La Voix De Sidi Bel Abbes

50e anniversaire des accords d’Evian : Pour les ultras pieds-noirs, la guerre n’est pas finie.

Selon la consoeur Nadjia Bouzeghrane, nous avons apris qu’Après la tentative du maire de Nice, Christian Estrosi, d’empêcher un colloque organisé par la Ligue des droits de l’homme la semaine dernière (El Watan du 28 février 2012), ce sont des élus de Nîmes, dont le sénateur-maire UMP de la ville, Jean-Paul Fournier, qui ont réclamé mardi l’annulation du colloque sur l’histoire de la Fédération de France qu’organise ces samedi et dimanche l’ancien député communiste et président d’honneur et fondateur de l’association d’amitié franco-algérienne France El Djazaïr, Bernard Deschamps, avec un collectif de neuf associations.

Dans un communiqué, Jean-Paul Fournier indique qu’il a demandé au préfet du Gard de ne pas autoriser cette manifestation qui, «outre les incertitudes sur l’impartialité de son approche, peut générer un risque sérieux de troubles à l’ordre public». Le député Nouveau Centre Yvan Lachaud, qui estime un tel colloque «déplacé», a saisi, il y a quelques jours, le ministère de l’Intérieur «afin qu’il interdise cette manifestation et veille à ce que, sur cette période sensible de notre histoire, on ne crée pas des tensions inutiles dans notre pays». «Il ne faut pas oublier que le FLN représente un nom à jamais associé à la spoliation, au déracinement, à la guerre, aux attentats et à la mort de nombreux Français pour des millions de Français, rapatriés, anciens combattants», écrit-il. «On peut tout à fait concevoir que l’Algérie célèbre un mouvement qui a contribué à son indépendance ; beaucoup moins que cette célébration ait lieu dans notre pays», ajoute l’élu, estimant que le conseil général du Gard n’aurait «jamais dû accorder ses locaux» à cette manifestation. L’ancien sénateur-maire UMP de Nice, Jacques Peyrat, a également réclamé mardi l’annulation de ce colloque.

Dans un entretien avec le Midi Libre, le président de l’Union syndicale de défense des intérêts des Français repliés d’Algérie (Usdifra), Gabriel Mène, qui s’affichait sur le site internet de son association avec Marine Le Pen avant de retirer la photo, avait affirmé qu’ils «seront nombreux à manifester» si cette manifestation n’est pas annulée…
Rappelons que parmi les intervenants au colloque de Nîmes, figurent les historiens Linda Amiri, Marc André, Emmanuel Blanchard, Didier Lavrut, Gilbert Meynier, Sylvie Thénault et aussi Béatrice Dubell, réalisatrice du film documentaire El-Bi’r (témoignages de militants de la région lyonnaise), Bernard Deschamps, ancien député et Mostefa Boudina, président de l’Association nationale des anciens condamnés à mort (Alger) et Ali Haroun (Algérie), ancien membre de la direction de la Fédération de France du FLN.

Nadjia Bouzeghrane

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=11697

Posté par le Mar 10 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

63 Commentaires pour “50e anniversaire des accords d’Evian : Pour les ultras pieds-noirs, la guerre n’est pas finie.”

  1. BENAL Alger

    Décidemment votre journal ne cesse de me faire grandement plaisir en etant au devant .Journal de province m »a dit un AlgéroIs ami de décennies mais il le lit régulierement en remarquent sa thématique IL ADMET CHAQUE JOUR CETTE EVIDENCE LA VOIX UN BON NIVEAU.

  2. Dekkiche PARIS

    Bonjour le sujet est vraiment d’actualité brulante je trouve que vous faites du bon travail pédagogique de la mémoire merci ouled bladi

  3. Aziz el Abbassi

    ma municipalité, m’invite chaque fois cette comèmoration, je refuse, tot en leu expliquant le motifs et surtout la prèsence des membres du fn et es harkis.
    le accords d’evian ont ètebacler aux profits de l’ètat français (pètrole, gaz, règane, oued nemousse, mer el kebir, lancemet des fusèes et surtout la prèsence de l’armèe française sur notre sol officiellement jusqu’a 1978, c’est du pipo.
    le 19 mars il faut rendre hommage au mair d’EVIAN qui a ètè assassiner par l’oas et tous les innoents et innocantes algeriens et français tuès par ces fachos.
    cette crèmonie n’a aucune importance pour les deux peuples dèsreux de la paix et l’harmonie entre eux.
    la prèsence en france a cette cèrèmonie sont les membres de la fnaca majoritaiement fn ,algerie fraçaise, les harkis et des français ignorant e l’hitoire d’ALGERIE PENDANT 132 ANS.
    LE 5 JUILLET, comèmorant l’nniversaire d notre indèpendance.
    vive le peuple ALGERIEN et le peuple FRANCAIS (ceux qui nous respect et rconnaissent nos valeur et notre droit davoir pris les armes)

  4. Aziz el Abbassi

    il fallait le mettre en atente au lieu de me l’effacer.
    ce n’ètait pas le méme sujet. bisous à vous tous aziz.

  5. ZAMOUM

    la blessure est encore beante poue eux et nous. Je suis conscient de cela, mais l ne faut pas oublier qui etait le colonisateur et qui etait le colonisé. Laissons le temps au temps mais a l’image des juifs, qui n’ont pas oublié les année 40 n’oublions pas notre souffrance et le plus du million de morts(chuhada ALLAH YAHRAMHOM). Mais regardons devant pour que nos enfants soient l’elite que nous avons perdu alors.

  6. benhaddou boubakar

    allah yarham chouhada;notre pays a besoin d’un autre souffle pour essayer de remedier ce qu’a fait les »boureaux colonisateurs » ,l’histoire des siecles passes restera gravee dans les memoires des generations futures,la france finira un jour par payer tous ses crimes envers les pays colonises,laissons le temps d’enregistrer les faits.

  7. Mme CH

    Au fait je voudrais bien savoir de quels accords d’Evian vous parlez? Les accords affichés comme produits à grande consommation ou les accords secrets qui sont connus par leurs signataires. Jusqu’à ce jour, ces accords sont l’objet de polémiques.
    en se basant sur quelques clauses annexes, on pourrait dire que l’Algérie a effectivement eu son indépendance en 1967 après le retrait des troupes armées françaises du Sahara qui a été le théatre d’éssais nucléaires, chimiques; bactériologiques, balistiques etc…….
    En lisant les déclarations gouvernementales des accords, relatives à l’Algérie, surtout celles qui concernent l’indépendance et la coopération et celles du réglement des questions militaires, vous comprendrez pourquoi la France « ne lachera jamais l’Algérie et que Hizb França est une réalité absolue.
    En tout cas le double pari lancé par ces accords, le premier, celui d’une reconciliation à terme des communautés dans l’Algérie indépendante fut perdu dés lors que l’OAS et le FLN entretinrent l’insécurité au cours du 2ème semestre de 1962.
    Le deuxième celui de la coopération entre Etats fut en revanche bien mieux tenu qu’on ne le dit généralement. Nous subissons, nous subissons et nous subissons.
    Les pieds noirs aussi ont subi les conséquences de leurs actes, mais la différence entre nous: eux ils ont choisi; nous, nous n’avons pas choisi.
    Ces pieds noirs sont une multitude de peuples et de nations qui sont devenus francophones grâce à l’école, laquelle transmet également de fortes valeurs patriotiques, magnifie la colonisation et idéalise la France. Lors de la signature des accords d’Evian qui faciliteraient le maintien des français d’Algérie, les pieds noirs n’ont pas été conviés. Juste après l’indépendance, les pieds noirs se sont sentis abandonnés, surtout après les évènements qui se sont passés à Oran le 5 juillet 1962, alors ils ont choisi de partir de suite. ils ont laissé derrière eux des choses matérielles et sentimentales. ils avaient le sentiment de quitter leur pays. Dés leur arrivée en france ils sont incompris et insultés par les français qui ont généralisé le mouvement extrémiste de l’OAS aux pieds noirs, ils les prennent pour des tueurs.
    Enfin, je dirai que nous devons rien à ces colons car ils n’ont pas été invités par le peuple Algérien, alors ils devaient quitter et retourner chez ceux qui ont été la cause de leur désespoir. Ils ont voulu profiter d’une situation illégale, alors ils ont payé pour leurs actes. Au fait c’était des Harragas non?.
    Enfin cette partie de l’histoire de l’Algérie restera une énigme pour un bon bout de temps encore?????

  8. Aziz el Abbassi

    SALEM ALEYKOUM, Mme CH, avec retard je vous souhaite une bonne jounèe de la femme.
    non, Madame, à la corniche oranaise jusqu’ 1968 il y avait la gendarmerie française qui ètaient sur les routes pour controler (motards).
    les essais chimiques,nuclèaires lancement spacial et militaires
    ont continuès, a partir de 1978 et 1979, l’armèe ne circulait pas en treillis mais en civil, hè! oui Madame.
    on nous a cacher pas mal de chose, les raisons que le gouvernement Algerien ne reconnais pas cette cèlèbration.

    pour ce qui s’est passer à Oran, il y’avait une petite brigade de fidas (du 19 mars) commander par ATOU un ouvrier des abatoire, qui a voulu faire ce qu’il veut, il a failli le sang couller entre ces gens et les vrais FIDAS apuyer par l’ALN.
    ce ATOU, voulait prendre Victor Hugos (tirigou) comme butin.
    les colons oui ils fallaient qu’ils partent, mais certains europèens pouvaient rester.
    l’oas a gagner, avec le mot de la terre bruller,elle a pousser les cadres proche de l’Algerie, surtout en ajoutant leur fameuse phrase la valise ou le cerceuil.
    l »Algerie sans cadre, c’est une terre bruller.

    • Mme CH

      Salam Mr AZIZ el Abbassi! Merci à vous, mais vous pouvez me souhaiter bonne fête aujourd’hui car pour moi les 365 jours de l’année sont une fête de la femme, donc vous ne serez jamais en retard pour me souhaiter une bonne fête.
      Mr AZIZ, oui tout les colons devaient partir sans exception, et moi je dirai surtout les cadres proche de l’Algérie (sûrement vous faites allusion aux amis « CAMARADES »). Pour le reste je dirai que l’histoire ne finira jamais de nous livrer ses petits secrets et ses grandes surprises. » l’histoire est à ceux qui l’écrivent ». Amicalement Camarade!

      • Aziz el Abbassi

        Salem Aleyk Mme CH, beaucoups de français de Sidi Bel Abbés, portait le drapeau national le 5 juillet et crier avec lers accents « tahia el djazair » pendant quand dèfiler sur des camions ou à pied sur le bld de la rèpublique, oui camarade et soeur Mme CH, j’ai vècu l’Algerie occupées par certains chiens qui nous detester, mais heureusement il y avait des Algeriens et Algeriennes d’origines europèennnes qui voulaient l’ègalitè entre nous et d’autres l’indèpendance.
        je cite un fait rèel qui s’est passer entre mon instituteur « Monsieur GARCIA et moi, lors d’une rèdaction, la question ètait nos ancétres, toute la classe a menttionner les gaulois, sauf moi qui a rèpondu mes ancétres les ARABES, l’instituteur est rester au moins 1/4 heure avec moi pour m’expliquer qu’il fallait dire autre chose qu’arabe.
        Monsieur GARCIA est rester à Sidi Bel Abbes, il a exercer aux lycèe Lapperine, le jour ou je l’ai croiser, ç’a m’a fait plaisir, dommage que je ne l’ai pas aborder.
        il y avait des gens qui nous respecter,respecter nos tradition et qui ètaient dèsireux de voir une ine independance pluraliste.
        Amicalement Camarade et soeur

  9. Docteur Mabuse

    Les Marsiens ont-ils débarqué un 19 Mars?
    Leurs descendants sont-ils des mutants? Comment les identifier?
    Je suis assez vieux pour me rappeler de ces chefs de guerre se ruant sur les bars convoités, les villas, les domaines alors que le FLN interdisait toute transaction commerciale avec des européens.
    Seuls les puissants et les » sachants » se sont affranchis de cet ordre et des patrimoines considérables se sont formés.
    Lers dindons de l’histoire tenaient vigiles pour garder bien au chaud les « biens vacants » et les livrer à l’armée des frontières, zapatistes sans Zapata!!!!
    Dans la belle ville de Tlemcen, le repos du guerrier était assuré et les notables contractaient des alliances avec les nouveaux maîtres du pays en offrant leurs plus belles filles comme les gens de la région l’avaient répété avec les janissaires ottomans.
    Il ne faut jamais insulter l’avenir n’est-ce-pas?
    Combien de nouveaux Koulouglis peuvent-ils être recensés?
    Les bars sont passés de mode et reconvertis en commerces florissants halal et garantis import.
    La fièvre consumériste rêve de shopping malls comme dans le golfe pour exhiber les femmes de loin comme pour se vanter d’une possession hors d’atteinte du pouvoir d’achat.
    Oups! J’ai failli écrire hors du pouvoir d’Aicha!
    Aicha est devenue bonne à tout faire et joue du balai pour cacher la poussière dans les coins du tapis.

  10. Docteur Mabuse

    Peut-on prendre dans une civilisation et dans une technologie que son aspect utilitaire?
    Terrible cécité! Prendre les avions et les ordinateurs et laisser la Critique? C’est ainsi que meurent les civilisations quand il ne reste plus que des coques vides,des interdits, des rituels et des incantations à la fusion dans une Oumma mythique et fantasmée.
    Les premiers cercles du pouvoir, les leaders de l’indépendence, ses survivants sont des octogénaires qui ne renoncent jamais à organiser leur retour: Ben Bella, Houcine patriarches faiseurs de guerres civiles qui se pardonnent sur le dos du peuple, en confortant la structure pyramidale faite de généraux et d’orfèvres de la police politique qui prennent le peuple en otage de leur désir d’immortalité.
    Le péril est toujours là et nous ne pouvons tuer la Mémoire de l’Immonde! Comme dans les histoires maffieuses, les vieux chefs de meute seront trahis par de plus jeunes et il n’y a rien de plus dangereux que la prétention de changer le monde par la Révolution. Cette prétention commence dans l’euphorie des bons sentiments, la foi en des lendemains qui chantent et accouche du réseau implacable d’un pouvoir militaro-policier qui ne renoncera pas pour survivre à adouber ‘des repentis’.
    La table est mise pour celui qui a compris la logique des choses!
    Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument.
    Cette formule prêtée ( et jamais rendue) à Churchill est en vérité de Nietzsche.
    La puissance de feu de l’Occident nous renvoie à notre impuissance.L’emprise sur nos cerveaux nous fera confondre l’identité avec l’universalisme de façade pour abdiquer devant l’Histoire comme peuple!

  11. mahouche y Arles France

    la mise en ligne de cette info est utile pour tirer davantage de lecons sur la haine des ultras pieds noirs mais nous nous ressemblons nullement pas et je suppose que cela est bien connu en Algérie.Cette date est historique des années sont passées.Alons vers l’hstoire dépassionnée aprés 50années d’indépendance

  12. Point de vue

    La haine des pieds noirs evanchards est l’algérien ‘objet parlé’ devienne ‘objet parlant’, c’est -à-dire qu’il accède à la dimension de sujet dans une république qui garantit l’égalité devant la loi.Même L’entreprise familiale prend prétexte d’une interprétation chauvine de la laicité pour attaquer la figure du musulman qui ose se montrer et de la musulmane qui se montre plus ..en se voîlant.
    L’imaginaire coloniale de ces gens est retransmis à leurs générations et ils construisent l’Islam comme élément repoussoir, statique et opresseur de la Femme qu’ils prétende défendre.
    Ils se désespèrent de voirs des jeunes français musulmans rejetter la ‘fièvre du samedi soir’ pur la ferveur du VENDREDI SAINT.

  13. Mme CH

    En lisant quelques pages de l’historien Charles Robert Agéron sur les accords d’Evian (1962) (vingtième siècle; revue d’histoire année 1992, vol 35 numéro 35 pp 3-15), j’ai été à la fois sidérée, marquée et confortée dans mes idées, Je vous rapporte quelques passages de son texte historique pour bien comprendre ce que je considère l’arnaque du 20 ème siècle.
    Alors il a dit : « Impossible de supposer présente à toutes les mémoires les 93 pages de ces accords et leur exégèse contradictoire: ‘Honteuse capitulation’ pour les uns ‘paix ratée pour d’autres, ‘charte néocolonialiste destinée à enchaîner l’Algérie’ si l’on croyait les manuels d’histoires d’outre-Méditerranée. fallait-il juger de ces accords dans le court terme de l’année 1962 ou tenter d’en prendre la mesure trente ans après? Il a continué en disant: »On ignore trop qu’en 1955 les dirigeants du FLN étaient prêts à négocier sur la base de l’autonomie interne et que ce fut une occasion manquée. toutefois, le FLN, renforcé en 1956 peu à peu au cours de ses premiers contacts avec les émissaires français qu’il ne pouvait pas y avoir de négociations avant la reconnaissance préalable de l’indépendance, ni de cessez-le-feu avant la conclusion d’accords politiques…….. Le FLN exigeait d’être le seul interlocuteur habilité en vue de toute négociation et le seul garant responsable du cessez-le-feu. Quant aux questions qui seraient matière à discussion, le FLN retenait la question de la minorité française, les limites du territoire algérien, la dévolution des biens de l’état français et des citoyens français, le transfert des compétences, et un peu curieusement, ‘les formes d’assistance et de coopération française dans les domaines économiques, monétaire, social, culturel…' ».
    Plusieurs négociations secrètes ont eu lieu en 1956, 1957,1958, 1969,1961,1962.
    Agéron continue en nous invitant à remarquer que ce qu’il est convenu d’appeler les accords d’Evian se présente en fait comme un ensemble de textes assez disparate. en réalité il n’y eut qu’un seul accord proclamant en 16 articles les conditions du cessez-le-feu applicable le 19 Mars 1962 à 12 heures. Ce fut le seul texte sur lequel un Algérien, Krim Belqacem, opposa sa signature au nom de la délégation Algérienne, mais non du GPRA non reconnu par la France. suivent des ‘déclarations gouvernementales’ qui furent publiées au journal officiel Français sans signature. cette expression surprenante et sans valeur en droit international, de ‘déclarations gouvernementales’ fut imposée par le négociateur français qui refusa même le titre de ‘Conclusions des pourparlers d’Evian’ défendu par les Algériens. on aurait peut être pu parler aussi de « Déclaration commune portant reconnaissance de l’indépendance » comme dans le traité franco-camerounais, mais précisément il n’en fut rien.
    Il revenaient alors au peuple algérien de prendre à son compte cette déclaration et les suivantes par un référendum qui fut d’ailleurs expressément rédigé en ce sens: Voulez-vous que l’Algérie devienne un état indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par la déclaration du 19 Mars 1962 ?
    Quelles conditions ? c’est ce définirent outre la déclaration générale, la déclarations des garanties, celle des principes relatives à la coopération économique et financière, la déclaration de principes pour la mise en valeur des richesses du sous-sol du Sahara ……………technique, culturelles…….. questions militaires ».
    Mon Dieu et puis quoi encore ?????
    Agéron poursuit:  » les garanties ne visaient pas seulement les français ; elles concernaient aussi les intérêts économiques, stratégiques et culturels de la France. Sur les plans économiques et financiers les Algériens se montrèrent beaucoup plus conciliants……… l’Algérie continuerait à faire partie de la zone franc et les transferts avec la France jouiraient d’un régime de liberté……… Sur le plan culturel la France poursuivrait son oeuvre. dans les écoles et lycées algériens elle fournirait les enseignants souhaités………
    Alors je confirme ce que j’ai dit sur le décennie noire, dés que la France a senti que ses intérêts étaient menacés par Hizb les USA alors elle a déclenché le plan noir avec Hizb França. oh Mon Dieu!
    Que pensent les responsables d’antan:
    Ferhat Abbès s’exprimant au nom du groupe de Tlemcen jugea le 7 Juillet: »Les accords d’Evian sont un compromis. Que nos négociateurs aient bien ou mal négocié, cela est une histoire. l’essentiel c’est de les accepter loyalement comme plateforme de nos rapports futurs avec le France ».
    Youcef Benkhedda le reconnu plus tard dans son livre ‘les accords d’Evian’ (1986) que « ces accords furent un compromis révolutionnaire où le GPRA a sauvé les positions clés de la révolution tout en se montrant souple sur les aspects secondaires ou susceptibles d’être révisés » Oh mon Dieu et puis quoi encore?
    à Suivre …………

  14. Mme CH

    Alors je continue en rapportant les conclusions de l’historien Robert Agéron (Plus algérien que certains algériens à ce que je vois).
    Etait-il secondaire de devoir renoncer au principe primordial du GPRA d’être reconnu comme le gouvernement de l’Algérie avant le scrutin d’autodétermination et les premières élections? était-il secondaire de devoir céder sur le refus tenace de négocier avec la France l’organisation future de l’Algérie? dés l’instant où le gouvernement français accepte que la parole revienne au peuple algérien et que le GPRA donne son accord… il n’y a plus de négociations sur le devenir de l’Algérie. le 24 Octobre 1961 Benkhedda avait même proposé à la France de renoncer au référendum sur l’autodétermination, ce vote inutile, et de se mettre d’accord sur les modalités de l’indépendance de l’Algérie, mais devant le refus absolu de de Gaulle, il a retiré cette proposition.
    Etait-il secondaire pour le GPRA de devoir renoncer à appliquer son programme révolutionnaire? le FLN avait toujours dit que « la libération du territoire national et la révolution sociale et économique forme un tout et ne constitue pas des étapes distinctes » Le FLN avait annoncé « qu’il rejetterait les pseudo-indépendances où des ministres à responsabilité limitée voisinent avec une économie dominée par le pacte colonial ».
    L’indépendance réelle supposait le déracinement total et complet du colonialisme sous toutes ses formes, économique, militaire, culturelle…! Or les intérêts du capitalisme français dans le domaine pétrolier et commercial étaient reconnus, les positions militaires stratégiques jugées essentielles maintenues. Entre 1962 à 1969, 72 accords ou conventions particulières ont été signées dans le cadre d’une « coopération » entre Etats.
    et voilà par une baguette magique l’ennemi d’hier est devenu le partenaire privilégié d’aujourd’hui et de demain et du lendemain et celui d’après ……….jusqu’à l’infini. L’Algérie serait la vitrine de cette coopération inédite entre l’ex colonisateur et l’ex colonisé, une coopération égalitaire entre des partenaires inégaux.
    Au secours historiens et hommes de droit, dois-je comprendre de tout cela que nous vivons toujours une période de cessez-le-feu et que l’indépendance de l’Algérie serait une grande Arnaque ou un grand mensonge Historique. Prière éclairez ma lanterne car je suis dans le noir comme les habitants de SBA suite aux fréquentes coupures d’électricité, mais il faut dire que je préfère de loin vivre dans l’obscurité toute ma vie que de savoir qu’on a été abusé pendant tout ce temps là.
    Alors vous comprenez maintenant d’où vient l’origine du mal qui ronge l’Algérie et en plus par l’intermédiaire de ces propres enfants. personnellement je l’ai toujours su.
    Merci et je m’excuse si j’étais trop longue mais l’évènement oblige.

  15. kerroum sab

    madame CH n’écriviez vous pas des articles comme messieurs mekki b majid nouara cela est plus valorisant .Enfin c’est une idée.

  16. Karim10

    Mme CH, pourquoi ne pas voir d’abord le texte des accords d’Evian les Bains au lieu de lire ce qui a été écrit sur le sujet ? Ce texte reconnu comme « accords » comprend deux parties. (Les 09 accords, ou plutôt les 05) puisque les 04 de la première partie concernaient le processus du référendum, ils n’ont donc aucune importance Historique maintenant. Par contre les 05 autres si ! A mon avis c’est le chemin le plus court pour savoir pourquoi il est question d’accords pour les uns et d’autres choses pour les autres ? Parceque le terme « accord »est un terme journalistique mais pas du tout juridique ! Il ne faut pas oublier que la France n’a reconnue la guerre en Algérie que bien plus tard en 1999. Alors ? Le vrai débat commence ici ! N’est ce pas ?
    Félicitation Mme : Vous êtes sur la bonne voix de VDSBA mais aussi sur la bonne voie de la recherche Historique.
    Cordialement Madame.

    • Mme CH

      Mr Karim10 Salam! Ce texte est connu par tout le monde, par contre « La curiosité historique » me pousse à savoir ce qui a été gardé dans les boites d’archives « inaccessibles » et les tiroirs des bureaux fermés à clé. Si la France n’a reconnu la guerre d’Algérie qu’en 1999, alors je dirai que ces accords sont pour quelque chose. En tout cas plusieurs zones d’ombre semblent entourer ces accords ainsi que toute l’histoire de l’Algérie surtout la période qui s’étale de 1945 jusqu’à 1962.
      Personne ne pourra me dire que ce que nous vivons aujourd’hui n’a aucune relation avec ces fameux accords, et que Hizba França est imaginaire.
      D’ailleurs si on analyse bien la situation, on peut conclure, que ce que la France n’a pas pu réaliser en un siècle et demi en « Algérie française », elle a pu l’accomplir après avoir quitté l’Algérie; n’est ce pas drôle?
      Sincères Amitiés!!!

      • Frère ennemi

        Vous constatez que l’Algérie indépendante est devenue plus française de 1962 à ce jour qu’entre 1830 et 1962.Pays francophone de culture,elle a toujours refusé d’adhérer à cette francophonie sauf sur un strapontin d’observateur comme Si Abdelaziz…à Beyrouth ! Où est le complexe…du colonisé ??? Si Abdelaziz manie à merveille l’Arabe et le français et joue de la diplomatie.Vous maniez ce butin de guerre aussi de façon très subversive mais vous devez préférer l’American Connexion très pragmatique et très proche des néo-conservateurs intimement liés au sionisme mondial dont la capitale reste New York.N’oublions pas que le napalm US de l’OTAN a été expérimenté sur les montagnes de l’Aurés et de l’Ouarsenis…Kennedy s’est rapproché du FLN à New York pour se positionner en Algérie même si la CIA a armé l’OAS…
        La France,nous la connaissons presque*’intimement !Nous l’avons combattu avec sa Mat 49 et son Mas 36.Les destins des deux pays sont irrémédiablement scellés.Quand l’un va mal ,l’autre s’en ressent ! Nous avons une émigration très ancienne qui frise les cinq millions d’habitants bi nationaux compris soit le triple du chiffre des colons…Nos intérêts mutuels sont vitaux pour nos stabilité et population(s).
        La mondialisation à l’américaine comme l’Irak ,basta!
        Le lobby Algérien pro-américain nous a apporté l’intégrisme et le terrorisme ,et dans tous les pays musulmans.L’impérialisme américain est destructeur et ses opérations au Sahel devraient faire ouvrir les yeux à ceux qui crient à la diabolisation des Accords d’Evian.

        Bonne fin…de journée !

  17. benhaddou boubakar

    il y’a un debat sur la guerre d’algerie dans fr2 apres un documentaire passe,c’est tres interessant,je remercie mr nasri qui m’a rappelé,benjamin stora parle maintenant

  18. Karim10

    Justement non Mme CH ! Le texte n’est pas connu par tout le monde ! Tiens qui vous dit qu’il existe des accords secrets ? Et puis vous évoquez la question des archives inaccessible. Et bien oui ! Et pourquoi croyez-vous que l’Histoire (Comme discipline) existe ? C’est à elle de résoudre les « questions » du passé. Dans tout les pays du monde il existe des archives inaccessibles. Oui il faut laisser le temps au temps. Pour travailler objectivement en Histoire il faut justement prendre une certaine distance. Il faut attendre le moment parfait. C’est-à-dire la fin d’une génération au minimum.
    Au USA, croyez vous que les Historiens peuvent consulter le rapport d’autopsie du président John KENNEDI ? Non c’est top secret il faut attendre 120 ans ! Pour une personnalité d’état .C’est la loi des « documents de l’Histoire » On peut tolérer l’ouverture des archives pour quelques dossiers avant les termes mais pas plus !
    Chaque génération écrit son Histoire. Et plus en avance dans le temps et plus en sais plus. C’est paradoxal mais c’est la vérité. Encore Mme CH,il n’y a pas que l’Histoire qui s’intéresse au passé. Bonne nuit.

  19. Mme CH

    Alors Mr Karim10, je dois comprendre que l’histoire est prise en otage par les hommes du pouvoir à travers le monde, alors c’est « les hommes qui font l’histoire ou c’est l’histoire qui fait les hommes ».
    Et moi je dirai plus on avance dans le temps et plus on risque de quitter ce monde sans rien savoir. Il ne faut pas que la distance soit trop longue, sinon on risque de perdre la trace.
    Mais Mr Karim10 l’histoire c’est le passé.
    Bonne nuit et faites de « beaux rêves historiques » Amicalement!

    • Karim10

      Mme CH, Justement pour comprendre les dessous de cette affaire des ultras pieds noirs .Voir l’article du Quotidien d’Oran d’Aujourd’hui le 12 mars 2012 page 4.

  20. ZAMOUM

    l’histoire c’est le passé est un pleonasme. NE jamais oublier et c’est a la FRANCE de faire son mea-culpa et tant que ce n’est pas fait rien ne changera. L’amertume est dans mon coeur, pas de haine mais du degout meme si je vis en france depui 1970. Ici ils essaient meme de nous culpabiliser sur le sort des harkis. Cela ne marche pas c’est leur probleme avec les collabos

    • El guelliti

      IL est temps de faire TABLE RASE , Aux algeriens aussi , de faire
      leurs » bilan » et d’en tirer les lecons .

    • Mme CH

      Mr Zamoum Salam! J’espère que vous ne m’avez pas mal comprise, car, l’histoire c’est le passé était une réponse dans un autre contexte avec Mr Karim10.
      Quant à la France, elle doit reconnaître les crimes contre l’humanité qu’elle a atrocement commis en Algérie durant un siècle et demi. Ce même pays, membre du conseil de sécurité, accuse d’autres pays de crimes contre l’humanité, alors que leurs crimes ne sont pas comparables aux siens.
      Ces crimes commis par la France coloniale sont imprescriptibles et ne sont concernés par aucune loi d’amnistie, car ces lois ne sont pas applicables aux crimes contre l’humanité, y compris au vu de la constitution et des lois françaises elles mêmes. Rappelant que le système colonial lui même, imposé par la force au nom du code de l’indigénat est fondé sur la discrimination et le mépris des populations autochtones.
      Alors même si un jour on arrivera à diminuer ce degré d’amertume, de dégoût et même de haine dans nos coeurs, on oubliera jamais ce que la France à fait subir à nos parents et grands parents ainsi que les répercussions que nous subissons jusqu’à ce jour.
      Quant aux Moudjahidines de dernière minute , alors l’Algérie est le seul pays où le nombre de « Moudjahidines » augmentait chaque année presque, alors qu’il devrait diminuer, Bon c’est à l’image de tout le reste. Les fils de chouhadas, les veuves de chouhadas, les petits fils de chouhadas, bientôt les arrières petits fils des chouhadas jusqu’à « Msamars El Gas3a », mais c’est fou. En fait Mr El Guelliti avait raison il s’agit bien d’une monarchie républicaine et j’avais ajouté anarchique. »Allah Yaltof Bina ».
      Amicalment!!

  21. arbizazou sl sba

    monsieur Zamoun .VOUS AVEZ ENTIEREMENT RAISON SURTOUT EN CETTE PHASE ELECTORALE EN FRANCE CELA VA CRESCENDO.

  22. gherbi sba

    Entierement de votre avis si Z AMOUN.

  23. D.Reffas

    Monsieur Zamoum, bonjour.
    Le dossier des harkis ne concerne pas l’Algérie, c’est un problème franco-français. Les Harkis ont fait un choix,ils doivent assumer, et la France doit respecter ces individus qui ont porté l’uniforme de l’armée coloniale pour défendre sa présence en Algérie. Pour les enfants de harkis, ils doivent consommer le passé de leurs parents et de là persévérer pour une meilleure intégration. Les harkis et leurs enfants qui ont quitté le pays à la veille de l’indépendance, et se sont proclamés français, n’ont aucune attache avec l’Algérie. Dans la convention de Genève, il n’y a aucun article qui cite le collaborateur et sa protection. Les harkis qui sont restés ont été protégés, et leurs enfants ont bénéficié au même titre que leurs frères des avantages sociaux.Ils sont Algériens à part entière. Ainsi est la grandeur de la nation Algérienne.Mes respects.

  24. sabri m de sba

    Je voudrais faire une remarque au commentaire de D Reffas .Il dit que les harkis qui sont restés en Algérie ont été protégés . C’est faux . Les harkis qui sont restés ont été massacrés , brûlés vifs , et jetés dans les oueds . Revoyez l’histoire , cher ami.
    Cordialement.

    • D.Reffas

      Bonjour monsieur Sabri.
      Il y a eu des dépassements, surtout à l’est et en kabylie, où la concentration des harkis était très importantes.Ils ont été abandonnés et délestés de leurs armes, et ce suite à une instruction de dernière minute du gouvernement français. La France est responsable des massacres qui ont lieu. Quant à notre région, la plus part des harkis ont été fait prisonniers et bastonnés, mais relâchés par la suite. Il y a eu une protection d’ordre humanitaire, et les djounouds de l’ALN ont été à la hauteur quant à la protection des harkis et de leurs familles. La notion de famille a joué un grand rôle. Je pense que je ne me suis pas trompé.Mes amitiés.

      • Dziri

        Non Mr. Reffas vous ne vous êtes pas trompé.La preuve c’est que beaucoup de ces mêmes harki se sont portés volontaires pour défendre leur patrie l’Algérie lors de la guerre des sables que nous a imposé le régime de Hassan II juste aprés l’indépendance. Ainsi ils ont racheté leurs fautes et jouissent des mêmes droits et devoirs que tous les autres algériens. Et puis tout n’est pas noir ou blanc dans l’histoire.
        Je connais personnellement des harkis qui renseignaient les moudjahidines et leurs transmettaient des habits militaires et des munitions. Les enfants de harki ne sont pour rien dans la faute de leurs péres. S’ils veulent être algériens ils n’ont que d’être comme tous les autres algériens et essayer de se faire oublier en s’intégrant dans leur peuple.
        Le probléme des harki concerne la France seule pour nous il est clos.
        Amicalement.

      • EL GUELLITI

        On ne peut pas dire simplement  » des dépassement  » ou des
         » purges  » , il y avait bien évidemment un massacre CATHARTIQUE…..surtout en kabylie , les aurés , les béni boudouanes , et a saida …. Pour beacoup d’eux , la MORT
        était une DÉLIVRANCE .

        Salem

    • El guelliti

      Oui . il y avait des éxactions , une sorte de Vendetta populaire .
      IL faut remettre ces évenenement dans le contexte de l’époque …
      L’ANARCHIE TOTALE.

    • Mme CH

      Allons Mr Sabri vous vouliez qu’on les reçoive avec des fleurs ou quoi encore. Ces harkis ont vendu leurs pauvres âmes aux Français et ont combattu leurs frères de sang alors ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient. Ils ont choisi la trahison alors ils doivent assumer. A la fin de la guerre la France les a abandonnés, ce qui est tout à fait normal, car les Français se sont dits, celui qui a trahi ses frères et sa nation, il nous trahira aussi. Ceux qui avaient gagné la France furent traités en parias, accumulés dans des camps d’internement, sans le moindre soutien économique ou social. ils ont été marginalisés comme des lépreux, frappés d’ostracisme, victimes de racisme, comme si leurs utilisateurs les reniaient et en avaient honte.
      Voilà c’est ce qu’on appelle « les oubliés de l’histoire », ni reconnaissance de la part des colonisateurs, ni soutien morale ni financier ni rien. Ils ont tout perdu le jour où ils ont décidé de concéder leur dignité.
      N’empêche que certains ont échappé au massacre puisqu’ils occupent des postes bien importants au sommet de la pyramide.
      Je suis d’accord avec SI Reffas sauf sur un point quand il dit: »Ils sont Algériens à part entière », moi je dirai non, il ne sont pas des Algériens à part entière puisqu’ils ont vendu cette part à la France, ils resteront toujours des renégats dans leurs esprits d’abords et dans le notre. « Etarikho La Yarham ».
      Amicalement!!!

  25. El guelliti

    Communement appellés MARSIENS , combattants de la derniere heure .

  26. G.Mohamed.SBA

    L’Algérie,de part sa générosité et son pardon ,n’a pas rejeté les harkis et leurs enfants désireux de rester au pays!! Mais les enfants de harki installés en France ne regrettent pas du tout le choix qu’a fait leurs parents;tout au contraire ils sont fiers et ne cessent de le répéter!!Donc à mon sens ils doivent etre traiter de la mème façon que leurs parents .Ce sont aussi des collabos post-indépendance!!!!!!

  27. Mme CH

    Mr Aziz el Abbassi Salam! Je ne voudrai sûrement pas vous offenser camarade, mais dire: « Algériens d’origine européenne » serait à mon avis, un grand leurre et une erreur monumentale. Ce sont tous des colons et non pas des Algériens d’origine quelconque, et le statut de colon reste inchangeable. On peut avoir des amis, mais ça serait des amis parmi les colons et non pas des Algériens d’origine européenne, personnellement je n’aime pas trop les couleurs nuancées.
    Quant à l’indépendance, il n’y a qu’une seule mon frère, c’est le déracinement total et complet du colonialisme sous toutes ses formes, économique, militaire et surtout culturelle.
    Vous avez peut être remarqué que même la question qui a été posée aux Algériens lors du référendum à l’autodétermination était nuancée; un piège qui allait lier le sort de l’Algérie à celui de la France même après l’indépendance et c’est là une faute grave et une forme de trahison. Voici la question: « Voulez-vous que l’Algérie devienne un état indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par la déclaration du 19 Mars 1962 ? Alors qu’il fallait juste dire « voulez vous que l’Algérie devienne un état indépendant ? vous saisissez la différence entre les deux questions? Nous avons été arnaqués camarade, même les deux présidents du GPRA l’ont avoué puisqu’ils ont parlé de compromis dans leurs déclarations. Et puis quoi encore! « Wa Ma Khafia Kana A3dam »
    Service service, camarade après, n’est ce pas camarade!? Amicalement!

  28. Souvenir d'occupation

    Je vous jure que c’est la stricte vérité. A l’âge de 5 ans les premiers mots que j’ai appris en français étaient el youm il y a ‘cerclage et bouclage’
    Je comprenais vaguement la réalité de ce qui se passait et qu’un attentat fidai venait de se produire.
    Jusqu’au jour où Laaredj mon jeune cousin fut dénoncé et a rejoint le maquis pour y mourir.
    Son corps ne fut jamais retrouvée et sa mère que Dieu l’ait en pitié a passé des annéees à silloner l’Algérie et à recueillir des témoignages pour pouvoir faire son deuil , tout comme dans le film.

  29. Karim10

    Un des grands enjeux justement des « accords » d’Evian est le statut des minorités européennes en Algérie. Les pieds noirs qui sont des nostalgiques. Leur expression est une empreinte de tristesse provoquée par le regret des événements Historiques c’est-à-dire la fin du mythe de l’Algérie française. Ils sont « contre »,ils sont totalement contre. Oui ! Contre ! Et tout ne le leur convient pas.(les colloques,l’indépendance,l’algérien…tout.).Et la solution ? Alors ! Il faut attendre encore attendre ! 50 ans ? Non encore une dizaine d’année ou en 2020.Et d’ici là !!!! Aucun d’eux ne restera en vie ! Au-delà de toute expression. Nous dirons que c’était une génération trahit par les crimes du colonialisme français en Algérie ! Ah, Oui ! Encore une chose ! Puisque ils ont tout perdu ! Ils pensent « gagner » en écrivant l’Histoire ! Mais eux Ils n’écrivent pas l’Histoire. Ils passent à coté de l’Histoire.
    Pour eux l’histoire est tout « ce qui pouvait ce passer ».Alors que l’Histoire est tout « ce qui c’est vraiment passer ».Voilà c’est tout.
    Merci à toutes et à tous.

  30. Nasri Junior

    Il convient de rappeler qu’avant les négociations amorcées avec le FLN en juin 1960 à melun, la france avait renforcé considérablement son potentiel militaire en algérie et ce depuis 1958, et mis tout en oeuvre pour « anéantir « le FLN » mais après une guerre farouche, et sans merci menée notamment depuis son arrivée au pouvoir le général De gaulle se rendait finalement à compter en 1960 , que malgré sa superiorité militaire et sa puissance de feu infernal, l’armée française ne pouvait remporter une victoire militaire sur l’ALN.
    DE GAULLE voulait sans doute essayer l’option militaire jusqu’au bout pour montrer aux généraux qui l’avaient ramené au pouvoir , les limites de leur politique extrémiste et colonialiste pour lui substituer une politique néocoloniale afin de préserver les interêts à long terme de la france.
    Car cette guerre avait une dimension politique éminémment populaire . En effet , si du côté français on se battait pour la survie au système colonial dans cette région du monde , du côté algérien on se battait pour arracher l’indépendance , et la liberté et pour vivre dans la dignité et la justice.

    Sur le plan international, le GPRA enregistrait des succés et bénéficiait du soutien diplomatique, militaire et humanitaire ( aide aux refugiés algériens en tunisie et au maroc, des pays arabes, de nombreux pays non alignés, de la chine de l’URSS et des pays du bloc de l’EST.
    En outre, on assistait en france depuis 1957/58 et notammentdepuis 1960 à un vaste mouvement d’opposition à la guerre menée en algerie , et à l’organisation des réseaux de soutien au FLN. Les intellectuels catholiques et puis les intellectuels de gauches essayaient à leur tour de mobiliser l’opinion publique française contre la guerre d’algérie.
    C’est dans ce contexte qu’en 1960 le général de gaulle admettait le principe de l’indépendance de l’algérie.
    Toutefois, cette indépendance, le gouvernement français s’efforcera de la miner en substituant au systéme colonial qui prévalait dans un système de type néocolonial comme en le verra plus loin, la suite vous la connaissez……… salutations

  31. El guelliti

    I ne sert a rien d’entretenir les Braises d’un passé doulereux , la
    junte totalitaire a Alger doit cesser d’instrumentalier et d’exploiter
    des manieres les plus perverses la mémoire du peuple algerien.
    Les demandes repetées de la repentance est un LEURRE destiné

    a la consommation locale pour détourner , réorienter, manipuler
    un déchainement populaire possible .La repentence est a l’image
    du spectre du COMPLOT ou mains étrangeres que l’ennemi
    invisible ne cesserait de conspirer contre JAZAIRINA EL AZIZA .

    Encore plus tragicomique , les demandes de repentence sporadiques et par intermittence , mais jamais avec une conviction
    intransigeante émanant d´üne volonté populaire .pourqoui ???`?
    parceque le pouvoir corrompu ne brandit le martyr national que

    lorsque ses interets sont menacés ou la menace est imminente.
    La repentence est un faux débat , minutieusement calculée pour
    gagner encore plus de temps et pereniser un systeme neo-
    colonialiste .
    IL est temps de faire table rase , assumer le passé et regarder ensemble vers l’avenir .

    Salem
    .

    • Nasri junior

      Bonsoir Mr GUELLITI
      C’est juste un petit retour en arrière pour que notre jeunesse sache au moins ce passé douleureux de notre histoire. on reviendra inchallah sur le sujet en temps opportun bonne soirée amicalement

  32. El guelliti

    DOULOUREUX et pas doulereux
    Salem

  33. Mme CH

    Eh! oui Mr Nasri junior, il fallait Préserver à long terme les intérêts de la France et celui qui veut y toucher sera puni (vous avez compris pourquoi il y a des ministres et des députés « à vie » chez nous???. Ces accords ou plutôt ce compromis d’Evian était du sur mesure pour les Français et du prêt à porter pour les Algériens.
    tiens je commence à parler comme une grande couturière. oh! quelle belle l’histoire. « le prêt à porter, le prêt à consommer et le prêt à penser »
    Tolérance oblige!!!!!!!!
    Amicalement.

  34. Nasri junior

    Merci Madame
    depuis longtemps je suivais tous les articles mis en ligne par cet espace, vous êtes parfaitement informé sur tous les sujets qui touchent notre société, je suis un étudiant à l’étranger et j’aimerais bien imiter vos exemples en matière d’analyses, vous etes un l’exemple parfait pour un étudiant comme moi, quand la longévité des ministres en poste en algerie le systeme verrouillé mis en place ne veut pas d’alternance dans le pouvoir car des interêts sont en jeux.amicalement prof.

  35. Mme CH

    Merci Mr Nasri junior! c’est très aimable à vous de me compter parmi vos profs. pour les analyses ça viendra avec le temps et l’expérience que vous allez sûrement acquérir au cours des longues années qui vous attendent inchallah. En tout cas votre commentaire est digne d’un étudiant brillant et persévérant. Alors continuez à lire et à écrire sur la VDSBA et soyez le bienvenu parmi nous.
    Amicalement!

  36. nabila t sba

    toujours contente de vous et des commentaires

  37. haouari

    la france a quitte notre pays il y aura bientot 50 ans .mais elle reste dans le subconscient des algeriens qui ont vecu l ‘ere coloniale.il y a un complexe dans l’algerien vis a vis de ce pays.meme nos responsables vont se faire soigner la bas( pour un petit ulcere par ex.).combien d’algerien est devenu francais depuis.tout notre systeme fonctionne sur le modele francais.notre ecole suit ses methodes ses programmes.nous sommes adeptes du copier coller.bnatna etaarou kima bnathoum.
    pour epater on parle francais.pour nos responsables c’est l’exemple.attnoha rahoum hassbine belli ran mestekalline.maidiro wallo hatta ichaourou.siadhoum.wa ouledna rahoum iramro fi el bottate beche irrouhou lefransa lakhatere el kibar ma aalmouhoum wallou .yaklou fel ghella wa issebou fel mella.

  38. un lecteur

    Houari nous sommes au seuil du 50ème anniversaire de l’indépendance et de cette liberté que nos grands parents ,parents et nous même enfants et adolescents,l’avions attendu et en vain sommes-nous indépendants ou dépendants,sommes-nous libre d’agir et de voyager comme nous le souhaitions,je dirai qu’un demi siècle c’est peu pour acquérir l’indépendance et la liberté.
    Max Stirner philosophe allemand a dit sur la liberté
    « La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n’est pas la liberté. »
    Quand à moi ,ma seule liberté de rêver,alors je rêve de liberté

Répondre