La Voix De Sidi Bel Abbes

A l’approche d’El Mawlid En-Nabaoui, les pétards se vendent déjà à Oran. Leur interdiction est-elle obsolète ?

index

Encore une fois les saisies de grandes quantités de pétards enregistrées par les services de la douane au niveau du port d’Oran, n’ont pu venir au bout de ce commerce dangereux pour les citoyens notamment les enfants, qui sont les plus attirés par ces produits pyrotechniques. Les étals sont déjà mis en place par les vendeurs informels, en cette période de vacances d’hiver, pour attirer le maximum d’acheteurs et évidemment plus de sous. A quelques jours de la célébration du Mawlid En-Nabaoui, prévue au 3e jour de la nouvelle année, le bruit assourdissant des pétards rappelle, comme chaque année, que la vente des produits pyrotechniques est toujours florissante malgré son interdiction.  Les quartiers populaires, les grandes artères commerciales à l’image de la Bastille et Larbi Ben M’hidi, témoignent que l’interdiction n’a pas été, en fin de compte, concrétisée réellement, sinon, comment expliquer que cette marchandise reste toujours aussi disponible? Au niveau de la direction du Commerce, on est catégorique: «La loi est appliquée dans toute sa rigueur. Que ce soit au port, aéroport, l’entrée des produits pyrotechniques est prohibée».

mohamed

Mais cela reste au stade de la déclaration, car les marchés populaires en regorgent, certains affirment que c’est un vieux stock qui a été mis à vendre, mais la plupart assurent que c’est un nouvel arrivage. Ces pétards dont les fabricants chinois les rendent chaque plus forte en matière de bruit et plus attirante sur le volet d’emballage, comme «double canon» et «Zineddine Zidane» pour inciter les jeunes à l’achat de ces produits. Le plus navrant est que certains parents achètent eux-mêmes ces produits dangereux à leurs enfants, d’autres le font indirectement en mettant de l’argent entre les mains des enfants, ces derniers se dirigent directement vers ces vendeurs illicites qui décorent la rue. «Ce n’est pas avec des pétards qu’on doit marquer cet événement religieux, mais plutôt par les leçons que nous devons tirer de la vie et les hadiths de notre prophète Mohamed (QSSL) et les nobles traditions que nous ont laissées nos grands-parents», nous dira un Imam. Chaque année, la protection civile est sur le qui-vive à la veille du Mawlid En-Nabaoui. Des dizaines de personnes sont victimes de brûlures et de blessures plus ou moins graves, le service des urgences relevant du centre hospitalo-universitaire (CHUO) commence déjà à recevoir les blessés de ces jeux achetés à petit prix, mais qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

3_n1

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57213

Posté par le Déc 28 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “A l’approche d’El Mawlid En-Nabaoui, les pétards se vendent déjà à Oran. Leur interdiction est-elle obsolète ?”

  1. L'écoeuré

    El Mawlid ennabawi une fête adoptée par une grande majorité de musulmans aussi bien sunnites que chiites bien que cette fête n’a jamais été cannonisee .elle restera une fête pour des journée et des soirées festives .
    Elle ne fait pas partie intégrantes des 2 seules dettes religieuses sacrées qui sont l’Aid el fitr et l’Aid el adha .
    Alors que le festin sera abondant et que la liesse emmerveille ceux qui s’apprêtent à préparer cette joie mais il ne faut pas oublier les prières et les louanges à Dieu.

  2. L'écoeuré

    Lire fête religieuse et non dette religieuse.

  3. abbassi 100/100

    Le match CSC-USMBA sera rejoué au stade 20 aout ,du jamais dans l’histoire du football ,est ce que la FAF a eu peur des constantinois et leurs sanafirs ou elle a trouvé la faiblesse des belabbesiens , pour moi il faut mieux boycoter ce match , un peu de NIF chers belabbesiens

Répondre