La Voix De Sidi Bel Abbes

Act-Opinions : World Trade Center

World Trade Center, 11 septembre 2001
La première bataille de la  » Guerre des Etoiles « 

« Quelques heures avant l’effroyable attaque, le téléphone rouge sonne à la Maison Blanche : Poutine avertit Bush de l’imminence d’un terrible attentat sur le sol américain  »
La chute du mur de Berlin consacre la fin de la Guerre Froide et celle de la bipolarité idéologique Est-Ouest ; mais une bipolarité stratégique demeure. En Amérique, le complexe militaro-industriel, péril annoncé par Einsenhower dirige les institutions et en Russie, le KGB ne guide plus le pouvoir mais le prend. Le socialisme est oublié et le système fabrique des milliardaires heureux, sauf ceux qui songent à briguer le pouvoir qui se retrouvent en prison pour négligence fiscale. Même l’allié chinois, grisé par la croissance économique, adopte le droit à  » la propriété privée « .
Le  » New-East  » se prend à conquérir des marchés et constitue une rude concurrence, pour l’Ouest, qui promet d’être palpitante si la nouvelle guerre économique pouvait avoir des chances d’être loyale, sans pression militaire, condition que ne pourrait assurer qu’un équilibre, existant à ce jour, des forces armées de chaque camp.
Le pétrole a réussi à imposer une  » réal-politik  » entre les deux grands ; les USA oublient les droits de l’homme, des minorités, de la bonne gouvernance, l’ONU pour la Tchétchénie rasée par les Russes et les Russes ne se souviennent plus qu’un Traité les lie à un allié, l’Irak, occupé par les Américains.
Mais le complexe militaro-industriel des USA pense à un intérêt supérieur, conférer à l’Amérique  » une capacité d’intervention unilatérale partout dans le monde sans crainte de représailles « , mission inscrite sur le cahier des charges du Pentagone.
Le M D S, Missile Defense System ,  » Bouclier Anti-Missiles « , naît dans les turbulences du Désarmement , démantellement des Pershing US et autres SS Russes en Europe dans le cadre du Traîté d’élimination des missiles nucléaires de moyenne et courte portée ( NIF )…
Depuis Spoutnik de Gagarine sur l’orbite terrestre à Appolo VII d’Amstrong , Aldrin et Collins sur la lune jusqu’aux navettes spatiales US Discovery, Challenger et la station russe Mir, la rivalité spatiale américano-russe n’a jamais cessé, guidée non par un concours de prestige, mais par un intérêt stratégique vital aux puissances.
Le M D S, complètement réalisé, relèguerait la Russie au rang modeste de puissance militaire au gabarit de  » new-nuclear-state « , modèle Inde ou Pakistan.
A la menace  » hollywoodienne  » de Reagan, succède la prise en charge réelle du projet militaire par les Bush.
Après la  » démobilisation  » de Ronald Rumsfeld, Monsieur Irak, qui commence sa mission par une chaleureuse accolade à Saddam, Robert Gates, l’ex-collègue, à la CIA, de Poutine au KGB, chaud partisan du MDS qui collabore activement au projet depuis 1990, s’installe à la tête du Pentagone pour la poursuite du chantier.
Bien avant 2000, les Russes sont convaincus de la détermination des Bush de mener à terme l’ambitieux et dangereux projet, conçu,  » non dans un cadre défensif, mais dans l’optique d’une stratégie offensive « , qui menace vitalement l’ex-Empire soviétique et son allié, la Chine et il importe, au plus haut degré, de contrarier ce fatal bellicisme américain.
La rentable  » sous-traitance  » terroriste islamique, très prisée et très partagée dans le monde, des objectifs stratégiques pour mener l’opinion publique, nationale et mondiale fera le nécessaire. En Afghanistan, les Islamistes ont combattu les Russes ; ils font aujourd’hui la guerre aux Américains.
Ben Laden, ce fantôme numérique à deux dimensions sur la chaîne  » Al Jazeera « , est peut-être plus intelligent que Saddam pour se faire prendre dans un trou en train de regarder la télé, et pourquoi pas le feuilleton ‘’ Intrigues à la Maison Blanche ‘’, et certainement plus intelligent que nous tous qui pouvons penser que ce  » barbu  » atypique à la barbe phénoménale qui noircit avec l’âge, miracle mystique, soit capable, du ciel, de détruire le World Trade Center à New-York.
Même le Japon impérial, allié de Hitler, inventeur de l’avion Kamikaze, qui dominait l’Asie au plus fort de sa puissance, attaque Pearl Harbour au Pacifique et ne risque aucune action contre le territoire américain.
A Jince, en Tchéquie, le Bouclier se rapproche de Moscou et annonce sûrement, un autre 11 Septembre. Quelles seront les deux prochaines tours jumelles cibles, aujourd’hui encore debout comme un 11.
Les bombardiers supersoniques « nucléaire-porteurs » russes ont repris leurs vols permanents et croisent, au dessus de l’Atlantique, les chasseurs américains qu’ils saluent courtoisement et un sous-marin russe a planté un drapeau national à quatre mille mètres sous les riches eaux…canadiennes, en Amérique.
Avec le premier tir réussi d’un missile américain sur un satellite au Kosovo, l’ambassade de Chine en ex-Yougoslavie touchée par des tirs de l’Otan et les soldats russes qui interdisent à une colonne anglaise d’investir l’aéroport de Sarajevo, la Space War a été peut-être déjà déclarée aux Balkans.
Septembre 2009. Le dernier des Bush parti, les USA décident d’abandonner le projet de bouclier antimissile en Europe Centrale même si le Pentagone se défend, officiellement, d’avoir cédé aux exigences de Moscou et le porte-parole du ministère russe des Affaires Etrangères, Andreï Nesterenko nie tout accord secret en échange.
L’Iran qui, pour Ehud Barak, le ministre de la Défense israélien, n’est pas une menace pour Israël, ne réagit pas à la décision américaine mais les pays longtemps dominés et asservis par les Russes, la Pologne et la Tchéquie, candidats aux bases du bouclier anti-missiles, expriment leur légitime inquiétude.
Pour Alexander Szcyglo, le chef du Bureau pour la Sécurité Nationale de la Pologne, la décision américaine ( l’abandon du bouclier ) serait un échec de la réflexion à long terme de l’administration américaine dans cette partie de l’Europe !
Et pour l’ex-Premier ministre tchèque Mirek Topolanek qui avait signé l’accord de l’installation du bouclier US, ce n’est pas une bonne nouvelle ( l’abandon du bouclier) pour la liberté et l’indépendance de la Tchéquie !
Un Yalta II, avec la Chine, la Russie, les USA et des observateurs européens, japonais … est-il nécessaire ?
Mais Obama, après avoir reçu un peu tôt le Nobel de la Paix, remet le cap sur l’Est et reprend l’installation du bouclier anti-missiles en Pologne, aux frontières de la Russie.
Avril 2010, la Pologne est décapitée ; le président et son Etat Major militaire, venus en Russie se recueillir sur le massacre des milliers d’officiers polonais par les Soviets, se crashent dans un Iliouchine russe.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6515

Posté par le Août 7 2011. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “Act-Opinions : World Trade Center”

  1. Mourad Salim Houssine,

    La géopolitique n’est plus la chasse gardée des spécialistes et analystes se cachant derrière le secret défense de pouvoirs politiques plus ou moins plébiscités par les outils de la démocratie…Avec la mondialisation de l’information,l’instantanéïté évènementielle du 24 sur 24 ,la manipulation quotidienne de grands media qui ont remplacé les services psychologiques des plus grandes armées du monde,les intellectuels et particulièrement les journalistes des pays du Sud ont le devoir d’empièter sur le débat sur la géopolitique,géostratégie et prospective qui ne sont plus chasse gardée et prérogatives des structures gouvernementales liées par la sempiternelle obligation de réserve….
    Lorsqu’on constate que les journalistes de certains de nos grands quotidiens nationaux évitent le débat sur la problèmatique de l’avenir sécuritaire interne et externe de notre pays et sa population,il y a lieu de se poser des questions; lorsque certains cadres supérieurs de l’Etat proposent un sondage d’opinion élitiste dans la presse sur cette même problèmatique qui relève de la géostratégie politique,les journalistes sont aux abonnés absents et l’opinion algérienne…sur sa faim et non éclairée! Le ver est dans le fruit.L’autocensure a fait tellement de dégât dans cette corporation qu’elle en a perdu son prix Pulitzer.
    Si Abdelhamid,votre article est une analyse prospective sur la base de faits réels, qui donne à réfléchir si nous savons que l’Algérie a aussi signé un traité d’amitié et de défense commune avec l’ex URSS.A-t-il été reconduit avec la Fédération de Russie?
    L’Irak a été la première victime de l’escroquerie soviètique,la Libye sera-t-elle livrée aux Européens par les moscovites malgré l’existence d’un traité ?
    Avons-nous fait le bon choix en pérennisant le monopole russe sur nos importations d’armes après notre liquidation de leur dette?
    Pourquoi avoir peur des armes de haute technologie de fabrication française (Rafales,Systèmes de défence Matra,Eads,etc..) alors que le FLN a commencé par combattre le colonialisme français avec la MAT* 49 (*Manufacture d’armes de Tulle)et le MAS 36*(*Manufacture d’armes de Saint Etienne) ?

  2. Smiley

    Nous étions tous sourds et aveugles ou alors nous faisions les autruches pour croire que L’ex URSS était un allié fiables.
    Le tropisme russe, sous couvert de la fraternité révolutionnaire est un impérialisme qui a génocidé les identités des peuples qu’il a soumis.
    Ainsi la Tchéchenie a connu sous Lénine et plus tard Staline une déportation de masse vers la Sibérie. Lers républiques du Caucase que les russes appelles « les cus noirs » avec mépris ont souffert de la négation de leur être profond et de leur enracinement
    au monde islamique.
    Le communisme n’était pas une religion athée, c’était une stratégie impérialiste qui a écrasé le printemps tchèque en 1968 et les chars russes ont déferlé vers la Hongrie.
    Le projet rouge a conçu une machine redoutable que j’appelle ironiquement Le Ministère de L’Absorbsion, une méga bureaucratie qui fait tourner ses roues dentées, grandes et petites pour happer quiconque est à proxil=mité du verbe marxiste.
    Le mécanisme bien huilé a formé nos élites militaires et a encapsulé les cerveaux pignon après pignon.
    En Algérie, il n’y a pas eu pénurie de candidats pour se ruer et faire le plein de certitudes toutes faites.
    Gorbachev avait déjà prévenu de son désir d’Europe en inscrivant la Russie dans la maison commune issue de la matrice judéo-chrétienne.
    Peu d’observateurs ont relevé la pulsion russe de construire une identité politique avec l’Europe.
    Dans un mouvement de restauration à la faveur de conjectures politiques les dieux de la matrice judéo-chrétienne se sont remis d’aplomb pour investir les champs de la conscience et des droits de l’homme en les brevetant du sceau de l’Occident.
    Nous les avons immité avec un parti unique, orfèvre de la langue de bois. Ils avaient leur PRAVDA (vérité en russe) et nous avions notre moudjahid.
    Mes amis russes me disaient que seule la date était juste et le titi algérois me disait que l’on achetait le moudjahid pour emballer les sardines et que c’était le seul usage à en faire.
    Avant la chute de Berlin beaucoup s’étaient habitués à l’équilibre de la terreur et craignient les griffes acérées de l’ours russe, plantigrade faussement fraternel et prolétaire.
    A vouloir terrifier autrui l’empire a éclaté tout seul face au poids de ses mensonges accumulés et de ses mises en scène grotesques et des villages Potemkine il avait presque fini par croire.Cet empire avait la consistance d’un décor en carton-pâte et a raté son rendez vous avec l’histoire.
    Le problème pour nous algériens est que chez nous CERTAINS gardent de la nostalgie pour ce faux frère affabulateur.
    La patrie de l’athéisme scientisme, en fait une tentative de décultures les peuples du Caucase fait fête aux popes qui sont revenus en habit d’apparat pour bénir les anciens despotes qui jurent depuis qu’ils n’ont jamais renié le dieu chrétrien.
    A notre tour de débusquer les pièges et de faire irruption dans la vraie histoire en exerçant une volonté oblique. Cessons de vivre dans les slogans qui ne sont que des mantras démonétisées.
    Attention les grands protagonistes du jeu du pouvoir sont passés maîtres pour masquer les enjeux et organiser la captation.
    La nomenklatura russe a fait des émules chez nous aussi et la kleptocratie et le mépris du peuple dont la souveraineté n’est qu’une illusion est bafouée?
    L’identité politique à construire exige de nous une rupture impérieuse avec l’ordre ancien.
    Gardons le souvenir sdu mot d’ordre de Robespierre. INSTRIURE POUR REVOLTER et optons pour la lumière de l’éducation,unique garant de la capacité à lutter contre les injustices pour créer une culture civique.

  3. merci smiley

    et saha ftourek votre com nous afait du bien !

  4. merci smiley

    11 septembre 2001 qq heures avant l’effroyable attaque du word trade center , le telephone sonne à lla maison blanche : poutine averti de l’imminence d’un terrible atten,tat sur le sol americain :

    C’est un gros mensonge et sa ne passe pas

    Machi bassah hadi kedba min jabtha
    Car les gens du likoud sont presque tous des russes comme poutine .

  5. abdelwaheb s kolea

    article ou chronique de haute facture.on regettea un jour de touner le dos a nos intellectuels…les grandes nations ons su fructifier le genie local.11 sept date de nos nouveaux malheursi

  6. cite 20aout

    une belle approche de niveau certainmaisavecdes non dits que devient si el hadj abdelhamid le ramadhan est ce une raison.

Répondre