La Voix De Sidi Bel Abbes

Acte 2 de notre NADI NET(Club culturel) le cortege littéraire se poursuit avec messieurs Hani Aek et Mai Abderrezak par Kadiri m

Après  un premier acte de lancement de ce nouveau espace qui se déroula au lycée nadjah de Sidi bel abbes ; chez notre ami le proviseur Cheniti Ghalem ou deux écrivains furent invités en cette occasion dans laquelle les destinées de ce club furent confiés séance tenante au un groupe qui demeure ouvert a toutes les compétences .Voila nos amis et ce après une concertation tenue en début de semaine nous convier au deuxième acte de NADI NET. Et cet espace qui s’ajoute aux autres cadres de rencontres de note journal que les fidèles lecteurs connaissent et suivent régulièrement tels le S.B.A samedi  bel -abbésien dont  un se déroulera dans une semaine en France. les BESSMA NET dont l’ultime  eut lieu il ya neuf jours chez l’ex maire monsieur Zenaidi mohamed ,la rubrique D.AY.F dont une autre est prévue lundi prochain; n’est qu’ ses premiers balbutiements et devra poursuivre vaille que vaille son activité réglée par des métronomes visibles et connus dans la wilaya de Sidi bel abbes tout en opérant a leur aggiornamento maison mais en ouvrant leurs fenêtres au vents du large aux ressources locales et autres de l’autre rive come l’a si bien fait si Cheniti en nous préparant a travers les trois écrits partagés avec nos lecteurs ceux des écrivains du Bled :Raph Soria  Monique Rivet et récemment madame Nicolas Mirelle  ;des articles encore en ligne Ceci selon des sources proches du journal revêtait des parures très séduisantes plus vaporeuses…Lecteurs soyez indulgents…Mister  Cheniti nous échauffait; il n’est pas coach pour rien pour nous faire partager la formule entreprise par son groupe constitué » de nos amis Ould ennebia karim ,Hakem Khiat qui ont ce jeudi voire en ce deuxième acte invité pour leur cortège  littéraire messieurs. Hani et Mai. Et la nous signalerons que monsieur Hani a présenté ses deux derniers ouvrages a savoir l’ Emir aek et la France ainsi que celui consacré a deux intellectuels de la ville  natifs de sidi bel abbes a la même période mais qui ne sont jamais croisé il s’agit de Azza abdelkader et Paul Bellat apportant dans son ouvrage des témoignages poignants et des vérités qui viennent de remonter en surface Pour le second monsieur Mai Abderrezak qui était visiblement ému et content dit il de se retrouver avec cette assistance Son deuxième ouvrage après la premier intitulé le théâtre de la vie  quant au second il a pour titre le baroud et l’arbre magique Notre jeune collègue fit preuve d’une imagination fertile dans son roman qu il nous fit découvrir…Notons que ces deux hôtes furent honorés par le journal voir par le Club NADI NET , et ce a l’instar de six lecteurs présents tirés au sort et qui se sont vu offrir des présents symboliques au contexte il s’agit de la jeune Saadi K du journaliste Nouara y du président de notre équipe de football Megherbi A de l’écrivain monsieur Khiat de madame Zinai ex professeur en retraite honorée et qui sera bientôt  hôte de notre journal. Nous avons  tenu au départ a vous donner un brcf et succint compte rendu de ce ACTE DEUX qui selon notre ami et frére BELAMRI  A commence à prendre une dimension ambitieuse,en privilégiant le terroir et en recensant pas moins de 70 écrivains natifs ou adoptifs de sidi bel abbes,liste non exhaustive d’ailleurs.Notre source et dans le forum dira ceci « MM Cheniti et Kadiri ont consacré cette rencontre à deux écrivains au style différent mais avec une passion commune : l’écriture ; il s’agit du Dr Hanni abdelkader (connu déjà pour ses differentes réalisations , conférences et articles dans divers journaux ) et Mr Mai abderrezak ( nouveau sur la scene mais trés ambitieux pour l’avenir ) trés émus devant ce parterre d’intellectuels ou de simples cadres portés sur la curiosité litteraire ( comme moi meme ) ,invités au titre de la vulgarisation de la lecture pour tousIl s’étalera en entrant dans le vif de ce conclave appelé a s’évaluer et avec toutes les bonnes volontés…Ls lecteurs les plus assidus enpremier lieu qui seront come le dit le poéte a la poursuite de l’écume des jours qui nous ont réunis d’abord autour d’une Sefa (COUSCOUS AU SEL°qui est reprogrammée .chez un ami de laV.DSBA.

Revenons a si Adelkader  BELAMRI il nous ajoutera ceci  « En nous présentant ses deux livres dont le tout dernier  » l’émir abdel kader et la france « ,titre qui a soulevé un tas de questionnements pour sa singularité et qui coincide avec la célébration de la mort de l’émir ; et la vie de « bdelkader azza et sa dualité à distance avec Paul Bellat ; la mise au point sur la personnalité de chacun a permis à l’assistance de faire la lumiere surtout sur paul bellat qui cachait bien son jeu vis à vis des indigenes et ne se refusait pas de pratiquer une sorte d’apartheid sournois à leur encontre.Cétait un pur et dur produit de la colonisation,il avait pour seul objectif ,la défense de ses interets matériels.Contrairement aux idées reçues ,il ne présentait aucune forme d’humanisme,du moins dans la pratique.Aek Azza aussi ,l’ignorait,à cause de son attitude hautaine et meprisante , que ce soit dans ses ecrits ou ses conférences ;pourtant,ils avaient le meme age et frequentaient les memes etablissements scolaires,une sorte de mépris réciproque.Paul Bellat se montrait altruiste avec Taibi et les nationalistes algériens et en France ,se présentait à sa communauté en victime et spolié de ses richesses,alors que par un tour de passe-passe ,il a pu récuperé un bon pactole en vendant la moitié de ses terres estimées à des milliers d’ha.D’ailleurs ,il rejoint l’aile dure de la communauté pied noir et se distinguait par ses fleches empoisonées en direction des indigenes qu’il  » chérissait  » auparavant.Au plan litteraire,Paul Bellat etait pietre ecrivain ,il était d’ailleurs son propre éditeur vu son aisance financiere et à cause du manque d’interet, des éditeurs de l’époque, pour ses écrits.Abdelkader Azza n’est pas prolifique dans ses écrits en dehors de sa these sur le chantre Mostefa ben brahim et quelques nouvelles;mais son nationalisme a beaucoup marqué l’époque de la naissance anté et post révolution 54.
Le livre sur l’emir aek et la france ,a cette particularité de definir la personnalité de l’émir et lever l’ambiguité sur cette prétendue relation avec les autorités françaises ,notamment Napoléon III qui profitait de l’aura de l’émir au plan international pour prétendre à l’empire,d’ailleurs ,il jouissait de statut particulier de prisonnier privilegié et les honneurs dus à son rang.C’était un guerrier mais présentait cette particularité d’etre un humaniste envers ses ennemis et notamment ses prisonniers de guerre.Ce livre contient aussi une correspondance de l’émir inedite à ce jour et inconnue des historiens « .

Quaut au livre de notre ami Abderrezak Mai , au titre évocateur « Baroud et l’arbre magique »,l’auteur ,bien que submergé par l’émotion nous a expliqué le contenu de son livre,qui part de la metaphore d’un arbre qui parle aux humains sur leur comportement incivique sur la nature et le risque qu’ils encourent à ne pas prendre soin d’elle et la dégradation irréversible qu’elle subit continuellement.Un livre pour les grands et les petits ,ludique et facile à lire ,trés recommandé aux éleves pour qu’ils prennent conscience que leur avenir passe par le respect de la nature et du comportement au quotidien de chacun vis à vis de son milieu naturel.Les petits ruisseaux font les grandes
rivieres.
Seule remarque,apportée par l’assistance ,pour enrichir le débat de cette rencontre est de soumettre à un comité de lecture,une semaine à l’avance, les livres objet de la séance. TRES AGREABLE RENCONTRE,CA DEMARRE BIEN conclut  notre ami qui estparmi le lot  des lecteurs les plus spontanés.tenant réguliérement a aoporter sa touche et son avis surtous les articles et thémes en ligne il n’est pas certes le seul..des dizaines d’autres existent et cela honore le journal  qui peut se targer modestement d’avoir permis une connivence dans la mesure ou des dizaines de nouveaux amis lecteurs ont répondu derechef a nos intiatives…Cheniti g AFFUTES TES ARMES POUR L’ACTE TROIS

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=27821

Posté par le Mai 30 2013. inséré dans ACTUALITE, BESSMA/SBA. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

81 Commentaires pour “Acte 2 de notre NADI NET(Club culturel) le cortege littéraire se poursuit avec messieurs Hani Aek et Mai Abderrezak par Kadiri m”

  1. rouai amina

    Bonsoir à vous , j’ai hâte de découvrir et de lire cette rencontre avec Hani ( que je salue) et Mr Mai Abderrezak, que je ne connait pas encore. Merci, à vous car vous nous donnez toujours l’ occasion de revenir sur le site. J’avoue, c’est un grand plaisir. Amina Rouai

  2. saadi

    du travail concret

  3. belabbes

    Saluons mes amis el maestro si kadiri Personne ne peut nier j’ai tropaimé cette rencontre riche et simple surtout l’expositionde photos

  4. belabbes

    Saluons mes amis el maestro si kadiri Personne ne peut nier j’ai tropaimé cette rencontre riche et simple surtout l’expositionde photos

  5. Ghosne

    Le devouement et le savoir font de Mr cheniti un homme de classe et en même temps très simple et souple son sourire jovial nous laisse penser qu’il est heureux de faire ce qu’il fait on appelle cela de la Maitrise…… Bonne santé.

    ps: sur la photo nous voyons toute une guirlande de fleur en plastique chinois ,le mieux c’est d’habiller cette poutre transversale d’une peinture de couleur soit verte, blanche ou rouge du drapeau mis en valeur sur la photo. Merci

  6. kfaraoun

    Apres l’acte 1 qui reflète la naissance de ce nadi net et son organisation en voilà le second qui prend une autre dimension marquée par l’existence d’un patrimoine culturel bélabésien riche composé par une vingtaine d’ auteurs algériens et français . Cet acte 2 contribue à identifier les jeunes auteurs qui tenteront par le biais de leurs oeuvres diversifiées sur plusieurs registres à émerger sur la scène littéraire. Ce club représente un espace culturel particulier ou seront organisés des rencontres débats des différentes lectures et les premiers auteurs à ouvrir le bal sont messieurs Henni Abdelkader et Mai Abdelrazzak .
    Pour une longévité du club je suggère la programmation mensuelle d’une rencontre littéraire avec la présence d’un seul auteur et la remarque de si belamri est très intéressante » s’équiper pour mieux intervenir »
    Je remercie messieurs Kadiri et Cheniti pour avoir bien animé et coordonné le débat de cette rencontre et l’animation culturelle est devenue une préoccupation majeure pour le club et par conséquent pour la VDSBA.

  7. Melouk Mohamed

    Ayant assisté pour la 1ere fois à cette rencontre, j’ai beaucoup aimé la présentation des deux écrivains surtout Mr Henni qui a bien résumé ses deux livres avec beaucoup de talent en citant des documents d’archives très rares. Une rencontre très amicale avec la présence de mon professeur d’anglais au lycée Mme Zinai Nadjia. C’est grâce à cette grande dame et Mr Cheniti que j’ai choisi le métier d’enseignant. Merci encore une fois à elle, Mr Cheniti et Mr Kadiri.

    • Merbouh

      Je salue cette initiative littéraire menée par M. Cheniti et le staff qui l’entoure. J’espère que la naissance de ce cortège littéraire fera des émules et permettra de connaitre de jeunes talents.Bon courage à tous et merci à M.Kadiri pour les efforts qu’il déploie pour faire connaitre et émerger la ville de Sidi Bel Abbès

    • BENHADDOU B

      salam Mohamed M ;j’aurais voulu voir notre ancienne prof d’anglais mme Zinai! el hamdolillah elle est bien!

  8. Belamri abdelkader

    Nadi.net commence à prendre une dimension ambitieuse,en privilégiant le terroir et en recensant pas moins de 70 écrivains natifs ou adoptifs de sidi bel abbes,liste non exhaustive d’ailleurs.MM Cheniti et Kadiri ont consacré cette rencontre à deux écrivains au style différent mais avec une passion commune : l’écriture ; il s’agit du Dr Hanni abdelkader (connu déjà pour ses differentes réalisations , conférences et articles dans divers journaux ) et Mr Mai abderrezak ( nouveau sur la scene mais trés ambitieux pour l’avenir ) trés émus devant ce parterre d’intellectuels ou de simples cadres portés sur la curiosité litteraire ( comme moi meme ) ,invités au titre de la vulgarisation de la lecture pour tous
    En nous présentant ses deux livres dont le tout dernier  » l’émir abdel kader et la france « ,titre qui a soulevé un tas de questionnements pour sa singularité et qui coincide avec la célébration de la mort de l’émir ; et la vie de abdelkader azza et sa dualité à distance avec Paul Bellat ; la mise au point sur la personnalité de chacun a permis à l’assistance de faire la lumiere surtout sur paul bellat qui cachait bien son jeu vis à vis des indigenes et ne se refusait pas de pratiquer une sorte d’apartheid sournois à leur encontre.Cétait un pur et dur produit de la colonisation,il avait pour seul objectif ,la défense de ses interets matériels.Contrairement aux idées reçues ,il ne présentait aucune forme d’humanisme,du moins dans la pratique.Aek Azza aussi ,l’ignorait,à cause de son attitude hautaine et meprisante , que ce soit dans ses ecrits ou ses conférences ;pourtant,ils avaient le meme age et frequentaient les memes etablissements scolaires,une sorte de mépris réciproque.Paul Bellat se montrait altruiste avec Taibi et les nationalistes algériens et en France ,se présentait à sa communauté en victime et spolié de ses richesses,alors que par un tour de passe-passe ,il a pu récuperé un bon pactole en vendant la moitié de ses terres estimées à des milliers d’ha.D’ailleurs ,il rejoint l’aile dure de la communauté pied noir et se distinguait par ses fleches empoisonées en direction des indigenes qu’il  » chérissait  » auparavant.Au plan litteraire,Paul Bellat etait pietre ecrivain ,il était d’ailleurs son propre éditeur vu son aisance financiere et à cause du manque d’interet, des éditeurs de l’époque, pour ses écrits.Abdelkader Azza n’est pas prolifique dans ses écrits en dehors de sa these sur le chantre Mostefa ben brahim et quelques nouvelles;mais son nationalisme a beaucoup marqué l’époque de la naissance anté et post révolution 54.
    Le livre sur l’emir aek et la france ,a cette particularité de definir la personnalité de l’émir et lever l’ambiguité sur cette prétendue relation avec les autorités françaises ,notamment Napoléon III qui profitait de l’aura de l’émir au plan international pour prétendre à l’empire,d’ailleurs ,il jouissait de statut particulier de prisonnier privilegié et les honneurs dus à son rang.C’était un guerrier mais présentait cette particularité d’etre un humaniste envers ses ennemis et notamment ses prisonniers de guerre.Ce livre contient aussi une correspondance de l’émir inedite à ce jour et inconnue des historiens.

    Quaut au livre de notre ami Abderrezak Mai , au titre évocateur « Baroud et l’arbre magique »,l’auteur ,bien que submergé par l’émotion nous a expliqué le contenu de son livre,qui part de la metaphore d’un arbre qui parle aux humains sur leur comportement incivique sur la nature et le risque qu’ils encourent à ne pas prendre soin d’elle et la dégradation irréversible qu’elle subit continuellement.Un livre pour les grands et les petits ,ludique et facile à lire ,trés recommandé aux éleves pour qu’ils prennent conscience que leur avenir passe par le respect de la nature et du comportement au quotidien de chacun vis à vis de son milieu naturel.Les petits ruisseaux font les grandes
    rivieres.
    Seule remarque,apportée par l’assistance ,pour enrichir le débat de cette rencontre est de soumettre à un comité de lecture,une semaine à l’avance, les livres objet de la séance. TRES AGREABLE RENCONTRE,CA DEMARRE BIEN

  9. BENHADDOU B

    ce n’est que vers le soir j’ai vu l’article de ce nadi acte2,puisque nous ètions un bon groupe d’amis dans un cafè qu’on l’a nommè MEMORIA! (il connait le secret);le groupe ètait composè de : KARIM 10. NOUR; ZAIDI; GHALOUNI et BENHADDOU! Bravo au groupe pour cet apres midi culturel dont j’aurais aimè rencontrè mon ancienne prof d’anglais au lycèe elhaoues mme Zinai! c’est bien domage j’ai ratè la rencontre!!! bonne journèe à tous

  10. HAMID OURRAD

    Un grand bravo a notre MAESTRO Mr BELAMRI pour ce compte rendu très explicite de cette soirée culturelle.
    C’étais une soirée exceptionnelle de classe supérieure ,avec des invités de haut standing, des intellectuels de notre plat pays, avec un niveau très élevé
    Bravo ………….

  11. Abbes

    Si Belamri vous ne croyez pas que 70 écrivains c’est beaucoup pour la ville de sidi bel abbes .Vous etes au grand Paris ou au petit paris ou la bibliothèque comme son nom l’indique est introuvable et que l’on voit que des cafés et des vendeurs de carentica .Je ne vois pas les gens qui lisent mais que des gens qui bouffent .

    • belamri abdelkader

      Moi je ne fais que rapporter les statistiques relevés par Mr Kadiri auprés de l’association des ecrivains.Ce nombre inclut aussi bien les ecrivains algeriens arabes que pieds noirs et quelques autres en herbe dont mon fils qui se trouve en suede et dont les ecrits se rapportent à l’islam.Quand vous parlez de bibliotheques,vous voulez dire librairies ,je crois ,car les bibliotheques existent en quantité suffisante et couvrent l’ensemble des communes.Pour les librairies ,il y a quand meme quelques unes à sba dont celle de Mr Senni.N’est pas libraire qui veut ,il faut d’abord aimer lire et avoir l’esprit critique pour conseiller et interesser tel lecteur ou lectrice. à telle ou telle lecture.Pour ce qui est des vendeurs de carentica et des cafés,il en faut mais l’important est de convertir ces mangeurs de carentica en lecteurs;l’un n’empeche pas l’autre.Le défaitisme est pire que la carentica.Alors ,Positivons;sait-on jamais.

  12. Chot Lahcène

    Bravo Mr Belamri pour ce compte rendu qui nous donne une vue d’ensemble des auteurs de SBA …..vous avez omis deux autres auteurs qui sont Mourad Salim Houcine http://www.hisler-even.com/livre/1868509-le-sanglier-d-hippone-mourad-salim-houssine-ed-edilivre-aparis

  13. Chot Lahcène

    et Chot Lahcène avec ses trois livres …. »Le Squatteur »….http://t.co/gfO5MVzK
    principes équitation de base ….le premier manuel d’equitation algérien http://ar.gy/45gj

  14. abnbes megherbi

    l’equipe de la voix de sidi bel abbes est convoqué demain samedi a 14h devant l’agence ifriquia en face du cem kahina pour un deplacement a sfisef afin de jouer un match amical et partager la fete avec nos amis du widad.sportivement

  15. abnbes megherbi

    toujours percutant le belamri comme au temps de la sempac avec le numero neuf.tres bon a

  16. habibo

    Je termine,tres bon avant centre.son commentaire est merveilleux,aussi bien que l’apres midi passe avec d’illustres personnages.un cheniti aussi driblleur comme il faisait avec un ballon mais la technique actuelle est plus raffinee.kadiri,maestro,vrai chef d’orchestre,il il est comme le vin,plus il prends de l’age plus il est trancendant.merci a tous et toutes.

  17. belamri abdelkader

    Mr Chot ,quand vous serez au bled ,la voix de sba se fera un plaisir de vous honorer par une Bessma à la mesure de votre talent et le nadi.net fera echo de vos réalisations inchaallah .ALLAH EST GRAND

  18. Chot Lahcène

    Hamdoullah une noble assemblée …..maintenant il serait souhaitable de crée un réseau de distribution à travers le territoire national …et de trouver le moyen adéquat pour les auteurs algériens vivant à l’étranger de faire connaitre leurs ouvrages …..pour nous qui habitant dans l’exagone européen nous pouvons facilement obtenir des livres en provenance d’Algérie ….la réciprocité est assez complexe à réaliser ….je sais que j’ai écrit un manuel d’équitation en direction des cavaliers algériens en particulier ,et du monde en général ,que j’aimerai bien diffuser ce manuel ,j’ai vainement contacté par internet la fédération des sports équestres…. ….le monde de l’édition en France et saturé ,l’édition en Algérie est invicible ,mal connue ,et mérite une démarche conquérante de ce vaste marché …Alors ??????

  19. salim.b l'etudiant

    bon contunuation a ce nouveau club qui honore sidi bel abbes

  20. safia M enseignante

    je suis ravie de revoir ces intellectuels et surtout ces professeurs qui nous font revenir le gout de la lecture et surtout nous venons de faire amplement connaissance avec 2 ECRIVAINS. bravo au jounal

  21. Hamri

    bonne initiative la voix restera un journal rassembleur

  22. Karim10

    La culture en marche ! Félicitation à toute l’équipe. Maintenant le club est entre de bonnes mains et surtout il marche sur les bonnes rails .Nous souhaitons tous plus de réussite au club.
    Sincèrement ! Ce club-Culture inspire un sentiment de respect. Bonnes continuations.

  23. HakemA

    M Cheniti chapeau alik vous avez réussi à réunir que de bonnes ames charitables qui n’ont jamais cessé de donner à autrui le savoir(Men alamaka harfen baaka oua ichtarek)Je m’en veux d’avoir raté cette rencontre pour un réel empèchement Si Ghanem!Encore une fois merci et bon courage Allah khelik!

  24. BENHADDOU B

    bonne continuation mes amis;c’est un bouillon de culture qui est prèparè à base d’ingredients belabbesiens! ravi de connaitre d’autres auteurs inchallah!

  25. Cheniti Gh.

    Merci à tous et à toutes . Avec toutes mes amitiés .

  26. rouai amina

    Bonsoir à vous tous, j’aurais voulu être parmi cette belle assemblée, au lycée El Nadjeh! J’admire de plus en plus Messieurs Cheniti et Kadiri, Ils font tout pour rehausser le niveau, et colorer chaque événement, chaque rencontre. Puis-je savoir, les noms de ceux qui sont sur le tableau, en dehors de celui de mon grand-père que je reconnais. Je voulais juste dire à monsieur Belamri, que Abdelkader Azza, avait écrit beaucoup plus que quelques nouvelles, mon livre, une fois éditer, lui permettra de découvrir, d’autres côtés du cheikh! En fait, j’ai longtemps éprouvé un malaise, à savoir, que Mostfa Ben Brahim, faisait de l’ombre à grand-père. Pas plus tard que la semaine qui s’est écoulée, maman est allée, à la librairie Ibn Khaldoun, pour chercher un exemplaire de la thèse de son père. Elle avait la main sur le livre, et avait demandé au libraire, combien coûtait le livre du Docteur Azza, et il lui répond, sûr de lui, « non madame, nous n’avons pas de livre de Azza. » Quand maman lui répond » il est là, lui montrant le bel ouvrage. Il réponds « Non, c’est l’auteur Mostfa Ben Brahim ».Là maman, prend le livre et lui fait lire, le nom de son père. Il reste bouche béa et se confond en excuse.Elle lui raconte, combien son père a donné une grande partie de sa vie ( plus de 40 ans), afin de faire sortir de l’oubli le fameux poète. c’était une petite anecdote que je voulais partager avec vous, et c’est un honneur pour moi de voir que vous avez toujours des mots avec un fond de nostalgie, dès que vous parlez de Abdelkader Azza. A Monsieur Hani, bravo, pour tous ses efforts, qu’il fourni, pour nous faire partager des choses qu’on ignore sur le passé de tel ou tel personnage. L’émir! je crois que c’est un homme d’une sagesse et d’une grande bravoure. Là permettais moi de vous signaler, que dans ces cours d’ethnographie, Azza Abdelkader, nous fait par de quelques lignes dites de la bouche de l’Émir, pour parler du bédouin….je cite:
    L’émir Abdelkader, dans son éloge de la vie bédouine va jusqu’à dire « La beauté laisse apparaître son éclat dans deux baït-s:Un baït (vers) de poésie et un baït(demeure) en poil de chameau.Aucun défaut qu’on pense blâmer dans la vie bédouine sinon la virilité et une générosité démesurée. La santé du corps y est évidente. Tous les défauts et tous les maux résident chez lez Hdars. Celui qui chez nous ne meurt pas d’un coup de lance vit longtemps.Nous sommes les gens qui avons la plus grande loyauté. »Paroles de l’Emir. Ces quelques lignes font partie de mon ouvrage, mais je ne peut signaler la pagination, vu qu’il n’a pas encore était éditer. Bonne soirée à tous. Bonne chance et bonne continuation.Amina Rouai.

    • Karim10

      Bonsoir, Mm rouai amina
      Permettez-moi de vous remercié pour vos louables efforts envers notre jeune étudiant OMAR de Sebou qui prépare un mémoire de mastère sur la Biographie du feu AZZA AEK.
      J’ai devant moi ce fameux manuscrit sur le GLOSSAIRE des mots à partir de la p 177.C’est vraiment saisissant et dire qu’il écrivait à la main en arabe et en français dans un style graphique bien formé et très lisible. Son écriture à la plume m’enchante. Extraordinaire !
      Salutations Cordiales.

      • rouai amina

        Merci à vous Karim10; je suis sensible à ce message, et je suis ravie de savoir que le jeune Omar, soit bien entouré. Il va sans dire, que demain, une partie de la famille Azza, ainsi que moi-même seront présent à sidi belabbes, pour le soutenir.
        je suis heureuse d’avoir pu l’aider. Vous qui êtes surplace, pouvez-vous prévenir, Mr kadiri, Mr Cheniti, Mr Lakhal, enfin ceux qui pourront être sur place. Bonne soirée et à demain, je me ferais un plaisir de mettre un visage sur votre pseudo. amina Rouai

        • rouai amina

          Merci et bonne fin de soirée. Vos renseignement sont précis. Alors, avec l’espoir, qu’il soit bien préparé, et bien entouré. je vous dis donc à demain. amina rouai

  27. BADISSI

    Dommage que j’ai rater une réunion pareille mais je crois qu’il faut étre invitée ??

  28. Hocine .C

    Que du beau monde avec un esprit festif . Mes remerciements vont directement à un monsieur comme Kadiri qui fait beaucoup pour notre ville de Sidibelabbes . Vraiment , c’était un grand moment de bonheur .Bravo et merci à toute l’équipe du Nadi Net .

  29. Mohamed Benazzi

    iL-y-a 3 personnes que j’aurai aimé voir témoignées et appotrtées un plus a cette meveilleuses rencontre ! Il s’agit de Madame TAYEBI ,Mr ALLAL Hamdane,Mr BENALI Abdelghani et aussi Mr ABDEDAIME qui certains parmis eux savent et connaissent aussi bien P.Bellat que Aek AZZA . Un livre qui me fait penser a « De L’Emir Abdelkader a Chami » Du Maghreb au Caucase !

  30. DR HARMEL

    je salut vivement Mr chéniti et Mr Kadiri pour cette initiative qui révèle leurs sens de la créativité et leurs volontarisme ,chacun dans son style le premier en véritable gentleman présidait la réunion avec beaucoup de savoir faire et de simplicité due à son immense culture et sa connaissance du sujet..bravo Mr le proviseur ;le deuxième c’est le superviseur qui veille aux détails et qui est la plaque tournante de tout le groupe ….merci Mr Kadiri pour tout ce que tu fais pour la ville .Pour ce qui des invités ,j’ai été très frappé par Dr Hanni qui nous a épaté dans la présentation de son premier livre par l’importance des nouvelles connaissances sur l’histoire de la ville de SBA et son choix sans doute volontaire de comparer deux figures de la cité à savoir Paul Bellat et Mr Azza Abdelkader qui ne se sont probablement jamais croisés mais qui ont vécu pendant la meme période et de la conclusion de ses recherches dans les archives de notre ville et qui ont démontré l’hypocrisie de certains colons qui se disaient amis des algériens alors qu’ils jouaient double jeu pour protéger leurs biens …. c’était de cas de Mr Paul bellat alors que le militants algériens de l’époque coloniale faisaient tout ce qu’il pouvaient pour protéger les intérèts de leurs compatriotes et Mr Azza Abdelkader en faisait parti …Quand au second livre ,il parlait de certains aspects de la vie de l’emir Abdelkader que Dr Hanni à travers ses recherche dans les archives de la ville de SBA a pu dénicher des de véritable « trésors » ,je veut dire les échanges écrites entre l’émir et l’administration française …tout cela s’il ne va pas revisiter l’histoire mais va en apporter surement beaucoup de précisions ….pour moi Mr Hanni est une partie de notre mémoire et un pond de notre patrimoine historique …qui mérite notre reconnaissance . Quand Dr Mai je salut en lui sa simplicité et qui a eu la présence d’esprit de faire parler un arbre dans un métaphore digne de KOLAILA WA DOUMNA d’ibn el moukafaa ou celle des fables de la Fantaine ..bravo Mr Mai Abderezek…Pour conclure le Nadi net rehausse le niveau et peut donner à terme une véritable révolution dans le domaine culturel de la ville …GRAND MERCI A TOUS LES PERSONALITE QUI NOUS ONT HONORE PAR LEURS PRESENCE DANS CETTE MEMERIABLE FIN DE SOIREE..

  31. SAADI BAGHDAD SECRETAIRE GENERAL APC TESSALA

    Je tiens tout d’abord a remercier Mr CHENITI Ghalem et Mr Kadiri pour l’effort considérable et volontarisme qu’ils font dans l’épanouissement de la lecture a sidi bel abbés par le biais du journal la voix de Sidi Bel Abbès. quant a mon ami Mr MAI AZZIZ je le félicite grandiosement et je lui souhaite une grande continuité plein de succès dans sa nouvelle démarche d’écrivain et pourquoi pas nous verrons bientôt un grand écrivain de contes pour les enfants dans notre ville de sidi bel abbes qui en manque énormément.
    GRAND BRAVO MR AZZIZ
    ton ami pour toujours BAGHDAD

  32. Soudini Widad

    Salam wa alikom , je salut tout ceux qui ont assisté à la réception et surtout je voulais féliciter mon prof Mr Azziz , vs étiez toujours notre exemple avec vos conseilles et maintenant vs êtes notre fierté dans notre ville et note pays , je vous souhaite la bonne continuation et encore beaucoup de réussite insh’alah . Votre élève Soudini Widad

  33. bent mohamed fatima

    je salut monsieur cheniti est bravo est merci monsieur kadiri est l ahcen hachemi rabi hahfadkoum pour le beau travail que vou faites je vous tire chapeau a cette ocasion je souhaite beaucoucoup de courage est bonne continuation est chifa pour notre cher docteur heni est longue vie est je salut toutes les inviter qui nous en honnorer de leur presence ainsis que toutes l equipe de la voix de sba je suis tres fier d etre parmis vous

  34. kaddous cv sba

    De loin la voix de sba est bien lancée pour durer grace a ses activités multiples et son interactivité BONNE CONTINUATION CHENITI ET LE GROUPE

  35. kfaraoun

    Pourquoi les chemins ne se sont pas croisés de messieurs Paul Bella et Abdelkader Azza alors qu’ils sont nés tous les deux en 1905 à sidi bel abbes qui en ce temps était une petite ville. je sais qu’ils ne peuvent se croiser dans leur adolescence parce que l’un fréquentait l’école des indigènes et l’autre l’école française mais pourquoi ils ne se sont pas croisés avant 1957 En plus comment ne pas reconnaitre un seul enseignant algérien parmi les enseignants français? Je crois que l’ ignorance était volontaire dans les deux cotés.

  36. Claude.B

    Bonjour ,
    Vraiment , Messieurs Cheniti et Kadiri ,j’admire votre énergie votre créativité et votre disponibilité car vous menez toutes ces rencontres parallèlement à vos responsabilités professionnelles importantes .
    L’espace culturel récemment crée ,a déjà trouvé semble t il son rythme de croisière avec des participants motivés et érudits .
    Je souhaite à Nadi Net bonne chance et longue vie afin d’apporter à tous le bonheur que procurent la lecture , et la culture sous toutes ses formes .
    De bien belles et riches rencontres en perspective .
    Cordialement .

  37. samia

    Bonjour les louables actions généreuses ont fini par donner la vraie image de ce journal et vous voir vous et autres lecteurs encourager motivera nos encadreurs surtout en juin Ce n’est donné a tous mais les lecteurs sont remarquables et indulgents.

  38. O farida

    Notre professeur mai aderezak est gentil il mérite ce que vous avez fait pur lui.

  39. BENHADDOU B

    c’est un NADI purement litteraire,s’il consacre ses travaux uniquement pour les « belabbesiens » c’est bien de connaitre nos « auteurs » de la ltterature! je ne vous demende que continuer sur votre lancèe mes chers amis!

  40. elhadj abdelhamid

    Bonjour, chers Ghalem et Kadiri
    Notre ami Abdelkader Hani m’a fait un grand honneur de s’intéresser, dans son livre L’émir Abdelkader et la France ( 1847-1883 ), page 65,66, à mon  » hypothèse médicale « , publiée en 2007,  » La France a t-elle empoisonné l’Emir ? « .
    Le livre de notre ami est à lire absolument et à relire nécessairement à cause de sa richesse. J’ai beaucoup apprécié, entre autres péripéties moins légères, la rencontre de notre émir avec la jeune  » amazone  » d’Amboise.
    Lorsque, à l’occasion du 8 Mars dernier, dans mon petit article  » Les femmes de la smala de l’Emir « , j’avais évoqué Juliette  » aux jambes nues et aux jolis pieds « , cela en avait amusé beaucoup mais…offusqué certains, peut-être par une pudeur tartuffienne.
    Dans le livre de Si Hani, la jeune fille d’Amboise  » d’une rare beauté  » qui appréciait les montures arabes, elle chevauchait un pur sang offert à son père par un compagnon de l’émir, eut le coup de foudre
    pour le  » sultan algérien « , promeneur solitaire d’un jour.
    Si comme l’écrit le Général Bugeaud,  » l’Emir ressemble assez au portrait qu’on a souvent de Jésus-Christ « , l’homme devait être semblable au commun des mortels et, à voir le cadeau d’adieu de l’Algérien à la Française d’Amboise,  » une bague enrichie de diamants accompagnée de quelques lignes de sa main « , j’ai l’intime conviction que la liaison dangereuse derrière les remparts du château d’Amboise était allée bien loin qu’un petit flirt de campagne.

  41. Lecteur assidu

    les photos des gens avec des livres entre les mains sont significatives

  42. Hocine .C

    Longue vie à Nadi Net . Grand et bel avenir pour mon ami de toujours Mai Abderezak qui était bien inspiré malgré l’émotion . La présence dans la salle des sportifs intelectuels comme Megherbi , Nouara , Belamri ,Khelladi , Heffaf fait vraiment plaisir .

  43. BENHADDOU B

    SALAM: sbakhelkheir tout le monde:bonne reussite pour le club nadi.net et surtout bon courage pour « cheikh » Cheniti en cette fin d’annèe trop chargèe!

  44. kfaraoun

    la culture est en marche grace à si kaddiri et si cheniti mais il faut pas qu’elle déraille ou elle tombe en panne à cause des absences de certains éléments.
    La vdsba est entrain de bouger avec objectif de relever le rang de notre ville sur tous les plans sociaux culturels et on compte sur les efforts de toutes les équipes de la vdsba pour réaliser les objectifs communs .Si kaddiri fait beaucoup pour notre ville alors conjuguons nos efforts pour l’aider dans sa noble mission.
    Bonne continuation

    • BENHADDOU B

      on est tous là pour la bonne marche de la V D S B A et pour ses « nadi » qui ont pour mission:le reflet de Sidi belabbes;gageons que l’amitiè et la fraternitè font dissoudre les « complexes » .à SIDI BELABBES on en parle que les bienfaits de la V D S B A ,donc preservons ces acquits dans un climat purement « BELABBESIEN » MR kADIRI possède une èquipe en OR ;on dit que l’or ne peut etre remplacè par le BRONZE!!! on est tous derriere lui et que chacun reste dans son fief tout en suivant la bonne marche de la VDSBA! fraternellement votre!

  45. s.maachou

    que dieu benisse ce nouveau ne= merci si kadiri

  46. BENHADDOU B

    salam:mr Cheniti partage ses tracas de travail avec les ambitions de bien faire avec la VDSBA,et c’est chose faite,Bessma;foot et voila Nadi net;on fait que l’encourager encore plus: une bonne èquipe bien dirigèe par mr Kadiri qui est entourè d’un groupe bènèvole infatigable! ALLAH IKOUNE FI 3AWNE ELJAMI3

  47. nadjia zinai

    nadjia zinai
    bonsoir tout le monde.
    je ne saurais jamais assez remercier Chafika Ghoul,mon amie de tous les temps,ainsi que Ghalem Cheniti,mon frere 3ndallah,de m’avoir invitee a cette si interessante rencontre et o combien fructueuse!Cela m’a ete benefique :j’airetrouve d’anciennes connaissances, d’anciens eleves pour qui je nourrissais beaucoup d’estime,je parle de Mr Melouk,-cle m’a permis de sortir de ma lethargie, apres 13 annees de retraite!J’avais besoin de restiuler mes neurones eh bien c’est fait!
    J’ai beaucoupapprecier Dr Heni pour la presentation de ses deux oeuvres-simple,fluide sans pretention aucune et a la portee de monsieur tout le monde!Je lui souhaite une meilleure sante et une longue vie pour continuer a nous epater par ses ecrits!Quant a Mr Mai ,il m’a beaucoup^emue en fait il m’a communique son emotion.Bonne continuation et un avenir florissant inchallah.

    • BD

      Bonjour Nadjia Zinai,
      Le nom me disait quelque chose et associé au prénom, il m’a transporté à presque 40 ans en arrière à l’université d’es-sénia.
      Heureux de vous savoir en vie et rassurez – vous , à vous lire, vos neurones fonctionnent à merveille!
      Un ancien camarade.

  48. un belabbésien

    Paroles sincéres et des plus orteusesde continuitéde culture

  49. Abbassi .

    De belles paroles Mme Zinai . Vous méritez tout le bonheur du monde inchallah . La salle a eté illuminée par votre présence ..

  50. naimi

    salam ,mme c’est une belle opportunite que j’ai rate ne serait tce que pour evoquer de bons souvenirs tel votre passage de capes avec notre classe 1assa2 annee 77/78 au lycee el HAOUES la seance s’est passee dans un climat joyeux ,il y avaient de vos potaches qui ont use. d’une autre langue l’espagnol en substance la commission n’en revenait pas ,c’est pour vous dire toute notre sympathie et notre gratitude a votre egard et sommes heureux que vs ayez fait la OMRA bilkaboul inchallah et heureux de vous avoir parmi nous apres une longue absence.

  51. nadjia zinai

    Nadjia zinai
    Merci pour vos gentils temoignages.Je suis tres touchee de savoir que vous me portiez

    une affection particuliere .J’avoue que je n’en avais pas conscienceLes souvenirs du Lycee El Haoues sont encore tres vivaces dans ma memoire.Apres mon assistanat en Grande Bretagne je penser revolutionner Sidi bel Abbes ,j’avais des idees ,un esprit d’initiatvie mais tres vite j’ai dechante
    .Apres des annees loin de Belabbes je suis revenue a la charge c’est a dire j’ai voulu faire qqu bchose pour ma ville.Comme j’adore les enfants ,j’ai voulu faire du benevolat dans la pouponniere de la rue mogador.On m’a signifie que la seule aide que je pouvais apporter etait financiere!Jestime qu’on peut aussi aider son prochain autremente.Avec les momes ça n’a pas marche;je suis allee voir avec les vieux-meme discours!La finance.Les personnes agees tout comme les bebes abandonnes ont besoin d’argent-ce qui est indeniable mais
    ils ont aussi besoin de beaucoup d’affection.Durant mon annee d’assistanat mes eleves de terminales allaient dans les hospices pour faire la lecture aux vieux ,ils leur chantaient leurs tubes preferes,il s les coiffaient.C’est ce que je voulais faire avec mes elevse et meme maintenant.Par chafika Ghoul mon amie j’ai appris qu’on pouvait faire du volontariat dans un centre pour enfants abandones.J’adhere .Il y a tellement a faire pour notre ville!La rencontre du Lycee En Nadjah m’a permis de renouer avec mon esprit d’initiative d’antan.J’espere que ma sante ne me fera pas faux bon!

  52. un belabbésien

    Que ce je viens de lire de ce prof adulée est porteur de vrai espoir

  53. Karim 10

    Bonsoir,
    Merci à vous aussi Mme Amina Rouai.
    Bien évidemment .La soutenance est prévue pour demain, Jeu 06 2013- salle 10 à la Fac des Sciences Humaines et Sociales –Univ UDL sba. Site Campus 1.

    Mémoire de MASTERE 2 Intitulée :
    AZZA A.e.k – Son Activisme Politique et Culturel 1905-1967.
    Présenté par l’étudiant : DAHMANI Omar Djamel-Edinne.
    Normalement la soutenance est public elle est annoncée par affichage ; c’est la norme légale et aussi habituelle.
    La Présence du public est très souhaitée (Surtout pour les étudiants).
    Donc BIENVENUE à toutes et à tous.
    Eh bien sur, l’occassion sera aussi pour nous tous de faire connaissance.
    Salutations Cordiales.

    • rouai amina

      Bonsoir Si Karim! ce matin a été une surprenante rencontre au Campus! Maman et moi, avons passé une journée mémorable, riche en émotions, et en reconnaissances. J’avoue, qu’il y a eu des découvertes, sur feu Abdelkader Azza. Telle, cette photo de lui, faisant un discours, et cette anecdote, d’avoir eu l’idée, de faire le repas pour les grévistes. là dessus, je souhaiterai plus de détails écrits, je voudrais l’ajouter à sa biographie. Les deux autres membres du jury, ont était percutants tous les deux, et je les remercie pour la lumière faite sur certains points, qu’on avait besoin de corriger, ou de découvrir. Avec tout ça, j’étais très fière du jeune Omar, qui a tout fait pour ne pas dépasser le timing que vous lui avez imposé, et souhaité aller jusqu’au bout. Il nous a épater par l’oralité arabe, classique, il l’a maîtrise très bien. Mais, je lui ai à plusieurs reprises, quand il venait chez nous pour travailler, demander de s’exprimer dans la langue de Molière, en lui précisant que le Docteur Azza, était bilingue. Je vous promet de vous envoyer mon premier travail, sur l’oralité, il est vrai que le temps était court, et que vous n’avez pas eu le temps d’en apprendre plus, sur la ‘petite fille’ de Si Abdelkader. Vous m’avez gâté, remercié, félicité même, pour avoir aidé, le jeune Dahmani, ça m’a touché, mais comme je l’ai dit ce matin « la choukra ‘âla wadjeb ». Au contraire c’est ma mère et moi qui vous remercions tous les trois, d’avoir su écouter ce jeune homme, qui a réussi en si peu de temps, à faire sa Maîtrise. Dommage, j’aurais souhaité plus de monde, mais l’idée d’un rencontre pour octobre, nous laisse espérer que ce sera salle comble, et qu’il y aura vente dédicace (je ferais tout pour y arriver). Je remercie vivement Monsieur Medjaoui ( excusez moi si le nom est écorché, mais j’ai eu du mal à saisir), je ne suis pas sans ignorer qu’il est à l’origine du choix du sujet, et pour cela je lui en suis pleinement reconnaissante ( maman compris). Avec tout ça, je suis certaine que Monsieur Kadiri, aurait était heureux, d’être parmi nous, car je lui ai présenté le jeune Omar, et il est toujours prêt a apporter sa contribution dès qu’il sagit de Ouled el bled. Bonne soirée, et reposez vous bien, vous en avez le mérite. Amina Rouai

  54. kfaraoun

    SI CHENITI ET SI KARIM Bonjour
    Mon souhait est de programmer un nadi net pour découvrir ce jeune OMAR à travers une reproduction de son travail sur le feu docteur AEK AZZA .De meme pour le féliciter et l’encourager à la culture.
    Amicalement

  55. belabbes

    Le jeune omar a été aidé orienté y compris sutout dans la bibliothéque naimi aek

  56. Cheniti Gh.

    Bonjour Si Faraoun,Bonjour Melle Amina Rouai .
    Vos souhaits seront exaucés inchaallah incessamment et j’ajouterai l’invitation aussi de notre merveilleuse écrivaine, Amina la petite fille de notre cheikh Azza Abdelkader, qui nous a légué un héritage lourd(il était un guide généreux,un éducateur complet et un nationaliste courageux ) ,ou nous espérons être un peu à la hauteur de sa modestie et de son érudition. Bonne journée et Djoumoua Makboula à tous Inchaallah .

  57. belabbes

    Nadi net ne doit pas étre un mort né je vois des suggestions comme celles de petite fille de azza abdelkader Rouai amina ellest a une heure de route allezy pour rester productifs

  58. nadjia zinai

    nadjiazinai
    bonsoir tout le monde.
    Je souhaiterais que MmeRouai Amina me dise qui est Fouzia Azza et quel lien de famille elle a avec Azza ABDELKADER.merci.
    JE VOUDRAIS AUSSI SAVOIR QUAND SERA LA PROCHAINE RENCONTRE DU NADI.GOOD NIGHT EVERYBODY.

    • tewfikhayii

      Salam,
      Madame Zinaï, mes respects du soir,je sais que vous ne pourrez pas vous rappeler de tous les élèves que vous avez eu pendant ces années au Lycée El Haouès. J’étais dans une classe de terminale Sciences Bilingues et vous, vous veniez de terminer vos études en Angleterre. Nous étions une classe de grands gaillards insupportables, toujours prêts à  »foutre la pagaille », mais avec votre sourire et votre gentillesse, vous nous avez mâté et vous nous avez appris les rudiments de la langue de shakespeare.Une petite anecdote
      Une fois, nous avons dépassé les bornes en chahut et vous aviez eu de la peine. une fois le cours fini, nous avions eu des remords et nous avions décidé de ne plus vous décevoir. sans le dire aux autres – ROJLA OULA BATALNA -,nous avions décidé, mon ami et moi, de vous attendre l,après midi, sur votre chemin au lycée, pour nous excuser de notre mauvaise attitude
      et celle de nos amis de la classe et de vous promettre de ne plus faire les marioles, et que celui qui s’évertuera à le faire aura affaire à nous tous, et depuis ce jour là, les cours d’Anglais de Mademoiselle zinaï, se déroulaient dans la bonne ambiance et le respect total. C’était en 1976. Que Dieu vous bénisse Madame la professeure.
      Salam.

      • Albarracin

        @tyewfihayii

        Voilà un tres bel hommage souvenir et un exemple de la force que procure la prise de conscience d’une injustice collective….Il faut en toutes situations des leaders qui s’engagent….pour le bien commun , sans haine mais avec détermination!

        • gherbi sba

          Monsieur Albarracin je souhaite vous voir commenter le dernier pélerinage de40 pieds noirs qui est sur le journal Vous avez été et vous avez une idée

      • Très bonne et sincère évocation de mémoire khayi Tewfik tu nous a projeté je ne sais pas combien d’années en arrière quand il y avait Rojla.. la vraie,dans les lycées . Hommage à tous mes prof et à Mme Zinai que je lui souhaite longue vie pleine de joie et de santé.
        Merci Tewfikkhayi.

  59. samia

    le nadi net qu est un club culturel n’existait pas il ya un mois vient de vraiment percera travers les discussions très riches et surtout avec respect a l’autre Alors vite une deuxième rencontre avec des nouveaux écrivains

  60. ALBARRACIN

    A monsieur Gherbi sba:
    Pour des raisons qui m’échappent , mon commentaire que j’avais rédigé ne sempble pas devoir vous parvenir….
    excusez le doublon qui je l’avoue n’aura pas la spontanéité du précédent!
    Vous sollicitez de ma part un commentaire sur le ressenti qu’éprouve un PN en pélérinage au pays de son enfance…
    Je ne peux que traduire ma propre expérience, celle d’un retour solitaire, qui ne peut’ête comparée à un retour collectif , dont j’imagine que les émotions fortes indescriptibles se sont amalgamés et ont démultiplié l’intensité des évocations et des non dits….
    Retrouver, la ruelle de son enfance, sans retrouver les visages des êtres qui donnaient à celle ci le mouvement de la vie, dans sa complexité et ses différences, ces premiers aprentissages de la vie en socitété. Observer les changements sans que vraiment les choses soient différentes…
    Retrouver sans chercher dans sa mémoire, les visages évanouis des voisins disparus dispersés, sans ne plus pouvoir réunir les informations sur leur devenir…Avoir été de là, sans plus jamais étre à nouveau de quelque part.!
    Appartenir à une histoire collective, dont nous devons ou nous taire ou tenter de justifier, l’injustifiable….Reconnaitre sa rue, sa place, son école…retrouver ici et là les bancs de la classe sur lesquels nous avons usés nos ma^tres et maitresses.;;
    Oui les fantomes , ça exitent, la petire épicière de notre rue est toujours quelque part derriere la porte de l’ancienne « tienda »
    Ces portes qui s’ouvent et vous invitent à retrouver votre ancien apartement, arrière court…ces rues débordantes et anarchiques hier si passantes….Le cimetierre et ses excavations , qui vous troublent comme si vous cherchiez à comprendre jusqu’oùla folie des hommes peut tuer dix fois une^m^me vie, et sur plusieurs génération.
    Et l’autre versant du voyage, cette simplicité des algériens pour vous transmettre sans phrase, sans discours, qu’ils vous aiment qu’ils vous respectent, qu’ils vous invitent, à rester, à revenir, à ne pas les oublier….
    qu’ils cherchent dans leur mémoire ce qu’ils se doivent de vous donner à revoir, à pardonner, à aimer à nouveau….parce que demain est un autre journ et qu »hier était une folie dont il faut nous guérir ensemble….

    Oui un retour au pays ‘est un retour à retrouver ce qui nous res d’huimain en nous et plus est en l’autre!

    • BENHADDOU B

      j’avoue mr Albarrincin que vous avez totalement rèussi à nous dècrire ce que vous avez ressenti en venant rendre visite à la ville qui vous a vu grandir!tres bien reussi mème;je me suis un peu emportè à travers votre petit rècit qui m’a enchantè;je vous dit bravo ;en fait comment va votre bras en ce moment? au plaisir de vous relire! amitiès

  61. nadjia zinai

    Nadjia Zinai
    J’ai lu avec beaucoup d’emotion le temoignage de Mr Tewfikhayii cela me renvoit 36ans en arriere.En effet,mes eleves de terminales etaient de grands gaillards que j’apprehendais tous les jours de rencontrer tant ils etaient avides d’apprendre et cherchaient a me poser des colles pour tester mes connaissances -chose que ne font plus nos enfants!J’ai beaucoup de nostalgie pour ces merveilleuses annees passees a El Haoues.J’ai auussi un vivace souvenir d’une classe qui m’avait mis une souris dans la boite a craie.J’etais sortie en hurlant et j’avais fait sortir tout le lycee dans la cours-ce qui m’avait vallu d’etre vigoureusement sermonnee par Mr Bekkada.Etiez vous dans cette classe Mr Tewfik?En effet,les temps ont trop change,les valeurs morales tendent a disparaitre et je regrette que nous restions impuissants devant certains etats de fait.L’esprit citadin se degrade de jours en jours,et des fois je me sens si etrangere dans ma propre ville.Heureusement que de temps a autre je rencontre d’an,ciennes connaissances qui comme moi aiment evoquer les beuux jours de notre si chere ville- au temps des calleches,de la piscine municipale ou les peres blancs de Sonis nous emmenaient pour le cours de natation-du theatre municipal ou nous allions voir des troupes venues des quatre coins du monde(ce qui enrichissait notre culture encore un peu plus)
    -Le Versailles ou les femmes allaient voir des films sans etre opportunees!Pourrons nous un jour renouer avec tout cela?
    Je renouvele mes remerciements a Mr Cheniti,a Mr Kadiri de nous avoir ouvert cet espace pour que la memoire Belabesienne se perpetue.
    Papa, Zinai Othman,ancien sous prefet de Sidi Bel Abbes de 1965 a 1972 aurait beaucoup apporte en temoignages sur notre ville s’il avait ete de ce monde!Son pere etait Khodja(lettres en langue arabe et en langue française) ici a Belabbes.Pour enrichir encore plus notre patrimoine culturel Belabsien je vais essayer de contacter les derniers survivants(de ma famille) afin de recueillir plus d’infos sur Belabbes d’avant l’independence.
    a Mme Rouai je dis merci de m’avoir repondu.Alors,Fouzia Azza a etudie avec mon frere Dr Zinai Abdelaziz(installe a ElGraba) et c’etait sa meilleure amie a Saida.La famille Benchohra est une grande famille de Saida ,amie avec les Zinai de Saida de tres longue date.Moi ,aussi j’aimerais vous rencontrer et vous connaitre plus amplement.Si vous le desirez aussi on se donne rendez vous.A vous de choisir ou et quand.Mes amities a tous nos lecteurs ,a tous ceux qui ont fait revivre en moi tant de souvenirs.

  62. l

    un coimmentaire trés touchant la sincérité des propos et l »education de cette dame qui nous marqua nous ses éléves ressortent de mon écran

  63. yahia

    Mr Hani Abdelkader, j’attends toujours les 2 livres dédicacés.

  64. nore baraka

    merci mr Cheniti c’est formidable bien sur mr Kadiri je vous salue Baraka .

Répondre