La Voix De Sidi Bel Abbes

Acte 3 :Nadi.net: poursuit son chemin dans la ferveur Intellectuelle et la convivialité.Par notre ami Belamri Abdelkader

Lancée il ya plus d’un mois la nouvelle rubrique NADI NET a vu ses joutes de l’acte trois se tenir au courant de cette semaine.Le compte rendu établi par notre ami était fin prêt .Toutefois des aléas ont survenu et vu leur aspects strictement internes que nous ne pouvons exposer en attendant de  revoir toute une démarche organisationnelle interne au journal La publication de cet article a  subi ce contre coup. Voyons tout de même ce que nous relate si Belamri Aek « Nadi.net a consacré sa troisième rencontre,toujours dans le même esprit, à des personnalités du monde de l’écriture  ancrées à sidi bel abbes. et qui  trouvent une fierté à s’y identifier. De toute façon, les intellectuels de la wilaya ou de simples lecteurs belabbésiens au fait de l’actualité littéraire ,sont fiers de les compter parmi les leurs et de leurs œuvres ; il s’agit ,cette fois, de deux femmes aux personnalités affirmées et qui puisent leur énergie à l’écriture dans leurs racines familiales révolutionnaires :Mme Maissa Bey,écrivaine connue qui s’est déjà frayé son bonhomme de chemin au niveau national et international en participant à des rendez-vous littéraires de renommée internationale ;elle a présenté à l’assistance ses œuvres :

1°_ Au commencement était la mer, 2°Puisque mon cœur est mort, 3°_Le templier et la princesse arabe, ces trois livres aux contours fictifs mais qui renvoient à des réalités amères , dénotent la nature de l’auteure : courageuse,généreuse et très compensatrice à son manque affectif du à l’histoire de sa propre famille décimée pendant la guerre et qui constitue pour elle une forme de ressourcement qui s’exprime, cerise sur le gâteau, avec succès dans l’écriture. La seule chose qui lui reste à conquérir et que nous lui souhaitons ,est cette fameuse lettre transmise,en son temps, au journal le monde par une française ,témoin de la tuerie de sa famille et qui n’a pas connu de parution pour des raisons politiques ,surement, et qui se trouve actuellement aux archives du journal.

L’un de ses livres :puisque mon cœur est mort ,au titre évocateur, recèle toute la teneur de son ressentiment pour l’injustice et le malheur préfabriqué imposé aux êtres par la bêtise humaine. L’amour brisé de cette femme qui a attendu en vain le retour de son fils, lors de la décennie noire qui s’apparente à un fait « réel « lui impose, à chaque fois de s’expliquer que cette fiction concerne un tas de femmes ayant vécu le même scenario, ce qui fait de cette fiction plus qu’une réalité. Dommage que les livres ne furent pas distribués à l’assistance quelques jours avant,pour permettre d’enrichir davantage  le débat. Nous ouvrons une parenthèse pour dire que la VDSBA  avait en juillet 2011  rendue hommage a cette fierté locale et nationale qu’est notre sœur Maissa Bey  toute heureuse de rertouver le lycée ou elle avait exercée de longues années. .Mlle Amina Rouai,petite fille de l’éminent  Abdelkader Azza , accompagnée comme toujours par sa chaleureuse maman,un peu fatiguée mais volontaire à souhait quand il s’agit de rencontrer sa famille belabesienne, a présenté ses deux livres ,l’un du terroir intitulé Adages et maximes de Aderrahmane Majdoub el Meknassi qui marquent l’intérêt particulier de leur  sens moral qui coïncide avec notre vécu actuel et les déperditions de nos valeurs et traditions chez nos jeunes, par cette uniformisation et ce formatage qui détruisent tout sur leur passage. Cette œuvre qui reprend la plupart des adages et maximes n’est pas exhaustive puisqu’elle ne reprend que ceux répertoriés mais à la suite de recherches après et passionnées ;d’ailleurs l’auteure elle- même le précise pour éviter toute polémique,d’ailleurs certains adages furent transcrits en arabe pour ne pas dénaturer le sens. Mlle Rouai n’a pas manqué de souligner le parallèle des répliques populaires entre les maximes grecques et arabes,malgré les siècles qui séparent les deux civilisations. Pour le second livre consacré à son grand père Abdelkader Azza qui est en voie d’achèvement et qui nécessite un intérêt particulier quant à son édition vu son importance sur le plan historique et intellectuel ,Mlle Rouai s’autorise tout ce temps pour sa réalisation et sa parution car il constituera certainement une référence pour les lecteurs en général et les étudiants en particulier,quand il s’agit de situer cette partie de l’histoire de cet éminent personnage  et le rôle joué pour sa ville et son pays. Au cours de cette rencontre,nous avons reçu en direct les appels de Mme Claude et Mr Robert Antoine Martinez (dont les livres furent présentés à l’assistance a savoir( L’ Algérie Retour au pays: A la recherche e mes ancêtres ;Mes souvenirs d ‘Algérie ) qui  souhaitèrent pleine réussite au Nadi.Net. Enfin ,Les personnalités présentes n’étaient pas indifférentes à la présence de la troupe de Mr Lacarne Abbes  qui nous a gratifié d’une diversité de leurs talents oratoires sur les contes de Abderrahmene el Majdoub pour agrémenter ,justement,l’œuvre de Mlle Amina Rouai.  Lacarne fut honoré au même titre que notre ami Abbes venant de Paris ou il est établi. Avant de clore il est a noter qu’a l occasion de la fête de indépendance une minute de silence fit observée par l’assistance ou trois invités purent décrocher trois présents symboliques sous forme de tombola en guise de cadeaux de la rubrique  Nadi net. Comme il est nécessaire de souligner l’esprit convivial de cette rencontre où MM Kadiri et Cheniti furent les dignes encadreurs. Mr Abbes (’un parmi d’autres )a honoré de sa présence cette rencontre ,il fut chargé par l’assistance de remettre un présent à notre ami El Hanif pour toutes ses contributions à la voix de SBA.en attendant d’autres prévus tels que Tewfik khayi…Le livre de Mr Khiat :quand les auteurs célèbres français plagient les arabes ,livre qui a fait exploser les commentaires des lecteurs de la  V .D  .S. B .A et déchaîné quelques passions.,a été présenté à l’assistance. L’assistance  a eu droit aux excuses relatives a l’absence du Dr El hadj Abdelhamid (empêché ),invité  prévu pour exposer ses livres .Par ailleurs l’assistance fut informée de l’organisation d’un match de foot  organisé par le journal ;le jeudi 4 juillet 2013 à 16 heures  à la salle Opow de sba ,en l’honneur de l’ancien joueur de l’USMBA Mr Messaoudi Nourredine ,actuellement malade » Aux dernières nouvelles cette rencontre s’est tenue et un résumé sera mis en ligne

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=29816

Posté par le Juil 4 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

70 Commentaires pour “Acte 3 :Nadi.net: poursuit son chemin dans la ferveur Intellectuelle et la convivialité.Par notre ami Belamri Abdelkader”

  1. BENHADDOU B

    Que dire de cette rencontre;et bien tout simplement des retrouvailles avec nos amis participants qui ont honorè de leur prèsence la salle;bonne organisation;ambiance ressentie;c’ètait formidable! je remercie toute l’assistance.et tout a ètè dit par notre ami Belamri qui a bien rèsumè ce qui s’est passè.Bravo pour la VDSBA

  2. hamid ourrad

    C était une rencontre mémorable ,avec une présence intellectuelle féminine de haut standing, au menu des livres et des livres quel plaisir,! après une rupture
    Voila que Madame Maissa BEY nous fait aimer la lecture ,j’ai beaucoup apprécié ses livres ,la simplicité, la fluidité de l’écriture, des livres a la porté de tout le monde avec des histoires palpitantes,
    Dommage qu’on n’a pas eu beaucoup de temps pour les questions et débat,
    Puis Mademoiselle ROUAI nous a présentée son manuscrite concernant le grand AZZA Abdelkader ,je lui souhaite bonne chance, et beaucoup de courage pour la finalisation de cet ouvrage

  3. Belamri abdelkader

    Cette rencontre montre l’interet de la voix à consacrer son énergie à asseoir une plate forme de revendications pour enrichir le contenu du journal et oser se frotter à des rubriques qui nécessitent beaucoup de connaissances critiques sur la litterature;objectif certes difficile,compte tenu de l’absence de traditions et de culture , dans ce domaine dans notre société.Le mérite est d’oser et de lever les tabous pour persuader les lecteurs que tout est possible à condition d’y mettre un peu de volonté.Pour ma part ,je sais qu’il y a un long chemin à parcourrir mais l’interet que peut porter une personne à la litterature serait un jour gratifiant tant au plan de la culture personnelle mais aussi à l’esprit critique d’une oeuvre litteraire.J’ai été un peu géné par le manque d’attention de certains présents et ceux qui trouvent toujours le malin plaisir de se rappeler qu’ils ont d’autres occupations , en pleine séance alors que l’Algérie tourne à 5 à l’heure avec ou sans eux.

  4. BADISSI

    Je remercie la VDSBA pour m’avoir invitée a cette rencontre , qui nous permet de rencontrer des écrivains ,et les commentateurs de la VDSBA c’est un moment conviviale ,après les heures de travail ça nous permet de chasser la routine , en plus ça m’a permit de rentrer au lycée en Nadjah ,après 27ans car j’ai eu mon bac dans ce lycée en 1986 , ça ma éveiller en moi des bons souvenirs , je remercie monsieur Abbés Lacarne qui nous a offert un moment de détente agréable , nous faire rappeler la halka d’autrefois ,je remercie monsieur KADIRI qui fait un travail remarquable , et sans oublier mon prof MONSIEUR CHENITI GHANEM ? LONGUE VIE AU Nadit .net

  5. chaibdraa tani djamel

    C’etait une rencontre merveilleuse,se retrouver entre amis,rencontrer des dames comme MAISSA BEY écrivaine de renomée internationale, mlle ROUAI AMINA en présence de sa mére fille du grand notable de notre chére ville EL MARHOUM AZZA ABDELKADER qui n’est que ma voisine de la rue de la mosquée GRABA ( quelle fiérté),Dr FATAH (membre d’APW) sans oublier les membres du groupe du VSBA qui m’est cher (KADIRI and CO),LACARNE ABBES et sa troupe,pour moi la meilleure de cette rencontre je viens de reconnaitre 2 grands commentataires du VSBA, BADISSI ainsi que notre cher ABBES (un parmis d’autres) qui était parmis nous sans oublier l’acceuil chaleureux de notre ami CHENIT GHALEM dont je lui transmets mes salutations les plus faternelles.Milles excuses si j’ai oublié quelques noms.

  6. Gamra de sidi khaled

    bonne continuation les lecteurs admirent les efforts de ce journal le résumé est bien formulé la voix ouvre des voies Que les hommes de culture se mettent plus au servic des problémes de la société les auteurs cités nous font honneur

  7. GHERBI SBA

    bonne continuation de nadi net

  8. Belabbes

    longue vie a ce club

  9. BENHADDOU B

    allez on attend d’autres commentaires par d’autres participants et merci!

  10. Mellali Mostefa

    cette rencontre si conviviale est chaleureuse animée par PPDA ( Mr cheniti ) un peu mieux que les soirée d’ex libris parce que là c est notre fille Maissa Bey issue d une famille révolutionnaire et la petite fille de AZZA abdelkader m. Rouaie Amina .qui étaient en présentation .animé par l infatigable Kadidri .Quoi ? une reussite totale ! qui dit mieux pour la culture de Sidi bel Abbes HMDLH ça bouge ? Cheniti qui est dans le milieu littéraire témoigné . Abbes benmohammed ( un parmi d autre était très content de cette soirée ..que dire . merci et continuons ….

  11. Un parmi d'autres

    Ah! La culture mais pas celle que certains consomme disonsle style littéraire et non agraire .
    Celle qui enrichie les neurones et crée un ouverture d’esprit et non celle qui enrichie la masse musculaire au point d’avoir une bedaine signe extérieur de richesse pour beaucoup .
    Alors ne faut-il pas voyager pour pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’autrui.
    À bientôt pour une autre visite au centre culturel de Sidi Djillali ou j’ai assisté au vernissage d’un artiste peintre venu de l’algerois quel plaisir de baigner dans l’art plastique au fait j’e fus invité par une personne et je me suis retrouvé avec Mr Khiat .
    Et ce matin j’ai survolé une présentation photographique sur la révolution algérienne puisque ce jour est le 51eme anniversaire de l’indépendance du pays .

    • BENHADDOU B

      donnez nous vos impressions ya Abbes sur cet après midi!!!vous n’avez rien ressenti?

    • sabi

      honoré selon les photos et texte de mr Belamri un parmi tant d’autres ne daigne pas parler de ce qu’il a ressenti il est libre mais une pointe de regret…

      • BENHADDOU B

        C’ètait une bonne rencontre comme mème! au moins il fallait donner ses impressions;et il y’avait aussi ses photos! en plus c’est des retrouvailles avec ses frères non? une point de regret comme vous dites! bon il est libre,on ne va pas le forcer à le faire;chacun pense comme lui semble

  12. Un parmi d'autres

    Allons messieurs ce que j’ai ressenti ne regarde que moi la preuve je suis resté jusqu’à la nuit tombée et je n’ai fait que porter un commentaire surla culture puisque c’est de cela qu’il s’agissait .
    Alors de Grâce cesser de flinguer avec ces polémiques qui ne font qu’attiser je ne sais quoi .
    Encore merci pour le présent qui m’a été remis ainsi que celui de mon ami Hanifi Kemal ( Smiley)
    Une dernière pour la route
    « J’aurais aimé rencontrer
    Le Dr sociologue , psychologue et psychanalyste ,Mr Memoria
    Sachant qu’il savait que je me trouvais Chez moi et il n’a pas voulu décrocher la toile pour venir à ma rencontre .
    Mais bon ce n’est pas si dramatique .
    Puisque l’usage veut je remercie qui de droit pour cette invitatio n et mR Badissi pour m’avoir accompagner chez moi .
    Ce n’est qu’un au revoir.

    • BENHADDOU B

      vous savez si Abbes de quoi est si dramatique en vous:c’est toujours l’ingratitude mon cher! sachant que je sais très bien avec qui vous ètes non ingrat! je t’ai posè une question,il falait me rèpondre correctement sans philosophie khayi!

      • Mr Abbes (un parmi d’autres) bonjour;
        Réglez votre problème entre hommes, vous avez le numéro de tél de Mr Benhaddou, vous savez quoi faire alors, et je ne tolére pas des réglements de compte sur le journal.
        Cordialement.

    • Mohamed

      La voix ,notre voie n’a rien écrit sur cet anniversaire, is it forbidden or forgotten ?

    • BADISSI

      @ un parmi d’autres
      bonsoir cher abbés j’étais très heureux de faire votre connaissance malheureusement c’étais très court , mais j’ai constaté que vous êtes un homme simple et cultivé , je sais pas combien de temps vous restez a bel abbés mais je serais très heureux de vous rencontrer une seconde fois mes amitiés khayi

    • Mémoria,

      @Un parmi d’autres,
      J’aurais bien voulu vous rencontrer ainsi que pas mal d’amis des années 70.Mais les aléas du calendrier et de la géographie font que je me suis tout juste occupé de la réussite de ma dernière au Bac avec mention ! Je saisis l’occasion pour féliciter le fils de mon camarade de classe Cheniti Ghalem pour sa réussite au Bac , Ghalem ce perfectionniste comme je le qualifie depuis toujours et que je n’ai pas vu depuis plus de….vingt ans si ma mémoire est bonne !
      Ce n’est qu’un au revoir….comme vous dites !

      Cordialement !

      • Cheniti Gh.

        Bonsoir très cher Mémoria,
        Félicitations à notre fille pour l’obtention de son Bac avec mention…Une chose banale qui a attiré mon attention dans ton post: « la réussite de ma dernière…. » eh bien mon cher ami je t’annonce que c’est aussi mon dernier qui vient d’avoir son Bac .(rires) et je remercie Dieu le tout-puissant de m’avoir offert une ligne d’attaque complète (du numéro 7 au numéro 11 ).Faites ô bon Dieu que tous les enfants sur terre réussissent dans leurs vies sociales et scolaires. Bonne soirée .

        • BENHADDOU B

          Salam Mèmoria:mabrouk pour votre fille pour le BAC et on très contents avec nos amis aux quels leurs enfants ont ont dècrochè avec brio leur BAC!

          • Mohammed.G..

            Mabrouk , Grand Mémoria , et félicitations à votre fille pour la réussite de son BAC . A d’autres succès inchaa Allah !! Rabi Ibarek !!!

      • Bonjour Mrs Cheniti, Mémoria.

        Je tiens a féliciter au nom de La VDSBA, vos lauréats qui ont réussit à refléter l’image des 2 papas.

        Mr Brikci Salim.

        • Cheniti Gh.

          Bonjour Mr Salim,
          Merci beaucoup pour votre aimable attention .je profite de cette occasion pour féliciter tous les lauréats (y compris la fille de notre ami Karim 10 ) et leur souhaite une très bonne continuation dans leurs études supérieures.Bonne journée ancien et brillant lauréat !

        • Mohamed

          Félicitations à tous les lauréats , essentiellement les inconnus et les enfants de pauvres. Il faut penser aux 60% qui n’ont pas réussi , en débattre les causes de leur échec et les moyens de les repêcher , car il y a beaucoup d’enseignants et de directeurs d’établissements qui consultent cette voix. Ne soyons pas égoïstes car l’échec n’est pas la destinée de l’inconnu .
          C bien de bien penser à tout le monde, mais débattre serait meilleur.

          • Cheniti Gh.

            Merci Mr Mohamed pour cette intervention courte mais très édifiante et qui,à mon avis ,nous interpelle tous.Oui vous avez raison il est grand temps de débattre mais surtout il ne faut pas avoir froid aux yeux et analyser les raisons d’une manière lucide et sans état d’âme.Dès fois ,la réussite débute le jour où on l’on reçoit « en plein figure » la nouvelle de « l’échec ».Dites-moi s’il vous plaît combien de parents entourent leurs enfants de la plus grande affection lorsque-justement- leurs enfants trébuchent (j’aime pas le mot échec!) lors des différents examens qu’ils passent ?
            Si vous me permettez de vous raconter l’histoire d’un père qui a reçcu la nouvelle de l’ajournement de son fils au bac en juin 2012. Toute la petite famille m’attendait et était suspendue à ce que j allais annoncer….Je ne peux vous décrire les yeux perdus du fils qui me fixait droit dans les yeux et il me fallait lui annoncer la mauvaise nouvelle.Je ne souhaite à aucun parent de vivre ses moments de tristesse mais il fallait réagir et prononcer le mot terrible : » Tu es ajourné mon fils ! »
            Suite à cela ,Fethi ne dit qu’un mot : »non !’ et est sorti de la maison .Il s’isola dans un coin perdu du vaste lycée où il avait trimé dur pendant une année ….Je le rejoignis et pris place à côté de lui,sans dire un mot,
            D’ailleurs ,que pouvais-je dire?.Ces moments de grande détresse et solitude où même les larmes ne suffisent pas à consoler un fils et un père – oui un père- comme tous les autres pères du monde qui ne pouvait plus « jouer le pédagogue ou le psychologue ,malgré son expérience de la « chose éducative « .Et ce qui ajoutait à la lourdeur de l’amère nouvelle c’était ce sentiment de culpabilité du père de n’avoir pas pu prendre en charge son propre fils ,d’un côté ,et un fils qui n’a pas pu rendre heureux son proviseur de père….Nous restâmes assis ,côte à côte, pendant un temps indeterminé sans dire un mot et où le silence
            était notre seul remède pour se consoler et prier notre Créateur
            pour remonter la pente et savoir se relever et……faire comprendre à mon fils qu’il n’est pas seul dans ces moments difficiles et que la vie continue ….Une vie où il faut toujours lutter et qu’il n’y a que le travail qui paie…Ce jour là ,nous avait permis de redemarrer la préparation du mois de Juin 2013 ….Une année,2012/ 2013 longue avec en plus la pression de repasser le bac et la hantise d’être ajournée une seconde fois….Mais la foi en notre Créateur-qui nous assiste en tout temps et tout lieu- et la volonté de réussir ont permis à Fethi de décrocher son bac en ce mois de juin 2013 !
            Mr Mohamed ,vous avez réussi à me faire parler et j’espère que nos enfants doivent suer et travailler tout en sentant la chaleur familiale et l’assurance psychologique de leurs professeurs .Ces professeurs qui ont toute notre gratitude et notre très grand respect pour le travail formidable qu’ils font malgré l’environnement social ‘terrible ‘ qui nous entoure tous !!! Fraternellement .

            • Douar

              Mr CHENITI je salue en vous le père exemplaire et l’éducateur idéal que nous aimons tous avoir aux cotés de nos enfants .
              félicitations pour votre fils et pour les filles de nos amis Karim et Memoria et tous les lauréats de cette années.

            • Belamri abdelkader

              Paroles émouvantes de notre frère Chéniti mais trés significatives car la vie avance pour tout le monde avec ou sans le bac,C’est une des épreuves de la vie mais ce n’est pas la vie;l’essentiel est d’assumer son destin et en faire un atout pour rebondir ,en raffermissant sa personnalité et mieux affronter l’avenir.Bonne Chance à tout le monde.

      • HakemAbderrahmane

        Mabrouk ya si Hocine et félicitations à ta fille pour la réussite au baccalauréat!Je t’encourage à faire de plus en plus de commentaires sur notre journal, le journal de tous les Belabbésienset Belabésiennes!L’équipe qui anime ce moyen d’expression est très sympathique.Le journal de la vdsba reste la seule et ultime voix pour nous rassembler de nouveau et …

  13. rouai amina

    Bonjour à vous tous, et bonne fête à tous les algériens. Je vous remercient sincèrement de nous avoir permis de nous retrouver. Merci à Mr Kadiri, et à Mr Cheniti. Merci d’avoir pensé à m’honorer, et ce qui a le plus compter pour moi, et qu’il y avait Maissa Bey, qui est une intellectuelle de race, et cela m’a permis de découvrir également qu’elle est issue d’une famille révolutionnaire! Merci à Mr Abbas Lacarne, pour son cadeau ( je penserai à lui, à chaque fois que je lirai ce manuscrit, très cher à mes yeux). Grâce à ce livre, je pourrais continuer mon travail plus aisément, ( le deuxième sur l’oralité). Merci, pour les belles paroles concernant la présence de la maman, elle était fière de vous tous. et elle vous souhaite une longue vie, avec un parcours semé de succès, et ce pour éveiller les consciences, c’est une manière de redresser la barre, pour les générations futures. Puisses- t elles en prendre de la graine……
    Je suis heureuse de voir que mes écrits, soient reconnues à leurs justes valeurs, mais surtout, que je permet au belabbésiens, de découvrir, d’autres facettes de le cher, « professeur-proviseur ». je n’oubli pas, la présence de Mr Hani, à qui je souhaite un prompt rétablissement qui fait le trajet, pour venir passer un moment chaud et intense parmi nous.Merci à tous, et je souhaite lire les commentaires de tous ceux qui étaient présent lors de cette merveilleuse rencontre. Longue vie à toute l’équipe, et puisse Dieu, vous aider à continuer cette noble tache. Nous sommes tous très fiers de vous. Amina Rouai

  14. hamid

    Sur une bonne rampe de lancement le club nadi net a convoqué la littérature Avec la grande MAISSA BEY ET ROUAI petite file de AZZAcela cioncidait avec notre indépendance je veux parler d’anniverssire

  15. samia

    Je vois plus clair les deux femmes sont issues de milieux révolutionnaire et tiens cela se déroula la vêle du cinq juillet.l ‘auteur l’avait pourtant si bien souligné en nous les présentant..

  16. Mohammed.G..

    Bonjour tout le monde,

    L’acte 3 du club NADI.NET, présidé par notre dévoué et grand ami Cheniti Ghalem , a été un sublime moment culturel dans une ambiance chaleureuse de joie et d’amitié avec l’invitation de deux femmes de lettres , deux élégantes et joviales dames : la romancière Maissa Bey , très connue par ses œuvres et ses grands prix ainsi que Amina Rouai , petite-fille du monument de la connaissance (comme l’a qualifié l’intellectuel Hani Abdelkader auquel je souhaite du fond du cœur un prompt rétablissement) Azza Abdelkader . Amina Rouai nous a présenté son deuxième ouvrage qui sera bientôt édité , rappelons qu’Amina a réalisé son rêve de l’âge de 17 ans avec son grand-père , elle tient sa promesse de suivre ses traces et de préserver le nom de cette honorable famille révolutionnaire et intellectuelle et comme je l’avais dit ‘ un Azza en cache un autre ‘ , on vous souhaite beaucoup de succès Amina .
    Je reviens à Maissa Bey , cette autre femme issue aussi d’une famille révolutionnaire , qui nous a raconté l’effroyable mort de son père dénoncé par un harki , une rare sauvagerie exécutée par les soldats français qui l’ont tué puis ont jeté son corps aux chiens….elle vient d’apprendre ceci récemment par un journaliste détenteur d’une lettre après des dizaines d’années de galère et de recherche.
    Merci à Mr Belamri pour la couverture de cet événement culturel en souhaitant un bon repos bien mérité à Mr Cheniti Ghalem.

    Salutations à tous nos amis présents et absents !!

    • rouai amina

      Si Mohamed, je viens de prendre connaissance de votre commentaire. je l’ai trouvé touchant, je vous remercie profondément, et je ferais tout ce qui est de mon devoir, afin de mener à bien ma mission. Bonne fin de soirée. Amina Rouai

  17. Belamri abdelkader

    Je voudrais faire une suggestion trés amicale pour aplanir les malentendus et asseoir une base de collaboration solide et efficace avec les volontaires bénévoles de la vsba
    Monsieur Kadiri mohammed,coordinateur principal du journal, devrait,à mon avis,provoquer une réunion informelle pour débattre de l’état des lieux sur l’organisation du journal ,son fonctionnement et les corrections à apporter sur les imperfections constatées,relevées ou simplement les améliorations à engager en vue de faire adhérer tous les lecteurs et contributeurs indirectement à la gestion du journal qui exige des sacrifices et donc l’apport substenciel de tout un chacun.Ainsi,les nuages seront dissipés et la collaboration franche et dénuée de tout sous entendu.Proposition qui demande reflexion,car l’objet premier de la ligne directrice du journal est d’informer bien sur,en tissant des liens d’amitié et de fraternité;Mr Kadiri possède les prédispositions pour ça .Amicalement.

  18. Belamri abdelkader

    Mr benhaddou,bonjour.
    Je voudrais que vous nous invitiez pour une partie de sfenj dans un café de la tahtaha,comme cela notre bedaine grossira davantage et permettra à nos méninges de chanter la chanson préférée de notre ami « un parmi d’autres »,y’en a t – il beaucoup ? Hier Mr Bernard Pivot m’a téléphoné pour m’aviser de la venue d’un pan de la culture universelle pour soupeser un nouveau né « nadi .net  » et constater ses carences alimentaires.Mr Pivot a vu juste et on est contents d’avoir les panses pleines.El Hamdou Lillah.

    • BENHADDOU B

      avec plaisir si Belamri;les rencontres entre amis font solidifier l’amitiè!

    • Ahlan Si Belamri;
      N’oubliez pas ma part de Sfenj aussi, je sais que je suis loin, mais en ce moment, je met en place un logiciel avec lequel vous pouvez m’envoyer directement un Sfenj via le journal (ce programme est juste pour le sfenj, après je vais ajouter l’envoi du M’bessess et Zlabia).
      Cordialement.

  19. BENHADDOU B

    je reviens sur cette rèunion du Nadi-net acte3,pour resaluer toute l’assemblèe qui a participè et qui a donnè coeur joie durant 2 bonnes heures!et c’est cette rèunion conviviale qu’on aimerait qu’elle soit durable inchallah! la mère d’Amina (cad la fille du dèfunt Azza) ne cessait de dire:c’est bien ce que vous ètes entrain de faire! on la remercie de sa prèsence,tout en priant Dieu prompt rètablissement à si Henni! bon diner à tous!

  20. Cheniti Gh.

    Bonjour à tous et à toutes,
    Je tiens à remercier ,au nom de tous les membres du nadi-net, tous ceux et toutes celles qui ont permis à notre club de franchir un autre grand pas qualitatif dans la présentation, l’accueil et la direction des débats littéraires .Merci à Mme Maissa Bey qui a répondu à notre invitation et qui nous a dédicacé ses oeuvres ô combien précieux et son don à la bibliothèque du lycée (qui est aussi son lycée car ayant déjà passé 27 ans à y enseigner !) Nous ne pouvons qu’être fiers et honorés de sa présence .La salle était toute émue par la présentation éclectique de ses romans et sa fameuse phrase : »je n’avais que la plume pour continuer mon combat contre l’oubli et la bêtise humaine… » en illustrant cela par la découverte récente des conditions atroces et inhumaines de l’exécution de son père ….Autant il y avait des moments très sérieux ,autant il y avait des moments de détente et de bonne humeur et l’attachement de l’écrivaine Maissa Bey à la beauté de la nature: le Sahara et son envoûtement, la mer (du côté de Ténès) et l’inspiration que cela a donné par l’écriture du roman intitulé : »Au commencement de la mer . »
    L’autre illustre invitée,Melle Amina Rouai ,la petite fille de notre grand professeur et proviseur Azza Abdelkader qui a aussi subjugué l’assistance par sa superbe production littéraire et sa présentation sur scène (en collaboration avec notre Hadj Abbès Lacarne) des maximes de Abderrahmane El Mejdoub….Un moment sublime, très bien décrit par nos chers amis Belamri et Mohammed.G.
    Et pour terminer ce post je signale les gestes de délicatesse de Mme Claude et Mr Martinez qui nous ont souhaité la pleine réussite dans nos travaux sans oublier la maman de Amina Rouai qui nous a légué quelques conseils concernant la fidélité à Sidibelabbès et toutes les belles choses qui s’y trouvent…Encore une fois merci à tous nos invités chacun par son nom .Bonne soirée .

    • BENHADDOU B

      à mon tour de vous remercier « cheikh » pour votre hospitalitè et je remercie tous ceux qui ont organisè cet acte 3 et à la prochaine rèunion inchallah

    • rouai amina

      Mr Cheniti, bonsoir, à mon tour de vous remercier sincèrement du fond du coeur. C’est un après-midi que je n’oublierais jamais. Vous m’avez honoré, mais vous avez également fait honneur à votre cher Professeur-proviseur Abdelkader Azza. Et vous tous, comme l’a si bien dit maman, vous êtes la fierté de SBA. Allah yahfadhkoum. A la veille de ce mois sacré, je souhaite à toutes et à tous, une très bonne santé et beaucoup de prospérité. Votre gentillesse tout comme votre bravoure n’a pas d’égal. Le clou, c’est la troupe de Abbés Lacarne, il nous a permis de revenir vers le passé, et on peut conclure, que nos ancêtres étaient des sages. Une pieuse pensée pour ce qui ne sont plus de ce monde.
      Sincèrement, avec toute mon affection à mes grands frères (oueled Abdelkader). Amina Rouai

  21. BADISSI

    Je vous remercie mon prof monsieur Cheniti pour cette rencontre avec madame Maissa Bey et Amina Rouai , surtout le récit de madame MAISSA sur la mort atroce de père martyre , vous nous offrez un moment de détente et culturelle en plus , merci encore et longue vie au nadit.net

    • rouai amina

      nadir bonsoir, merci pour ta présence, ça m’a fait très plaisir. Je crois que tu a pris des photos non? en tout cas, moi j’en ai, alors échange de bon procédé…
      Je t’envois les miens, et tu fait pareil. Tu pourrais également me rendre un service, je n’ai pas les mails de ceux qui étaient présent, alors pourrais-tu leur transmettre. Bonne soirée, et à plus tard. Amina

      • BADISSI

        Bonsoir Amina je suis venue un peu en retard car j ‘étais en mission , malgré la fatigue j’ai décider d’assister a cette merveilleuse rencontre , pour les photos je vous les envoie prochainement , pour les mails moi aussi je les ai pas mais je vais faire mon possible pour les avoirs le bonjour a votre maman et Ramadan karim

  22. Karim10

    Bonsoir.
    Je vous félicite Mr Belamri d’abord pour votre dévouement à la Vdsba et aussi pour avoir accepté de brandir l’étendard de la cause culturelle dans notre ville à travers le Nadi-Net qui a démontré que l’animation de la vie intellectuelle était possible mais qu’il faudrait tendre la corde encore et encore le plus possible surtout avec le succès de l’act 1 et 2.
    Félicitations à Mme Maisa BEY et Rouai Amina je leurs souhaite la réussite et le succès dans leurs prochains œuvres ainsi qu’à toutes et à tous les invités (és) présents.

    Permettez –moi de passer le bonjour à MIREILLE NICOLAS Née en Algérie dans une famille d’enseignants à Sidi-Bel-Abbès, gagnés à la cause de l’Algérie indépendante (Son livre a été le thème proposé du NADI-NET II- De ma terrasse d’Ibn-Khaldoun).
    Permettez moi aussi Mr Belamri dans cette rubrique et sans langue de bois de remercié les lecteurs assidus (Boubakar,Badissi,Feraoun…..) qui ont bien voulus répondre à Mireille Nicolas la semaine dernière (Vendredi 28 juin 2013-AM) qui était en ligne et qui a bien voulue insérer un post de remerciement avec une promesse de faire mieux dans rubrique du nadi-net à la page d’accueil (Qui a été mise dans les archives malheureusement-Pourtant le Nadi mérite bien un petit coin dans l’accueil du journal).Je peux vous témoigner que la surprise partie de Mireille était formidable à Aix (France) en voyant son nom et surtout son livre à la page web de la vdsba .
    En voulant lui faire la surprise après une longue discussion ! C’est moi-même qui ai été surpris par son étonnement à voir une rubrique culturelle s’intéressant à son livre. Elle m’a posé bcp de questions sur le journal ! Bizarrement elle ne le connaissait pas ! Mais elle a bcp appréciée le résumé de notre « sage » Mr Cheniti.
    Il faut dire aussi que son ébahissement a suscité du « spectacle » puisque l’éminente Historienne-Sociologue et Anthropologue. Fanny Colonna était présente aussi (Auteure du fameux 1975: Les instituteurs Algériens 1883-1939.- Le Meunier (Histoire d’un Italien et un hors la loi Algérien-qui selon Fanny à dit en 1962 : «Je ne suis ni français, ni algérien. Je suis italien, faites ce que vous voulez de mes terres. Je les donne au peuple.» )- Une Histoire dans les Aurès- Lettrés, intellectuels et militants en Algérie …..Il ne faut surtout pas oublier qu’elle est native d’Algérie. Elle est surtout directrice de recherche émérite au CNRS ainsi qu’à l’IRIS – EHESS Paris.
    Quelle détermination ! Malgré son âge ! Elle « cherche » toujours cette vie quotidienne des Algériens. Apparemment elle explore par ses recherches les profondeurs de la société Algérienne ! Décrivant différents moments du champ culturel algérien dans ses rapports avec le politique (durant la période coloniale et dans l’Algérie indépendante).
    Mireille Nicolas a vraiment de la chance de côtoyer quotidiennement cette éminente spécialiste de l’Algérie. (Je vous envoie aussi quelques photos).Je « trace » ce commentaire pour nos amis lecteurs pour dire que je suis vraiment ravi de voir notre administrateur Briksi Salim mettre un peu d’ordre dans ce site. Sincèrement ! En constatant d’un coté le sentiment d’affection et d’attachement profond qu’éprouve une écrivaine comme Mireille Nicolas pour sa ville natale « Sidi-Bel-Abbes »et d’un autre coté un sentiment qui donne envie de nuire aux autres. Des lecteurs comme Mémoria et Boubakar ont bcp donné à la vdsba ils ont surtout comprit très tôt qu’il faudrait tendre la corde entre les deux rives.
    Pour conclure ! Je dirais que le travail accompli dans cette rubrique dans son acte 1 et 2 ,il faudrait le poursuivre comme poursuivre un raisonnement qui dit que rien ne justifie de poursuivre « la cuisson » en l’arrosant avec de l’essence.
    Bonne nuit.

    • BENHADDOU B

      salam si Karim;votre commentaire est plus que rèconfortant,surtout il èmane d’un prof toujours souriant et modeste,mes mains seront toujours tendues vers le bien et le bonheur comme je l’ètais,je n’ai aucune rancune envers qui que ce soit! j’aurais aimè votre participation avec nous (surement mrs Kadiri et Cheniti auraient ètè très ravis de votre prèsence),je vous dis MABROUK pour vos filles ( BAC)! le Nadi acte3 a ètè très bien dirigè par les « cheikhs » Kadiri et Cheniti,votre prèsence aurait ajoutè un « plus »;et un « plus » c’est toujours bien khayi! la famille Belabbesienne se regroupe de plus en plus et c’est tant mieux pour nous et pour toute SIDI BELABBES

    • BADISSI

      je vous salue Karim 10 vos commentaires sont un régal pour les neurones , merci et Ramadane karim .

  23. kfaraoun

    je suis très fier de voir ma ville avec autant de potentialités littéraires et le hasard fait bien les choses puisque cette rencontre a été consacré à Maissa Bey et Amina Rouai , deux femmes littéraires issues de familles révolutionnaires
    Pour la première, J’ai été très touché par le crime barbare et atroce de son père dont le corps a été sauvagement torturé et jeté aux chiens . je la trouve courageuse puisqu’elle continue à se battre pour récupérer une lettre auprès d’un grand journal français.Cette dame a une renommée qui dépasse nos frontières puisque je l’ai vu à travers les chaines de télévisions françaises et en particulier public senat dans la grande bibliothèque Medecis animée par l’ oranais Elkabach.
    Pour Amina Rouai , elle suit le chemin de son grand père feu docteur AEK AZZA qui représentera pour elle une ligne de conduite et pourquoi pas une feuille de route.Elle est entrain d’ explorer toute son histoire pour la retracer dans sa biographie
    Cette rencontre extraordinaire a été achevé par les récits merveilleux de Abdelramane El Majdoub qui ont été racontés par notre idole Abbes Lacarne et ses deux collègues qui nous ont procuré beaucoup de plaisir , de joie et d’admiration

  24. Un parmi d'autres

    Bonjour mr Badissi
    je reviendrai inch-allah dans peu de temps et comme je reste toujours connecté partout ou je suis et vous savais ou se trouve ma demeure alorsvous me retrouverai sur place quand j’y serai.
    JE SUIS A ORAN je prend l’avion ce soir et je vous souhaite à tous un bon ramadan karim
    salutations

  25. BADISSI

    @ Un parmi d’autres
    Bonsoir monsieur abbés je vous souhaite un bon retour , en espérant vous voir bientôt INCHA ALLAH , ramadan Karim pour vous aussi

  26. HakemAbderrahmane

    Si je n’ai pas fait de commentaire sur le dernier Nadi net Juste après son déroulement c’est parce que je me trouvais dans la wilaya de Boumerdes pour la célébration des festivités du 5 Juillet 2013 et le rassemblement national des pionniers(oumada) du scoutisme!Par ailleurs c’est lors de la levée des couleurs(drapeau) que j’ai eu bien sur une pensée pour l’ensemble des Chouhadas mais plus particulièrement cette fois -ci aux parents de notre sympathique écrivaine Maissa Bey lâchement assassinés par l’armée coloniale française!Je demeure aussi admiratif face à l’oeuvre qu’elle a entrepris c’est à dire de continuer à combattre les forces du mal où qu’elles se trouvent mais non pas avec un fusil comme son père l’a fait mais avec sa plume car elle reste une arme redoutable.Je demanderais à notre autre et non moins brillante écrivaine Amina Rouai de continuer à parler de son père car c’est également un grand homme qui est entré dans l’histoire de notre ville Sidi Bel Abbès!

    • rouai amina

      Merci beaucoup pour ce magnifique commentaire Si Hakem, cela me touche beaucoup. Dommage que vous n’ayez pas pu assister, ça nous aurez fait plaisir. Il y a autre chose qui me touche beaucoup, c’est de voir que grand-père a su par sa politique, et par l’éducation qu’il vous a donné ( j’ignore si vous l’avez eu en tant que professeur, ou proviseur) marquer ses élèves ( ses oueled). Vous ne l’avez pas oublier, et il fait partie de vous, de votre quotidien! ce qu’il y a de plus fort, et plus intense, c’est qu’il a inculquer en vous, l’union, et l’amour de perpétuer le Savoir! quel bonheur! comme l’a dis maman à cette belle assistance: je suis fière de vous, de tout ce que vous faîtes. Merci de m’encourager comme vous le faite, je dois aller jusqu’au bout de mes projets, car c’est un devoir de mémoire. En réponse à ce rêve de mes dix sept printemps. J’espère humblement être à la hauteur de ce qu’il m’a légué. L’amour d’écrire, et surtout de reprendre ses écrits. Je vous remercie et souhaite à tout le monde un très bon mois de ramadan. amina Rouai.

      • Cheniti Gh.

        Bien le bonjour à vous et à votre maman,
        Mais,Amina, vous êtes déjà à la hauteur de ce que vous a légué Cheikh Azza Abdelkader …..Vous répondez toujours présente pour honorer notre professeur .Je tiens à vous remercier pour avoir répondu à notre invitation ,et cela malgré votre programme très chargé à Oran . Les écrits de Si Azza sont magnifiques, il faut les exploiter pour perpétuer davantage le souvenir de ce grand homme et mettre aussi en exergue ses productions littéraires d’une valeur inestimable ! Ramadhan Karim .

        • rouai amina

          Merci à vous tous, message reçu. Allah yahfad notre beau pays ainsi que nos valeureux hommes et valeureuses femmes. Bon ramadan à tous les belabbésiens qui nous ont si bien accueillis ma mère et moi. Bonne soirée. Amina .

  27. Un parmi d'autres

    A l’administration je tiens a préciser qu’il n’y-a aucun règlement de comptez ors que je n’ai fait quee répondre .
    Pourquoi ne suis-je pas un homme a vos yeux . Vous n’aller pas me dicter ce que je dois écrire et dire .
    Après l’Aïd Inch-Allah je serai en belgique alors invitez-moi et je me ferai un plaisir de vous rencontrer.
    À moins que vous ne voudriez pas me connaitre.
    Au fait pourquoi m’avoirinterpellé moi au lieu d’autres qui cherche la petite bête ?
    Salutations

  28. HADJ HABIB

    Je me permets d’adresser mes remerciements et ceux de madame ghoul Chafika à monsieur cheniti ghalem , unhomme généreux qui ne s’est pas abstenu de nous faire part de cette recontre qui nous a permis de rentrer encontact direct avec des intellectuels et ecrivains iminents et qui nous ont fait profiter de leurs écrits tels monsieur hani abdelkader qu’on ne peut qualifier que d’un bon orateur modeste, en nous présentant ses ouvrages dans un langage facile permettant ainsi à tous de savourer ses chefs d’oeuvre et par la meme occasion je m’adresse à madame Maissa Bey , madame Rouai amina,monsieur Lacarne qui nous ont honoré par leur présence et les féliciter pour leur riches prestations. Madame hadj habib

  29. hamid

    les intellectuels comme cette bonne dame au demeurant sincére honore le journal

  30. BADISSI

    @ un parmi d’autres et BENHADDOU
    Tout d’abord bonsoir messieurs vous savez que je vous estime tout les deux et vous êtes des commentateurs piliers de notre journal , ont veut pas vous perdre alors ALLAH yenaal echitane a la veille du mois sacrée signé un pacte de paix , mes amitiés a vous deux et ramadhan karim

  31. Bonsoir Zohra, ou tout simplement Mr hamid ourrad;
    Je ne suis ni avec X ni avec Y, mais juste pour le bon fonctionnement du journal.
    Cordialement
    PS: Le changement de pseudo ne cache pas l’auteur.

  32. BENHADDOU B

    Salam:à la veille du mois sacrè du Ramadhan,ie saisis cette occasion pour souhaiter à tous nos amis de la VDSBA un mois de piètè et pleine de santè;en particulier nos amis à l’ètranger: Salim-Bouchentouf-Badrani-Nehari-Abbes-Alfrid-Cherifi-Youb-Oggad-Dennoun-Aghamir-Derrar-Elhanif-Mèmoria;et à tous nos amis en Algerie et en particulier à Sidi belabbes! la VDSBA est pour moi comme une famille dont je souhaite une bonne entente et que Dieu tout puissant nous prèserve du « mauvais oeil » Amine ya rab el3alamine! Bonne journèe à tous

  33. martinez robert

    je suis trés heureux de la présentation de mes 3 livres sur l’Algérie pendant cette importante rencontre. Je suis né parti d’Algérie le jour de mes 18 ans. Merci pour le merveilleux accueil que vous m’avez accordé. Je suis né à sidi bel abbés le 23.06.1944 au barrio alto. J’ai été à l’école communale de prudon/sidi brahim et je rencontre depuis 3 ans mes compagnons de classe et particuliérement Houssine. J’ai terminé mes études à oran au lycée ardaillon aprés le lycéee laperrine de sidi bel abbés.
    J’ai été bouleversé quand Mr Kadiri directeur de la voix de sidi bel abbés m’a donné la parole apré m’avoir souhaité un bon anniversaire. J’étais entouré des membres du conseil d’administration du journal et de mes amis pieds noirs. J’ai récité un poême que j’avais écrit pour les petits algériens de l’école de sidi brahim et nous l’avons tous chanté les larmes aux yeux. Remerciements à tous mes amis algériens. Je viens de retrouver ma nounou Orquilla que je n’avais pas revu depuis prés de 60 ans. A bientôt.
    Robert Martinez
    06 72 13 58 94
    04 73 35 52 03

Répondre