La Voix De Sidi Bel Abbes

Abderrahmane Sissako, 7 Césars pour «Timbuktu » : «Il fallait raconter la barbarie»

4580862_6_bf3e_abderrahmane-sissako-avec-son-trophee-de_0dd2574c0062f86212e3411b4b77ed87

Le 11 Mai 2014, sur ces mêmes colonnes j’avais écrit un article sur « mon pote » de fac, Abderrahmane Sissako, le cinéaste Mauritanien. Le temps m’a donné raison d’avoir mi en relief pour les lecteurs de la voix de Sidi-Bel-Abbès l’immensité du talent avéré de mon ami et frère Dramane, qui malgré la gloire et la stature internationale, continue de rester humble comme à son accoutumée .La raison est simple, chez Dramane, la modestie est sa véritable nature. Sa consécration est un peu la notre, car nous avons vraiment vécu en famille dans les années 80 à Rostov sur le Don en Russie, où malgré la multitude de nationalités présentes sur les bancs de la fac, la seule qui nous unissait à l’époque fut celle de l’amitié et de la fraternité …

/Tewfik Adda Boudjelal.

  717915-000_dv1969892

Il vit un week-end de folie. Nommé 8 fois avec son film « Timbuktu », Abderrahmane Sissako n’a pas eu le temps de savourer ses 7 récompenses. A peine remis de la cérémonie, il s’envolait pour les Oscars à Los Angeles où sa fable sur la vie dans le nord du Mali sous l’emprise des djihadistes est nommée en tant que meilleur film étranger.
Le récit de la cérémonie minute par minute

Quel est votre sentiment après ce triomphe ?
Abderrahmane Sissako. Je ne m’attendais absolument pas à une telle moisson. J’ai été heureux et extrêmement surpris d’être nommé huit fois. Les Oscars, je n’en rêve pas, mais de part ma nature, je suis confiant. J’y vais car il existe une probabilité, mais j’y vais heureux, vu les récompenses de ce soir

Comment vivez-vous le succès de « Timbuktu » qui a déjà séduit plus de 750 000 spectateurs en France?

Abderrahmane Sissako .C’est un grand bonheur. Mais je suis un Sahélien. Donc, je vis tout cela avec beaucoup de tranquillité. Je partage aussi ce bonheur immense avec tous ceux qui ont participé à ce film qui a été un travail collectif. Douze Français, une Belge, un Algérien, quatre Tunisiens, cinq Burkinabés… J’ai aussi le sentiment énorme d’avoir une responsabilité, une fierté parce qu’il est rare qu’un film africain ait autant de nominations aux Césars et qu’il soit aussi retenu pour l’Oscar du meilleur film étranger. Très vite, c’est le continent africain qui est représenté. Quand c’est un film belge ou estonien, l’Europe n’est pas derrière lui.

Très bien accueilli à Cannes, « Timbuktu » est pourtant reparti bredouille…Abderrahmane Sissako .Ma déception n’a pas dépassé les cinq minutes. Mais j’ai eu quand même le sentiment d’avoir été oublié, mis à l’écart. J’ai pris cette absence du palmarès comme si on tournait le dos à tout un continent.

Le thème du film résonne toujours avec l’actualité.
Abderrahmane Sissako .Mon métier de cinéaste est de témoigner pour les autres. L’art a cette fonction. Quand le monde est atteint par quelque chose d’aussi terrible que le terrorisme, on doit lutter contre cette barbarie. Une barbarie avec une justice qui coupe les bras et les mains, avec des lapidations, des couples mis à mort… Bien sûr, il fallait raconter ça. Et montrer que la résistance est possible.

Vous résidez à Paris. Avez-vous peur pour votre sécurité au quotidien ?
Abderrahmane Sissako .Je ne vis pas dans la peur. J’ai fait mon travail d’artiste. Et c’est le plus important pour moi. Le plus difficile était d’oser faire le film. On a tourné ce film avec une protection très forte de l’armée mauritanienne à Oualata, qui est une ville jumelle à Tombouctou (NDLR : après un attentat dans cette ville, l’équipe de tournage l’avait quittée). C’était fondamental pour moi d’aller au bout.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=58699

Posté par le Fév 21 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

16 Commentaires pour “Abderrahmane Sissako, 7 Césars pour «Timbuktu » : «Il fallait raconter la barbarie»”

  1. Lecteur assidu.

    Bravo le journal est bien servi. À d’autres papiers. Bonne continuation. Franchement de grands organes n’arrivent pas à produire cela. Rebravo

  2. mohamedDD

    Bravo à Abderrahmane et encore plus de réussites à travers cette arme pacifique mais efficace dans l’émancipation par devoir à tout un chacun de notre région, culture,…… merci

  3. kader kada

    C’est une grande victoire, du jamais vu aux Césars. C’est une juste réparation de l’affront de Cannes où, il méritait amplement la palme d’or. L’académie des Césars est reconnaissante. Très beau film. J’avais évoquer avec l’ami Tewfik mon désir de faire venir Abderrahmane comme invité d’honneur à l’hypothétique Biennale de la Mékerra, un voeu pieux au demeurant. Les leçons d’audace vienne de La Mauritanie en soutenant dans sa démarche l’un des plus lumineux du cinéma d’aujourd’hui. Chez nous la culture se mesure à quelques pas de danse folklorique, d’un festival de raï et malheureusement comme garde fou : une culture officielle un anachronisme au 21éme siècle ! À Sisdi Bel Abbès, nous avons effectivement rénové quelques salles de cinéma en attendant celui de la majestueuse Versailles et c’est super, sans se soucier de l’encadrement (la charrue avant les boeufs). Condition primordiale d’encadrer notre jeunesse au lieu de leur offrir des voitures rutilantes par le biais de l’Ensej. -formation de techniciens, d’exploitants culturels, d’animateurs en septième art, de communicants (déficit abyssal) de jumelage avec des festivals, des modérateurs de débats; faut-il encore songer à les réinventer, etc…. Une ville (SBA) et un pays sans culture sont de facto un espace délétère. Il faut libérer les énergies créatrices dans notre pays pour ne pas sombrer dans l’innommable. Je suis très content et optimiste de voir ce grand cinéaste récompenser de la sorte; une porte s’ouvre pour les jeunes désireux d’empiéter le pas pour le rêve qui permet tout, ce que la réalité aujourd’hui n’est que désolation. Un grand bravo à Aberrahmane !

  4. ghosne

    Salem, nous avons veille pour cette nuit des césars sur canal + .Mr Abderrahmane ainsi que sa femme ont bien mérite cette récompense.La Mauretanie et la Tunisie étaient a la Une .Bonne chance a Timbuktu …Nous on se contente des mouselsels de Turquie…

  5. BENATTOU

    Tewfik merci pour l’information tu casses la baraque ton ami Abderrahman sissoko le Mauritanien n’a peur de personne,il a sa recette pour échapper aux critiques il est resté ostensiblement lui-même,fidèle à la même ligne,aux mêmes principes.Le public ne l’a pas oublié. Bonne continuation.

  6. OUERRAD

    MERCI , Tewfik très perspicace , tu as mise sur le bon cinéaste et le temps t’as donne raison et merci aussi a ABDERRAHMANE.

  7. Ali

    Je salue mes amis du journal et puis je remarque que vraiment ce qui est donné est intéressant voire presque inédit. Le cas de ce grand cinéaste est édifiant. Félicitations monsieur Abderrahmane Sissako.

  8. Mme CH

    Bravo Mr Sissako, c’était le moment ou jamais…..!!!! Vu la conjoncture internationale, réaliser un film, écrire un livre, faire une conférence, parler du terrorisme surtout s’il est teinté en vert, rapporte à tous les coups….!!!! Imaginons si le cinéaste avait tourné un film sur l’occupation du Mali par la France, est ce qu’il aurait obtenu 7 Oscars….???? Cela n’enlève en rien au talent de ce cinéaste qui a vécu plus de temps en France qu’en Mauritanie ou au Mali.

    Quand j’ai lu un article sur la toile, une phrase a attiré mon attention, la voici :
    « Son œuvre cinématographique se finance sur le continent européen, mais se construit sur le continent noir. »…!!! Je ne sais pas si vous avez compris, mais moi j’ai tout pigé ou presque…!!!
    Par ailleurs, il y a aussi une autre phrase de lui qui m’a plu, c’est lorsqu’il dit que la cause défendue dans ses films n’appartient pas au continent africain. Heureusement, il s’est bien rattrapé…!!!

    Félicitations…!

  9. Smiley

    Pour une fois d’accord avec CH. Sissako s’est auto-censuré en renonçant à un projet cinématographique qui traitait de l’esclavage en Maurétanie.
    Quelle casquette enlever? Sissoko, conseiller du président dictateur ou Sissoko le cinéaste?

    • Mme CH

      Pour une fois, d’accord avec CH…..!!!! Non, Mr Smiley, je crois que le compte n’est pas bon….!!!

      J’ai cru que vous aimiez les herbes folles….(rires), alors pourquoi voulez-vous à tout prix les « éliminer » du jardin botanique; pourtant elles font partie de la biodiversité, comme toutes les autres plantes….!!!! Mais vous allez voir que plus le temps passe, plus vous allez vous rendre compte, que leur présence parmi la végétation était très utile…!!!

      Ces herbes, même si elles vous paraissent folles, elles sont bénéfiques aussi à l’équilibre de l’écosystème. Mis à par le fait que leur floraison contribue à la beauté du jardin; elles représente un abri pour les « insectes » qui concourent à l’équilibre biologique du jardin botanique….!!!
      Elles préservent le sol de la sécheresse, du vent efficace et des fortes pluies, elles sont une ressource à composter et elles sont de bonnes indicatrices de la nature du sol et permettent de marquer les endroits où des améliorations sont indispensables…!!!

      Voilà, Mr Smiley, pour le reste je dis seulement que certes, le gris existe mais il est composé de noir et de blanc souvent utilisés pour faire ressortir un puissant contraste qui peut accentuer certains détails ou certaines spécificités que l’on voudrait mettre en exergue ou en valeur….!!! Et à nous de distinguer ou de repérer les nuances….!!!

      Toujours un plaisir de vous lire Mr Smiley, je sais qu’au fond du fond, on se rencontre dans l’aire de recoupement de deux cercles, ou dans une dimension de la théorie M…!!! Tiens, je vous offrirais bien un café pur arabicais, dans un monde meilleur…!!!

      Mes Respects…!

      • Mme CH

        Désolée lire : « Mis à part « , je ne pouvais pas laisser cette coquille, peut être qu’il y en a d’autres mais bon…!!! On fait ce qu’on peut pour préserver le butin de guerre sans être les gardiens du temple….!!! Merci..!

        Bonne et douce nuit à tous et à toutes….et pensons à ceux qui ne peuvent pas dormir pour une raison ou une autre…!!!

  10. Smiley

    Sans verser dans un exercice ardu de la critique des médias, il n’est pas étonnant de relever que ces derniers raffolent de ceux qui confortent leur thèses pour empêcher une compréhension réel du monde et de sa complexité.Comme d’habitude, madame CH manquera de nuance pour nous présenter une vision binaire et manichéenne du monde . La société capitaliste et son idéologie dominante sont capables de digérer toutes les contradictions et présenter tout refus du panurgisme comme relevant d’un déficit cogniti et d’inscrire madame CH dans le champ des complotistes à l’affut de la gigantesque conspiration qui menace de submerger le pays et les cervelles.
    Les médias , dans tous les pays et sous toutes les latitudes recourent aux amalgames faciles pour masquer des activités manipulatoires et user des mêmes procédés révèle les mêmes déficiences..
    Quelle est la raison d’être d’un média si ce n’est influencer!
    Mais en l’occurrence, l’ennemi premier de l’Islam et le premier complot contre est de présenter une hérésie barbare se présenter comme un Islam djihadiste. Se draper dans et revendiquer la figure du criminel affaiblit la cause de l’Islam et fait une diversion pour le discréditer aux yeux de la grande masse de croyants qui ne cherchent qu’à vivre une spiritualité apaisée.
    Sissako est consciemment ou non récupéré et instrumentalisé dans le cadre d’une stratégie dont les règles sont celles de la guerre idéologique.
    L’islamophobie est devenue le visage banalisé du racisme anti-arabe et anti-musulman et lutter contre cette dernière appelle à plus de culture et d’ouverture que d’inculture et fermeture .

    • Mme CH

      Mr Smiley, je suis tout à fait d’accord avec votre dernière phrase: « L’islamophobie est devenue le visage banalisé du racisme anti-arabe et anti-musulman et lutter contre cette dernière appelle à plus de culture et d’ouverture que d’inculture et fermeture…. »

      Seulement voici comment et où va le monde…!!!! Et encore ce n’est pas tout; ‘Wa ma Khafia Kana A3dham’…!!!

      En Ukraine, pendant que l’Otan intensifie l’entraînement des forces armées de Kiev, financées par Washington avec 33 millions de dollars, on est en train de réactiver trois aéroports militaires dans la région méridionale, utilisables par les chasseurs bombardiers de l’Alliance. En Pologne vient à peine de se tenir une manœuvre de parachutistes états-uniens, polonais et estoniens, largués par des C-130J arrivés à la base allemande de Ramstein. En Hongrie, Roumanie, Bulgarie et Lituanie sont en cours diverses opérations militaires de l’Otan, avec des avions radar AWACs, des chasseurs F-16 et des navires de guerre en Mer Noire. En Géorgie, où s’est rendue une délégation de l’Assemblée parlementaire de l’Otan pour accélérer son entrée dans l’Alliance, les troupes revenues d’Afghanistan sont re-entraînées par des instructeurs états-uniens pour opérer dans le Caucase. En Azerbaïdjan, Tadjikistan et Arménie sont entraînées des forces choisies pour opérer sous commandement Otan, dont le quartier général accueille déjà des officiers de ces pays. En Afghanistan l’Otan est en train de reconvertir la guerre, en la transformant en une série d’ « opérations secrètes ». L’ « Organisation du traité de l’Atlantique-Nord », après s’être étendue à l’Europe orientale (jusqu’à l’intérieur de l’ex-URSS) et à l’Asie centrale, pointe maintenant sur d’autres régions.

      Au Levant, l’Otan, sans apparaître officiellement, conduit à travers des forces infiltrées une opération militaire secrète contre la Syrie et se prépare à d’autres opérations, comme le montre le déplacement à Izmir (Turquie) du Landcom, le commandement de toutes les forces terrestres de l’Alliance.

      En Afrique, après avoir démoli la Libye en 2011 par la guerre, l’Otan a stipulé en mai dernier à Addis Abeba un accord qui potentialise l’assistance militaire fournie à l’Union africaine, notamment pour la formation et l’entraînement des brigades de l’African Standby Force, à qui elle fournit aussi « planification et transport aéronaval ». Elle a de ce fait une voix déterminante sur les décisions concernant où et comment les employer. Un autre de ses instruments est l’opération « anti-piraterie » Ocean Shield dans les eaux de l’Océan Indien et du Golfe d’Aden stratégiquement importants. À l’opération, conduite de concert avec l’AfriCom, participent des navires de guerre italiens y compris avec la mission d’établir des relations avec les forces armées des pays riverains : dans ce but le contre-torpilleur lance-missiles Mimbelli a fait escale à Dar Es Salam en Tanzanie du 13 au 17 juillet.

      En Amérique latine, l’Otan a établi en 2013 un « Accord sur la sécurité » avec la Colombie qui, déjà engagée dans des programmes militaires de l’Alliance, peut en devenir rapidement un partenaire. Dans ce cadre le SouthCom effectue actuellement en Colombie une manœuvre de forces spéciales sud et nord-américaines, avec la participation de 700 commandos.

      Dans le Pacifique est en cours la Rimpac 2014, la plus grande manœuvre maritime du monde, à la fois anti-Chine et anti-Russie : y participent, sous commandement US, 25 000 militaires de 22 pays avec 55 navires et 200 avions de guerre. L’Otan est présente avec l’infanterie de marine des USA, du Canada, de Grande-Bretagne, de la France, de la Hollande et de la Norvège, et avec l’Italie, l’Allemagne et le Danemark comme observateurs.

      L’ « Organisation du traité de l’Atlantique-Nord » s’est étendue au Pacifique.

      Par Manlio Dinucci « Otan, offensive mondiale » (29/07/2014)

  11. Smiley

    Dans Saudiwomen webblog, des femmes saoudiennes, douées de toute leur raison s’expriment dans un espace virtuel de liberté pour dénoncer leur statut de mineures juridiques et faire entendre une voie libre. Ceux et celles qui les pensent manipulées ne comprennent rien au mon,de qui les entoure et à la volonté d’émancipation.
    Le mouvement de contestation a poussé le dignitaire saoudien, le dr Abdul Latif Al Cheikh de prononcer une fetwa intimant aux mottawas( police religieuse) l’interdiction de poursuivre des voitures conduites par des femes et d’ajouter que l’arrestation relèyve des prérogatives des autorités sécuritaires;
    L’Arabie Saoudite lâche un peu de lest car sa duplicité entre sponsoring du terrorisme wahabbiste et son rôle d’allié de l’Occident est mise à mal.
    Le traitement vexatoire des femmes n’est pas un fantasme ni une création de l’Occident. C’est un produit culturel et historique.
    Ce pays qui fascine les réactionnaires osera t-il mettre en place deux mesures phares au plan symbolique? Autoriser les femmes à conduire et mettre fin au tutorat masculin.
    C’est cette matrice idéologique qui fait …….

  12. un lointain ami

    @SMILEY. Toujours heureux de vous revoir donner vos opinions aux lecteurs assidus que nous sommes. J’avoue découvrir un plus de rigueur sur ce qui se passe dans le monde musulman. Une fois de plus merci de raviver le forum.

Répondre