La Voix De Sidi Bel Abbes

23e « Maghreb des livres » de Paris: les Lettres algériennes à l’honneur Partagé par Mustapha BRAHIM DJELLOUL

Le 23e « Maghreb des livres » prévu les 18 et 19 février à Paris met à l’honneur les Lettres algériennes représentées par une vingtaine d’auteurs devant participer à ce rendez-vous littéraire annuel consacré aux auteurs du Maghreb, indiquent les organisateurs.

Des écrivains, essayistes et romanciers algériens figurent parmi plus de 120 auteurs de Tunisie, du Maroc, du Canada et de Suisse, entre autres, invités à présenter leurs dernières oeuvres, selon l’association « Coup de soleil », organisatrice de l’évènement.

Djamel Mati et Lynda Koudache, lauréats du Prix Assia Djebar du roman 2016, sont invités à présenter leurs dernières oeuvres aux côtés de Waciny Laredj, Mohamed Sari, Amine Zaoui, Maissa Bey, Nadjib Stambouli, entre autres.

Des lectures de textes d’auteurs algériens à l’instar de Malek Chebel, Nabile Farès, Hamid Nacer-Khodja (tous disparus en 2016) et Tahar Djaout font partie du programme de la 23e édition.

L’oeuvre prolifique de l’écrivain et anthropologue des religions Malek Chebel, sera longuement évoquée lors d’une rencontre qui lui est consacrée.

Organisé depuis 1994, Le Maghreb des livres est un rendez-vous littéraire annuel qui réunit à l’Hôtel de ville de Paris auteurs et écrivains des pays du Maghreb et d’Europe. Le Maroc était à l’honneur de l’édition 2016.

Lieu de débats et de réflexion sur la littérature, l’histoire et l’actualité du Maghreb, la manifestation culturelle propose des oeuvres (romans, essais, beau-livre, bande dessinée) d’auteurs maghrébins, selon ses organisateurs.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70459

Posté par le Fév 19 2017. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

20 Commentaires pour “23e « Maghreb des livres » de Paris: les Lettres algériennes à l’honneur Partagé par Mustapha BRAHIM DJELLOUL”

  1. Mme CH

    Quand je vois cette laideur, je préfère ne pas gaspiller une seule seconde….47 secondes c’est beaucoup….!!!

    • Hna

      Bien dit miss univers.

    • bouchentouf

      Salem Mme CH
      On prête à Voltaire cette phrase : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » je peux l’admettre en ce qui vous concerne sur ce site mais ce que vous dites sur la « laideur » de cette femme qui n’est autre que Mme Maïssa Bey notre superbe romancière qui a vécu dans notre ville et a parrainé la bibliothèque « Paroles et Écriture », dépasse les limites de la décence pour vous signifier ma grande tristesse. Vous n’avez le droit de juger cette femme au demeurant très belle, parce qu’elle ne porte pas le voile, elle au moins s’assume, pas comme celle qui se cache derrière un pseudo voile pour semer la CHienlit et s’étonne après que les matelots ont abandonnés le bateau VDSBA. Mais comme vous êtes douée d’intelligence avec un cœur aveugle, je ne suis pas surpris que votre haine va aussi à l’encontre de ses romans qui posent la question de la coexistence entre modernité occidentale et traditions islamique pour reconstruire notre société Algérienne. Dans « bleu blanc vert » Maïssa Bey raconte entre autre : La peur. L’humiliation. Nous sommes en 1992 et ces mots viennent de s’introduire dans nos vies. Jusqu’à l’intérieur de nos maisons. La peur qui met des couleurs d’orage et des traînées de brume dans les yeux d’une petite fille qui ne comprend pas pourquoi les adultes ne parlent pas le même langage. Pourquoi ce qui est permis par les uns est interdit par les autres ? » Elle raconte aussi cette haine que vous éprouvez en évoquant sa laideur morale: « Ce soir en rentrant du travail, j’ai croisé dans les escaliers Nourredine, le fils de notre voisine de palier. Un jeune homme que j’ai connu enfant et qui, il n’y a pas longtemps encore, m’aidait à porter mes paniers quand je revenais du marché. Il s’est arrêté pour me laisser passer. S’est plaqué contre le mur comme s’il avait peur que je le frôle. Et, détournant ostensiblement la tête, il a craché par terre, accompagnant son geste des mots suivants : « Que la malédiction d’Allah soit sur celle qui ne respectent pas Sa volonté. » (L’auteure sous-entend qu’elle n’était pas voilée comme une majorité de femme algérienne après l’indépendance ou qu’elle était habillée à l’européenne c’est-à-dire « moutabarija » « provocatrice ») C’est vrai que pour nos frères musulmans un peu sectaires le Coran est le seul livre qui vaille la peine d’être écrit et lu, tous les autres sont profanes, promis à l’autodafé, c’est pourquoi l’enfer des bibliothèques arabo-musulmanes est bien rempli. Comment écrire une histoire d’amour quand l’amour est condamné, c’est pourtant l’amour qui donne le plus de sel aux larmes mais qui n’a jamais pleuré n’a pas vraiment vécu………. C’est Kaïd Ahmed qui avait dit un jour : « nous étions au bord du précipice mais, grâce à Allah nous avons fait un pas en avant » nous nous étions gaussés de cette maladresse à l’époque, je crois que ce pas en avant nous l’avons réellement fait depuis. Cordialement

      • Mme CH

        Salam Mr Bouchentouf..!! J’espère que vous allez bien..!! « Inna Ba3dha Dhani Ithm »..! Vous connaissez bien ma franchise et mon style direct ….c’est juste pour vous dire que vous êtes complètement à côté de la plaque, à moins que vous ayez profité de l’occasion pour faire un peu de Pub à l’écrivaine de Ksar El Boukhari….!!! Vous savez que je n’ai jamais insulté qui que ce soit sur ce site….ce n’est pas mon style, et mon éducation ne me le permet pas, d’autant plus que la notion de beauté est relative……en plus vous savez bien que ce qui m’intéresse ce ne sont pas les parties superficielles de l’iceberg mais tout ce qui se trouve dans les abysses….Allah Ghaleb, j’aime la mer….mais pas comme vous l’aimez vous….!!!

        On peut constater qu’il n’y a pas que la photo de l’écrivaine dans cet article….!!!! Le terme laideur n’était pas destiné à Maissa Bey dont je ne suis pas fan, je le dis sans rougir, mais à tout ce que représente « CES SALONS »….!!! « Les goûts et les couleurs ne se discutent pas »…si, parfois….!! Donc je suis désolée si vous avez pris la chose comme ça, mais ….Je croyais que vous aviez appris à mieux me connaître……Ma3lich… Pour le reste, c’est votre opinion et je la respecte même si je ne la partage pas….!!! Quant à Caïd Ahmed…..!!!

        Don’t care, « El Mendba Kbira Wal Mayit farr »….!

        Cordiales Salutations…et Portez-vous bien….!!!

  2. benattou

    Le Maghreb des livres, c’est aussi une grande librairie, avec des présentoirs exposant tous les livres consacrés au Maghreb, en langues arabe, française et tamazight.

  3. mohamedDD

    Salem / Bonsoir

    Avec mille excuses et sans trop m’étaler, à mon humble avis c’est que presque tout le monde à « raison », dont la raison est notre Différence. Deux frères jumeaux ne sont pas d’accord sur tout. Les hommes et femmes n’ont pas cru Les Prophètes d’Allah salat wa salem sur eux. ……
    bonne soirée

  4. Imène

    Bonsoir Mme CH , tlm…
    C’est l’une des plus belles citations qui soit dite , de tous les temps , incontestablement .C’est C’est de el immam Ali ibn Abi Taleb ( Que Allah l’agrée ), cousin et gendre du prophète Mohammed ( qssl ) il dit : لا تستوحشوا طريق الحق لقلة سالكيه
    Je te la dédie à toi .

    • Mme CH

      Salam Chère amie…toujours un plaisir de te lire…!!!! Merci Imènus pour cette dédicace, et s’il vous plaît, quelle citation et de qui…où sont ces Hommes…!!!??? Mais non, ils préfèrent les citations des philousophes parfois dérangés qui se cherchent, alors ils produisent d’autres détraqués et dépressifs qui ne se retrouvent plus dans les méandres de la pensée, des penseurs qui pensent en pansant et de certains écrivains de la dernière pluie qui font la chaîne pour peut être récupérer les miettes puantes de la honte….!!!

      Merci Cygnus..!

  5. smiley

    LE PARTI D’EN RIRE

    Voyage en pays imaginaire!
    La volonté du Verbe peut en Algérie contrarier toutes les lois physiques.
    Une pierre balancée dans l’oued fera mentir Archimède et Newton réunis. Telle une libellule, elle rasera les flots, fera des petits ploufs et regagnera la berge.
    La volonté du Verbe est toutefois impuissante à greffer des sourires aux lèvres,à remplir les couffins, et jamais en me promenant, je n’avais vu une telle épidémie de déprimés. Personne ne semblait avoir échappé à une tristesse de commande. Si vous entendez:
    ‘Je dis ça va parce qu’il faut dire ça va’. N’attendez pas ‘mais….’ et prenez vos jambes à votre cou car la litanie des lamentations déferlera sur vous comme le déluge sur Sidna Nouh.
    Et vous grossirez l’armée des dépressifs chroniques, chaque jour plus nombreuse et dont une portion congrue finira chez le raki du coin.
    Prendre le bus est une lutte d’endurance et il est vital de bien se positionner et de se ruer en jouant des coudes.
    Abandonnez l’espoir de voir un jeune se lever pour vous céder la place que des décennies de bienséance avaient garanties au poids des ans , aux femmes et aux malades.
    Malheureux, n’abordez jamais le sujet de la santé ou de l’hôpital car on vous fera croire que franchir la porte de ce dernier est plus dangereux que d’être sur la liste d’un drone prédateur, téléguidé depuis la Virginie.

    Le soir, les silhouettes des jeunes hommes deviennent formes envapées dont l’esprit a déjà franchi les mers, rêvant à des alignements d’immeubles, à des gratte-ciels et au mariage avec la Linsay, Patricia , Odette, Birgit, Fatia,Linda qu’ils avaient croisées sur le net.
    Les jeunes files cloîtrées, se rafraîchissant avec des glaces à l’eau laiteuse et trop sucrées, se racontent pour la millième fois, l’histoire vraie de leur amie, qui s’est dégoté un turc blindé, vivant en Australie et MachaAllah, musulman pratiquant qui s’est déplacé pour demander sa main à ses parents.
    Il sera expliqué que le hirz avait fait ses effets malgré la distance et les dangers du bush australien pour énamourer le rejeton de la Porte Sublime..
    Le prince charmant version google travaille les imaginaires et suscite l’émulation.
    Soudain, j’ai saisi le sentiment de peur qui sourd et me suis rappelé la formule selon laquelle tout vivant plongé dans le connu, rêve d’un inconnu qui exerce de ce fait un effet de fantasme et de panique viscérale.

    • Mme CH

      Salam Mr Smiley….!!! Merci pour ce beau voyage en pays plutôt réel……euhhh pardon dans un monde réel devenu un douar, non je préfère « un Carnaval Fi Dechra »….!!

      Mais ce qu’on voudrait savoir, ce sont les causes de ce fiasco monumental car le constat tout le monde le connaît….!!!

      Par exemple, on voudrait savoir pourquoi les jeunes ne cèdent plus leurs places aux femmes, vieux et malades…et pourquoi il y a tant de personnes en dépression…???!! Pourquoi la dépression est devenue la maladie du siècle…???

      Pourquoi la santé est malade malgré tous les moyens humains et matériels mis à la disposition du secteur…??

      Pourquoi les gens prennent le bus ou la voiture pour faire 500 m parfois…etc..!!

      Pourquoi les jeunes filles qui ne sont plus cloîtrées, bien au contraire, rêvent de se marier avec un turc ou autre…!!

      Cependant, je suis totalement d’accord avec le constat…!!

      Mes Amitiés.

    • Imène

      Smiley : Azzul !‎ Tlm ..
      Non ! Je ne suis pas d’accord avec vous !‎
      Le tableau que vous dépeignez est sombre , négatif , et ne reflète que de manière assez caricaturale la réalité ‎sociale de notre pays.. pays qui, au demeurant est bien réel avec une histoire millénaire, une vaste ‎géographie, une population de plus de 40 millions d’âmes , des richesses , des potentialités…et son lots de ‎problèmes à l’instar de tous les pays réels de la planète ..‎
      Alors, la volonté du verbe , parlons –en . C’est d’abord la vôtre ! par le brio de votre plume , vous vous êtes ‎livré à cœur joie de nous descendre littéralement en flammes , de nous accabler de tous les maux , et vous ‎n’y allez pas de main morte ! Un florilège de méchancetés , de mots acérés , très durs , je citerai « ..une ‎épidémie de déprimés …litanie des lamentations, une armée de dépressifs chroniques..des formes ‎envapées.. « J’en passe et des meilleurs ..Vous faîtes très fort là ! Non , mais dîtes moi : vous êtes sérieux ‎Smiley ???..La réalité est que les DZ sont Africains et méditerranéens : Ils parlent et rient fort , il gesticulent , ‎ils ont le sang chaud , du tempérament , des têtes brûlées ..de leurs travers et petites misères ils préfèrent en ‎rire ! tout est sujet de blagues ( qui vous feront plier en 4 de rire ) : les politiques ( au plus sommet ) les religieux , ‎l’amour , la mort ..sans tabous.. mais alors cette armada de dépressifs, avec des têtes de cauchemar .. win ‎rahoum ??? ( peut être vous les avez croisé par un vendredi , un 1er jour du ramadhan , vers 13 h , 44 ° , à la place ‎des Martyrs d’Alger , ou etahtaha de Sba , lool ) et ces envapés qui déambulent le soir , les têtes bourrées de ‎fantasmes des Laetitia , Linsay and co …Où sont ils ? Moi , ça me laisse un brin dubitative cette histoire…c’est ‎clair que les jeunes ( du monde entier , même dans les bourgades les plus reculées ) sont très actifs sur le net ‎‎, ils kiffent par-dessus tout leur « petit monde « virtuel , mais ça ne fait d’eux – ni tous , ni la majorité , ni forcément – des ‎inconscients ou des frustrés ..‎
      La « lutte d’endurance » pour monter dans le bus : c’est vrai ! avec la mise en service du métro , et tramway , ‎la situation s’est sensiblement améliorée, mais il reste bcp à faire en matière d’organisation , discipline des ‎usagers .‎
      l’inélégance des jeunes usagers des transports à l’égard de leurs aînés : C’est faux ! Les jeunes cèdent de bon ‎cœur leur place aux personnes âgées ou malades ! Et si il ya un balourd qui refuse d’obtempérer, c’est ‎quelqu’un d’autre qui va se lever illico , mais pas question qu’une mamie fasse le voyage debout ..makanche ‎manha , je suis catégorique !‎
      Les filles cloitrées ??? Vous n’y croyez pas mon cher ! Les filles , ça fait belle lurette qu’elles sont « libres et ‎indépendantes « ( j’émets des réserves sur ces mots liberté et indépendance ) elles investissent les rues ‎pour moult raisons , mais aussi les sociétés , les écoles , les hôpitaux , les tribunaux..( les hommes n’ont qu’a ‎bien se tenir ! loool ) Comme les garçons , elles ont leurs « réseaux « où il est souvent question d’un prince ‎charmant beau , fort et plein aux as…et qui les emmènerait loin …très loin sur son cheval blanc ! ‎
      Prendre le parti d’en rire , – pour bon nombre de situations -c’est bien , c’est sain  » Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer  » écrit Beaumarchais… mais je pense que , abonder dans le sens ‎du pessimisme altère considérablement l’objectivité , et déforme la réalité . Salem Smiley , tlm..

  6. smiley

    Salam Mme CH

    Wole Soyinka, le premier prix Nobel de littérature avait coutume de dire que les questions étaient de loin plus intéressantes que les réponses.
    Quand au réponses qui nourrissent vos nombreux ‘pourquoi’, vous avez toute latitude d’y apporter des explications pour une foultitude de raisons.
    La plus crédible étant que vous vivez en Algérie et vous êtes immergée dans la réalité de ce pays au quotidien. Et que vous scrutez l’actualité mais avec le biais, me semble que vous êtres toujours en réaction à ce qui vient de l’étranger et que les préoccupations endogènes sont particulièrement absentes de votre de vision.

    Comment prend t-on conscience du réel? Quand on se fracasse sur la réalité!
    Quelquefois, quelques nanosecondes de conscience valent mieux que tenir la crête d’un discours idéologique dont on émerge aveuglé par ses propres ornières, ces menottes de l’esprit comme le disait Edward Saïd.

  7. smiley

    merci d’apporter les correctifs qui s’imposent

  8. Imène

    Bonsoir ADMIN ,
    J’avais remarqué tout au début que la VOIX clignotait , je n’ai prêté aucune attention , puis j’ai pensé à une défaillance dans mon micro , j’ai alors consulté les autres sites ..RAS ! mais là je comprends mieux ! C’est la 6 eme Bougie …Joyeux anniversaire et longue vie VDSBA ,
    Joyeux anniversaire VDSBéens , c’est avec vous et grâce à vous que l’aventure va pouvoir continuer ..J’émets le voeu trés sincère que nous soyons chaque jour plus nombreux , et surtout plus nombreuses a entretenir la flamme de la Voix , et pour y éteindre sa …100 eme Bougie !
    Mabrouk , el ness Sidi Bel3abbes !
    IM-16 -05 .

    • Mme CH

      Salam ma chère amie IM-16-05….!!! Je viens d’envoyer un gentil petit mot à notre cher Smiley et voilà que je vois ton com sur la Voix qui clignotait alors j’ai vérifié et j’ai vu que c’était effectivement le 6ème anniversaire de la Voix de toutes les Voix….déjà..!!!

      Alors, Bon Anniversaire, santé et longue vie à la VDSBA, son administrateur, son ange gardien, ses contributeurs, mais surtout à ses lecteurs et lectrices qui n’ont pas abandonné le navire malgré le mauvais temps et la hauteur des vagues….. même les marins les plus chevronnés ont déserté leurs postes pour une raison ou une autre, mais cela n’a pas empêché le bateau de poursuivre sa route….!! Alors, laissons les intérêts étroits de côté et ravivons cette belle flamme qui l’anime et faisons en sorte qu’elle ne s’éteigne jamais….!!!

      Cygnus, je te dédie cette belle histoire de V.W. Giuliani: Le bâteau et la mer », et voici le résumé:

      « l’histoire d’un petit bateau et puis de la grande mer.
      D’un immense amour entre cette mer parfois changeante,angoissante, très souvent attachante et d’un petit bateau qui lui sera fidèle pour toujours. »

      Mabrouk El Ness Bel3abbes mais surtout Mabrouk à Koul Enness…!!!

      Une Belle Flamme…!!!!

      Azzulcalement…!

  9. SBA

    La voix reste la voie de nous tous. Avec ses lectrices et ses lecteurs et ceux qui contribuent elle sera toujours en marche grâce à ce joli monde qui la couve voilà déjà six années. Joyeux anniversaire.

  10. Mme CH

    Salam Mr Smiley….!!!! Vous savez, rien qu’entre nous deux, le prix Nobel (surtout de littérature, philosophie,… etc..etc…) , je n’y crois pas tellement sachant qui le finance, qui le gère et à qui on le distribue, euuuuhhh on l’attribue….!!!

    Ceci dit, cher ami je vois que vous occultez toutes les interventions que j’ai « commises » sur les préoccupations endogènes concernant tous les secteurs (Environnement, santé, éducation, recherche, sport, tramway, Constitution, drogue, alcoolisme, femmes, Zommes, langues, Oursons en peluche, manchots nourris au fromage puant, sous-marins, économie, politique, dégradation de la société, culture, patrimoine, paradis fiscaux, Zélus, histoire, géographie, Ibn Khaldoun, Freinet, Farr, étoiles bleues, plusieurs espèces d’oiseaux qui volent et qui ne volent pas.. et même la religion… ,…etc…etc…. heureusement que les commentaires sont toujours là…)!!!!! Donc, personne ne pourra me donner des leçons sur ce point là….!! ça, c’était d’une part, d’autre part, une Autruche qui vit dans son biotope, ne voit pas les choses sous le même angle que les autres oiseaux battant de l’aile qui parfois veulent nous dicter ce qu’on doit faire ou ne pas faire par télécommande, surtout lorsque ceux-là gravitent autour des orbites géostationnaires, ou font partie des laboratoires dans les tunnels sans bout…..(et là, je ne vous vise pas personnellement…).!!!

    Les Autruches essayent de faire des critiques « constructives » pour améliorer les choses, sans pour autant vouloir rallumer le feu qui dort sous les cendres, chasser les hirondelles du ciel, flirter avec les Corneilles noires, les nostalgériques et leur sponsors…etc…etc..!! La preuve, sur vos préoccupations endogènes, j’ai dit que j’étais totalement d’accord sur le constat, alors qu’est-ce qui ne vous a pas plu dans mon com précédent..??? Que je dise ‘qu’on voudrait connaître les causes….??? J’attends toujours les réponses pour éclairer ma lanterne « aveuglée »….!!!

    Au fait, « quelques nanosecondes » dites-vous, il faut des heures pour un examen de conscience…..!!!

    Comme le corps, l’esprit a besoin aussi de nourriture et d’entretien , mais la différence est dans le choix de la nourriture (saine ou souillée par les Minus Créatus) et les moyens d’entretien….vous m’avez comprise….!!

    Toujours un plaisir de vous lire…!!! Et vous resterez toujours un membre de « la famille »…!

  11. smiley

    Salam Mmes CH et Imène
    Wole Soyinka est le premier détenteur du Nobel de littérature du continent noir. Ce Nigérian l’obtient en 1986 de manière tout à fait justifiée, et même tardive, en raison de son oeuvre prolifique et de son immense talent..
    Enseignant à Yale et à Harvard, après avoir enseigné au Nigéria, à Leeds et à Oxford ( Excusez du peu) il déchire ‘ sa green card’ à l’élection de Trump comme il avait dit qu’il le ferait.
    Embastillé par le régime militaire du Nigéria, pour avoir soutenu ( hélas le mouvement sécessionniste du Biafra), il tâtera de la geôle , mais toute sa vie durant i aura été un adversaire résolu du colonialisme et de l’esprit colonial.

    Sa dénonciation des régimes militaires africains, de la corruption, de l’élimination du peuple des décisions qui le concernent font école depuis les années 60. Comme fait école sa dénonciation du mouvement de la Négritude, mouvement contre lequel il détectera une manière de s’accommoder avec l’ordre colonial.
    A cette occasion, il se fendra d’une formule mémorable:  » un tigre n’a pas à prouver sa tigritude. Il bondit et se saisit de sa proie ».
    Aussi, je trouve injuste et cavalier de lui denier les fruits de son génie au prétexte que……..
    Cette forme de terrorisme culturel est indigne de vous Mme CH ou alors nous finirons avec bibliothèques passées au crible de votre seul agenda . Assèchement cérébral garanti!

    Le dernier combat de Sowinka et l’objet de ses dernières conférences et de son désespoir profond et lucide, sont tous motivés par le danger de l’endoctrinement et la faillite des universités à tenir leur rang et à préparer au monde d’aujourdh’ui.
    Le constat qu’il établit est édifiant et doit nous édifier.

    Il dit avoir pris conscience, à son grand chagrin, de la faillite du système universitaire et de l’anéantissement de la vie culturelle dans les campus nigérians quelque soit soit le régime politique dans ses phases pseudo-civiles ou militaires. jeu de dupes et corruption à tous les étages:

     » Le niveau a plongé et beaucoup d’étudiants peuvent être appelés néo-analphabêtes.
    pendant que les laboratoires de recherche manquent d’équipement et d’investissement, les mosquées et les églises à l’intérieur et à l’extérieur des campus prolifèrent.

    ….Des enseignants ajoutent à leur titres universitaires des titres religieux et les affrontements aux cris d’Alleyouha et Allaj Akbar deviennent courants. »

    Wole Soyinka dénonce tous les extrémismes, le fondamentalisme chrétien comme le musulman et rappelle que l’ennemi est toujours interne avant qu’il ne se raccroche à des combats portés par des succursales au nom exotique, qui elles sont concoctées par les officines pour fracasser l’unité territoriale des grands pays africains, surtout si’ils ont la malédiction d’être riches en ressources fossiles et minérales.

    Mme CH, dans une composition mortifère,à nos frontières, au Sahel, des mouvements séditieux, se sont unis sous une même bannière qu’ils prétendent être celle de l’islam,mais qui n’est que celle d’un endoctrinement du même type que celui mis en lumière par Wole, . Ils seraient moins dangereux s’ils ne comptaient sur l’aide de l’ennemi de l’intérieur, sur l’indulgence de quelques commentateurs, sur la complicité de ceux qui rêvent de Califat.
    Oui l’ennemi est en nous et son nom est endoctrinement!

    Soutien indéfectible aux forces armées et vigilange contre la menace qui mute et qui ne désarme pas.

    • Mme CH

      Salam Mr Smiley…!!! Si vous avez bien remarqué, je n’ai pas dit un mot sur votre écrivain de Harvard, j’ai parlé du prix Nobel qui se distribue selon leurs goûts et leurs couleurs, donc ne vous en faites pas, vous ne risquez pas un tarissement cérébral si vous considérez que toute eau est buvable….! Moi personnellement, je préfère l’eau de source et l’eau minérale…!!!!

      Cher ami, lisez bien mes com, entre autres, dans la rubrique « A qui profite le terrorisme » de notre frère Amirouche, et vous verrez que nous ne sommes pas en désaccord sur la question des TERROS teintés en vert fabriqués par les Requins Tigres de la CIA, du Mossad et toute la compagnie des Pays des trois Nord, et même celles de l’Est et du Sud……, bien sûr, il faut toujours souligner la connivence des manchots nourris au fromage puant, des Aras bleus et des petites marionnettes….!!! Tout ça, pour le remodelage et le remoulage afin d’avoir plus de pétrole, d’Uranium, d’Or…etc….et surtout de propager les virus de l’idéologie diabolique des néocons, sionistes, francs-maçons et illuminati par excellence….!!! C’est pour ça que le monde est devenu immonde…!!!

      Cependant, il ne faut pas profiter de cette situation pour faire différents amalgames concernant la religion, instaurer la confusion dans l’esprit des différents maillons de la chaîne humaine et répandre les pensées et les désirs des Minus Créatus qu’ils prennent pour des réalités….!! Le chemin est connu, pour ceux qui veulent l’emprunter..!

      On est conscient des risques qui guettent notre patrie, c’est pour cela d’ailleurs, qu’on tient toujours au calcul de la médiane. Nous savons tous les deux qui sont à l’origine du fiasco au sahel, donc laissons l’Islam et les musulmans tranquilles puisque ce sont les victimes…!!!

      Toujours un plaisir de vous lire…et c’est sincère…!!

  12. smiley

    @ MS IMENE

    Je suis soulagé que vous ayez saisi le sous-texte et l’angle caricatural, car tel était le projet.
    Vous savez, on s’accorde à dire que l’on ne fait pas de la littérature avec de bon sentiments, et par le même corollaire, on ne fait pas vivre un débat en ayant tous la même vision du monde.
    Que Dieu nous en préserve!
    Enfin, rien ne me fait plus plaisir que le dissensus mais il me semble que vous êtes passée à côté du titre: PARTI D’EN RIRE qui faisait basculer cette vignette sans prétention dans une évocation zoom de certains aspects réels de la société algérienne.
    Certains ne veut pas dire brosser un catalogue exhaustif de toutes les situations, dans leur complexité sociologique et historique, format du post oblige!

    Bien sur, il suffit de faire le tour des campus pour voir que les jeunes filles ne sont pas cloîtrées, qu’elles y sont foultitude et qu’elles réussissent en général mieux que les garçons.
    Bien sur, il serait naïf, de vouloir retrouver dans ce petit post l’objectivité d’une compte-rendu sociologique de type universitaire aride et documenté.
    Cela n’aurait aucun intérêt.

    Ce qui m’a donné l’envie de m’amuser de nos travers,et des accommodements de la morale religieuse et de la modernité, comme exercice dialectique du triomphe des forces de la Vie, est la rencontre authentique, avec ce prétendant turc qui s’est déplacé à Bir El Djir , à Oran pour rencontrer sa fiancée du Net, lui qui vit en Australie.
    Télescopage de la mondialisation et du désir impérieux de se raccrocher à une permanence historique et à sa part d’irrédentisme, à travers le paradoxe de l’exogamie- endogame, réinterprétée culturellement et confessionnellement.

    Cette héroïne, qui a construit son destin avec des ingrédients de fantasmes, de contraintes et d’audace est devenue véritablement’ trend-setter’ et a fait mieux, en terme de mondialisation, que la soeur aînée qui a convolé avec un français converti mais qui vit dans un endroit moins exotique, la France.

    En cela, les jeunes filles ont appliqué les recettes de l’E-amour, autrefois, apanage des seuls mâles. C’est ce parallélisme qui est évoqué.

    Là où vous avez cru voir l’évocation d’être déshumanisés , j’y voyais forme de résistance à travers un rêve actif et une forme d’émancipation.
    Là où vous voulez absolument voir la pureté naturelle d’un entourage humain, régi par un code supérieur,je vois noblesse d’âme naturelle,et en ces jeunes que vous pensez paumés, une fleur poétique dans ce monde d’escarpes.
    Je suis surtout admiratif de ceux qui voient dans la dénonciation des tares de la société une atteinte personnelle et qui se ruent pour défendre leur propre servitude. Je crois que l’homme est plus sévèrement châtié si la femme est asservie.

    Mmes CH et Imène, souffrez que je vous dédie cet éloge de Fourier, père du romantisme révolutionnaire;
    « La femme, en état de liberté, surpassera l’homme dans toutes ses fonctions d’esprit ou de corps qui ne sont pas l’attribut de la force physique. C’est sur les femmes que pèse la civilisation.’

    Tous les changements radicaux signifient avant tout un nouvel agencement des rapports Homme-Femme-Etat en espérant que ce dernier ne se mêle pas de tous les détails de la vie intime, ni aucune autre instance tant les valeurs fondatrices soient préservées.

Répondre