dossier encombrant

  15. HAMID

    Merad a tué des musulmans et des chrétiens et rien.n’a été fait.IL suffit qu’il tue des juifs et que le monde politique francais bouge et Toulouse soit encerclée par un millier de policiers Ceci démontre que ce genre de problème sera résolu uniquement par la réaction des responsables politiques qui ont mis un terme définitif à cette affaire.

Répondre