La Voix De Sidi Bel Abbes

Act Opinions : « Indignez-vous ! », de l’éminent philosophe François Warin*

Un rappel s’impose, et il concerne les nouveaux lecteurs, quant aux assidus depuis son lancement en mars dernier, ce dit rappel ne les concerne pas. Des rubriques additives ne cessent de voir le jour, ceux sont là des besoins ou des exigences formulées par des lecteurs, des amis, et mêmes des personnalités, amis du journal ont été à l’origine des dits additifs. Il n’y a pas que cela, la concertation interne de l’équipe du journal, a elle aussi dicté d’inclure d’autres rubriques. Ainsi avions commencé dans la nouvelle rubrique Act Opinions par Mr Warin, qui inaugurera ce nouvel espace d’expression libre. L’envoi de l’ami de nos amis les Maillots, a été fait il y a plusieurs semaines. Il fut suivit par d’autres opinions formulés par nos amis Dr Reffas DrissDr ElHadj Abdelhamid puis récemment le psychologue Mourad Houssine, et qui avait pour thème «De la science du renseignement…».Que revoilà notre ami François Warin, nous proposer un nouveau thème «Indignez-vous !» , que nous vous soumettons en cette soirée, malgré la canicule qui sévit à Sidi Bel Abbes. Notons là que c’est une opinion formulée par cet intellectuel de renom. Des avis ou autres points de vue sont potentiellement possibles, et le débat fructueux est le bienvenu.

Par Kadiri Mohamed

————————————————————–

(*) François Warin, est un éminent philosophe. Il est né en 1938. Il a enseigné trois ans au lycée Carnot de Tunis (il est sur leur site des Maillot, qu’on a évoqué tout dernièrement dans notre journal. Mr François Warin est resté très attaché au Maghreb et très sensibilisé par la question postcoloniale sur laquelle il a écrit un article (taper : La haine de l’Occident).
Son père est mort en camp de concentration pour faits de Résistance ; cela lui a permis de comprendre la révolte des autres et il a été un militant anticolonialiste de la première heure. La guerre d’Algérie l’a structuré politiquement, nous dit-il dans un courrier amical interne. Par ailleurs, il a publié livres et articles concernant surtout des problèmes esthétiques et politiques. Ce denier, se dit très honoré de voir reprendre son commentaire en article, car celui-ci (son commentaire) a paru lorsque nous avons publié l’article sur les Maillots. Ce dit commentaire, aujourd’hui article dans notre nouvelle rubrique, est très synthétique sinon très original, qui reflète bien le point de vue de nombreux citoyens qui partagent cette opinion de ce côté de la Méditerranée.

Indignez-vous !


Entre la tête raisonneuse et un ventre-sexe plein de borborygmes, le cœur est un lieu de richesse et de distribution. Il  était pour les Grecs le siège de la colère, de la partie irascible de l’âme. Et en effet si le cœur souffre et pleure, ses battements énergiques et furieux nous rappellent qu’il est aussi ce qui se soulève et ce qui s’indigne.

L’extraordinaire succès du petit opuscule de Stéphane Hessel qui porte justement comme titre : Indignez-vous ! constitue un phénomène de société qui trouve aujourd’hui dans le désespoir et la frustration des jeunes diplômés de la classe moyenne « à bout de souffle » (Geraçao a rasca) un immense écho qui demande à être expliqué et à être interrogé.

Voici un libelle qui ne manque sans doute pas de cœur ou de courage ! Cet appel est écrit  pour réveiller ceux qui trop facilement se résignent, se résignent notamment à la grande régression sociale à laquelle nous assistons. « La pire des attitudes, écrit-il, est l’indifférence ». Tout se passe comme si, obsédés par le confort matériel, nous n’avions plus, comme le disait Tocqueville, que des passions de vieillards qui n’aboutissent qu’à la passivité et l’impuissance, qu’à un conformisme paralysant indigne de notre histoire. Ce livre nous renvoie en effet l’écho de la grande Histoire qui fut la nôtre, celle que retrouve et répète aujourd’hui avec passion et ferveur tous les révoltés du printemps arabe, tous les indignados de la puerta del Sol qui refusent d’accepter les mesures d’austérité exigées par la troïka (FMI, Banque centrale européenne, Commission de Bruxelles), de céder sur leur désir et d’accepter plus longtemps sans mot dire l’humiliante soumission.

Le succès de ce fascicule peut s’expliquer par la conjoncture politique présente avec son corollaire : une mélancolie démocratique dominée par le sentiment insupportable d’avoir été dépossédés de notre souveraineté par une oligarchie friquée qui s’auto-reproduit ; mais sur le fond, comme on a pu le faire, quelques réserves sont susceptibles d’être énoncées.

1-La confusion des époques. L’auteur juge notre époque à l’aune des « valeurs » établies par le Conseil National de la Résistance auquel il participa.  Il y a là peut-être une confusion : nous étions alors à la veille de ces années qu’on appellera les 30 glorieuses et nous avions un ennemi bien identifié, les nazis et nous pouvions continuer à obéir au modèle infra-politique[1], au modèle qui structure la vie politique française depuis la Révolution Française : celui de la guerre civile. Nous sommes maintenant entrés, avec la mondialisation, dans une période de crise extrêmement complexe.  Nous avons à affronter non plus des ennemis, des adversaires ou des traitres, comme le dit Finkielkraut, dans une situation d’opposition binaire et frontale mais des obstacles, des problèmes pour lesquels nous avons sans doute besoin plus de discernement que d’indignation. La Résistance devient vite une invocation incantatoire quand on esquive la question de l’identification des problèmes : quand l’histoire se répète ou quand on répète l’histoire, ce qui était tragédie devient vite, disait Marx, une farce.

2-La simplification et l’assignation des responsabilités. De cette assimilation résulte une tendance à la simplification et à la caricature qui explique que les débats soient dominés par l’émotion et l’instantanéité. Exemple : il est clair pour tous que, comme l’écrit Alain Juppé, le système républicain de protection sociale appartient indéfectiblement au patrimoine de la France. Il s’agit non de l’abolir mais de le sauver. Or on ne défend pas les retraites, par exemple, par l’indignation.  On peut discuter sur les moyens de le faire (l’allongement de l’âge de la retraite n’était sans doute qu’une solution possible), c’est un vrai problème mais il ne sert de rien de désigner des ennemis, des coupables et d’accuser les méchants prédateurs à la tête de l’Etat… Le problème de la France ce n’est pas seulement Sarkozy, comme l’affirme Villepin ; la France devra affronter, après Sarkozy,  les mêmes problèmes (gestion de flux migratoires massifs difficilement contrôlables, moralisation du capitalisme, -oxymore suprême-, réduction du chômage et de la dette, limitation du saccage écologique…) que ceux qu’il a lui-même cherchés trop brutalement et de façon très brouillonne à résoudre. Sans doute, en voulant incarner la surpuissance de la politique notre hyper-président a fait diversion et a, par son volontarisme et son agitation même, mis en évidence l’impuissance de la politique face, en particulier, à un capitalisme mondialisé  : tout se passe comme si nous avions perdu la maîtrise de ce procès sans sujet qui, dans une société d’individus post-politique, nous réduit à l’état de figurants.

Il y a donc une certaine naïveté à faire des hommes politiques des boucs émissaires, un certain populisme à penser, comme Mélanchon, admirateur de l’autocrate national-populiste Chavez,  qu’il suffirait « qu’ils s’en aillent tous » pour sauver le peuple car le peuple, bien sûr, est toujours innocent et  le gouvernement nécessairement coupable…

3-La polarisation sur la Palestine. Il y a beaucoup d’ennemis des droits de l’homme sur la terre, beaucoup d’angles morts dans notre vision politique, beaucoup de massacres et d’ignominie passés sous silence. Pourquoi avoir choisi de mettre en lumière ce que l’actualité médiatique nous relève déjà chaque matin, le siège de Gaza, la désespérance palestinienne face à la perpétuation de la colonisation israélienne ? L’opération « plomb durci » est certainement une ignominie mais que dire du chef du Hamas que ce pacifiste non-violent a été rencontré ? Il envoie des enfants bardés d’explosifs se faire sauter au milieu d’autres enfants et fait de la Palestine la base arrière de l’Iran.  Le problème israélo-palestinien est une tragédie, dans une tragédie les deux protagonistes ont la raison pour eux et notre indignation à l’égard de leurs exactions ne doit pas être à sens unique.

L’indignation, la colère relèvent du thumos, du cœur. Sans avoir le monopole du cœur, un homme de gauche qui a le souci du monde et de l’espace public, est plus sensible qu’un autre à l’injustice et prompt à s’indigner des écarts croissants de richesse entre les citoyens comme entre les peuples. Mais en appeler, sans plus, à s’indigner (quand ? où ? pourquoi ?) n’a guère de sens quand le cœur ne s’appuie pas sur la raison. Avec des bons sentiments ont fait souvent de la mauvaise politique car la politique demande aussi le sens du possible, le sens de la mesure et du temps long, elle relève de ce que Max Weber appelait l’éthique de la responsabilité qui repose sur le calcul des conséquences de nos décisions[2]. Le discernement est indispensable pour que le courage qui nous porte à nous indigner puisse être exercé à propos. Le mot d’ordre spinoziste garde donc plus que jamais tout son sens : Ne pas déplorer, ne pas tourner en dérision, ne pas stigmatiser mais comprendre.

François Warin


[1] Dans la postface aux Conquérants, Malraux montre comment, sous le stalinisme, la vie politique se réduisait à la dénonciation des scélérats.

[2] Pas de meilleur exemple à cet égard que la tentation de faire du bien et d’assurer son salut qui se réfugie parfois dans l’aide humanitaire. La croyance qu’on peut aider les sociétés rustiques sans comprendre comment elles fonctionnent, sans apprendre la langue et la culture, sans une stratégie établie pour le long terme peut provoquer beaucoup de dégâts comme l’a montré le cas de l’association humanitaire l’Arche de Zoé.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=5740

Posté par le Juin 29 2011. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

23 Commentaires pour “Act Opinions : « Indignez-vous ! », de l’éminent philosophe François Warin*”

  1. tewfik 2

    il est des percees sensibles que meme les irreductibles detracteurs admettent dans leur fond inter est que ce journal fait parler de lui en bien .n’en deplaise a unmarchand de livres qui m’a dit apres la priere il ya deux jours vous avez vu unou 2 petites enseignants faire des miracles je n’ajouterai pas plus.toutefois aves ces docteurs ce philosophe aves cette courageuse position de ce grand stephane hessel que j’aisuivi a 3 ou4reprises a la tele francaise emissions de la 3 et que vient de pimenter warin avec l’huile de tunis du jasmin est splendide a d ‘autres monsieur warin francois.

  2. guefaiti alger centre

    indignons ce n’est que partie remise.des exemples sont la .notre tour pour faire avancer la democratie arrivera

  3. un syndicaliste

    une contribution qui est partout d’actualite. l’indignation cole avec les les conditions sociales et la les battants ne doivent pas baisser les bras

  4. un abbassi

    au passage de la lecture des infos je viens de realiser ici que le combat pour la liberte et la democratie a desardents defenseurs et de s opinions qui encouragent

  5. un enseignant sba

    un important malaise continue a secouer le monde et cette indignation est interne elle se travaille par des forces du changement pretes pour s’indigner c’est le cas des pays ou la revolution est a venir.bonne continuation monsieur francois warem.

  6. hamidou

    on finira un jour par s’indigner pacifiquement

  7. Mourad Salim Houssine

    « …Une autre lecture d' »Indignez-vous » de Stéphane Hessel…,

    Le débat contradictoire nous ramène souvent à ces discussions scolastiques que Diogène le cynique avait précédées et au matérialisme dialectique dans lequel nous continuons de trébucher aux confins de la vieille Europe qui fait office de laboratoire de la mondialisation bancaire où les gourous observent de la City ..(London et New york) la césarienne pratiquée en Grèce(patrie de Diogène)) après l’IVG à l’irlandaise et les contorsions ibériques.Le FMI et sa Banque Mondiale après le flag de DSK veille au grain …Mais les pompiers ne traverseront pas la Méditerranée pour renflouer les budgets des états « arabes » ;ils ont laissé la corvée à l’aéronavale franco-anglaise pour amortir le choc financier en dépeçant la Libye,un maillon affaibli par les lubies de son gourou Kaddafi,cautionnée par un Bernard Henri Lévy qui risque de décrédibiliser à terme une élite juive humaniste et existentialiste cotée dans le monde arabo-musulman…Finkielkraut ne peut lui faire de l’ombre; le mal est fait dans la confrérie des intellectuels qui l’admiraient pour son engagement…
    Il est vrai que Stéphane Hessel est proche du centenaire et n’appartient pas à nos générations.Mais il a le mérite de n’avoir pas voulu cautionner l’indifférence devant des exactions qu’il a déjà approchées dans son jeune âge dans la Résistance qui fait partie du patrimoine de la France de Jean Moulin.Le cynisme du voyeurisme de la société post industrielle de Mac Luhan en est arrivé à diffuser à chaque repas des scènes réelles d’expériences de nouvelles armes US sur des populations palestiniennes(Phosphore blanc,bombinettes jouets à fragmentation pour les enfants…) jusqu’à en banaliser l’utilisation future sur d’autres peuplades en rupture de …mondialisation.
    L’opinion publique locale a la faiblesse d’aimer les intellectuels et leurs belles phrases parce qu’elle a l’excuse de n’être pas très informée…
    Sarkozy ,fils d’immigré et cadre brillant,ne peut pas supporter à lui seul les problèmes de la France qui sont plus effets de la décolonisation que mondialisation.
    L’immigration,le chômage et le déséquilibre démographique au bénéfice phylogénétique d’autres races et confessions n’est que l’effet boomerang du nettoyage ethnique séculaire qu’a fait subir la coloniale et l’impériale sur les cinq continents.Par mutation génétique,les mystères de la création ont replacé les générations sacrifiées dans les villes de leurs bourreaux.
    Mélenchon reste pour nous un trait d’union entre les peuples et une communion dans la solidarité avec nos travailleurs émigrés et leurs ouailles;il est populaire et notre plèbe reconnait en lui un frère et camarade français de vécu et destin…Aussi a-il le mérite d’avoir réussi mai 1968 en 2011 ,quarante après,en assumant les séquelles de la guerre d’Algérie et de la décolonisation! Alain Gesmar et Cohn-Bendit furent trahis par le syndicat ouvrier composé d’anciens appelés d’Algérie qui rallièrent De Gaule,et Mai 1968 capota…Une problématique de recherche devrait être déposée au niveau du Quartier Latin.Laissons Mélenchon réussir là où ont échoué les soixante huitards !

    L’échange de points de vue reste enrichissant entre les deux rives et vous nous serez gré d’avoir tardé à accrocher …
    La complémentarité reste d’actualité ,en espérant aussi que vous ne nous prendrez pas pour des Think Tank même si nous faisons partie d’une opinion publique plus portée sur l’oralité…
    HMS , auteur du livre « Le sanglier d’Hippone » éditions Aparis et Edilivre-Paris-2011.

  8. Mourad Salim Houssine

    Act Opinions « Indignez-vous ! » de l’éminent philosophe François Warrin……………….qui n’a pas encore répondu au commentaire précédent(çi-dessus). Serait-t-il en vacances ou bouderait-il « La Voix de Sidi-Bel-Abbès » suite aux conseils d’un lobby ????

  9. il faut militer au lieu de 'sindigner

    IL NE SUFFIT PAS DE S4INDIGNER IL FAUT MILITER POUR ABBATTRE LA BETISE

  10. Fitna

    Une petite musique discordante à l’adresse de ceux tentés par la rapine et l’assèchement des richesses d’autrui.
    On ne colonise pas impunément. Le retour de bâton se fait sous la forme de millions de déracinés qui exporteront leurs us et coûtumes ainsi que leur religion.
    Leurs rangs grandiront et leur malaise de n’appartenir à nulle part ira croissant.
    L’écartèlement schizophrène entre une culture d’origine réduite aux acquets et les valeurs dites universelles de leur pays d’accueil débouchent sur une torsion psychologique insoutenable.
    On décrètera leur burqua non grata et on éradiquera leurs minarêts en les rasant dès la planche à dessein de l’architecte.
    Ayant abondonné le mythe du retour suite au naufrage économique de leur pays d’origine par des naufrageurs qualifiés docteurs es-nationalisme et khortisme djihadiste; ils se trouvent une cause d’adoption.
    La palestine, cause légitime qui continue de fonctionner comme cache-sexe idéologique des régimes arabes qui ont mené une véritable politique d’apartheid envers les palestiniens victimes de la nakba de 1948.
    Cantonnés dans des camps de rétention dans l’Egypte de Farouk et relegués au vide juridique et aux camps au Liban, les palestiniens ont servi d’exutoire à tous les régimes arabes pour détourner l’attention des questions nationales à régler.
    Qui parmi nous s’est indigné du blocage de Gaza par l’Egypte poussant les palestiniens à chercher de l’air en creusant des tunnels dans les entrailles de la terre.
    Qui parmi nous a acclamé le penseur juif Noam Chomsky qui a dénoncé le sort injuste et la complicité de tous?
    Qui s’est indigné quand la jeune femme de Arafat dilapidait les millions et jouait aux jetsetteuse avec la régente de Tunis madame Benali?
    Qui parmi nous s’indigne que le monde occidental soit pris en hôtage par les zélateurs d’Israel et leur main mise sur les media lourd et la sphère économique?
    Qui parmi nous s’indigne chez nous en Algérie du manque d’empathie entre nous et la quête d’un narcissisme qui trouve ses racines dans le modèle que nous propose America?
    A l’évidence Hessel et Morin ont une stature morale et un parcours sans tâche et à 90 ans passés ils sont plus en phase avec les ressorts de la vie que nous.
    Merci à eux

  11. Mourad Salim Houssine

    Dans le paraghraphe 3 de la contribution « Indignez-vous! » (du philosophe Stéphane Hessel à l’origine sous forme de livre paru en France en millions d’exemplaires),le non moins philosophe François Warrin s' »indigne » de la polarisation sur la Palestine… que fait son confrère Hessel et dénonce presque la quotidienneté médiatisée du siège de Ghaza…en oubliant de dénoncer la sur-médiatisation des chevaux de Troie ,de Navarre et d’Albion infiltrés dans la course vers Benghazi et Bréga…Deux poids,deux mesures que nous dénonçons en tant qu’intellectuels algériens identifiés et référencés sur Dilicom au risque de voir nos productions mises sous embargo par un certain lobby qui est en train d’impliquer et diaboliser l’élite juive humaniste et existentialiste qui a fait bercer nos rêves de lycéens et d’universitaires…au niveau de l’opinion publique locale qui a tendance à verser dans le maximalisme à cause souvent d’un déficit informationnel.Le clivage s’opère dans l’élite juive et nous en sommes soulagés.

  12. Smiley

    Monsieur Houssine vous semblez faire un amalgame entre la contribution significative de l’élément sémite dans la culture mondiale (que nul ne s’avisera de contester) et le reflexe identitaire qui pousse cetains intellectuels à se ruer à la défense d’Israel.
    La passivité des instances internationales devant les violations du droit international , l’extension des colonies et le recours systématique du véto américain ne font qu’illustrer le discrédit du droit international dont on se prévaut quand cela coincide avec des intérêts identiables.
    Vous plaidez pour que la cause palestienne tombe dans l’oubli pour sauver la gloire universitaire de ceux qui vous ont fait rêver.
    Leurs positions les déjugeront devant l’histoire.
    Un écrivain français Renaud Camus, foncièrement raciste et islamophobe a eu le courage de dénoncer l’emprise sur le débat public français de ceux qui se considèrent comme des défenseurs d’Israel et en première ligne.
    Vos amis manient un discours à géométrie variable: universaliste et brillant dans la forme, sectaire et engagé dans la sphère idéologique. Ce discours dominant est un discours de conformation de l’opinion et non celui de l’information.
    En tant que psychologue vous devez savoir le rôle des ancrages dans la manipulation psychique.
    Pavlov faisait saliver son chien en donnant à ce dernier du sucre et en faissant sonner une cloche.
    Après une période de conditionnement, le chien salivait à la seule stimulation sonore.
    Le conditionnement culturel a fabriqué des oeuillères et des réflexes conditionnés qui poussent à se ruer à la défense du bourreau

  13. Mourad Salim Houssine

    Loin de moi de plaider la mise sous silence de la cause palestinienne :Je n’ai jamais formulé cela.Au contraire je dénonce l’implication du philosophe F.Warrin dans une mise sous silence de la médiatisation du blocus et du massacre de Ghaza qu’a dénoncé son compatriote Stéphane Hessel et a jeté un pavé dans la mare du « deux poids ,deux mesures! »
    J’ai peur que vous ayiez lu très rapidement mon article,et précipité dans un diagnostic de « labyrinthe »….Et je m’étonne de votre interprêtation erronée d’une formulation qui est très claire.Ou alors prêchez-vous le faux pour avoir le vrai ? Même l' »Espion qui venait du froid » s’y est cassé les dents.Vous m’étonnez par votre manière expéditive de coller une étiquelle ! Ne savez-vous pas que beaucoup de juifs ont aidé la cause algérienne ? Certains sont morts au combat sous l’uniforme de l’ALN ? Ne soyons pas maximalistes ! A bon lecteur,salut ! Je ne répondrais qu’à un confrère identifié car les dès sont pipés !

  14. Smiley

    Smiley confirme que Smiley est un personnage de de Le Carré et toute ressemblance n’est pas accidentelle.
    Monsieur Houssine je tiens à dissiper un malendu. Il fallait évidement lire : » Vous ne plaidez PAS pour que la cause palestinnienne ne tombe dans l’oubli. »
    Cette réserve apportée, je fustige le silence coupable de tous les intellectuels juifs qui sont devenus mutiques lors de l’agression de Gaza. Je fais partie de ceux qui ont apporté leur écot pour armer des bâteaux pour briser le blockus et dévoiler les silences coupables.
    Beaucoup de ceux que vous citez ont refusé de signer une pétition appelant à l’arrêt du massacre et à l’usage d’une force disproportionnée.
    Besancenot plus que Melanchon a été à la pointe du combat pour nous aider à briser l’omerta.
    Pouvoir, argent et politique sont pris en hôtage par qui vous savez et ils imposent au monde entier leur calendrier politique.
    Le sieur Levy n’en est que l’avatar le plus visible et la démonstration de son imposture n’appelle plus à démonstration.
    Vous oubliez tous les cadors des média lourds qui ne proposent qu’une transparence en trompe-l’oeil.
    Ils font du citoyen un spectophile, un voyeur décomplexé en offrant au menu du fait divers et du faits divers.
    Tout est mis en oeuvre pour faire diversion et ce jeu nous distrait des enjeux.
    J’appelle à la lecture de Noam Chomski refoulé à l’aéroport de Tel Aviv parce qu’il incarne une réelle posture morale.
    Pascal prévenait qu’il y avait trois ordres de choses: la chair,l’esprit et la volonté.
    Notre pauvre volonté s’honera de ne pas laisser ces gens là arbiter tous nos débats.
    Amicalement

  15. Smiley

    Je pense que la lecture du livre de Boniface: ‘Les imposteurs ‘doit être un passagé obligé pour tous.
    Malgré sa surface médiatique il a essuyé le rejet de 14 éditeurs avant publication.
    L’humouriste Dieudoné est empêché d’exercer son métier pour délit d’opinion et en est réduit à jouer dans un bus aménagé.

  16. Abdessalam Larbi (Bouira)

    Je tiens à signaler à Smiley que le titre est LES FAUSSAIRES et non pas les imposteurs. Boniface identifié comme pro-palestinien est mis à l’index depuis ses prises de positions. C’est un enseignant en géo-politique

    • El-katib el-andaloussî

      Le politologue Pascal Boniface dénonce dans son dernier livre LES FAUSSAIRES , tels qu’ Alexendre Adler,caroline Fourest, Bernard Henry lévy,,Philipe Val et bien d’autres qui sont très médiatisés comme Bernard Henri Lévy qu’on a vu en libye lors la grande révolution.
      Ceci dit je suis apolitique et ce n’est pas idéal surtout de nos jours

    • Thanks for the isnihgt. It brings light into the dark!

  17. Fitna

    Le maximalisme s’oppose de fait au minimalisme et il se réfère à la préconisation de moyens extrêmes pour atteindre un but politique.
    Le maximalisme est en rupture avec les réformes par voie parlementaire.
    Souvent confondu avec le nihilisme révolutionnaire ou anarchie (a est ablatif qui s’oppose à l’idée d’ordre social) le maximalisme est associé à Giacomo Menotti un des pères fondateurs du parti socialiste italien afin que ce dernier ne fasse sa mue en national-socialisme ou fascime.

  18. There is a crtiacil shortage of informative articles like this.

  19. Mizane Settaf

    Je me réjouis de la publication de cet article dans un journal algérien. Voilà qui nous permet de hausser le débat. Je signale cependant une faute d’orthographe dans la phrase suivante:
    L’opération « plomb durci » est certainement une ignominie mais que dire du chef du Hamas que ce pacifiste non-violent a été rencontré ?
    Il faut écrire « a été rencontrer » (forme active) car « a été rencontré » indique un passif et rend la phrase incompréhensible.
    bien à vous

Répondre