La Voix De Sidi Bel Abbes

A Mostefa Ben Brahim que des problèmes à la cité des 20 logements !

Les habitants de la cité 20 logements sociaux locatifs située dans la daïra de Mostafa Ben Brahim, se plaignent de la dégradation de leur cadre de vie et sollicitent une intervention du wali pour trouver une solution après que toutes leurs tentatives avec les responsables locaux, chef de daïra et responsables de l’annexe de l’Algérienne des eaux, n’ont pas été fructueuses.
Parmi les problèmes évoqués par les représentants des résidents de cette cité, le manque d’eau potable qui ne coule de leurs robinets que rarement et même les jours où elle y arrive, elle coule à petites gouttes, ceux des étages supérieurs ne parviennent pas à s’en alimenter.
Les citoyens ne supportent plus cette soif et disent que la citerne de l’APC ne leur suffit pas, surtout en cette période où la canicule a gagné du terrain, au moment où l’eau se perd à longueur de journée dans la nature, indiquant à ce propos que les travaux entamés ont endommagé les conduites d’eau et qu’aucun responsable n’a daigné les réparer.
Ils ont soulevé également le problème des tas de déchets jetés sur les lieux qui ont transformé l’espace vide en un dépotoir à ciel ouvert. Ces déchets brûlés laissent dégager des odeurs nauséabondes qui se répandent aux alentours et étouffent les résidents de la cité.
Cette situation ne résulte pas de l’incivisme des habitants, mais du laisser-aller des services de l’APC qui déposent les déchets au niveau de l’espace vide au lieu de les transférer vers la décharge publique.
Le délaissement a atteint également les locaux professionnels, non encore attribués à leurs postulants, ils sont restés à l’abandon, subissent toutes sortes de dommages et sont devenus des endroits propices pour les délinquants qui s’adonnent à la boisson et y pratiquent de mauvaises mœurs.
Estimant qu’il est de leur devoir d’attirer l’attention du premier responsable de la wilaya sur cette perte, ils sollicitent une prise rapide de décision, afin de rétablir ces locaux à leur vocation préalable en prenant leurs doléances en charge, afin d’améliorer leur mode de vie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60281

Posté par le Mai 11 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “A Mostefa Ben Brahim que des problèmes à la cité des 20 logements !”

  1. OUERRAD

    Il faut multiplier ce cas de figures à toutes les cites des villes et villages du pays .
    L absence de l etat est flagrante ,
    les commis de l etat font du tape à l oeil ,
    les elus du peuple se sucrent , et vaquent à leurs affaires ,
    we zghaibi rah e33ani .
    IL Y A ABSENCE DE GOUVERNANCE à travers tout le pays ,,,, BASTA ..
    Q..ue chacun prennes ses responsabilites , l histoire nous juge .
    Il y a une semaine à peine sur ce site meme , on evoque un grand monsieur qui laisse son empreinte sur la VILLE , tout le monde ne dit que du bien sur lui .RABI YARHMOU.
    Ne veulent ils pas etre aux firmaments comme HASSANI ABDELKADER .
    Qu à cela ne tiennes ils seront seuls perdants .

  2. zlaoui

    je ne comprends pas a chaque bobo a chaque piqure de moustique les gens appelent le wali
    ou sont les autres..en suivant la hierarche, le chef du parc, le maire , l’assemblé, l’imame, la daira, le chef de daira, et dans le cas ou tout le monde n’a rien pu faire une action en justice et point c’est..lorsque les commune seront condamné a verser les indemnités, et lorsque le maire les avertie dans sa colaire que l’indemnité c’est eux qui vo’t la payer de leurs poches du maire jusqu’au chef de daira, en ce moment ces gens courent cjaque matin pour regler le probléme avant qu’il ne tmbe sur leurs tetes..et inversement si la cité est sale d’un sachet de plastique toite la cité passera devant le juge, tout ce qu’elle avait prie du maire et de sa clique elle va le vomir..et cette fois ci lorsqu’un habitant voe un sachet dehors ils desendra en courant pour le ramassér

  3. chaibdraa tani djamel

    @ ziaoui,cher frére les élus locaux s’en fichent pas mal ,lors des élections ,les promesses ,les promesses ,une fois élus « KHATINI, KHATINI .

  4. Menouar

    oui que fait on sur place ,? Et ce groupe de plaignants est il organisé ? Juste pour revendiquer Ont ils planté un arbuste? Ont ils organiser une hamla volontariat ?

  5. zine

    ILs faut aussi que les gens se prennent eux même en charge et n’attendent pas des ordres qui viennent d’en haut .

  6. Anonyme

    C’est ce genre de volontariats et de hamla qui ont rendu les pouvoirs bras cassé au lieux de faire leur travail ils sont pour ça ils attendent les citoyens de le faire Une volontariat se fait pour sensibiliser la population pour respecter la voie publique en évitant de jeter et mettre les ordures là ou il faut

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →