La Voix De Sidi Bel Abbes

1ER MAI, MAIS…/ Par Abdellah Ouldamer .

 

travail_fete_30_535879178

1916810_1270021556856_1242170_n

Les algériens auront fêté le 1er mai 2015 accompagné du parfum de muguet, MAIS toutefois avec une différence. Il se trouve que ce dernier se soit trouvé au beau milieu d’une campagne nationale, qui vient juste de commencer : consommons algérien. C’est bien que nous aurons été des champions de l’importation, que nous ayons excellé dans les achats, de mayonnaise, de céréales, de lait et même de sardine, et que nous ayant eu la preuve que nous maitrisions l’art mercantile. Passons maintenant à autre chose, inversons la flèche, qui est celle « du dedans vers dehors ». Produisons et exportons. Ce qui n’est pas un choix d’ailleurs, mais une nécessité vu que les données économiques de l’heure nous y obligent. L’algérien à commencer de ce 1er mai, ne vivra désormais que de la sueur de son front, comme l’avaient fait ses aïeuls. La terre est vaste, riche, les hommes capables de relever ce défit, l’état prêt pour l’accompagnement ; ce qui semble être de bonne augure, puisque toutes les conditions avaient été réunies. Quand la preuve est apportée que l’ampoule électrique locale, dure plus longtemps que la chinoise, pourquoi ne pas le démontrer publiquement à travers des campagnes, ce qui du reste est loyale. Même chose pour la douille d’ici, qui ne se soude pas après surchauffe, comme le font certaines marques étrangères. Et la lame « Safir » qui est même l’équivalente de la Gillette. Mais avant d’aller vers la bataille de l’excellence qui sait exporter, commençons par la sensibilisation de la population, a une préférence pour nos produits, quitte à le faire en passant par les écoles ou la mosquée. Bref ! L’amour du pays devra passer à une autre étape, que celle de l’identité et la géographie. Le patriotisme économique existe, et nous n’aurons même pas à le réinventer.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60062

Posté par le Mai 1 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

14 Commentaires pour “1ER MAI, MAIS…/ Par Abdellah Ouldamer .”

  1. mohamedDD

    merci pour cet article, on a raté le plus beau décollage avec 40 $ le baril …………………………. en 1973 oui en 1973, 40 $ d’alors = 400 ou 4000 $ aujourd’hui mais le système au pouvoir (qui été au pouvoir réel!!!!) a cassé les bras algériens, a barré l’essor et l’espoir algérien. Ce que nous vivons aujourd’hui est le fruit d’hier…nos écoles ont été algérianisées par les enseignants de l’ITE (maxi niv brevet), nos terres fertiles tachées de sang martyrs dépossédées et délaissées et notre industrie ……… des murs, rares ces entreprises qui ont réussi mais détruites après (filialisation, décentralisation, restructuration,…) réellement dislocation du tissu industriel, que de dégâts et des sentiments de frustration par qui???? es ce par des algériens???? j’en doute sinon par des fous, il faudrait les interner : mots ou maux oust et préparer le devenir de nos enfants, on a l’intelligence on a des bras et ressources heya bismil’Allah

  2. farouk

    Réflexion de bon niveau C’est la réalité qui impose ces attitudes Nous n’avons pas d’autres alternatives a choisir Bonne fête quand même a ceux qui triment et ne défilent plus !

  3. chaibdraa tani djamel

    Un 1er mai par un vendredi ,ésperons INCHALLAH IKOUNE FIH KHEIR

  4. Abbassi

    Je trouve que cet écrit est celui d’un patriote qui reste optimiste et croit dans les potentielites’ de notre cher pays.

  5. Amirouche

    Ouldamer

    Sallam

    Vous avez raison , le patriotisme économique est une légitime défense d’intérêts économiques nationaux ,ceci dit , il ne faut pas s’arrêter à des exemples d’agents microéconomiques ,mais il faut une vraie politique de l’État en ce sens pour les sociétés algériennes plus importantes .
    A titre d’exemple , les champions du protectionnisme sont les États-Unis , au Danemark, l’acquisition de groupes spécialisés dans le transport maritime et aérien ou l’exploration pétrolière est interdite à toutes sociétés non danoises ,même pas une action pour un non danois. L’Allemagne dispose d’un droit de veto pour tout investissement étranger égal ou supérieur à 25% dans des activités de défense et de cryptologie.En Espagne, les secteurs de la défense nationale, des jeux, de la télévision et de la radio sont aussi très protégés. Le Japon aussi est pas mal dans son genre, ainsi que la Chine etc. Tous ces pays commercent sur des règles du jeu qui sont faussées parce qu’il faut tirer son industrie selon son avantage et ses propres règles.
    Dans un article ,le professeur Chems Eddine CHITOUR fait ce constat  » S’agissant de l’Algérie, doit-on ne rien faire au nom de l’orthodoxie capitaliste ? « Le patriotisme économique s’assimile-t-il au tout-Etat », est-il écrit dans une contribution de l’Association pour le développement de l’économie de marché ? Lorsqu’on sait que l’assainissement des entreprises publiques en Algérie a coûté au Trésor public plus de 40 milliards de dollars entre 1971 et 2008 sans résultats probants. La politique gouvernementale se trouvant ballottée entre deux forces sociales antagoniques, la logique rentière épaulée par les tenants de l’import (13.000 mais en réalité seulement 100 contrôlant plus de 80% du total) et de la sphère informelle malheureusement dominante et la logique entrepreneuriale minoritaire.  »

    Oui ,l’amour du pays nous oblige à consommer algérien mais il faut produire algérien avec comme priorité d’abord des industries « sensibles » …………On sait qu’ il y a quelques mois un lot de 1,1 million de doses de vaccin contre la fièvre aphteuse a été livré par l’Union européenne à l’Algérie et à la Tunisie dont on ne connait même le prix !! qu’en est-il des vaccins pour nos enfants , des médicaments , des produits électroniques …..etc ?!!
    Il faut un vrai choix politique avant tout, un projet de société et faire apprendre le patriotisme à l’école ………pour enfin cesser ces campagnes coutumières .

    Cordialement

  6. M .M

    Toujours fier de notre Omrani de Paris Reste que devient le squatter ?

  7. chaibdraa tani djamel

    La famille TAGRARA vous annonce le décés de TAGRARA MEHADJI ( pére de TAGRARA KHEIRA championne d’afrique et arabe en karaté) ,domicile mortuaire rue BOUNIA AEK Fg barierto SBA ,INA LILAHI OUA INA ILAYHI RAJI3OUNE

  8. MOUHA

    le paramètre sensibilisation de la population tel qu’évoqué par monsieur OULDAMER demeure une suggestion idéale pour parvenir à consommer algerien et je souhaiterai que ça sera accompagnée de mesures d’austérité ,à savoir éviter le gaspillage de l’argent des contribuables en inscrivant des projets factices et sans aucun impact sur la population,comme refaire chaque année le carrelage des trottoirs relève de l’absurdité bien que ça existe des solutions techniques moins conteuses , durables et concluantes sur tous les aspects

  9. oulhissane

    Si Amirouche, salam.
    Lecteurs de LVSB, salam.
    je viens de lire dans la presse que 8 filières, et non des moindres sont menacées de disparaître de notre paysage dans « des secteurs agricoles et de la Pêche, des industries alimentaires et des produits de large consommation comme les produits d’hygiènes et les cosmétiques, de la pièce de rechange, les produits électroniques, les produits d’ameublement, la filière de la chaussure et d’habillement, les matériaux de construction et enfin le secteur des services.  »
    C’est ce qu’a répondu un expert économique de chez nous aux initiateurs de la campagne « consommez algérien ». Ce qui change radicalement le slogan qui devient  » Consommez l’Algérien » !

    • Amirouche

      Oulhissane

      Sbah el kheïre ousted

      Constatant l’important flux des importations extérieures ,votre constat est vrai et juste , ça devient  » Consommez l’Algérien » .J’ai peur que les bonnes volontés des citoyens « amoureux » du bled et les « cris  » de nos compatriotes tel que celui de notre frère Ouldamer ne seraient que mirage si le sommet de la pyramide n’y adhèrait pas.

      Un ami de Béjaia avait oublié d’acheter du doliprane pour son voisin qu’il lui avait demandé avant de rentrer au bled .Une fois chez lui en Algérie , le fils du Bougiote vint chercher la boite .Mon ami (m’a juré) qu’il avait pris l’emballage d’une boite de dolipranne « made in France » qu’il avait pour lui tout en mettant du doliprane disponible en pharmacie algérienne et le donna au voisin.
      Quand ils se sont rencontrés , son voisin lui avait dit  » Ah! mon voisin , ya3tike el saha , le doliprane que tu m’a ramené « hayele » il a tout de suite fait son effet !!  » ,mon ami lui avait dit  » eh ben ! pour ne pas te mentir , le doliprane que t’a pris est un doliprane « Algérien » je n’ai fait changé que la boite de l’emballage  » ………….A méditer

      Sallam

      • Imène

        Saha 3mirouche khouya ! Kirak ? Azzul TLM !
        L’histoire du Doliprane DZ dans un packaging made in FR nécessite absolument qu’on médite dessus et qu’on y réfléchisse : effectivement il est trés fréquent d’entendre ce genre de réflexions ( dans notre entourage ) devant un produit dz bien fini , de qualité et qu’on vous fasse JURER pour les persuader qu’il est bien de chez nous et non d’ailleurs.. C’est terrible cette propension que nous avons à nous mésestimer, ( à ce point ! ) à remettre en cause nos capacités , nos compétences , notre génie ! Le fond du problème est une grave crise de confiance ..une double crise en fait : Verticale ( qui oppose les citoyens à leurs gouvernants , à l’état ) et horizontale qui se manifeste entre nous citoyens DZ : On ne se fait pas CONFIANCE ! Wallou ..On ne fait pas confiance à nos produits et productions , à nos enseignants ( et enseignement ) à nos mécano , à nos pilotes , à nos médecins ( ou notre médecine ) : un charlatan FR dans un hôpital de seconde zone en FR , à plus de crédibilité scientifique – dans nos têtes – que le plus chevronné de nos praticiens !!
        C’est fou .. du délire ! Bon ..A qui la faute ?? C’est un long débat ..Oui , l’amour du pays est une condition de la foi , oui le patriotisme économique existe , pas besoin de le réinventer , mais peut-il résister à l’épreuve de la mondialisation ?? Notre 1er ministre à signé plus de 10 protocles d’accords , et contrats avec la chine lors de sa récente visite dans ce pays..déjà que le  » made in China  » à coulé le marché national !
        Enfin , et sans langue de bois : il est impératif de réhabiliter la confiance entre le citoyen , l’état et ses institutions..je rêve peut -être , par amour pour mon pays , maaliche ! Mais qui a dit déjà : Si bcp d’hommes rêvent ensemble , c’est le début d’une nouvelle réalité ! Et je ne suis pas seule à …rêver ! Tahiyyati si 3mirouche , TLM !

  10. MOUHA

    le paramètre sensibilisation de la population tel qu’évoqué par monsieur OULDAMER demeure une suggestion idéale pour parvenir à consommer algerien et je souhaiterai que ça sera accompagnée de mesures d’austérité ,à savoir éviter le gaspillage de l’argent des contribuables en inscrivant des projets factices et sans aucun impact sur la population,comme refaire chaque année le carrelage des trottoirs relève de l’absurdité bien que ça existe des solutions techniques moins couteuses , durables et concluantes sur tous les aspects

  11. yagoub

    Bonjour,
    L’Amour du pays, cette question il faut la posée aux responsables qui ont fait de leurs métiers un art de corruption et de détournement.
    Qui a ouvert le marché de l’importation made in chinia se sont des barons avec la complicité des responsables qui prétend être patriotique et nationaliste que des paroles en l’air ils nous vendent du vent. Ils se sont enrichis sur dos du peuple, ce que je crains ces les conséquences de ces produits importés de la chine dans quelques années.
    Je suis pour produit ALGERIEN, je le trouve ou.
    On n’est même pas capable d’avoir des idées à un point de les importées d’un pays voisin consommer made in FRANCE.

  12. BENATTOU

    Travaille pour ta réputation jusqu’à ce qu’elle ait un nom, puis elle travaillera pour toi.
    (Sagesse tunisienne)

Répondre