La Voix De Sidi Bel Abbes

SBA : La nouvelle place de Sakia Hamra (ex Faubourg Thiers) réhabilitée.

Le programme de réhabilitation du cadre de vie se poursuit. Ainsi après la réception des travaux de l’ex grande place Carnot (1er novembre 1954) qui s’est opérée le début juillet passé, voila la place de l’ex Faubourg Thiers connue par « Sakia Hamra » connaitre un lifting ou on remarque que cette fois ci et contrairement a la première grande place de la ville. On a évité de poser du marbre (voir photos). Le montant de cette opération est un milliard de centimes. Mais dans tout cela, c’est l’impulsion du wali actuel qui est relevée dans ces actions de proximité… Des citoyens n’ont pas manqué de dire « que font certains élus dans cette cérémonie ? Puisque soutiennent-ils les élus anonymes même s’ils s’affichent, ils ont ce mérite de travailler dans le silence.»

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=8433

Posté par le Oct 4 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

61 Commentaires pour “SBA : La nouvelle place de Sakia Hamra (ex Faubourg Thiers) réhabilitée.”

  1. badrou

    je remercie toujours Mr le wali,il est toujours dynamique
    rabbi yahafdah

  2. Free hand 22

    C’est si beau de réhabiliter les places publiques. C’est quand meme le devoir de nos élus (maire, élus APC, élus APW, élus APN ou autres désignés (Wali, chef de Daira, SG et j’en passe). La question qui me taraude l’esprit est pourquoi ce populisme ? On fait ramener une clique de responsables (!!!!) du 3lawi (à la sedjrari) et le tour est joué. A quand allons nous continuer à agor ainsi ? Je suis désolé pour mon beau pays (le seul à continuer à vivre sur le dos de son histoire), embarqué par des gens (souvent des carcasses du parti FLN post-indépendance). El comble ? On tient encore à présenter les mêmes gueules pour les futurs enjeux. De grâce Messieurs; on veut du sang neuf, des jeunes, de vrais politiques (ceux qui savent manipuler un micro portable et lire Newsweek). Quel gâchis !!!!!

  3. arbi zazou sl

    les opportunistes qui s’affichent sont legion.avec le wali ils repondent presents dommage pour sidi belabbes.

  4. Sid

    Au lieu de s’occuper de développement , on fait du replâtrage avec les places publiques et les trottoirs. Quel gâchis? Ressaisissez vous, je parle de l’équipe du journal, et allez faire du travail d’investigation journalistique pas policière (à chacun son métier et les vaches sont mieux gardées). Il y a des ghettos dans notre ville, des zones enclavées, des occupations illicites de la voie publique, des travaux inachevés et le tout couronné par un taux de chomage ahurissant. Avez vous remarqué le taux d’occupation de l’espace urbain pendant les heures de travail ? Que fait tout ce monde là? Essayez de faire un recensement des courtiers qui occupent la place? Aissa ou Moussa se sont multipliés exponentiellement. Au travail et assez de louanges au Sieur du jour. faress li rekb elyoum!

  5. A.D

    Je viens d’apprendre qu’il y a 10 millions de chomeurs en Algerie.
    Quel sera leur avenir une fois atteint l’age de la retraite?
    Misere a l’horizon,le fln n’a rien fait de bon,il a plonge le peuple dans une incertitude inquietante.
    Reparer une p’tite placeta avec les fanfares c’est de la publicite pour les servants du vieux parti,place aux jeunes intellectuels,le fln doit quitter la scene.
    A.D

    • ami

      10 millions de fénéants ventouses des placettes rénovées et ventouses squattant les chaises en faisant barrières obligeants femmes et enfants a circuler sur la chaussée causant des embouteillages, c’est ce que l’algérien appelle chaud tu meurs
      aller bisous aux 2 blondinets

  6. Hamid D (SBA)

    C’est les méthodes à l’ancienne empreintes de populisme et de démagogie . Assez rigolé , messieurs ! Soyez sérieux . On en a marre de la politique de bricolage ( trottoirs , places publiques ,…).Quand est-ce qu’on aura une vraie politique industrielle en Algérie ?

  7. chaib draa tani djamel

    essayez de remettre etahtaha à sa place aslouka aslouka

  8. Christian Vezon

    Phaebus,le second surnom de Phaebus (le brillant) ou Appolon était « Loxias » : » l’Oblique » pouir l’ambiguïté de ses propos.Qui se cache derrière ce pseudo,un homme ,une femme,on ne saura pas,mais un narcissique surement.Je vous fais remarquer que vous n’ètes qu’un invité .Un invité a des devoirs envers ses hôtes,celui de politesse est le premier.N’avez vous pas remarqué que même dans des propositions déplaisantes ,nos « adversaires » restent toujours dans la limite des règles de politesse.Vous n’avez pas de leçon de « journalisme » à donner aux Algériens,quand on voit l’état de la Presse Française ,aux ordres soit du pouvoir en pmlace soit des partis politiques qui nous sert ,tous les jours,tout et son contraire,des contre vérités ahurissantes,qui nous fait avaler des couleuvres de taille « python » alors que notre « presse libre » a les coudées franches depuis ,au moins,250 ans chez nous.On trouve dans la Presse ce que l’on vient y chercher,j’ai lu en page 5 du « quotidien d’oran » un reportage qui ne met pas en valeur une icone « pieds noirs » et un chantre de la Paix Universelle,on doit blayer devant notre porte,et après regarder à coté,et demander,poliment au voisin si il peut le faire aussi.

  9. Mabrouk

    Fausse alerte! Christian est de retour, fidèle au poste et nous nous en réjouissons.
    Il n’y a pas d’amour sans preuves d’amour et nous lui en avons beaucoup prodigué et rassuré.
    Il est l’enfant de la maison et si le croisait d’aventure dans nos rues, je le convierai dans mon modeste logis pour partager à la bonne franquette ce qu’il aura au menu.
    Le fait qu’il interpelle et raisonne les égarés vient de sa crédibilité d’homme et de policier et de fils réel du bled qui ne rnie aucune des légimités qui le fonde..

    • Christian Vezon

      Saha Mabrouk , je serais honoré de franchir le seuil de votre logis.Il n’est pas de modeste logis si celui çi rayonne de la lumière de l’hospitalité et de la générosité.Dans ma vie j’ai souvent été plus à l’aise ,assis sur un tapis au sol,éclairé par une modeste lampe et par le chaleureux sourire sans pareil de la maitresse de maison qui dispose devant toi la totalité des provisions de la maison,quitte à se serrer la ceinture le lendemain,que dans des maisons de riches bourgeois qui ne te recoivent que parce tu fais partie des gens qu’il vaut mieux caresser dans le sens du poil.Un soir,il y a 20 ans,à Souk Ahras,je me suis trouvé devant une montagne de victuailles de toutes sortes,dans un petit appartement,chez des personnes que je ne connaissais pas 1/4 d’heure avant,nous n’avons pu décliner l »invitation,j’ai passé une des meilleures soirées de mon existence,aucune arrière pensée n’est venue troubler ces moments .Quand j’ai du repartir,le maitre de maison m’a raccompagné jusqu’à la sortie de la Ville.J’ai fait le plein à la dernière station service,quand j’ai voulu payer,moi qui avais trop d’argent pour la durée du séjour,j’ai entendu le pompiste me répondre que je ne lui devais rien.Je m’étonnais,et il me répondit « Si je prends votre argent,le type qui est derrière vous (mon hôte de la soirée),il me casse la gueule,alors … » Que conclure de ça ?? L’hospitalité algérienne est à nulle autre pareille.
      Amitiés à tous

  10. arbi zazou sl

    on fera de notre mieux pour faire vulgariser appel entre belabesiens surtout aupres des concernes.

  11. terkmani gambetta

    c’est exaltant mais qui ne tente rien ne trouve rien.vous avez fait un grand pas madame on va essayer de faire d’autres recherches sait on jamais.

  12. daho

    monsieur commentaire.on a a faire a des lecteurs.qui vous menace monsieur .pourquoi ce ton.c’est tout que vous pouvez pondre aves cesarienne degages comme benali

  13. Smiley

    Je lis ces échanges avec un sourire amusé et je vois dans ces chicayates la marque de l’union et non de la désunion.
    J’y vois une famille qui se chamaille précisément parce qu’elle est une famille avec toutes les outrances d’une vraie famille méditerranéene que le vernis de la Métropole et l’unamisme forcé du bled n’ont pu formater.
    « Sans reproche », avec style et clarté pose de bonnes questions mais au fond qu’importe les réponses » nadie tiene la verdad  » et toute vérité est aussi celle de l’autre.
    Phaebus, et c’est son droit joue la mouche du coche et fait entendre une musique dissonante mais il est en retard de plusieurs trains.
    En Algérie tout le monde est accro à la liberté d’expression et le mérite de SBA est d’ouvrir l’espace à tous et toutes sans apriorisme, censure ni délit d’opinion.
    Toutefois la décence recommande de ne pas embarrasser l’hôte et je rejoins Christian.
    Fais comme chez toi mais n’oublie pas qui t’accueille.
    Il ne pourrait y avoir de « tôlier », de chef de meute qui donne le « La » ou sonne l’hallali car ce serait pas hallal.
    Personne ne sera désigné à la vindicte mais toute leçon de vie pour mieux vivre ensemble est la bienvenue.
    Enfin, avons nous oublié que nous sommes tous des Homo-Sapiens venus de la nuit des temps et qui ont cheminé vers la raison, la spiritualité et parfois la sagesse.
    C’est en explorant les tréfonds de nos motivations que l’on peut viser les sommets et y voir un horizon serein, appaisé loin des procès d’intention.
    La table est mise pour tous! Bon appétit!

    • sans reproche

      Ya khouya smiley el aziz, ouine konte ? tu nous as terriblement manqués. Allez, je vais la dire à l’envers comme un mauvais palindrome: « tout est dépeuplé quand un etre vous manque « ! Ca va, bien dit ? Mais, plus sérieusement, c’est le printemps arabe chez vous ou quoi ? Bonsoir et prends soin de toi et de ceux que tu aimes. Signé: ton contradicteur dans une contribution sur la mendiante qui maltraite son enfant .

  14. Historica

    Quelques informations sur le Quotidien d’Oran:
    Ce journal se pose en héritier de la République d’Oran et s’est positionné dès le départ dans le camp de ceux qui prêchaient un libéralisme tatal et l’abondon du secteur étatique.
    Enrichis par la rente et les marché captifs, les vrais actionnaires de journal de Kamel Daoud voulaient un cheval de Troie pour préparer l’option libérale et ouvrir le pays aux intérêts capitalistes.
    Leur poulain n’était autre l’ex ministre de l’énergie Khellil et ses mandants prônaient l’ouverture pour capter les richesses à venir.
    Beaucoup hélas viennent des élites militaires et économiques.
    Daoud n’a jamais témoigné d’aucune indisposition. Il est de fait l’employé de super-prédateurs et leur gadget médiatique.

  15. fassi

    on aura tout vu! des pieds noirs qui osent insulter des belabbesiens (en l’occurence des algeriens) via un site belabbesien. vous vous etes enfui en 62 parce que vous aviez des choses à vous reprocher. sinon vous seriez resté comme les gonzales, les sanchez et d’autres qui vivent sereinement au milieu des algeriens. a présent vous n’avez plus la possibilité de vous refaire une virginité. vous etes et vous serez toujours indésirables dans notre pays dont le peuple a souffert à cause de vos semblables. le fait d’etre né ici ne vous donne aucun droit. alors foutez-nous la paix!!!

    • bravo

      c’est vrai fassi, j’ai remarqué que le nombre des pieds noirs dans ce forum est en hausse. projettent-ils d’envahir bel abbes à nouveau? ont-ils des complices ici? ont-ils fixé une autre date pour une révolution de leur invention? et bien il ne manquait plus qu’eux pour boucler la boucle.

      • Bakoucha

        combien sont-ils :des millions!
        combien sommes nous 2
        chouette bil encerclons les.

      • daho

        vous applaudissez betement une insanite une diversion monsieur lisez au moins un article et venez debattre come tous les autres.

      • daho

        n applaudissons pasz betement une insanite une diversion monsieur lisez au moins un article et venez debattre comme tous les autres. regine tari sans reproche smiley bd et autres ces commentaires font le forum et renforcent une amitie naissante.

    • mekri aeb

      fassi ould fes on est pas dans ton royaume personne n’insulteet il ya suffisemment des intervenants qui auraient arrete cela c’est un debat pas une virtuelle invasion bienvenue aces gens qui ne sont pas au service de votre makhzen restez a fes c’est une belle ville historique pas de tuteur sur notre belabbes mr fassi

  16. Hamid D ( SBA)

    Les pieds-noirs sont partis , hélas ! Mais ils ont laissé derrière eux des pieds-rouges ! Vous voyez ce que je veux dire ?

    • hmida

      et bien non hamid on ne voit pas ce que vous voulez dire. mais ce qu’on devine aisement c’est que puisque vous regrettez le départ des pieds noir c’est que vous avez un lien de parenté avec eux. du sang de pied noir coule dans vos veines. felicitations

    • j'ai honte de vous lire

      je vois ce que vous voulez dire en parlant des pieds rouges ou plutôt des pieds de bouses et quelle bouses si ce n’est que celle de l’écurie ,ces pieds qui nous ont salis

      • Antivirus

        Mais personne ne vous oblige à les lire. Moi, j’ai honte de vous savoir avoir honte de les lire. Vous me suivez ? Difficile pour vous cette dialectique. Au contraire, je vous soupçonne de les lire avec déléctation, comme ce névrosé qui soutient publiquement répugner à voir un film X mais qui en avale tous les soirs deux ou trois dans le noir de sa chambre. Et en quoi celà vous regarde t il si deux ou trois intervenants sur ce site s’adonnent à ce crépage de chignon. Je crois que ce « sans reproche » a été correct envers la dame en essayant d’échanger avec elle par des arguments que j’ai trouvé inattaquables. Mais devant l’inconséquence de la dame, il a pété les plombs et c’est vrai qu’il a été un peu loin. Et puis nous sommes chez nous que diable ! Et c’est à nos invités Pieds Noirs (vous avez remarqué les majuscules) de mériter notre hospitalité en nous apportant la preuve tous les jours que jadis certains d’entre eux entubés par le système colonial nous ont causé beaucoup de torts. Ce que la dame n’a pas l’air de comprendre.

  17. BD

    Pour être honnête avec vous , je ne sais pas du tout, mais je chercherai et ne manquerai pas de vous le communiquer.

  18. Larousse

    D’après Wikipédia :
    « La seule version connue, attribuée à tort à Voltaire, serait de l’écrivain anglaise Evelyne Beatrice Hall : » I desaprouve of what you say, but i will defend to the daethyour right to say it », in The Friends of Voltaire. 1906″

  19. Historica

    Madame Tari, notre patience est tarie!
    Je ne cautionne pas les excès de langage de « Sans reproche » mais je lui trouve des circonstances atténuantes.
    Vous avez déversé tout votre venin sur Christian Vezon en faisant son procès sur la place publique tel un imprécateur de l’Inquisition espagnole. C’est vrai que vous des gènes de ce côté qui peuvent expliquer votre proposion à castagner avec tout le monde et à vivre dans un monde hostile.
    Vous jouez à la pyromane et vous appelez les pompiers.
    Vous pensez exposez des travers des autres en vous prévalant de la sincérité.
    S’accomoder des faiblesses supposées des amis est la preuve de l’amitié réelle.Et une marque d’éducation: la vraie!
    Vous révélez des choses de l’intimité d’un ami de X années sans vergogne ce qui vous disqualifie en amitié et pour tout le reste.
    Oui, Madame allez trouvez un site pied noir bien à votre goût car vous n’aurez jamais le goût des aures.

  20. Historica

    merci de lire « vous pensez exposer » svp

  21. Historica

    merci de lire: VOUS N’AUREZ JAMAIS LE GOUT DES AUTRES

  22. BD

    Pardon, j’ai oublié de signer mon commentaire destiné à madame Tari.

  23. Smiley

    Mon ami Sans Reproche, je te remercie pour tes marques d’affection et crois moi , la distance permet mieux que toute chose de faire le tri entre l’important et l’accessoire.
    Oui Mayotte est entrée en zone de turbulance et elle est dans l’oeil du cyclone.
    Devenue depuis peu 101ème département français, elle est soumise à une forte immigration des Comores et d’ailleurs.
    Cependant les tensions actuelles résultent surtout des contraintes de la départementalisation buldozzer à la française.
    Les fonctionnaires ont importé l’inflation et eux peuvent se permettre ce niveaux de vie au vu des salaires et des primes spécifiques.
    Les expatriés adoptent souvent une attitude néo-coloniale et méprisante et là je me fais un devoir de les » corriger » .
    Le problème central est que la la vie de Mayotte s’organise autour des transports maritimes.
    Les « bus » de Mayotte qui relient Grande Terre et Petite Terre à travers un canal de 2km sont des barges et toute l’activité sociale et économique de l’île s’articulent autour de ce poumon.
    Dernièrement le prix du billet est passé à 1 euro, une somme colossale pour le Mahorais qui emprunte les barges plusieurs fois par jour.
    Par ailleurs,derrière les belles images sable fin, lagon et cocotiers l’envers de la carte postale est douleureux et des bidonvilles encerclent Kawami et Cavani.
    Des clés pour comprendre l’intérêt de la France pour cette île :
    une présence depuis 1841 et l’atout stratégique de contrôler le golfe du Mozambique et donc l’Afrique sud-saharienne.
    Beaucoup de femmes prétentent ne plus avoir d’époux pour jouir du statut juridique français accorde aux femmes isolés et des aides qui y sont rattachées.
    Cet effet pervers non anticipé est en train de faire exploser la famille Mahoraise.
    L’île pratique à 98 pour cent un Islam spécifique qui autorise la polygamie et l’initiation sexuelle précoce des adolescents qui continuent à s’isoler dans des cases pour apprendre à devenir adultes.
    Les touristes eux viennent pour ce tu devines.
    Ces jours-ci la situation est trés tendue et la ministre de l’Outre-Mer, une guadeloupenne anti-indépendentiste Marie-Luce Penchard tente de calmer les esprits en arrosant à l’aide de budgets d’urgence.
    Le bonjour à tous.

    • sans reproche

      Bonsoir cher ami. Merci de cet éclairage and no coment. Mais attends, autre chose: un enfant de Sidi Bel Abbes, diplomate de son état, est à Moroni avec la Mission de l’ONU sur le maintien de l’ordre aux Comores. Allez, sois prudent et prends soin de toi et de ceux que tu aimes.

  24. ghembaza de monplaisir

    arretez 1 er novembre ce fond de commerce en vous intronisant comme un parasite lisez les articles et commentez aulieu de jeter le trouble c’est la premiere fois que je parle vous vous la foutez mal aves ce nationalisme que vous exhiber a tout bout de chemin arretez cette dame n’a rien dit de mal.dites des mots censes ou degagez

  25. Un Bel Abbésien

    Madame R. Tari
    Votre parenté peut reposer en paix dans le cimetière de Sidi Bel Abbes. Personne n’a touché ou touchera les sépultures de ceux qui sont partis. Il y a même un gardien qui veille à leur quiètude à l’entrée du cimetière. Les archives de positionnement des caveaux et tombes de chaque famille chrétienne est soigneseument conservé auprés des autorités compétentes. Si vous ne pouvez pas déposer des fleurs sur leurs tombes , sachez que chaque printemps la nature y pourvoie. Cependant si vous voulez venir vous incliner sur les tombes de vos proches vous êtes la bienvenue.
    En entrant dans le cimetière une seule chose vient à l’ésprit »
    Mon dieu , mon dieu , la vie est simple est tranquille
    Cette rumeur la, vient de la ville. » Verlaine.

    • kebdani

      madame chez nous et certainement dans toutes les croyances les parents sont lcites et dieu le tout puissant nous exhorte aleur respect a leur apporter tout ce dont ils ont en besoin.on ne doit jamais les contrarier et une pensee est obligatoire en ce sens viotre souhait sera inchaa allah si dieu veut sera exauce

  26. toubab95

    Ainsi le quotidien d’Oran serait au service de gros intérêts financiers. En tout cas, son chroniqueur célèbre s’évertue à malmener ses employeurs chaque jour que Dieu fait et donc à réfuter . A moins qu’il s’agisse d’une séance d’auto-flagellation assumée que ces employeurs, dans leur infinie bonté lui auraient consenti. Ou plus masochiquement, le billet par l’engouement qu’il rencontre auprès des lecteurs, tirant vers le haut le tirage du journal, on tolère ses imprécations. Dans ce cas un conseil bienveillant, faites taire l’impertinent ! Ce que vous aurez perdu en espèces sonnantes et trébuchantes, vous le gagneriez à coup sûr en estime.

  27. Mémoria,

    L’ambivalence comportementale est à la mode depuis la fin des sixties,
    alors pourquoi pas l’ambivalence politique des deux côtés des corps électoraux.Elle a au moins le mérite de pérenniser la stabilité des saisons en Algérie.Nous en sommes restés aux « Quatre saisons » et notre chroniqueur ne fait que formuler cet algerian way of life.Et si le printemps arabe a raté sa station algérienne comme le formule si bien un collègue dans le Nouvel Observateur » d’hier,c’est à BHL de tirer les conséquences de sa méconnaissance de la cartographie humaine et historiographique de son pays de naissance…

  28. Anti Hmar

    L’Algérie n’est pas vierge de passé islamiste.L’impasse sociétale des années 80 a voulu être transformée en essai marqué par certains avec les plans tordus des autres.
    Au final 200.000 morts, des disparus et un traumatisme profond de la société et des stress post-traumatiques à ne plus les compter.
    L’Algérien cherche la sécurité et la stabilité car sa mémoire du conflit armé est vivace. Des générations ont connu la guerre de libération et la décennie noire de l’aveuglement.
    Le journal le Quotidien se voulait coquille et ancrage de l’option libérale des nantis qui étouffait à l’intérieur de l’économie planifiée et visaient un enrichissement rapide et le démantèlement de la protection sociale.
    Complice avec Le FMI, ces nouveaux prédateurs, insensibles à la détresse sociale n’ont vu que gain immédiat tout en prônant le bien commun/
    Oui, l’Algérie aspire à la sécurité et voit avec angoisse l’impasse et la regression dans les pays qui ont porté les islamistes par les urnes.
    N’est pas la Turquie qui veut!
    L’incertitude sur les ‘révolutions arabes’ est grande mais la chance de l’Algérie est que les pays occidentaux dépendent de ses ressources gazières et ont intérêt pour le moment à assurer sa stabilité.
    Les islamistes ont perdu en voulant surfer sur la vague du faux printemps alors qu’ils ont été au gouvernement et ont été associés à toutes les décisions qui ont engagé le pays.
    Se refaire une virginité sur le tard demande une chirurgie réparatrice de l’hymen.
    Nous, qui avons de la mémoire, nous savons qu’ils ont convolé en noces avec…..

Répondre