La Voix De Sidi Bel Abbes

Affaire Khalifa : Le golden boy ne sera pas extradé

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé hier que « l’Algérie n’extrade pas les citoyens Algériens pour qu’ils soient jugés à l’étranger». A la question de la demande d’extradition de Abdelmoumen Rafik formulée par la France, Louh a répondu que « l’Algérie n’extrade pas les citoyens algériens pour qu’ils soient jugés à l’étranger, conformément à la loi, notamment l’article 698 du Code de procédure pénale ». Le tribunal criminel de Blida avait jugé cette affaire en première instance en mars 2007. 94 accusés étaient alors présents dans le box des accusés. Une dizaine étaient en fuite, dont le principal accusé, Abdelmoumen Khelifa. Les accusés avaient été jugés notamment pour les chefs d’inculpation d’« association de malfaiteurs, vol qualifié, escroquerie, abus de confiance et falsification de documents officiels ». Des peines allant jusqu’à la perpétuité avaient été prononcées à l’encontre des principaux accusés, dont le responsable du Groupe Khalifa, Abdelmoumène Rafik Khelifa. La justice avait été saisie pour cette affaire après que la Banque d’Algérie eut constaté en 2003 un trou de 3,2 milliards de dinars dans la caisse principale de la banque El Khalifa. Le ministre de la Justice a indiqué que l’article 698 du Code de procédure pénale « interdit formellement de livrer des citoyens algériens pour qu’ils soient jugés à l’étranger», affirmant que « les accusés sont jugés à l’intérieur du pays par la justice nationale lorsque les concernés sont de nationalité algérienne ». Il a affirmé également que « la justice algérienne est seule habilitée à juger les affaires qui ont eu lieu en Algérie, expliquant qu’ «il y a des procédures à suivre et dès que celles-ci sont achevées, le procès est automatiquement engagé». Louh a par ailleurs affirmé que le procès des personnes impliquées dans l’affaire Khalifa sera «public». Il a rappelé que les autorités algériennes avaient formulé une demande d’extradition d’Abdelmoumen Khelifa, principal accusé dans l’affaire, aux autorités britanniques. Celui-ci avait été extradé en décembre 2013 dans le cadre d’un accord conclu entre les deux pays. Selon le ministre, l’accord prévoyait quelques engagements concernant cette extradition à savoir « l’application de l’article 698 du Code de procédure pénale » qui souligne « clairement» l’interdiction de livrer des citoyens algériens pour un procès à l’étranger. Il a ajouté que les affaires portées devant la justice algérienne et qui ont eu lieu en Algérie relèvent de la compétence de celle-ci, soulignant que la législation algérienne à ce propos est très claire. Le ministre de la Justice a par ailleurs souligné que « la non- extradition est l’un des principes de la souveraineté nationale juridiquement consacrés », précisant que « toute personne déclarée coupable sera jugée conformément à la loi ». « Le procès sera équitable et se déroulera dans la transparence totale», a affirmé Louh.

images

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=48575

Posté par le Juin 5 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “Affaire Khalifa : Le golden boy ne sera pas extradé”

  1. jamel

    Cet escroc est protégé

  2. OORED

    D ACCORD SUR CE POINT .MAIS ALORS COMMENT LE JUGER SUR DES CRIMES A L ETRANGER ? N EST CE PAS UN PETIT PEU DE COUVERTURE ??
    MONSIEUR LE MINISTRE SOYEZ CLAIR AVEC VOUS MEME . N Y AT IL PAS RECIPROCITE DANS LES EXTRADITIONS ? OU BIEN COMME IL A DIT LUI LE MONSIEUR ESCROC MAIS FILS DE … EST IL PROTEGE ??
    OU C EST POUR PROTEGER D AUTRES ??
    ENNIFEG ….

    • MADANI

      l’algerie n’extrade pas ses citoyens et ne reçoit pas les juges qui veulent enqueter en algerie parce que c’est la justice la plus corrompue et la plus incompétente formée de licenciés de l’université de la nuit ou les licences se vendent et s’offrent à qui de droit et aux riches parvenus en tous les cas on sait qui sont ceux qui se sont enrichis et ceux à qui on a offert des appartements à PARIS cet idiot de khalifa a été un outil au main du pouvoir qui est responsable de toutes les personnes ruinées et détruites par les mafieux de l’arnaque à très grande échelle

      • OORED

        BIEN DIT HBIBI
        KAYEN RABI
        SAJUSTICE EST PLUS GRANDE
        YADOU ALLAHI FAOUGA AIDIHIM
        SEULS LES PETITS EPARGNANTS ONT ETE LES DINDONS DE LA FARCE ..

      • MADANI

        En parlant de justice et JUSTICE aujourd’hui pendant la rencontre OBAMA – HOLLANDE ce dernier a plaidé la cause de la banque BNP PARIBAS condamnée par la justice américaine à payer une très forte amende la réponse de OBAMA = le président des états-unis d’amérique n’intervient pas dans les affaires de la justice américaine . je ne prend jamais le téléphonne pour ce genre de problèmes . NO COMMENT .

        • lecteur de la VDSBA

          Le reproche que font les américains à BNP est d’avoir contourné leur embargo en utilisant le dollar qui jusqu’à nouvel ordre et leur monnaie.
          Pourquoi BNP n’a t’elle pas utiliser l’euro . Les américains n’auraient rien pu dire. Pourquoi avoir fait toutes ces opérations depuis la Suisse et pas depuis la France . Voila les vraies questions !

          • MADANI

            J’ai pris pour exemple cette affaire pour qu’on sache que dans les pays ou l’ETAT existe LA JUSTICE est INDEPENDANTE ce qui n’existe pas CHEZ NOUS .

  3. madjid

    que veut dire votre dernier mot ennifeg

Répondre