La Voix De Sidi Bel Abbes

2016: l’Algérie s’impose comme l’un des pays les plus dynamiques dans le domaine des TIC

L’Algérie, grâce à sa stratégie de développement des technologies de l’information et de la communication, s’est imposée en 2016 comme l’un des pays les plus dynamiques dans ce domaine.

En effet, l’Algérie a affiché, au cours de cette année, des progrès substantiels dans sa politique d’édification de la société de l’information et de l’économie numérique, améliorant ainsi son score de neuf positions dans le classement établi par l’Union internationale des télécommunications (UIT) dans son rapport de 2016 sur la société de l’information.

Selon ce document, l’Algérie figure, cette année, parmi les trois pays dans le monde ayant le plus progressé en matière d’indice de développement des TIC qui est passé de 3.74 en 2015 à 4.40 en 2016, soit de la 112e à la 103e place en une année.

Pour rappel, entre 2010 et 2015, l’Algérie n’avait gagné qu’une seule place, passant de la 114e à la 112e place dans le classement mondial de 167 pays en matière d’indice de développement des TIC.

Le secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao, a estimé, lors d’une visite à Alger, qu’en ce qui concerne le développement des TIC pour 2016, l’Algérie a avancé « assez vite » dépassant les 115%, par rapport aux autres pays du continent africain, et se hissant de 9 places dans le classement mondial, « ce qui est unique dans le monde arabe ».

Ainsi, la stratégie nationale e-Algérie, adoptée en 2013 par le secteur de la Poste et des TIC avec pour principal objectif la diversification des technologies d’accès, dont le déploiement du haut et très haut débit fixe et mobile, commence à produire des résultats palpables.

Cette politique a permis cette année de renforcer davantage l’internet à très haut débit fixe (ADSL+) en atteignant plus de 70.000 kilomètres de réseau en fibre optique, une technologie qui permet une connexion 5 fois plus rapide que sur le fil en cuivre, puisque les débits de téléchargement vont de 20 Mo jusqu’à 100 Mo.

Outre la fibre optique, l’Algérie s’est attelée à améliorer sensiblement l’internet mobile en lançant en 2016 la 4G, un réseau qui permet un débit jusqu’à 10 fois plus rapide que celui de la 3G disponible depuis trois ans.

La 4G implique de meilleures performances dans les téléchargements de contenus, ainsi que lors d’envois effectués à partir d’un smartphone ou tablette.

Le visionnage en streaming de vidéo en haute définition, l’écoute de contenus audio, les téléchargements de photos et fichiers volumineux seront d’une très grande simplicité, ce qui contribuera à faciliter la vie des citoyens et des professionnels utilisant leurs mobiles comme outils de travail.

 

La 4G accélère l’usage des TIC

Attendu depuis des années aussi bien par les citoyens que par les opérateurs, la 4G, lancée officiellement début octobre dernier, devra booster l’utilisation des TIC en Algérie.

Et pour cause, dès sa mise en exploitation par les trois opérateurs de la téléphonie mobile (Mobilis, Ooredoo et Djezzy), la 4G a connu un engouement certain de la part des internautes algériens qui se sont rués, dès l’annonce de son lancement, vers les agences commerciales afin de mettre à niveau leurs puces 3G avec cette nouvelle technologie.

Pour d’autres internautes, il fallait changer carrément de smartphone pour un appareil adapté à la 4G, ce qui a favorisé une dynamique dans le marché de la téléphonie mobile.

Cette dynamique a incité les opérateurs de la téléphonie mobile à accélérer le déploiement de la 4G en Algérie, dépassant même les objectifs tracés dans le cahier des charges.

Avec cette nouvelle technologie, des spécialistes prévoient une importante pénétration des TIC à travers notamment l’émergence de nouveaux contenus et services locaux et le développement de la réalité virtuelle.

Pour le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, le  lancement de la 4G s’inscrit en droite ligne de la politique nationale visant l’émergence d’une administration plus moderne et plus accessible et un service public qui assure le confort des citoyens avec des prestations simplifiées et, surtout, de qualité.

En outre, et parallèlement à la 4G, l’Algérie a lancé le paiement électronique, un service tendant à faciliter les transactions financières, qui est l’une des principales phases du processus de modernisation du service bancaire et du système de paiement, inscrite dans le cadre de la stratégie e-Algérie.

Le e-paiement tend non seulement à réduire les coûts et les durées des transactions bancaires, mais également contribue à l’amélioration de la trésorerie des entreprises, selon des experts.

Cette nouveauté permettra d’effectuer à distance, via internet, en toute sécurité et rapidité, 7j/7 et 24h/24, des opérations d’achat de biens et/ou de services auprès des sites marchands des entreprises qui acceptent le paiement en ligne par cartes interbancaires (CIB).

Dans ce cadre, plus de 500.000 mots de passe ont déjà été attribués aux détenteurs de cartes bancaires (estimés à 1,3 million) en seulement quelques semaines du lancement de la prestation du paiement électronique qui a concerné au départ une dizaine de banques et autant d’entreprises.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70181

Posté par le Déc 31 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “2016: l’Algérie s’impose comme l’un des pays les plus dynamiques dans le domaine des TIC”

  1. SBA

    Inchallah que du bien et du progrès à ce beau pays.

  2. OUERRAD

    hhhhhhh dhahakni wana fel 3am jdid ,,,,,, n,,,, s est mariee parait il ,,,, ça c est de la connexion ,,,,, rapidos koul 3am wentouma ,,,,, em connectiyyyinnnn

  3. Adam

    Salam,

    Une petite démonstration mathématique : Prenant deux élèves l’un a fait progresser sa moyenne de 0 à 8, il a donc fait un bon phénoménale de 8 points ! La moyenne de l’autre élève est passé de 18 à 19, il a donc progressé de seulement 1 points. Conclusion (avec raccourci) , quand on est au sommet du classement la marge de progression est très faible au contraire de ceux qui sont dans le bas du tableau !

    Amicalement,
    Abbasi d’ailleurs

  4. elabbassi

    si adam bon raisonement c’est pourquoi on doit rallonger les echelle de 20 a 100

    lorsque l’asitique fait un bon de 19 a 70 nous on a fait un bon de 1 a 8…

    faut pas esperer beaucoup de chose chez nous il ya un dephasage..on importe et on achéte des choses qui ne seront pas finalement utrilisé..on copie..
    faudra investir au niveau de notre niveau..des miliers d’appareil sont importés par l’enseigenemnt sans les exploité et on les sert pour gardnir les ecoles université et lycées sonr redevenue des musée ou exposer tout le materiel derrière cris et ça sert a les presenter aux FLN en visite
     »nous avons Monsieur ceci cela »
    ils construisent et ensuite ils abandonnent des millards sont perdus et gens sont mal payés..je n’ai jamis vu un pays tres riche comme l’algerie avec un salaire de 20.000 da par famille..ou passe l’argent de l’etat?? Alors ils le jette a droite et a gauche
    a quoi ça va servir touites ces infrastrures ?? Des milliards sont jetés dans l’autoroute sans qu’elle soit reelemnt exploité ils l’ont construit et ensuite l’ont abandonné..alors qu’il fallait relever le niveaux des salaires pour booster la consommation surtout le logement et l’immobilier avec quoi l’ouvrier va acheter le made in bladi?? ce n’est pas normal ce qui se passe en algerie une politique tordus qui marche dans le retroviseur il avance en reculant..en mathamatique logique est ce que tu commence par construire un petit logement ensuite une petite usine en suite tu pense a construire une route..
    si tu mets tout ton argent dans la route avec quoi tu va construire le logement l’usine et les équipements?? Avez vous dans le monde ou entendu parler d’une personne qui va acheter une chambre a coucher avant de construire sa chambre?? en Algérie en politique certain le font..ils vont dormir avec leurs enfants en pleine air sous l’arbre et sous la lumière de la lune..des milliards de dinars et de dollars sont ainsi jeter a droite et a gauche et les travailleurs vivent avec une misère dans un pays très très riche

     »ana wi habibti 3ale dayi el kamar »
     »moi et ma chérie sous la lueur de la pleine lune » » lol

  5. James

    Quelque que soit le nombre de jets, le volume et le débit sont restés les mêmes.

Répondre